Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les invraisemblances
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Contradictions des déclarations et des témoignages -> Les invraisemblances
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mar Sep 23 2014, 17:14    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour Dixlouca,


La liste des " possibles " n'était certes pas exhaustive, nous pouvons y ajouter bien sûr Maillet, et son frère, les Barth aussi, ainsi que des frères et beau-frères ,etc.
La présence d'individus dans un des deux champs de luzerne a très bien pu se manifester bien avant l'heure des crimes ( on peut considérer l'histoire du side-car de 23 h 30 comme une piste) et puis pendant l'acomplissement de ces crimes.
Nous pouvons supposer plusieurs individus dans l'un ou l'autre de ces champs, puisque rien n'indique que se soit au singulier ou au pluriel quand Gaston enjoint a son fils de dire avec qui il était .


Le Paul ? Je l'écarte volontiers, il est le premier témoin a donner des infos au commissaire Constant ; mis au pied du mur, plus déconfit  il est vrai devant son indélicatesse commise aux dépens de l'EDF que par la possession d'armes prohibées dont il pouvait s'enorgueillir de posséder ,lui, à juste titre.
S'il avait été présent au cours de la soirée avant l'heure fatidique, il ne risquai rien d'en parler, tout au plus aurait-t-il été obligé d'en dire davantage pour désigner celui ou ceux qui seraient venu comme lui aux nouvelles.
Je ne pense pas que le Paul a été tenu au courant de l'éboulement le 4 Août ; on doit tenir compte du " léger " sentiment de supériorité qu'éprouvait le Gaston envers les Maillet qu'il considérait comme étant toujours à la ramasse derrière sa réussite professionnelle que se soit à Brunet ou plus tard à Ganagobie.
Donc avertir en ,particulier Maillet ,de la couillonnade dont ils ont été les responsables ne me semblerait pas être utile, ni dans le caractère du vieil orgueilleux .
C' était aussi, en son temps, le sentiment de fugi.


D'ailleurs Gaston n'a-t-il pas évité de prévenir qui que se soit après avoir découvert dans l' après midi l'incident ? Il a préféré courir un risque énorme en attendant le retour de Gustave pour faire déblayer in extremis la voie de chemin de fer avant le passage de la micheline.


Barth ? C'est plus que plausible. Il faisait autorité et pouvait en user, donner la marche à suivre à ses ouailles .
En ne se rendant pas le matin sur la décharge , démontrerait non pas qu'il s'agisse d'un manque de curiosité de sa part ,  3 cadavres assassinés tout de même, pratiquement sur les terres de son gendre, mais de fortes présomptions qu'il était déjà au parfum .
Surprenant qu'il nie s' être rendu à la ferme aux environs de 9h et n'avoir appris le drame que par la bouche de sa bru et de son fils qui auraient rencontré Yvette au marché d'oraison.
A + Amicalement Oryx
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar Sep 23 2014, 17:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Sep 23 2014, 22:05    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir Oryx

Votre raisonnement psychologique est très intéressant et réaliste. Si on le suit il est concevable que la GT ne se soit pas abaisser à faire appel à Maillet.
Oui j'admet qu'après lecture de vos arguments le Paul était peut être absent.
Néanmoins quelques faits me troublent encore.
Que pouvez donc savoir Paul pour susciter un attentat à son encontre ? (hormis l'aveu sur la survie de ED )
Pourquoi l'alibi fournit par Paul sa femme et son frère est il discordant entre eux ?
Les 2 personnes aperçues sur la nationale n'auraient elles pas été Paul et son frère se rendant sur le lieux du déblaiement ?

Cordialement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mer Sep 24 2014, 17:36    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour,


Paul un temps soupçonné a dû fournir un alibi;  confirmé par  son frère Auguste et son épouse .
Les deux frères devaient charger à 5 heures du matin  une charrette de céréales.


Là où le bât blesse semble-t-il, se situerait dans la désignation du type de céréales à ramasser :  Pour Paul  de  la pésote et avoine.
              Pour Auguste de l'orge.
      Pour la femme d'Auguste du foin.
Guerrier P 244 relate ce passage.
De toutes façons ces céréales donnent de la paille à fourrage que l'on dénomme   souvent  foin dans le langage courant.
Donc la confusion pouvait se produire et je ne suis pas certain qu'Auguste et son épouse étaient des agriculteurs confirmés.
D'autre part sauf erreur, l'orge et l'avoine peuvent s'associer sur une même parcelle d'où un possible quiproquo. 


Vous faîtes allusion aux 2 personnes circulant en short dans la côte de Giropey en direction de la GT aux environs de l'heure des crimes.
La description qu'en donne Ode Arnaud ne correspond pas aux frères Maillet
Guerrier p 221


Amicalement Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Sep 24 2014, 20:47    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir Oryx

Il est possible que l’Auguste et sa femme n’avaient pas de grande connaissance en agriculture, mais tout de même ils demeuraient en milieu rural. S’ils étaient agis de Parisien en vacances je comprendrai. Orge, avoine….pésote je veux bien, mais le foin est caractéristique.
Que le foin et la paille soient du fourrage d’accord, mais le foin c’est du foin et la paille de la paille.
Je ne dis pas que vous avez tort, mais cet argument n’est pas assez convaincant pour me dissuader d’envisager que le chargement de la charrette devait dissimuler les corps pour une extraction du campement. Moyen utilisé parfois par la résistance pour éviter la feldgendarmerie.
Je sais que je pousse le bouchon un peu loin avec cette piste, mais peut être par manque d’objectivité je ne trouve pas de contre argument solide, donc je vous utilise en contrepouvoir à mon imagination. A vous de jouer.

* Pour faire court si quelqu’un dit la vérité c’est la femme, parce que le foin est facile à reconnaitre et inconfondable, ce qui veut dire que les 2 autres ne veulent que l’on sache que c’était un chargement de foin. Et le foin se prête bien au dessein précédemment évoqué.

Cordialement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Jeu Sep 25 2014, 18:31    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour ,
Evacuation des corps ?
Cette hypothèse a déjà fait l'objet de débats au début de la création du site.


Les questions qui se poseraient dans le cas du post précédent  serait de savoir de quelle charrette il s'agirait, d'une charrette à bras ? Ou d'une charrette tirée par un animal de trait ?
Sans m'avancer, quoique une photo en témoigne, les Dominici en disposaient d' une et d'un cheval .
Pour quelle raison les Dominici auraient-ils eu besoin d'en utiliser une autre ?
J'avoue mon scepticisme, Je ne vois pas trop l'intéret de demander de l'aide aux Maillet, sachant que l'on qualifiait gentiment le Paul dans le canton de " bazarette".
, de " pipelette ".
Et entre 5 ou 6 heures du matin c'est un peu tard si l'on s'en tient aux horaires couvrant leur alibi;  trop tôt  si l'on tient compte du témoignage de Ode Arnaud.
Et puis il aurait fallu dans le délai très court  entre 1h / 7 h du matin réfléchir un tantinet au problème avant d'intervenir, puis prévenir les copains l'un après l'autre, qu'ils acceptent subito presto le deal,  charger le foin, cacher les corps en dessous, cheminer exclusivement sur la RN, pour aller où,? Et à quel titre courir un tel danger en se rendant complice ? 


En rencontrant Bourgues  après sept heures du matin sur la VF en aval de la gare de Lurs  Paul apprend qu'il y à eu de la " bidoche " chez Gaston   .
Ensuite ,sur le coup de midi en allant déjeuner avec Clovis chez Gaston, il apprend entre deux verres de pastis fait maison que son ami le Tave a découvert la gamine encore vivante et qu'il a regagné la ferme sans lui  porter secours, préférant dans l'attente des gendarmes s'occuper de ses bêtes.
Attitude horrible qui l'a profondément marqué et l'aurait poussé à parler; ce qui est considéré pour certains comme un acte de délation . 
Evidemment le clan après la condamnation de Gustave ne pouvait admettre " cette trahison " et la réaction la plus approprié a probablement consisté ,a minima, de lui tendre une embuscade  en tendant un fil de fer en travers de sa route pour qu'il se casse la gueule.


Que pouvait-il savoir ? Il vaudrait mieux se poser la question de ce qu'il ne savait pas ?
L'amitié que portait les Dominici envers Maillet était réelle, mais elle n'était pas aveugle .
A titre d'exemple, si Clovis pouvait s'adonner a lâcher quelques confidences , il n'a pas eu sur la décharge en sa présence le désir d' exercer ce penchant  en lui confiant que le corps qui gisait sur le gravier à côté de l'automobile ne s'y trouvait plus.
Cordialement 0ryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Sep 25 2014, 20:52    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir Oryx
Sans m'avancer, quoique une photo en témoigne, les Dominici en disposaient d’une et d'un cheval.
Pour quelle raison les Dominici auraient-ils eu besoin d'en utiliser une autre
?
Mais je l’ai vu cette photo avec le Tave dessus. Bourrin que je suis.

Encore qu'à ce moment-là, rien ne s'opposait à ce que le Tave sorte du bivouac, de devant le capot du véhicule et se précipite sur la RN pour quémander du secours au premier venu.
Ce cas de figure laisse à penser que Gustave estimait que le décor était fin prêt et qu’il pouvait lever le rideau. Hors il n’en est rien puisque nous savons qu’au moins un corps a été déplacé.
Qu’en pensez-vous ?

Bien cordialement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Ven Sep 26 2014, 14:30    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour Dixlouca,
Le lever de rideau impromptu par l'arrivée inopinée d'Olivier met en scène un acteur qui improvise au fur et à mesure ; ce qui oblige un changement de décor pour les actes suivants.
Sans Olivier, gageons que la découverte des crimes n'aurait eu lieu qu'après l'arrivée des cheminots, et que les modifications de la scène n'auraient pas été nécessaire .
Cordialement Oryx
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Ven Sep 26 2014, 15:34    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

RECTIFICATIF : il faut lire qu'avec l'arrivée des cheminots
Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Sep 29 2014, 20:47    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir Oryx

Un acteur qui improvise c'est soit qu'il a mal apprit son texte soit qu’on le lui a changé au dernier moment.
La deuxième option à ma préférence.
Si j’interprète correctement votre post « gageons que la découverte des crimes n'aurait eu lieu qu'avec l'arrivée des cheminots, et que les modifications de la scène n'auraient pas été nécessaire. » me laisse envisager qu’un plan, un scénario avait été établi. Scénario logique cadrant bien avec rien vu rien entendu. En effet si on a rien vu rien entendu, on peut prétendre n’avoir eu rien à y faire sur le campement. Ce qui permet d’arguer d’une ignorance totale des évènements.
. N’ayant pas apparemment opté pour un nettoyage du campement, la Gt savait pertinemment que la découverte du massacre était inéluctable. Il me semble inconcevable qu’ils n’aient prévus comment gérer la remontée du gros caca à la surface.
Du fait de l’éboulement, la visite matinale des cheminots sur le chantier de déblaiement était prévisible et prévus. Partant de là, ils ont en déduit qu’il suffisait d’attendre leur arrivée à la ferme et de se joindre à eux pour aller voir l’éboulement et laisser faire les choses. Que s’aurait été bien le diable si un cheminot n’aurait pas été attiré ne serait que par l’Hilmann. Une fois le massacre découvert il fallait simplement jouer les faux-cul et être aussi stupéfaits et horrifiés que les membres de l’équipe Sncf. Par la suite on prétendra n’avoir rien vu rien entendu, éventuellement s’être rendu une ou deux fois à l’éboulement mais n’avoir rien remarqué de spécial.
Mais s’il y avait ce scénario de préétabli, une moto s’entendant venir de loin, le Gus serait resté caché derrière sa boite. Pourquoi aurait-il changé de scénario et donc de texte. Je vous rappelle que de nombreux témoins sont passés en plein chambardement du site et qu’aucun d’entre eux n’a vu le Gus, pas même le Ricard, n’est- ce pas la preuve qu’il savait se faire discret.
S’il avait eu réellement l’intention de l’arrêter, (donc changer de scénario) pour réclamer de l’aide (sic) il se serait positionné bien avant au bord de la route en agitant les bras avec des airs de faux cul. Hors il a très tardivement fait signe au motard de s’arrêter c’est qu’il pensait que la moto s’arrêterait d’elle-même. Mais ce n’était pas la personne attendu et là il ne pouvait que raconter des conn…..le texte n’était plus le bon.

Amicalement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Jeu Oct 2 2014, 15:49    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour,
Exact , c'est l'effet de surprise qui a conditionne la suite des événements.
Gustave est déstabilisé par sa méprise , il est seul, stressé, dépassé parce qu'il joue solo, il aurait  quand même pu rétablir la situation.
 Le Tave, autant que faire se peut agit dans la discrétion à la recherche  d'indices qui pourraient conduire à la GT,  laisse passer les Suisses qu'il a dû voir et entendre arriver au débouché du virage, ce qui l'oblige a se planquer probablement vers le ravin; puis dans les quelques instant qui suivent il entend une autre moto arriver ( à bonne allure selon Olivier ) il pense cette fois ci que c'est bien Faustin qui doit venir sur place,  il se précipite alors sur la RN  " comme un diable qui sort de sa boîte ", croyant avoir affaire à son ami. 


En fait vous le soulignez,  il pensait que la moto  s'arrêterait ou ralentirait pour emprunter le chemin du pont ; ce qui l'aurait quand même obligé de se manifester, mais je  pense qu'il aurait agi différemment , avec un ami la pression sur le coup n'aurait pas été la même .
Il aurait pu déclarer sans être contredit " Cette nuit, nous avons entendu des coups de feu, sans pouvoir en discerner la provenance exacte; ce matin vers 5h 30 je me suis rendu par la RN en direction de l'éboulement qui avait eu lieu la veille sur la voie ferrée. J'ai aperçu dans le jour naissant un lit de camp en bordure de la route en face de la décharge, intrigué je me suis approché et ........   Puis je suis allé sur la décharge et j'ai vu à coté du véhicule à même le sol sous une couverture une forme humaine ......
Et c'est à ce moment  que je me suis précipité sur la route pour arrête un motocycliste .... "


Les personnes sont interchangeables que se soit  Olivier,  Roure ,ou quiconque, le texte reste identique.
Il ne fallait surtout pas déclarer avoir vu la gamine, c'est à ce moment là
que commence la source de ses ennuis.


On ne va pas refaire l'histoire.
Cordialement 0ryx


Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Oct 6 2014, 20:53    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir Oryx
Je pense que Gustave a commis une grossière erreur d’amener directement l’équipe Sncf au sommet du talus sans passer par la case campement. C’était illogique. Il aurait d’abord dû leur faire découvrir les corps des parents et ensuite éventuellement le lieu supposé du massacre d’ED. Je pense que cette erreur résulte du fait qu’il redoutait qu’ED soit encore vivante et que sa priorité du moment était de laisser la gestion de ce problème à son frère. Ce dernier ayant bien réagit puisque si j’ai bonne mémoire il a stoppé net toute velléité d’approche du corps d’ED. Qui sait d’ailleurs si elle n’était pas encore vivante à ce moment- là, et que la personne qui avait juré solennellement n’avoir donné qu’un seul coup n’ait donné réellement qu’un seul coup !

Je note tout de même que bien que certainement déstabilisé d’avoir à faire à Olivier, il ne lui a indiqué ni le lieu et la présence de Ed, ni le lieu et la présence des parents à proximité de la voiture alors que quelques secondes auparavant ils les avaient à ses pieds. Mais simplement un évasif ’’ mort sur le talus et il doit y en avoir d’autres ‘’. Il doit y en avoir d’autres ! Comme s’il ne le savait pas le bougre. A cet instant- là, il a quand même eut la présence d’esprit de ne fermer aucune porte pour le futur.

Ces propos sont rapportés par Olivier. Evidemment Gustave est en désaccord avec Olivier et soutient lui avoir indiqué la direction d’ED. Forcément qu’il fallait qu’il soutienne avoir dit cela à Olivier, car sinon comment expliqué le fait de n’avoir connaissance que de la mort d’ED, amener directement l’équipe sur le lieu et découvrir avec elle les parents en retournant vers la RN, et antérieurement déclarer il y a un type mort et il doit y en avoir d’autres, ce qui veut dire ne pas avoir connaissance de la mort d’ED et le lieu.
Entre Olivier et Gustave vous vous doutez à qui je fais confiance pour dire la vérité.


Mais comment expliquer que l’on connaissait l’emplacement du corps d’ED alors que cet emplacement était invisible depuis le chemin. Il ne pouvait prétendre l’avoir vu fortuitement puisqu’ pour l’apercevoir il fallait être en haut du talus et qu’en haut du talus il n’avait rien à y faire. S’il n’avait pas droit à l’image, il lui restait pensait il le son, car le son nul besoin d'être au sommet du talus pour l'entendre. Donc je pense que les râles évoqués par Gustave c’est du pipeau. Pipeau râles entendus depuis le sentier près du pont, mais possible râles entendus en se rendant à de multiples reprises au près d’ED pour s’assurer qu’elle se tairait à jamais.
La suite prouva que même le son lui était interdit.

Amicalement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mar Oct 7 2014, 21:32    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir Dixlouca, 
L'évocation des signes de vie de la fillette, " ronrons et mouvement d'un bras " a été
faite le 5 Août en off à table devant Maillet bien avant que ce dernier en fasse part au commissaire Constant .


Lorsque Gustave fait part de la découverte du corps de l'enfant l'équipe SNCF se compose seulement de Boyer et Clovis, puisque Roure était déjà sur le ballast et que Drac est arrivé après coup   .
Gustave n'a pas accompagné son frère sur le pont,  il ne serait  réapparu sur les lieux qu'après la venue des gendarmes. Ce que personne ne peut croire


Gustave , suite à la découverte de l'enfant prétend être sorti du chemin en courant pour arrêter Olivier .
Bien entendu, il commet une erreur stupide en contredisant Olivier.
Ce point de vue fait l'unanimité.
Manifestement le Tave s'emmêle les pinceaux , confondre le corps d'une fillette avec le corps d'un mec et assez singulier ; lapsus linguae, confusion, contradiction dans la narration des faits.
 
D'après ce que l'on peut lire , il n'aurait pas signalé à son frère Clovis et  à son beau frère Boyer la présence d'autres victimes puisque la fine équipe du rail en se rendant directement sur le talus de la Durance ne remarque toujours pas le lit de camp , n'y ne jette  un coup d'oeil en direction de la décharge et par conséquent ne voient pas de forme humaine sous une couverture.


Or ce qui est paradoxal, auparavant , Clovis en arrivant devant la GT avait dit   " Il y en a qui doivent avoir fait la noce car je viens de voir des cartons en désordre, des valises et des coussins à proximité d'une voiture ".
 Il discerne en passant à vélo d'un coup d'oeil  beaucoup de choses  mais de corps point, de lit de camp non plus.
Couvrez ces morts que je ne saurais voir.


Mais peut-on se baser sur les déclarations du quatuor SNCF ? s'appuyer sur les PV de leur dépositions, alors qu'il est démontré que leur part de vérité est inférieure à celle de leur mensonges.
 En réalité nul ne sait  vraiment ce qui s'est dit, vu , et fait par ces hommes entre 6h 45 et 7 heures.


En conclusion il faut bien se rendre à l'évidence, la plus part des protagonistes ont travesti à l'avantage du clan la réalité des choses. 
Cordialement Oryx




Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Oct 8 2014, 21:07    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir Oryx

Nous sommes dans le topic "des invraisemblances", donc partons du postulat suivant, le cadavre vu par Ricard près de l'Hilman était celui de JD.
Quelle explication donneriez vous à son déplacement de l'autre coté de la route ?

Amicalement Dixlouca

Nota :
Vous avez raison de mentionné que Gustave n' y était pas physiquement, mais je ne touche pas à mon post et je conserve malgré tout Gustave a commis une grossière erreur d’amener directement
Ce qui me permet d'ajouter qu'un cheminot avait témoigné d'avoir été marqué par les dires de Gustave à Clovis au sujet d'ED . Fait qui me conforte sur la préoccupation de Gustave évoqué plus haut.
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Jeu Oct 9 2014, 17:02    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonjour Dixlouca,
Cette hypothèse à déjà fait l'objet de débats assez sulfureux , voire sanguinolent.


Il existe au moins 2 versions par Ricard relatives à la description du corps allongé sur la décharge. Masculin ou féminin ? Chaussé ou pas chaussé ?
Ce qui ouvre la porte à de nombreuses supputations dont celle du déplacement de Sir Jack en lieu et place de son épouse
Au début de l'enquête , Gustave est ferme dans ses déclarations ,il cavale sur le chemin, il ne voit ni  corps sur la décharge, ni de lit de l'autre côté de la RN.


Ricard pénètre sur la décharge et ne voit qu'un corps. 


En supposant que le corps  de A.D,  en retrait, caché par les herbes, qui sera découvert par les gendarmes, n'ait pas  bougé depuis son décès ,  ne se trouve bien visible du chemin parcouru par Gustave que celui qui est sur la décharge.
Il faut donc que le Tave pourvu d'oeillères mais pas affligé d'un torticolis, pour garder sa ligne de conduite  , l'ôte de la vue en faisant place nette .
 
En déposant en face ce corps et le lit par dessus de l'autre côté de la route, non pas pour le cacher, mais le rendre visible ,dixit Mariani , c'est là que résiderait l'astuce, on ne pouvait soupçonner et reprocher à Gustave de ne pas l'avoir vu , puisque Ricard ne l'a pas vu non plus ;  pas plus que les cheminots en arrivant, et pas plus que les nombreuses personnes  à motos, vélos qui ont  ( jour ouvrable )  emprunté la route dans les deux sens entre 5h 30 et 7h 30  heures ; soit deux bonnes heures dont une en plein jour.


Opération suicidaire ? trop risquée ?, oui, peut-être,  mais pas plus que celle d'avoir déplacé A.D de plusieurs mètres et de l'avoir déposée sur le ventre , alors qu'il était certain que Ricard pouvait témoigner du contraire .
Cette évidence n'a pas empêché la transformation de la scène de crime par Gustave qui a ainsi fait appel au silence coupable de 4 personnes pendant 8 mois, infligeant un camouflet d'incapacité à l'ensemble des autorités.
En somme il n'y a que les cheminots sans autres témoins pour affirmer avoir vu avant l'arrivée des gendarmes ce lit et le corps de J.D. en dessous .   


Alors, accepter comme pain béni les dépositions sur PV des gars du rail , plusieurs jours après la découverte des corps, c'est cautionner mordicus qu'ils reflètent la réalité des faits.
Or nous savons que ce ne fut pas toujours le cas...


Salutations Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim Oct 12 2014, 21:47    Sujet du message: Les invraisemblances Répondre en citant

Bonsoir Oryx

Quelle crainte pouvait envisager la GT quant à la réaction des enquêteurs si ces derniers avaient découvert une mare de sang avec en prolongement une suite de taches de sang traversant littéralement la route et avec aux deux extrémités aucun cadavre ?

Cordialement
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:30    Sujet du message: Les invraisemblances

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Contradictions des déclarations et des témoignages -> Les invraisemblances Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 2 sur 7

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com