Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les invraisemblances
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Contradictions des déclarations et des témoignages -> Les invraisemblances
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Sam Avr 30 2016, 18:09    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir

Oryx, après étude approfondie de votre premier post de cette rubrique que pensez vous que je pense de la remarque ligne 14 page 251 de l’ouvrage de JLV ?
Suis-je en droit d’esquisser un sourire quand je lis Rourre et Clovis ?

Cordialement
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam Avr 30 2016, 18:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Dim Mai 1 2016, 19:22    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir,
 Le passage que vous citez est destiné aux imaginatifs impénitents dont je fais parti.
Clovis et Roure ne sont absolument pas fiable.
L'auteur se base sur des témoignages empreints de mensonges avérés dont il est inutile,  d'en faire la liste.
 On ne sait pas ce qui s'est réellement  dit, vu, décidé, fait, le matin du 5 Août par la bande des quatre, ils ont eu plusieurs jours avant de déposer pour arranger la vérité ; tantôt chez les gendarmes, tantôt avec la police, ce qui n'a pas été bénéfique dans la poursuite des investigations.
 Quant l'auteur assène à propos de Sir Jack :
" Mais ce dernier a été découvert sous le lit de camp de l'autre côté de la route et aperçu avant le passage de Ricard, par plusieurs témoins dont Roure et Clovis ."
 Bien sûr, c'est ce qu' ils ont  déclaré, mais il n'est pas certain que ce soit la vérité.


 Il faut revenir au tout début  et rabâcher les mêmes manquements qui ont pourri les enquêtes . 
 La déposition du 5 Août en gendarmerie de Forcalquier par JEAN RICARD, l'un des tout premiers témoins des enquêtes menées conjointement par la gendarmerie et la police, est à ce jour introuvable.
 Alors en quel endroit se trouve-t-elle ?Jetée dans la corbeille à brouillons du procureur?, perdue par la gendarmerie ?, oubliée dans un placard par les juges d'instructions ?.
 Au cours de la sixième audience  Me CHARRIER s'en était déjà plaint au président du tribunal de la cour d'assise de Digne.
 On sait que RICARD, marié, père de famille, campeur solitaire, habitué des lieux, a contribué à renverser la vapeur alors que gendarmes, policiers, autorités judiciaires, piétinaient dans la choucroute depuis de nombreux mois. 


 RICARD : faut-il le rappeler, selon le commissaire Sébeille avait été entendu in extremis au début de l'enquête sur le plateau du monastère de Ganagobie dans des conditions hasardeuses ,voire miraculeuses en ce lieu saint propice aux révélations divines, mais sans que cela n'éveille l' attention particulière du chargé de l'affaire.
 Sauf que cette rencontre relatée dans de pareilles circonstances provoquent une certaine défiance envers le commissaire;  n'aurait-il pas été tenté de rattraper la boulette, police/gendarmerie en présentant la chose de cette façon.
Il apparaît clairement qu'au jour de cette rencontre hypothétique, Sébeille ne savait pas que Ricard avait témoigné , donc il ignorait l'existence de sa déposition.
 Pendant plusieurs mois rien ne permettait aux plus perspicaces d'imaginer qu'un corps avait pu faire l'objet d'un déplacement et ce n'est pas sous la houlette du juge PERIES,  aidé par les constats de la police scientifique, éclairé par la lecture des autopsies que l'on avait pu émettre quelques lueurs sur le sujet.


 Contre leur gré sans doute,  les acolytes de la bande des quatre Clovis, Roure, Boyer et Drac , cécité aidant,  avaient unanimement " oublié " de notifier le petit changement de décor .
 Il faut repréciser que leurs témoignages ne seront  enregistrés que plusieurs jours après les faits.
 D'ailleurs il  est bon de citer opportunément une réflexion de J.L.Vincent P 108  :
  " pendant ce délais, un témoin important aura le temps de réfléchir et, le cas échéant, de mettre au point une série de mensonges".
  Tout à fait, très juste, Clovis en maître d'oeuvre, s'y est particulièrement attelé.


 Heureusement beaucoup plus tard s'est enfin matérialisé quelques éléments  à charge contre Gustave, lors de la session de rattrapage courant Mai 53 du campeur solitaire , cette fois-ci par une convocation en bonne et due forme dans l' ancien palais épiscopal de l'évêché face à la Major romano-byzantine et à deux pas de la Bonne Mère .


 Sébeille s'est-il contenté d'une demi vérité du moment qu' il détenait la preuve d'une complicité matérielle faisant vaciller le Tave. 
 Alors fallait-il lever le pied , et ne manifester aucune rancune à l'égard du quarteron de cheminots affiliés au grand parti du peuple en se contentant de l'arbre qui cachait la forêt;  car s'il s'était avéré au bout du compte que le corps déplacé n'était pas celui de Anne mais celui de Jack, ( ce qui ne changeait rien à l'affaire ) les doutes sur les compétences des autorités s'en seraient ressenties davantage auprès de l'opinion publique, sans compter le ridicule étalé dans la presse bu jusqu'à plus soif .
 A l'image par exemple de l'épisode Panayotou :"  la raclure des bas fonds Marseillais "  cornaqué semble-t-il par le commissaire Harzic . 


 On peut, comme E.Guerrier, bien sûr, qu'entrevoir des  " connivences " entre les poseurs de rails, car boire comme paroles d'évangile leurs témoignages c'est se foutre un doigt dans l'oeil.
 Nous avons noté la grande mansuétude dont ont pu bénéficier Clovis et plus encore le Tave,  quelques dizaines d'heures de garde à vue ont sanctionné  l'action délictueuse de transformer une scène de crime  ; quant au pouvoir judiciaire son aveuglement n'a eu d'égal que sa clémence, tant la rétractation de Clovis était redoutée.
 Plus de Clovis accusateur, Gaston dans le " gaga "  plus d'accusations réciproques entre les Dominici, le procès tournait court. 


 Dans la première déposition de RICARD il serait impensable qu'il ne  figure aucun détail sur la position du corps gisant près de l'auto; difficile d'admettre que le planton n'ait pas exigé quelques précisions basiques : position sur le sol? homme ? femme? enfant? vêtu? dévêtu ?etc .
  Sans aucun doute l'introuvabilité de cette déposition arrange-t-elle beaucoup de monde, trop de monde.


 Dés lors on pourrait envisager que Sébeille ait pu " égarer " cette feuille volante de la même façon qu'il a escamoté  et conservé dans une boîte d'allumettes un morceau de chair du corps de Sir Jack, car si d'aventure à la lecture du PV du 5 Août il y était mentionné des détails faisant apparaître un manque d'intérêt  porté à ce témoin non pas sur le plateau de Ganagobie, mais dans les murs de la gendarmerie de  Forcalquier, on pourrait tout à fait comprendre le pourquoi de cette disparition.
 Il y a fort à parier que sur le bureau du capitaine Albert,  le 5 Août 1952 en début d'après midi, avant l'arrivée de la mobile à Lurs il y avait déjà une déposition qui aurait pu conduire illico presto Gustave au ballon.
 Le capitaine Albert en porte-il  la responsabilité ? le juge ? le procureur,?la police? autant de questions qui resterons sans réponse tant que cette déposition à des fins d'analyses ne réapparaîtra pas.


 Si le 5 Août 52  comme le 13 MAI 53 sur  PV  figurait à peu près dans les mêmes termes la description faisant état d' un homme gisant sur la décharge, pantalonné, pieds chaussés, " car si ses pieds avaient été nus cela aurait davantage attiré mon attention . Mon impression du moment était qu'il s'agissait d'un homme prenant un instant de repos sans s'être déshabillé " . 
Sans s'être déshabillé ?Mais oui , donc habillé , donc avec un pantalon,  on a très bien compris, tu l'as dit bien Ricard,   on ne peut plus te prêter  une mémoire défaillante ou bien d'être influencée par des photos étalées dans la presse.
Amicalement Oryx 
Revenir en haut
basta


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2016
Messages: 6
Localisation: auvergne
Masculin
Point(s): 6
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Mai 2 2016, 04:29    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour oryx , si on vous comprend bien l'homme aurait été déplacé . Pourquoi pas ? mais alors je ne vois pas bien le but de cette manœuvre . Je n'ai pas tout suivi , si vous pouviez m'en dire plus . Et si il avait été déplacé , si j'ai bien compris, il n'aurait pas été tué près de la borne mais près de la voiture ? Alors pourquoi avoir tiré Anne vers le petit ravin et pas aussi le mari ? J'avoue que je m'y perds un peu , merci pour votre aide à éclairer ma lanterne .
Bien cordialement à vous tous .
_________________
Zo
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Mai 2 2016, 21:45    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour Basta et bienvenu sur le forum.
Rien ne prouve que Sir Jack a été abattu en traversant la chaussée.
De multiples raisons ou  contradictions médicales ont été évoquées quant à la faisabilité d'un tel parcours avec une balle dans le dos.
A partir de quel endroit a-il reçu la première balle? La deuxième ?Fuyait-il le danger ? essayait-il d'écarter ce danger ?Les deux tirs sont-ils rapprochés? A-t-il chuté près du puisard? Près de l'automobile ? Positions du, des, tireurs? Calibre de l'arme ? Combien de tirs sur Anne?
Les taches de sang y compris celles sur la route, sont -elles de Anne? De Jack? De la petite fille ?
Comment l'aponévrose s'est retrouvée sur le pare-choc ?
En l'absence d'analyse est-on sûr quelle appartienne à Sir Jack?
Qui a été déplacé, une fois ? deux fois ? Trois fois ?
Qui a vu en arrivant sur les lieux le lit de camp de l'autre côté de la route ? 
Qui n'a pas été auditionné le jour même ? 
Qui a menti pendant de nombreux mois ? 
Qui a bénéficie de protections ? A qui profite le refus de prêter serment ? Aux témoins ? A la famille ? A l'accusation ?
Ou se trouve la déposition essentielle qui manque au dossier, en l'occurrence celle de Ricard, celle qui par son absence conduit à échafauder une hypothèse qui s'appuie sur des arguments non négligeables.
Ricard a-t-il tout dit ? Ricard n'a t-il pas pris " la poudre d'escampette "  comme le suggère le dernier auteur? Ricard a-t-il  compris ? 
Si Ricard avait vu 2 formes humaines couchées sur le sol à côté des lits de camps aurait -il eu plus de doute ?
En pénétrant sur le bivouac, aurait-il pu ne pas voir Anne au bord du talus,dans les hautes herbes ?


Version officielle bancale non satisfaisante plus ou moins retenue lors d'une reconstitution menée tambour battant :  Anne aurait été abattue entre le mûrier et l'automobile, puis ramenée près de l'auto, puis en retrait au bord du talus.
Curieusement pas de sang près du mûrier, pas de sang sur la décharge, par contre grosse tache de sang ( notes Cpt Albert ) sous son corps au bord du talus.
Donc, déduction hypothétique, Anne  ( exsangue d'après le Dr Dragon )n'a pas été déplacée, elle aurait été tuée  au bord du talus.
C'est d'ailleurs l'emplacement désigné par les cheminots, la seule vérité me semble-t-il dans cet océan de mensonges qui correspondrait le mieux aux blessures occasionnées sur le corps de la victime.


Et Sir Jack alors?
Certains supposent que Jack s'est écroulé momentanément près du puisard et se serait relevé , aurait traversé la route et aurait reçu la deuxième balle en atteignant l'autre bord de la route.
On peut aussi prétendre qu'il s'est écroulé près du puisard et qu'il y est resté raide mort, et aurait été transporté près de l'auto dans un premier temps.
E.Guerrier  évalue même la distance parcourue entre les 2 tirs à 1m10 .Rien ne permet de l'infirmer.
Puis il aurait été déplacé de l'autre côté de la route après le passage de Ricard.
Ce que ne pouvait  contredire Ricard puisqu'il n'avait rien vu côté route.
De même que l'on ne pouvait pas reprocher à Gustave de ne pas avoir vu ce lit de camps à l'aller comme au retour du pont.


Bien entendu cela n'est possible qu'avec l'assentiment  de la bande des quatre et de ce côté là on est à l'aise car il y a du grain à moudre.
Cordialement Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Mai 2 2016, 21:55    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir à tous
Bienvenue Basta

Merci Mr Oryx ! Beaux post.

Pensez- vous que quelques hommes de la voie trié sur le volet aient pu prêter main forte au clan pour quelques travaux de déblaiements et si oui, la blanche a-t-elle coulé en guise d’incitation ou de remerciement pour cette aide nocturne ?
Bien entendu sous l’autorité bienveillante et professionnelle de qui vous savez puisque nous sommes d’accord sur une forte probabilité au sujet de sa présence sur le lieu de l’éboulement.

Cordialement
Revenir en haut
basta


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2016
Messages: 6
Localisation: auvergne
Masculin
Point(s): 6
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Mai 3 2016, 20:03    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir oryx et diloucas . Oryx ce n'est pas la réponse que j'attendais. Question  :" mais alors je ne vois pas bien le but de cette manœuvre . Je n'ai pas tout suivi , si vous pouviez m'en dire plus . Et si il avait été déplacé , si j'ai bien compris, il n'aurait pas été tué près de la borne mais près de la voiture ? Alors pourquoi avoir tiré Anne vers le petit ravin et pas aussi le mari ? J'avoue que je m'y perds un peu , merci pour votre aide à éclairer ma lanterne" .
Donc d'après vous , pourquoi Sir Drummond aurait il été transporté de l'autre côté de la route ? Quel est le but de manoeuvre ?
Merci d'essayer de nous éclairer .
_________________
Zo
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Mai 3 2016, 21:53    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir

Alors pourquoi avoir tiré Anne vers le petit ravin et pas aussi le mari ?

Parce que qu'il y aurait eu un parcours ensanglanté qui allait de part et d'autre de la route sans cadavre à aucune des deux extrémités.
Et le cadavre ne pouvait être mis à l'extrémité coté puisard car trop visible et cela aurait paru trop suspect qu'aucun témoin n'est aperçu la dépouille de JD

Cordialement
Revenir en haut
basta


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2016
Messages: 6
Localisation: auvergne
Masculin
Point(s): 6
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Mai 4 2016, 09:05    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour . troisième et ultime tentative : Donc d'après vous , pourquoi Sir Drummond aurait il été transporté de l'autre côté de la route ? Quel est le but de manœuvre ?
Merci d'essayer de nous éclairer .
_________________
_________________
Zo
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Mai 4 2016, 16:30    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour

Pour la même raison que le corps d’Ann Drummond !
Le ou les corps près de la voiture étaient trop visible. Dans leur stratégie défensive de dire rien vu rien n’entendu, laisser les corps à cet endroit-là ne pouvait convenir.
N’oublier pas non plus l’épisode Gustave et le motard Olivier.
N’oublier pas non plus qu’il aurait peut-être eut à justifier plusieurs déplacements au cours de la nuit pour se rendre au fameux éboulement.
Comment alors affirmer qu’il n’aurait pas vu le ou les corps si visible près de l'Hilmann
On a donc déplacé le ou les corps dans des endroits prétendument non visible à Gustave et compagnie.
Mais si vous mettez les deux corps près du ravin ils ont anticipé le fait qu’aucun corps aux extrémités du parcours ensanglanté ferait tache si j’ose dire.



Si le croquis des gendarmes aurait été celui de dessus n'en auriez vous pas déduit que les corps avait été déplacé ?
Avec comme corollaire pourquoi les assassins avaient ils besoin de les déplacer.

Cordialement
Revenir en haut
basta


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2016
Messages: 6
Localisation: auvergne
Masculin
Point(s): 6
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Mai 4 2016, 20:03    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir Dixlouca  . Le croquis que vous produisez comporte une grave erreur , jamais les gendarmes n'ont mentionné le cadavre de Sir Drummond ainsi et avec des pointillés ?? On 'est là donc dans l'imaginaire . Je me souviens avoir vu l'autre croquis sur un forum ..


Citation:
Pour la même raison que le corps d’Ann Drummond !




Non , si j'ai bien  tout suivi , pas du tout . Anne a été transportée là le matin vers 7h) par Gustave pour qu'on ne puisse pas l'accuser d'avoir menti sur l'endroit où il a arrêté Olvier le motocycliste . En retirant le cadavre vers la ravin il  pouvait maintenir qu'il était près de l'auto et qu'il n'a pas pu voir les cadavres .CONTRAIREMENT aux affirmation de cet Olivier ..Revoyons  la première déclaration de Gustave . Déclaration qu'il a infirmé par la suite et où il a reconnu avoir menti et déplacé le cadavre de ANn .


 
Citation:
Le ou les corps près de la voiture étaient trop visible



Vous croyez qu'au bord de la route il était moins visible et que c'était un endroit pour aller le cacher discrètement ? En traversant la route un cadavre sur les bras et le déposer au bord de la Nationale avec en plus un lit de camp dessus sans trouver mieux comme cachette !?? 
Citation:
Comment alors affirmer qu’il n’aurait pas vu le ou les corps si visible près de l'Hilmann 




Mais qui l'affirme sinon Gustave le menteur notoire qui a fait gronder l'assistance au procès tellement il mentait , sauf erreur ..? 
  
Citation:
On a donc déplacé le ou les corps dans des endroits prétendument non visible à Gustave et compagnie.





Mais qui "on "  à part les membres de la grand terre, dont Gustave lui-même ??  je ne comprends plus très bien le fil conducteur Dixloucas ?


J'avoue ne pas pouvoir bien vous suivre , mais je respecte votre point de vue qui vous est propre .
Dommage que vous n'ayez pas le vrai croquis des gendarmes et non celui-ci . 
Enfin , de toutes façons nous n'y étions pas mais je crois bien que le livre de M. Vincent approche et touche la vérité simple et cohérente .  


Bonne soirée . 
_________________
Zo
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Mai 4 2016, 20:30    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir

Je dois m'absenter et ne peux répondre à toutes vous remarques ce soir, le croquis est le même que le croquis n° 4 de Vincent .
C'est moi qui est déplacé le cadavre de JD ( entouré de pointillé comme le croquis n° 4 de JLV ) pour visualiser comment les gendarmes auraient trouver les lieux du crime si
JD avait été mis prés du ravin (réponse a votre question pourquoi n'ont il pas mis JD près du ravin). C'est moi qui a peint en rouge les taches de sang pour bien les faire ressortir !

Cordialement

Oryx je pense qu'a part le lieux exact où JD a été abattu nous sommes a peu de chose prés sur la même longueur d'onde, prenez le relais car je n'ai pas votre talent épistolaire et la patience.

Cordialement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Jeu Mai 5 2016, 15:59    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir,
 Dixlouca  Post du 2 MAI 21h 15
C'est bien probable, cela correspondrait à cette fameuse nuit de libation dont beaucoup de gens  en ont évoque la tenue chez les Dominici soit disant pour fêter les moissons, ce qui pourrait bien être en réalité le coup de blanche pour le réconfort après l'effort.


Il semblerait évident qu'en pareille situation toute personne concernée par un éboulement de terre obstruant la voie ferrée se devait de prévenir les autorités compétentes.
Dans le cas des Dominici, il y avait à proximité de la ferme un brigadier responsable du secteur, ami de la famille, sous ses ordres un collègue Clovis de surcroît  fils aîné des Dominici + un parent par alliance, il aurait été tout à fait normal que Gaston prévienne les cheminots.
Je ne pense pas que Faustin Roure aurait fait un rapport à sa hiérarchie, l'incident aurait été réparé en moins de deux.


Si Roure, va téléphoner à Peyruis prévenir sa hiérarchie, c'est à cause du massacre survenu dans la nuit qui ne pouvait pas être caché.
Il avait la possibilité de prévenir la veille ou le matin  avant de partir au travail ;  sans compter qu'en gare de Lurs il devait bien y avoir une ligne intérieure; si la gare était désaffectée au trafic voyageur, des hommes chargeaient des wagons de charbon de la mine de Sigonce ce qui représente une activité et d'éventuels problèmes de circulation. 
Les lignes téléphoniques ont été parait-il en dérangement  jusqu'à tard dans l'après-midi, personne ne fait état d'une intervention des PTT .
Qui a ôté les branchages d'acacia accrochés dans les fils téléphoniques et sinon comment aurait-il été possible de rétablir les lignes sans intervenir sur place ?
Comment se fait-il que le téléphone fonctionnait chez Sylve ?
Peut être aurons nous des réponses dans un prochain ouvrage
Amicalement 0ryx
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Jeu Mai 5 2016, 17:12    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Re,
En réponse à Basta:


Je crois avoir répondu à votre attente:
Si vous avez suivi l'ensemble de tous les posts sur le sujet,  on s'accorde sur le fait que  Gustave pas très futé choisit l'option mal inspirée de déplacer le cadavre qui se trouvait sur la décharge ; stratégie stupide au demeurant puisque étant surpris par Olivier il pouvait toujours prétendre qu'il s' était rendu sur le bivouac après avoir découvert le corps de la fillette.
Donc en revenant par le chemin, il se devait de prêter attention à cette forme humaine couchée à même le sol,  en  pénétrant sur le bivouac pour s'enquérir du sort des parents.
Pas besoin d'être un fin stratège pour concocter un alibi aussi évident.


Ricard sur le coup de 7 heures , pénètre sur le bivouac, observe pendant quelques minutes les lieux, que voit-il? 1 ou 2 corps? ça on peut  encore se le demander ,  lui , qui à pris la poudre "d'escampette" ,déclare qu'il n'a pas vu de lit de camp de l'autre côté de la route, Gustave sait bien que Ricard ne l'as pas vu ce lit  puisque à ce moment là il pouvait ( hypothèse )ne pas s'y trouver. 
Dés lors si Gustave place le corps de Jack en face après le départ de Ricard pouvait-on lui faire dire ou reprocher qu'il aurait du voir ce que Ricard n'avait pas vu. 
Pouvait-il placer les deux corps côte à côte au bord du talus sachant que Ricard n'en aurait vu qu'un sur la décharge ?


Le but de la manoeuvre était de débarrasser la décharge de ce qui était visible du chemin et suprême astuce s'il en est dans l'esprit  de Gustave à la manoeuvre, de rendre visible ce que Ricard n'avait pas vu de l'autre côté de la route,
Il n'était pas question du tout de dissimuler un cadavre au bord de la route, bien au contraire.


Vous évoquez une prise de risque inconsidérée en traversant la route avec un cadavre, puis avec un lit de camp;  soit, il faut être un peu simplet pour manoeuvrer de la sorte, mais quoi qu'il en  soit un corps a quand même été déplacé alors que 5 personnes devaient par devoir et honnêteté le signaler, ce qui n'a pas été fait.
Quant aux cheminots, mis devant le fait accompli ,ayant témoigné plusieurs jours après, ,ils n'ont pas voulu lâcher le Tave , et ne pas contrarier les fausses constatations in situ des gendarmes .
On ne peut raisonner à la place d'autrui, une action qui peut paraître totalement inepte à certains, peut très bien être entreprise par d'autres personnes.
Si toutes les actions criminelles étaient mûrement réfléchies, savamment orchestrées ,le crime serait parfait .
En l'occurrence Gustave commet des erreurs  dés le départ, une fois avec Olivier, une deuxième fois avec Ricard , il s'était fixé une ligne de conduite  qui consistait surtout à ne pas se faire voir sur le bivouac, une fois découvert par Olivier et en passe de l'être à nouveau par Ricard il n'a pas su s'en écarter en improvisant sur des événements imprévus qui se sont greffés à partir du moment où il a été surpris .


Vous amenez de l'eau à mon moulin  en suggérant : " En retirant le cadavre vers le ravin il pouvait maintenir qu'il était près de l'auto et qu'il 'a pas pu voir les cadavres "
Super , donc il n' aurait pas pu en se trouvant à côté de l'auto  voir de cadavres au bord du ravin dissimulés par les hautes herbes 
C'est probablement la vison de  Ricard, il n'aurait  pas vu le cadavre de Anne dans les hautes herbes au bord du talus,  pas plus qu'il n'a vu de lit de camp côté route. Mais il a bien vu sur la décharge le corps d'un homme à moitié découvert chaussé et en pantalon, comme s'il ne s'était pas déshabillé.
Vous ne semblez pas être étonné de l'énorme bêtise de Gustave qui essaie de reconstituer la même scène  que sur la décharge en positionnant un cadavre face contre terre alors qu'un témoin a aperçu ce corps sur le dos.
On voit bien qu'en matière de couillonade le Tave était plutôt imbattable dans ses intentions manoeuvrières .
Et si l'on devait uniquement s'interroger sur le sens de cette bévue que l'on qualifierait d'intentionnelle on n'est pas prêt d'en donner une explication .


Maintenant Basta, je n'en fait pas un cheval de bataille et je n'ai pas besoin de subir un ultimatum pour justifier une hypothèse sur le bien fondé d'une manoeuvre exécutée en dépit du bon sens.
Sur ce, je m'absente demain, une quinzaine de jours en voyage d'agrément chez l'oncle Sam, le temps de reposer mes neurones, j'en ai vraiment besoin.
Bien amicalement 0ryx  


PS: A mon tour de me faire insistant,  vous pourriez sans doute pendant cette courte durée faire suite à votre premier post en  faisant part de ce que vous avez appris d'intéressant et d'inédit  dans le dernier ouvrage .
Revenir en haut
basta


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2016
Messages: 6
Localisation: auvergne
Masculin
Point(s): 6
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Mai 6 2016, 09:03    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour Oryx , merci pour votre réponse . Ne m'en voulez pas si je suis plus convaincu par le dossier que par ce que vous imaginez non sans talent  .
 
 
Citation:
Il n'était pas question du tout de dissimuler un cadavre au bord de la route, bien au contraire.




Alors je ne comprends pas pourquoi ils l'on caché avec un lit de camp ? 


Mais bon , ceci n'est pas très important pour la compréhension globale de l'affaire . On sait que ce sont les hommes de la ferme .
S'ils avaient été plus intelligents , au lieu de s'accuser entre eux , ils auraient pu jeter le doute sur un tiers . 


Je vais m'absenter aussi .
Bonne continuation . 
PS. la contre enquête de Chenevier ,très poussée, n'a pas soulevé d'incohérences dans les positions des corps ..mais n'en parlons plus . 
_________________
Zo
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Dim Mai 22 2016, 22:46    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour toutes et tous,
Après ce break loin du tumulte, je reprends  le flambeau si je puis dire; pas grand monde ne se presse au portillon, tant il est vrai que satisfaction due au dernier ouvrage semble combler d'aise bien des mordus de l'affaire  .
La messe est dite, circulez, il n'y a plus rien à ajouter. 


   Sauf que depuis la fin de l'instruction bien des points restent obscurs et sans réponse .
 Être convaincu par le dossier c'est commettre l'erreur judiciaire; dossier creux comme aime à dire les avocats; disons plutôt dossier mou, flasque, élastique, empreint de nombreuses incohérences qui ont néanmoins conduit au pied de l'échafaud un  homme que l'on a finalement gracié non pas parce qu'il était vieux ou innocent mais arbitrairement par le fait du Prince .
   Malgré certaines erreurs,  Pierre Scize , l'un des meilleurs auteurs,   dont on peut lire avec délectation les comptes rendus d' audiences, n'a-t-il pas écrit:
" La cour a un dossier, une enquête, un accusé. Elle veut sauver son dossier, sa police-- et condamner si possible le vieillard tout seul, pour que tout aille vite et plus régulièrement. Pour qu'on en finisse. Pour que tout ne soit pas à recommencer. Pour qu'il ne soit pas dit que l'enquête est incomplète et l'accusation mal fondée."   cf Au grand jour des assises "
 C'est certainement pour ces raisons que la cour a refusé d'accorder à la défense que des proches témoins , menteurs pathologiques, ne prêtent serment afin de ne pas courir le risque d'une cassation et un supplément d'information.
On peut aussi citer Giono  " Le dossier n'a pas d'oreilles. Il n'a même pas d'intelligence."
S'il fallait une fois de plus faire le bilan de ces zones d'ombres on pourrait en citer quelques unes : 


 A commencer par la fuite de l'enfant, pieds nus ? ou portage de la fillette inanimée? 
 Par quoi a-t-elle été blessée à l'oreille droite? balle ? coup de crosse ? 
 A quelle heure est-elle morte ? 1h du matin ? 2 h ? 5h ? , a-t-elle été assommée ? puis assassinée par la suite ? par une ? ou plusieurs personnes ? 
 Pouvait-elle survivre plusieurs heures?
Combien de coups sur le crâne ?cf  " La grande Maison " p 178 Chenevier
 Accessoirement laissé en suspend, la disparition de ses chaussures .
 On pourrait même ajouter aux incertitudes , la venue de la fillette en compagnie de sa mère chez les fermiers.
 Où couchait-elle? voiture ? lit de camp ? sur le sol dans les herbes?
 Où se situait vraiment le morceau de crosse? les versions divergent, sous la nuque ? à 10 cm de la tête ? 
 Gaston est-il l'auteur du tir causant  l'impact de balle sur le parapet ? la balistique a-t-elle pu déterminer avec précision l'emplacement éventuel du tireur?  peut-on affirmer que l'impact ne correspond qu' au calibre 7,62?,  la balle découverte sur le ballast  au Nord du campement par Coudoing provient-elle d'un tir sur le parapet?


 En ce qui concerne la mère : 
 Où et sur quoi couchait-elle, puisque 1 seul lit de camp semble avoir été utilisé ?
 A quoi aurait servi la couverture placée sous son corps? couchage?transport du corps ?
 A quel endroit a-t-elle été abattue?
 A-t-elle reçue la balle qui lui a fracturé l'humérus en station debout ? couchée ? 
 A-t-elle été abattue avant son mari ou après celui-ci ?
 Par combien de projectiles a-t-elle été atteinte ?
 Faut-il donner corps à une improbable balle fichée dans les cervicales ?
 N'aurait-elle pas du être levée pendant la supposée altercation ?
 Comment expliquer que ses chaussures se retrouvent sur le sentier relativement éloignées de la scène de crime?
 Pourquoi ramasser les chaussures dans le " bordel indescriptible organisé" ?
 Pour quelles raisons prendre un coussin et les recouvrir ?
Pour quelle raison n'aurait-on pas fait la même chose avec les chaussures de l'enfant ?


Les incertitudes concernant le père:
 A-t-il réellement uriné avant le drame? ( par peur? relâchement des sphincters ?)
 A-t-il été victime de deux coups de feu consécutifs?
 S'est-il écroulé devant le puisard ?
 Aurait-t-il pu physiquement se relever et traverser la route suite au premier tir?
 Ou se trouvait le tireur lors du deuxième coup de feu?
 Résultats balistiques ? angle de tir compatible avec les traces de sang perpendiculaires à la route?
 Gaston a-t-il poursuivi Sir Jack 
Comment le morceau d'aponévrose s'est-il retrouvé sur le pare-choc?
 Lui appartenait-il , cf Chenevier " La grande Maison " p 208 le conteste.
 La blessure main droite est-elle due à un coup de feu?
 Ou bien est ce dû au guidon du canon et à l'anneau grenadière ?
 Parlait-il correctement le Français comme le précise Jeannine Roland ? cf  J.L.V
 De l'argent à-il été volé?
 Combien d'argent ont-ils laissé à Villefranche?
 Sir Jack s'est-il querellé avec Clovis ?


En vrac :
Roure est-il venu dans la soirée se rendre compte des dégâts?
Peut-on se fier aux dépositions de la bande des quatre?
Une réunion a-t-elle eu lieu le soir à la GT?
Gaston savait-il se servir de la rock- ola ? ce que n'a pu déterminer la reconstitution.
Quelle était la teneur de la première déposition de Ricard  ?
Les Drummond ont-ils rencontré Gaston ailleurs avant l'installation du bivouac ?
Quel est le nom de l'aiguadier de service qui assure l'ouverture et la fermeture des martelières principales de la section  A du Bois de Lurs?
De quelle heure à quelle heure les Dominici disposaient-ils de la main d'eau?
Quels sont les autres agriculteurs  aval et amont concernés par l'irrigation le 4 Août ?      cf Jean Paul Ollivier   " Qui est l'assassin " p 106
N° parcelle du champ de haricots de Zézé ?
N ° parcelle du champ de Delclite ?
A confirmer sur quelle commune se situe le quartier de St Pons? 
Cordialement Oryx
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24    Sujet du message: Les invraisemblances

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Contradictions des déclarations et des témoignages -> Les invraisemblances Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com