Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chenevier et sa contre enquête.
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> La contre enquête -> Le commissaire Chenevier reprend l'enquête
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Oct 27 2008, 23:45    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonjour à tous,


Rivalité de territoire, rivalité entre les services de police, rivalité d'Ego et de personnalités, mesures des ambitions personnelles, attribution des lauriers et promotions, et j'en passe..
Sebeille, puis Chenevier..
Un Provençal, et ensuite un Parisien..


Sebeille n'hésitant pas à poser des heures l'arrière train sur l'herbe ou les bancs en pierre de Ganagobie pour parler avec celui qu'il suspecte, et aussi, avec d'autres quidams.

Chenevier, aux souliers cirés, vernis, costume, appréhendant la poussière des chemins, rechignant à affronter les hautes herbes et les lieux trop rustiques, à son goût.

Contraste flagrant entre les deux personnages.


Mais finalement, planche savonnée ou pas sous les pieds dorés de Chenevier, de quoi de dernier disposait t'il vraiment?
De rien si on y regarde de plus près.

Si ce n'est le fait et à juste titre d'ailleurs qu'il a mis Gustave dans son collimateur.
Cependant, et il faut bien le dire, du fond de sa prison, Gaston Dominici se rétracte, cela même en présence de ses avocats.
Il dit avoir dit n'importe quoi...


Je ne pense pas que Chenevier avait quelque chose de plus, comme une baguette magique dans sa poche, laquelle aurait pu faire jaillir l'absolue vérité.


Gustave inébranlable, soutenu par tout un clan!!
Gaston Dominici se rétractant et disant avoir dit n'importe quoi.

Au point que les avocats de Gaston Dominici eux mêmes ne croient plus à rien, se découragent et comprennent qu'il n'y a rien à tirer de plus comme information, d'un côté comme de l'autre.


Autrement dit, même si on oublie la planche savonnée, Chenevier n'aurait pu accomplir le miracle Bas Alpin tant attendu.


Avant le jugement, pendant, et après celui ci, les protagonistes n'avaient pas changé de méthode, dire quelque chose, et se rétracter ensuite.
Un peu comme un jeu sordide et taquin, et dans lequel tout le monde semblait en savourer l'amère saveur.
Saveur davantage amère pour les policiers, j'en conviens........Qui eux sans doute n'appréciaient certainement pas...

Quoiqu'il en soit, il y avait d'une part, Gustave, campé dans ses positions hautement renforcées, soutenues, tels, les remparts d' une bastille dans laquelle la vérité était emprisonnée sans aucune chance d'évasion.....

Gaston Dominici virevoltant encore et encore comme un papillon fou, lequel passait d'une fleur à l'autre, butinant un peu de ceci et un peu de cela, à droite et à gauche, pour finalement déclarer en finalité, " J'ai dit n'importe quoi , je blaguais "..........

C'est à ce moment là que j'imagine la tête de Chenevier si j'ose dire..
A mon avis, à ce moment précis, la goguenardise dont il usait au quotidien a du faillir quelque peu, quand ces mots venant de Gaston venaient lui ébranler les oreilles et cogner fortement contre ses convictions pourtant si fragiles.

Si il y a eu un changement de policiers et de méthodes, encore qu'il faudrait définir en quoi consistait la méthode de Chenevier, et bien, on oublie que côté Dominici, rien ne changeait...Ou du moins, il ne changeaient pas leurs pratiques, en particulier, celle qui exige que l'on dise que tout est bleu Lundi, et que l'on dise que tout est vert Mardi, et ainsi de suite.....

Non, Chenevier ne pouvait échapper à cela et il devait lui aussi devenir victime des revirements Gastonniens, lesquels étaient bien rôdés depuis longtemps déjà.

Il ne faut donc avoir aucun regret en ce sens, Chenevier n'aurait pu de toutes manières inquiéter Gustave, sans l'appui de Gaston.
Or, ce dernier se rétracte.

Je reste convaincu que Gaston est coupable, évidemment, mais qu'un autre meurtier ou complice ait échappé aux foudres de la justice, foudres au demeurant légères côté voltage. Mais là n'est pas le sujet......


Quelque chose a échappé à Gaston en cette nuit du 4 au 5 Août 1952.
Quelque chose qu'il ignorait et que sans doute il a ignoré jusqu'au bout.
D'où la colère contre les siens, d'où l'emploi du mot " complot ", et certainement aux Baumettes, Gaston Dominici a tenté de mettre les policiers sur la voie, mais comprenant vite qu'il ne pourrait tout expliquer, qu'il y avait un trou béant dans lequel il risquait de tomber, il ne pouvait que se rétracter, et à nouveau dire qu'il était innocent, sans plus.

" je paie pour un autre "

C'était certainement pour Gaston Dominici   ....." Je paie tout seul la totalité de la facture alors que l'autre "

Mais qui est cet autre?

Est ce difficile à l'imaginer?
Qu'est ce qui a été caché à Gaston Dominici pour le mettre ainsi en fureur contre les siens?

Gageons que si Gaston aurait pu apporter la " preuve " de la culpabilité d'un tiers, il ne s'en serait pas gêné pour sauver sa tête, et on peut le comprendre..
Et qui pourrait le blâmer d'ailleurs de cela?
Seulement voilà, Gaston avait les poches vides, rien dans la besace non plus..
Il savait qu'il payait la note, seul, alors qu'un autre avait aussi sa part dans cette affaire, mais il lui manquait les détails à Gaston..
Il ne pouvait donc raconter...
Il a semé du faux pour faire jaillir le vrai, la vérité, mais voilà, sa semence était mauvaise..


Chenevier ne pouvait rien.........
Je pense même qu'il s'en est rendu compte lui même et a capitulé.
Tout comme la justice dans son ensemble a su capituler aussi.  Mais bien avant l'incarcération du Patriarche.


Oui en ce pays la justice est curieuse, étrange, surprenante parfois........

Elle prend les chemins les plus faciles, délaissant les plus tortueux, cela, avant,  pendant, et même ensuite.
Mais voilà, en choisissant la facilité, on ne peut débusquer ce qui est dissimulé parfois avec talent dans les méandres ou recoins d'une affaire.
On voit trop facilement ce qui se trouve sur un chemin ou même sur ses bords, mais si quelque chose est caché, pour trouver, il faut quitter ce même chemin  et s'enfoncer dans les bois. Et ne pas hésiter à envoyer les mains, même si c'est épineux......


Je ne dirais rien sur une affaire plus récente  dans laquelle un policier garde la conviction de la culpabilité d'un homme reconnu innocent tout simplement parce qu'un autre criminel était passé dans la " zone " géographique.
Cela suffit à cette justice pour "abandonner ' les autres charges, pourtant lourdes, et même, " d'oublier "'  des preuves flagrantes de culpabilité..( Comme une certaine pierre décrite par l'accusé " et qu'il ne  pouvait être que le seul à en parler ainsi, la décrire, en donnant tous les détails.

Mais là,n'est pas le sujet, je ne  développerais pas..Laissons donc cette autre affaire.....
Mais tout de même, la justice est vraiment étrange en ce pays..
D'ailleurs, elle intrigue et pose interrogations dans bien des pays qui l'observent et qui ne comprennent toujours pas comment elle fonctionne.

Bonne soirée à tous
Cordialement..............
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun Oct 27 2008, 23:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar Oct 28 2008, 11:01    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonjour Lederangeur ,

Pour une meilleure lisibilité du forum ,je recopie ici mon post écrit ailleurs sur "Elisabeth."

Bonne journée .

Bonsoir à tous ,salut lederangeur, citation:"Si quelqu'un est impardonnable côté justice, et porte une lourde responsabilité quant aux déficiences en la recherche de la vérité, c'est bien Bousquet........! "


 Mais Il apparait de plus en plus évident que Bousquet a agi sur ordre venu d'en haut ,du ministère de la "justice"! Il fallait en finir coûte que coûte . On  avait un dossier mal ficelé mais un dossier quand même .


Bousquet a bien vu les "manques" de Péries et Sébeille mais ils étaient dans le même bâteau "politique" .




Tant pis ,le temps presse,des têtes vont sauter ,alors :"Un tient vaut mieux que deux tu l'auras ." On voit le même procéssus d'étouffement des curiosités sur les zones d'ombre lors de la contre- enquête.

On nomme un très jeune juge, Carrias ,qui débute par la seule volonté de ses patrons Aixois ,à Digne et ,avec pour mission ,se conformer au moule de la hiéarchie en ce qui concerne l'Affaire de Lurs .

 De ces mêmes patrons dépend sa future carrière,ses promotions ! ! On aura déjà tout dit ! Ceci n'est déjà pas normal.

La contre enquête va se heurter à ce jeune juge ,trop JEUNE pour une affaire aussi lourde (et cela devrait aussi interpeller quant au choix de sa nomination au moment d'une contre-enquête.) et qui ne veut en aucun cas déplaire aux Bousquet et autres haut magistrats "Marseillais ".(Aix)
 Partie "pipée",  encore après et en dehors du prétoire de Digne, pour ne pas nuire à la chose établie à grands renforts de VRAISSEMBLANCE par ces messieurs en guise de vérité non trouvée on fait le procès avec  de la vraissemblance .!




Quelle catastrophe pour leur avancement ,si d'aventure les Commissaires Chennevier et Gilard avaient découvert un autre scénario ! D'autre coupables ,avec ou sans Gaston !

Sus donc aux parisiens ! Pas de quartier !..Ce  sera  eux ou nous ..et le carré Marseillais de soude ,tient bon et éjecte ces deux importuns vers le nord . A Paris  le Gouvernement a changé ,les appuis aussi ..à Marseille ce sont les mêmes qui se serrent les coudes de trouille et la trouille ça peut rendre fort ..Paradoxal mais efficace.
La presse "à la botte "va même conseiller aux Dominici de ne pas répondre aux questions des commissaires parisiens ! VRAI!

La contre -enquête échoue sur la planche savonnée au savon de ? de ? Marseille! (vous suivez bien)    Le noir ,comme les robes de Cour.

C'est parceque Sebeille et Carrias se sont vu confié une affaire trop grosse pour eux ,à la médiatisation démeusurée ,qu'ils ont nagé lamentablement dans les premiers jours  du mois d'août 52 et pas que dans les recules de la Durance . Mais ils ont du battre ensuite tous les records de rame à contre-courant pour obtenir un résultat meilleur que rien du tout .

Lâcher Gustave ,pour le perdre définitivement au procès ,avec la complicité de Bousquet (qui coupe la parole à Gustave au moment où il allait parler !! ) au prétexte d'avoir voulu sauver la vérité (établie d'avance)! ,voilà qui mérite ,et pour les enquêteurs un blâme et pour le Président un coup de pied au derrière juste avant l'invention du siège éjectable .

Ces gens là ,et surtout Bousquet et Carrias ,maîtres et sujets à la fois d'une caste de monarques locaux ,sont la honte de la Justice tout court ...
Cette affaire a foiré, qu'on le veuille ou non, et elle doit toujours servir de contre- exemple ,ou d'exemple à ne surtout pas suivre, dans les écoles de police et de magistrature .

Elle montre avant tout ce qu'une caste "d'intouchables" peut faire de nuisible quand il n'y a pas de controle démocratique en face de la magouille .
On devait ,suite à la déroute judiciare d'Outreau ,en changer le fonctionnement .
On voit toute la puissance du lobbisme de la magistrature au point que l'ETAT S'INCLINE ENCORE .
Les élus cherchent la réelection : C'est le poison d'un système démocratique non abouti.

Du temps de la Rome Antique un sénateur célèbre commença ainsi son fameux discours :" Quousque tandem Catilina abuteretur patientiam meam ? "(Jusqu'à quand Catilina abuseras-tu de ma patience ?) et le sort du conspirateur ,aussi haut placé fut-il ,fut réglé ..
ça dépend si on conspire en choeur ou contre ceux qui conspirent ..vous avez peu de chances de succès dans les 2eme cas ...

Mais nous n'avons plus Ciceron et les Catilina d'aujourd'hui ,ils ont compris ,ils marchent en bande ,se tiennent par les couilles et collent au plancher .


Voilà ! C'était le quart d'heure de mauvaise humeur ; c'est bon ,comme  la pompe à protons pour mon acide stomacal  .

Vous n'étiez pas obligés de lire jusqu'au bout . Laughing

Merci quand même.

Bien amicalement à tous .
_________________
Cordialement.







Dernière édition par Nicolas le Mar Oct 28 2008, 16:09; édité 1 fois
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Oct 28 2008, 15:15    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Salut Lederangeur.

Salut Nicolas.


En effet le post de Nicolas a plus sa place ici qu'il ne l'avait chez Elisabeth, car sans le vouloir il répondait parfaitement à celui du Derangeur.

En effet, je serais 100% d'accord avec Lerangeur au sujet de Chenevier s 'il n'avait pas oulié l'importance qu'a joué le Juge Carrias, veritable "obtacle et boulet ", dans l'enquête du commissaire, et il est bon que Nicolas l'ai signalé.

Tout dans cette affaire a été lamentablement enquêté, instruit, et arrivait le commissaire en souliers vernis, mais des neurones pleins la tête. 

Si barrage n'avait pas été dréssé des janvier, s'il avait pu avoir le champ libre et tout pouvoir de circuler, je puis vous assurer que ce forum n'existerait pas.

Roger, Gustave, Clovis, Yvette, tous seraient passés à table.

Avec Chenevier, pas question de le promener et de se moquer ouvertement de lui.

On est comme on est, mais il y a de bons et de mauvais plombiers, de bons et mauvais maçons...

Chenevier était une vraie pointure.

Sébeille par sa négligeance des premiers jours a été déroutant, n'ayant que comme arme la patience et son expérience du milieu paysan qui bien souvent s'est retourné contre lui.

Bien sûr qu'il avait Gaston, mais etait-ce le bon et le seul?

Est-ce qu'il fallait s'arréter au pleurs de Gustave sur son épaule et ne pas aller plus loin et plus fort?

Là aurait été la différence entre Sébeille et Chenevier.

Ce qui était pour l'un une fin aurait été pour l'autre le point de départ de la curée.

Ceci dit, je nai rien contre Sébeille que je respecte, mais qui a fait  son travail de maniére pas tres satisfaisante, il faut bien le reconnaitre.

Salutations
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer Oct 29 2008, 05:42    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonjour Bonanza ,
Bonjour à tous ,

"Ceci dit, je nai rien contre Sébeille que je respecte, mais qui a fait  son travail de maniére pas tres satisfaisante, il faut bien le reconnaitre. "

On ne peut qu'être d'accord .

Le pire est que l'on ait mis des batons dans les roues de la contre-enquête .
Que craignait-on ce faisant ?

Que la vérité éclate !

Le dossier était si mal ficelé qu'il a fini par se transformer en barril de poudre pour ceux qui l'ont ficelé de la sorte .

Si la "Justice" de cette époque ,comme cela se devrait ,n'avait eu que le souci de la manifestation de la vérité ,cette dernière aurait du tout faire pour aider les enquêteurs parisiens .

Un justice qui freine par tous les moyens , pour que les choses restent en l'état n'est pas digne d'une démocratie .
Mais ne nous y trompons pas un instant : L'(es) auteur(s) du triple crime se trouve bien à la grand -terre .
Nous savons avec certitude que l'un d'entre eux était dehors cette nuit là . Il avait de "grands pieds et il était frisé" ..un regard étrange et le mensonge à la bouche permanent ,sans compter ses fréquentes crises d'amnésie et son culot insultant impunis.


Mais après le Siècle de Lumières ,après les Encyclopédistes ,après les quelques bons cotés d'une certaine Révolution ,la France a subi Napoleon avec Fouchet et Talleyran.
Ces trois là ont monopolisé ,au sens propre , le pouvoir et ainsi l'ont centralisé à outrance.
Exit les idées généreuses et démocratiques à peine nées sitôt avortées.
On ne parlera jamais assez des cotés néfastes de cet ambitieux qui a ruiné la France pour sa gloire après 1807.
Napoléon est le seul souverain Français qui a rendu la France aux  Français plus petite quelle ne lui  lui avait confiée .
Sur une France aussi affaiblie après 1815,les Anglais ont eu beau jeu de nous prendre toutes nos meilleures conquêtes.

La France et sa justice conserve encore avec  morgue ses soit-disant valeurs démocratiques mais nos sénateurs (exception française) sont toujours  élus au suffrage indirect ..encore une manipulation  du système .

Tout ce qui est dit n'engage que moi et la liberté de pensée ou de penser ?  Je préfère la première.


Bonne journée
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Nov 6 2008, 19:49    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonsoir à tous.

Salut Nicolas.


J'ai bien aimé la partie terminale de ton post!

La France....


Salutations.
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Nov 6 2008, 20:21    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonsoir,

Ca travaille un sénateur?
Ca sert à quoi finalement ces choses?
C'est utile ou nuisible? Mr. Green
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu Nov 6 2008, 21:22    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

bonsoir ,
Quand ils sortent Sciences Po et autres ,il leur faut des emplois et des employeurs .
Pourquoi La Région fait- elle double emploi avec le Conseil Général dans beaucoup de domaines ?
Ah ! si on les obligeaient à gérer en politique avec leur propes deniers,comme dans les entreprises privées il ya fort à parier que le terme "centre de profit" ferait son apparition et que les doublons disparaitraient en même temps que les budgets dilapidés...
Je ne parle pas de la Fonction Publique dont la nécessité fait loi en évitant les dérapages du même profit; c'est la gardienne de nos valeurs démocratiques et républicaines. .. Equilibre toujours ..
Mais cela " ne nous regarde pas ..."

et Nous en sommes à la sortie de la Corderie ..le tutu dans la malle ...lol

lol Razz
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Nov 6 2008, 22:51    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonsoir à tous.

Salut Nicolas.


" Le tutu est dans la malle "


Attention, qu'il ne vienne pas à disparaitre comme le barre à mine!


Salutations.
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar Nov 11 2008, 10:33    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Salut Bonanza,
Le tutu est dans la malle
Compris.
Je te réponds " Papa attend dans le jardin".
Ici radio l'ombre !
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Nov 17 2008, 07:28    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Salut Nicolas.

Tu parles de double emploi!

Dans l'affaire qui nous concerne, je n'ai jamais compris pourquoi il y a eu 2 enquêtes,

celle de la police et celle de la gendarmerie ( qui fut à peine exploitée! )

Si vous connaissez la réponse!


Salutations.
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar Nov 18 2008, 04:54    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

salut bonanza ,
bonjour à tous ,

Citation:
Dans l'affaire qui nous concerne, je n'ai jamais compris pourquoi il y a eu 2 enquêtes,

celle de la police et celle de la gendarmerie ( qui fut à peine exploitée! )


D'autant plus profitable que le Capitaine Albert avait de forts soupçons sur R.Perrin . J'aurais aimé savoir sur quoi Albert faisait reposer ses doutes ?
Car le Capitaine, le matin du crime ,a peut-être vu comment zézé se comportait et ce qu'il disait ..mais je ne suis pas sur que ces deux là se soient croisés le 5 au matin ..
Si quelqu'un avait une réponse ..?

En tous cas ,quand Chenevier reprend l'enquête il suit l'intuition du Gendarme avec lequel ,nous le savons ,il a pu s'entendre .
Mieux, il lui trouvé des qualités exceptionnelles d'honnêteté intellectuelle ,de clairvoyance,d'objectivité de lucidité.

Il rejoint ,point par point le jugement de Giono sur le Capitaine Albert qui considérait son témoignage au procès de Digne comme étant le plus brillant de tous .

On comprend alors ce qu'une contre enquête ,partie d'un tout autre point de vue que celui de Sébeille,aurait pu apporter comme éclairage sur les zones d'ombre de l'affaire Dominici.

Mais un jeune Juge aux ordres en avait décidé autrement.. on connait .
On connait ce que des pouvoirs trop verts peuvent laisser comme amertume ..
Bruay en Artois , Villemin ,Outreau ,etc etc ..ça va continuer longtemps ? Ah ! "l'exception Française ".. on devient de plus en plus la voiture balai de l'Europe en matière d'exemplarité .
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar Nov 18 2008, 10:34    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Revenir en haut
gorenflo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar Nov 18 2008, 13:09    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonjour à tous,

Il est vrai que cette enquête en parallèle menée par la gendarmerie est pour le moins surprenante. D'autant qu'il semblerait que les investigations gendarmiques n'étaient pas faites dans le cadre de commissions rogatoires délivrées par le juge Périès. Or, c'est lui qui était le juge d'instruction chargé de diriger et superviser l'enquête. Si les gendarmes ont travaillé d'initiative, rendant compte au procureur de la République ou sur instructions de celui-ci, on ne peut, une fois de plus, que s'interroger.

Une situation pareille, aujourd'hui, ne se produirait pas. Et le juge d'instruction demanderait très vite ce qui se passe.

Cela dit, il semble aussi que les gendarmes, pour certaines de leurs investigations agissaient en accord avec la PJ. Il faudrait voir le dossier pour être certain.

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar Nov 18 2008, 14:39    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonjour Gorenflo,
Bonjour bonanza,
Bonjour à tous ,
Certes ,tout ce que tu dis ,comme toujours contient toutes les formes de logique, et de connaissance de la chose ..

Citation:
Si les gendarmes ont travaillé d'initiative, rendant compte au procureur de la République ou sur instructions de celui-ci, on ne peut, une fois de plus, que s'interroger.



Cependant ,suite à l'interrogation de Bonanza sur l'utilité de cette double enquête ,vous allez me trouver insistant,et un peu borné ,mais j'ai toujours vu quelques coups partir de Paris ..
L'époque était particulièrement troublée et les communistes spécialement visés ...alors quand on sait que la gendarmerie appartenait au Ministère des Armées .....
mais je vois toujours Paris se mêler de ce qui ne le regarde pas ...ce doit être un TOC .

Gillard il était où pendant le procès ? Ah bon ? Il savait qu'il y aurait une contre -enquête ? et ...par qui a-t-il été missionné ? A qui rendait-il compte ? et de quoi ?
Ah ah! Tonton pourquoi ...........??



Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Nov 22 2008, 16:41    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête. Répondre en citant

Bonjour à tous,
Bonjour Nicolas,

Cette enquête de Chenevier me laisse perplexe.
Autant que le rôle démissionnaire des avocats de Gaston. Avaient t'ils envisagé que découvrir l'implication de Gustave condamnerait sans appel leur client?
Je le pense sincèrement..
Gaston, en accusant Gustave, Yvette, Roger, se mettait ainsi sur le fil d'un rasoir sur lequel il allait devoir faire du va et vient, on devine ce qu'il en aurait résulté.  Ses avocats ont vite compris, et vu le danger qui se profilait.........

Tout de même, je n'ai rien contre Chenevier, mais on peut aussi s'interroger sur les méthodes de ce super policier...
Car finalement, où est la pression sur Gaston pour le pousser à aller plus loin?

C'est gros tout ça, trop gros!

Carrias a sans doute savonné la planche de Chenevier, sans doute, mais il n'avait tout de même pas dressé devant les policiers Parisiens un obstacle infranchissable..... Si ceux ci avaient été déterminés à aboutir........

Gaston devant ses avocats accuse Yvette et Gustave, à propos de soi-disant bijoux, lesquels en réfèrent plus haut, Chenevier apparaît, et la " Reine fille " n'est même pas interrogée sérieusement.
Idem pour Gustave.
Carrias sur ce coup s'est bien planté, certes..

Ironie du sort, ce même Carrias, dit un jour ceci:   " Gaston Dominici était coupable, mais peut être pas le seul coupable ! "


Néanmoins, Chenevier de par sa mollesse dans sa manière d'enquêter et d'interroger a aussi une grande part de responsabilité si rien n'a abouti à propos de l'inculpation des complices.

J'en arrive à me dire que l'assassin et ses complices, auront été les criminels les plus chanceux de toute l'histoire du monde..
Avec des enquêtes comme celles ci, je crois même que Landru, si il avait dit que les os trouvés dans sa cuisinière étaient des os de singes et non humains, celui ci s'en serait sorti et aurait été également une " victime " d'un système judiciaire défaillant..Certains médias auraient béatifié ce monstre en le transformant en sainteté.

Le système est défaillant, et ce constat est effrayant.........

Qu'il soit défaillant ne fait aucun doute, mais il ne faut pas se tromper de victimes...............!


Cordialement...........
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:42    Sujet du message: Chenevier et sa contre enquête.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> La contre enquête -> Le commissaire Chenevier reprend l'enquête Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com