Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

les invraisemblances

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Contradictions des déclarations et des témoignages -> Les invraisemblances
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Ven Avr 7 2017, 19:07    Sujet du message: les invraisemblances Répondre en citant

 Aux environs de  7 Heures


Sitôt les cheminots partis , il est dit et écrit que la fringante Yvette enfourche une bicyclette pour aller au plus près  téléphoner à la gendarmerie, qui lui semblait peu pressée d'accourir.
Elle croise à hauteur de la ferme Guillermin Aimé Perrin, sur son  vélomoteur, à qui elle confirme les faits qu'il avait appris instamment de la bouche de sa femme qui le tenait de Bourgues qu'elle avait rencontré cheminant probablement sur la voie ferrée mitoyenne au champ qu'elle exploitait à Giropey avec son époux.


Il a été supposé que le départ d'Yvette était destiné à ralentir momentanément les gendarmes ou tout autre personne circulant sur la RN afin de laisser le temps à Gustave de faire le ménage et de maquiller les lieux.
Ce qui n'aurait en rien empêché que le Tave se fasse surprendre par quelqu'un à l'instar de Ricard survenant du côté opposé.
Autant que l'on sache, Marie et Yvette faisant le guet n'ont pas esquissé le moindre geste pour le prévenir de la venue de Ricard puisqu'il aurait avoué l'avoir entendu arriver, c'est dire qu'il était tout près de se faire choper.


Donc cette hypothèse ne tient pas la route dans la mesure où l'arrêt des gendarmes n'aurait duré que quelques secondes, pas de quoi tailler une longue bavette au profit du Tave, d'autant que si la rencontre avait eu lieu hors de sa vue , il n'aurait pu apercevoir sa femme arrêter les pandores.
 Pour que cette interception momentanée soit efficace , il aurait été plus profitable qu'elle se produise devant la ferme, afin que soit entendu approcher moto ou véhicule, et déceler de visu l'approche de la gendarmerie .


Cela pose question sur les réelles intentions de la jeune Yvette.
Peut-on encore croire à cette version ridicule, que de vouloir hâter la venue des autorités alors que le " nettoyeur "s'activait a peaufiner son ménage? 
Et comment ne pas douter de ce subit devoir citoyen autant qu'humanitaire de la part d'une personne qui s' était désintéressée totalement du sort des victimes dont une fillette agonisante sans lui porter secours, gisant à seulement deux pas de sa maison.


Alerter ? prévenir ? peut être, mais qui ?


Gaston? mais Yvette était censée ignorer que son beau-père avait pris la décision aux environs de 3h30 d' aller, contrairement à ses habitudes , faire paître son troupeau sur les iscles de Peyredule .
Sauf , si surprise par la venue d'Aimé auquel elle ne peut donner l'impression de connaître l'endroit où se trouve son beau-père, décide-elle pour masquer son intention première de charger Aimé d'aller téléphoner . 


Hypothèse non moins hasardeuse puisque plane sur le patriarche des interrogations sur son emploi du temps , vu qu'il  serait  soupçonné  ( en recoupant ses déclarations avec celles de sa bru et celles de Marie parues  dans la presse )      d'être resté à la ferme ; puisqu'il aurait déclaré , entre autre détails, " que le cadavre de la petite était froid à 6h " etc,etc.


Si l'on exclut Gaston et la gendarmerie ne  faut-il pas se rabattre sur  Barthe père d'Yvette , demeurant à la ferme de la Lignerade.
Encore que, pourquoi ( enceinte) s'infliger cet effort à vélo sur près de 4 Km de route en faux plat montant ,  en y ajoutant la côte de Giropey à 6%,  alors que le Tave possédait une moto.


Mais alors , si E.Guerrier ne se trompe pas en citant  p 250 les PV , sans retranscription,  de Sébeille et de Guillot , que faisait Aimé lorsqu'il rencontre Bouchier et Romanet au carrefour dit de La Croix ou de L' Adroit ,  au-delà de Giropey , environ 800 m plus loin que le téléphone installé chez Sylve ?


 Que l'on sache Yvette n'aurait pas demandé à Aimé le chasseur d'agaces possesseur d'un fusil calibre 7,62 de se rendre à Oraison ou à Forcalquier ; mais alors pourquoi ne pas utiliser le téléphone disponible et en état de fonctionnement de son voisin de palier ou presque ?
N'aurait-il pas été plutôt chargé de prévenir François Barthe de vive voix ?
Probabilité qui expliquerait  plus aisément la présence d'Aimé en ce lieu.
L'imbroglio qui fera suite à  cette séquence entre Yvette / Gustave / Nervi / Zézé / Barthe en raison des témoignages imprécis échelonnés sur plusieurs années ne ferons qu'accentuer l'imprécision tant sur les horaires que sur les positions exactes des protagonistes sur les différents lieux mentionnés .  
Nous avons un Gustave qui prétend amener à moto sa femme habituellement  au marché de Forcalquier, une Yvette qui prétend que c'est son père, son père niera être venu chercher sa fille, Nervi déclarera que c'est Gustave qui l'a amené à la GT, Yvette est en contradiction avec Nervi en affirmant que c'est Zézé qui l'a accompagné à la ferme et non Gustave.




Saura-t-on un jour où a eu lieu cette rencontre entre Aimé Perrin et les gendarmes?
L'affaire ne sera pas élucidée , mais on pourra fermer une porte comme le disent les pros.


Oryx
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven Avr 7 2017, 19:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Mai 2 2017, 22:30    Sujet du message: les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour Oryx,

Très pertinent comme à votre habitude.
Cela pose en effet bien des interrogations.
Yvette étant sans aucun doute la protagoniste la plus trouble dans cette affaire, et c'est le moins qu'on puisse dire.
A très bientôt
Amicalement.
Revenir en haut
TARTARIN


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 60
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 60
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Mai 30 2017, 06:24    Sujet du message: les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour à tous,

Oui en effet les milliers de mensonges et de contradictions dans cette affaire compliquée ne font qu'épaissir un peu plus le mystère !!!

Comme je le disais précédemment sur d'autres forums, dans d'autres temps, il existe encore des moyens, certes diaboliques, occultes, illégaux, pour connaître la Vérité, toute la Vérité, dans les moindres détails et cela dans les 48 heures.
Mais cela serait une autre histoire...

TARTARIN
_________________
Il n'y a de nouveau que ce qui a été oublié
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:42    Sujet du message: les invraisemblances

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Contradictions des déclarations et des témoignages -> Les invraisemblances Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com