Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE MOT QUI TUE
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 59, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Oct 25 2012, 23:41    Sujet du message: Le mot qui tue. Répondre en citant

    Bonsoir

 A Dixlouca et Orion

 En effet le contre-argument des chaussures non laçées était bien opposable !

 Mais depuis quatre ans que je m'intéresse à l'affaire, après avoir lu une bonne partie des ouvrages
 et échangé sur les forums, c'est bien la premiere fois que je vois émettre l'idée d'un vol de'abricots
 à l'origine du drame !  Bon,  vive les idées nouvelles ....

     Cordialement      FUJI
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu Oct 25 2012, 23:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ORION


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 56
Point(s): 56
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Oct 26 2012, 12:40    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour, le forum

Comme je l'ai écrit précédemment, je pense que le premier coup de feu a été tiré pour un motif futile, irraisonné et irraisonnable.
A partir du moment où les mobiles avancés par Gaston semblent contestables à certains (voyeurisme, acte sexuel,.....), chacun de nous essaie de trouver une explication plausible à ce massacre. Voilà pourquoi le vol de fruits évoqué par Dixlouca ne me heurte pas. D'autant que ( je crois) le seau en toile ayant servi à quérir de l'eau n'a jamais été retrouvé.
Mais il est bien évident, aujourd'hui, que nous ne saurons jamais la vérité. Nous devons donc nous résoudre à émettre des hypothèses. Alors, n'hésitons pas à le faire. Elles seront toutes les bienvenues dans la mesure où elles ne franchissent pas la barrière de l'invraisemblance, genre espions venus du froid ou vengeance de la Résistance.
Et même si aucune explication ne peut être donnée à ce premier coup de feu, il n'en reste pas moins que Gaston en est  bien l'auteur. Et s'il a encore des doutes, je conseille à son petit-fils de poser la question à sa mère Yvette. Elle seule a la réponse à cette énigme qui n'en est pas vraiment une ! 
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven Oct 26 2012, 18:15    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

 Bonjour amis(es) du forum,


Notre ami Fuji s'étonne que je puisse être moi même étonné du fait qu'un paysan se lève à 3h30 ou 4h pour réaliser ses travaux fermiers.
Oui, un peu, tout de même. Surtout, si celui a pour habitude trainer dehors jusqu'à 1h du matin.
Imaginons qu'il joue les voyeurs, n'est ce pas un peu tard? Et je suis donc d'accord pour une fois, avec notre amie Germaine, qui s'est posé la même question.
Le désaccord vient ensuite sur un autre détail. ( Voir chèvres ).

Quant à suggérer une quelconque maraude de fruits, pourquoi pas? Bien que je ne suis pas franchement convaincu.
On pourrait même se demander aussi, si aller chiper quelques abricots à 1h du matin n'est pas un peu tard. Rolling Eyes Question

Toujours cette question d'horaire qui revient sur le plat.

Mais on peut aussi se dire que le vol ne vient peut être pas du côté que l'on pense.
Il y avait au minimum 3 hommes dehors. Ou du moins, deux hommes adultes, accompagnés d'un ado.
Mais ils étaient peut être deux au départ? Ou bien les trois étaient dehors dès le début?

Nous ne saurons jamais qui a provoqué ce drame, et nous n'en connaitrons jamais, hélas, la cause réelle. Malheureusement.

Amicalement.
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Oct 26 2012, 23:57    Sujet du message: LE MOT QUI TUE. Répondre en citant

  Bonsoir Mariani, Dixlouca, Orion et les autres ...

 Il ne faut pas vouloir être plus fort que les maîtres.  D'autres avant nous (bien avant) se sont penchés
 sur la question.  Ont tout retourné. Tout envisagé sur le motif de départ de ce drame.  Ils étaient mieux
 informés que nous.  Avaient les bons contacts.

 Si nous palabrons aujourd'hui c'est en nous inspirant de leur lecture.
 Les Laborde, Domenech, Mecker, Guerrier, etc...y compris Giono, aucun n'a parlé de vol d'abricots !!
 AUCUN !  Sans parler des PV d'archives.

 Soupesez bien vos grains de sel.  Ne soyez pas trop novateurs....   Mais ce n'est pas grave.

  Je suis persuadé que Gaston - ne trouvant pas le sommeil parceque cet éboulement le perturbait - s'est
 levé vers minuit pour un contrôle sur le terrain (peut-être en passant par le sentier entre la VF et la Durance).
 Au retour il passe par le campement et s'attarde un peu.  Tout de même cette jeune femme que Gustave a
 vue se déshabiller tout à l'heure ( pas le Crazy Horse quand même )  Et il se fait surprendre par le mari.

 Engueulade incompréhensible.  Peut-être bousculade. Sur son terrain, chez lui en plus ( il le croit ).  Cela ne
 va pas se passer comme ça.
 En infériorité physique il repart à la ferme chercher la carabine.  Qui se trouvait sur l'étagère bien sûr. Depuis
 longtemps.  Pas la peine d'en faire un fromage ( de chèvre ).

  Il revient sur le campement et la suite vous la connaissez.
  J'arrête.   Tout ça c'est le gros oeuvre.

      Bien cordialement      FUJI
Revenir en haut
ORION


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 56
Point(s): 56
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Oct 27 2012, 14:29    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour le forum,
Bonjour Fuji,

Allons, bon, voilà que Fuji nouis ramène à nos premières amours: notre "brave" paysan vulgaire  voyeur !  Moi qui pensais que la piste du vol de fruits avancée par  Dixlouca semblait tout autant plausible. Bon, tant pis, comme disait un facteur d'orgues italien fort connu. Après tout, le voyeurisme n'est pas une histoire d'heure. On peut être "coquin" à tout âge et aussi à toute heure, qu'on soit paysan ou fonctionnaire, fatigué ou non !
Je pense que Gaston n'a certainement pas vu Anne se dévêtir car vers une heure du matin, tous devaient être couchés, la petite dans la voiture et les adultes sur leur lit de camp. Dormaient-ils déjà ? Ne dormaient-ils pas encore ? Etaient-ils à bavarder ? Nul ne  le saura jamais. Faire le voyeur n'a-t-il pas consisté pour Gaston à simplement épier ces gens dans l'attente d'on ne sait quoi ? Lui-même n'en savait sans doute rien. Jack Drummond se lève pour aller uriner et au retour se trouve nez à nez avec le chevrier. Que se passe-t-il alors ? Bien malin celui qui peut le dire. Toujours est-il qu'un premier coup de feu éclate suivi de plusieurs autres. Mais on a beau tourner l'énigme dans tous les sens, on a beau se triturer les neurones, on en revient toujours à Gaston assassin !
Revenir en haut
Germaine


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Nice
Féminin
Point(s): 143
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Oct 27 2012, 21:55    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour à tous,


Pourquoi devrions nous revenir à Gaston assassin ?
Pourquoi Gaston seul, aurait été voyeur?
Pourquoi Gaston se serait'il retrouvé seul nez à nez avec JD?



Que voulez vous que des touristes qui dorment à la belle étoile puissent faire à une heure du matin, sinon dormir?
Ils n'avaient même pas de tente ni de duvets. Ca devait être assez inconfortable.
J'ai habité la région des années, j'ai habité Peyruis où mon mari travaillait dans le batiment. Nous ne sommes plus là bas, et nous en sommes heureux pour ne rien vous cacher. Mais ceci est personnel, je le reconnais, je ne raconterai donc pas le pourquoi.

En plein mois d'Août, malgré que l'on soit au coeur de la saison estivale, croyez moi, la nuit, dans la région, vous n'avez guère envie de faire je ne sais quoi, en tenue légère,  car les températures ne sont pas celles que l'on constate à Nice ou à Villefranche, ou à Marseille. Il fait très chaud en journée, mais les nuits sont fraîches.
Vous imaginez Gaston regarder quoi?  Que pouvait'il regarder de si passionnant qu'un homme et une femme, enroulés peut être dans des couvertures ou recouverts de celles ci?
Ne pensez vous pas que le spectacle devait être plutôt ordinaire?
Si je comprends bien, les aveux de Gaston devraient être seuls révélateurs de la vérité, et toute supposition autre, devrait être automatiquement rejetée?
Quant à une hypothétique " erreur ' de la part des Drummond, pouquoi serait ce si fou de l'imaginer? Je ne dis pas qu'ils étaient des voleurs, mais que peut être une " maladresse " de leur part aurait pu provoquer la colère de Gaston ( et des autres ).

Et pourquoi avoir la certitude que la carabine était depuis longtemps dans la remise, alors qu'au procès, Gustave a été mis en difficulté par Gaston quand il a dit qu'elle venait de la Serre, et si je ne me trompe, pas même Clovis n'a réagi lors de l'audience quand Gaston a hurlé, disant qu'il la connaissait cette carabine, puisqu'elle venait de la Serre.?
Pourquoi aussi et encore, Roger Perrin n'a pas contesté violemment l'accusation de Gaston quant à l'endroit d'où était venue la carabine ce soir là?

Cela donne à réfléchir.

Salutations.
Revenir en haut
ORION


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 56
Point(s): 56
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Oct 28 2012, 12:29    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour le forum,

Germaine écrit:
"Que voulez vous que des touristes qui dorment à la belle étoile puissent faire à une heure du matin, sinon dormir?
Ils n'avaient même pas de tente ni de duvets. Ca devait être assez inconfortable."

Il n'y a rien d'autre à faire que dormir dit Germaine. D'accord mais si les nuits sont fraîches (je n'en doute point, pour l'avoir expérimenté en août) et que les lits de camp sont inconfortables (c'est une évidence), Mais alors, il me semble bien que Germaine nous donne là deux excellentes raisons pour que les Drummond ne dorment pas justement !

Germaine ajoute:

"Pourquoi Gaston seul, aurait été voyeur?"

Je suis encore d'accord. Il n'y avait rien à voir à une heure du matin: Lady Ann s'était mise en tenue de nuit bien avant cette heure. D'ailleurs s'était-elle réellement dévêtue ? Il me semble avoir lu qu'elle portait, le matin du meurtre, une robe bleue, pas un vêtement de nuit donc !
Mais s'il n'y avait rien à voir pour Gaston, il n'y avait pas plus à voir pour Gustave et Zézé, s'ils étaient présents dans la luzerne.

Germaine dit encore:

"Pourquoi Gaston se serait'il retrouvé seul nez à nez avec JD?"

Qui peut l'affirmer aujourd'hui ? On ne peut qu'émettre des hypothèses. C'est pourquoi j'ai dit qu'il était possible que JD se soit levé pour aller uriner (l'autopsie a montré que sa vessie était vide) et qu'au retour, il se soit trouvé face à face avec Gaston. Mais on ne saura jamais la raison du premier coup de feu: acte volontaire ou non.

Enfin:
"Et pourquoi avoir la certitude que la carabine était depuis longtemps dans la remise"

Personnellement je n'ai aucune idée du moment à partir duquel la Rock'Ola s'est retrouvée dans la remise. Je ne m'avancerai donc pas à émettre un avis à ce sujet.
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Oct 30 2012, 00:55    Sujet du message: Le MOT QUI TUE. Répondre en citant

   Bonsoir le Forum

 Salut Germaine et Orion,

 Bon, que les choses soient claires. Je suis depuis toujours convaincu de la culpabilité de Gaston, comme tout
 le monde.  Pas la peine de le redire chaque fois.

 Vous dites Orion qu'il venait "épier".  Bien.  Voilà un mot plus juste que "voyeur".
 Vous ajouter "dans l'attente d'on ne sait quoi" et Germaine de dire "que pouvaient-ils faire à 1h du matin, sinon
 dormir ?".
  Mais justement - bien après la scène de déshabillage - Gaston espérait voir autre chose !! ( rappelez vous ses
 confidences à Sébeille, lorsqu'il disait que les aviateurs en voyaient de belles dans les buissons.  Stupidité que je
 n'invente pas ).       Allons nous ne sommes pas des enfants ....

 Au sujet de la carabine j'ai bien dit qu'elle était depuis longtemps dans la remise.  Je n'en sais rien au fond.  C'est
 une question de logique, d'évidence. ( Rappelez vous le témoignage du maçon Bastide qui a assisté aux transactions
 avec les Américains ).
 J'ai affirmé cela pour couper court à toutes les suppositions relatives aux tribulations de cette arme.
 Parce que ce qui est sûr c'est qu'elle a servi à tuer toute la famille Drummond.
 
 Peu importe finalement le chemin qu'elle a suivi pour arriver entre les mains de Gaston le 5 aout à 1h du matin.

     Dites Germaine, je suis curieux et indiscret ! Pourquoi avez - vous quitté une si belle région Sad  ? Mais vous
 n'êtes pas bien loin.  Aux Mées je crois ?  Laughing  .

      Cordialement à tous        FUJI
Revenir en haut
Germaine


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Nice
Féminin
Point(s): 143
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Oct 31 2012, 11:18    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

 Bonjour à tous,



Vos suppositions, ou plutôt vos convictions sont logiques, et je ne les conteste pas. Mais mon intime conviction est que Gaston a bel et bien cherché à couvrir un des siens.
Je ne dis pas qu'il n'est pas impliqué, tout la différence est là. Je dis alors, qu'il se pourrait que 3 bonhommes épiaient ce soir là, et que donc, les responsabilités sont partagées.
Ce qui a pu provoquer ce drame reste tout de même une grande interrogation. Mais chacun est libre de supposer, bien évidemment.
Je trouve que Gustave s'en tire assez bien. Je sais que Mariani va crier au scandale, j'en suis désolée, mais mettre de côté tout ce qu'a dit Gaston à Chenevier me semble trop facile.
Gaston a bel et bien impliqué ( verbalement ) son fils Gustave, son petit fils, ainsi que sa bru. Qu'il y ait eu des bijoux ou non, personne parmi les autorités n'a cherché à aller plus loin, et ils n'ont pu le faire, puisque Carrias a jugé bon de tout stopper.

Fuji, nous habitions sur la commune de Peyruis, sur la route des Mées. Mon mari travaillait dans le batiment, et a eu l'occasion de travailler avec quelqu'un de la GT. Tout le monde aura compris de qui je parle. Ils n'ont pas travaillé longtemps ensemble, à vrai dire, ils se sont retrouvés sur 2 ou 3 chantiers, rien de plus.
Nous avons quitté la région parce que malgré que la région soit si belle, nous ne supportions plus un certain état d'esprit. Je ne peux pas tout détailler ici, et ce n'est pas le sujet, mais vous savez, habiter un village quand les gens vous font ressentir que vous êtes pas natifs du coin, et qu'ils passent leur temps à épier vos faits et gestes, cela n'est pas très agréable. Bonjour l'accueil chez les commerçants, une froideur à vous glacer le sang.  De plus, le climat nous devenait insupportable. Je parle là du climat météo, bien sûr.
Nous sommes actuellement dans la région Niçoise, où nous nous sentons très bien, et cela nous a permis aussi de nous rapprocher de la famille.

Salutations.
Revenir en haut
ratigan


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 78
Localisation: L'Isle sur la sorgue
Masculin Balance (23sep-22oct) 牛 Buffle
Point(s): 37
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Mer Oct 31 2012, 16:36    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour Germaine,

à cause de mon travail, je passe souvent devant les lieux et je traverse aussi Peyruis.

Je mange régulièrement au café des Alpes, est-il vrai que ce café était le QG des journaliste durant l'enquète sur le triple crime?
Revenir en haut
ORION


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 56
Point(s): 56
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Oct 31 2012, 19:21    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir le forum,

Fuji a dit:
"Je suis depuis toujours convaincu de la culpabilité de Gaston, comme tout le monde. Pas la peine de le redire chaque fois."


Mais non, Fuji, tous ici ne sont pas forcément convaincus de la culpabilité de Gaston.
A preuve Germaine qui ne le dit pas nettement. Elle pense que Gaston couvre quelqu'un, sous-entendu Gustave et Zézé (Yvette ?). D'après ce qu'elle écrit, elle laisse supposer que Gaston n'est peut-être même pas le meurtrier. C'est son droit le plus strict et il faut le respecter.
Comme nombre d'habitants de la région et du 04 en général, il semble difficile, même 60 ans après, d'admettre la participation du patriarche. Ce crime, trop affreux, a marqué durablement les gens qui ont connu cette affaire. Les jeunes générations se sentent certainement moins ou pas du tout concernées.
Comme Ratigan, j'ai déjeuné cet été au café des Alpes. Copieux (trop) et léger en prix. Excellent accueil. N'était-il pas, en 1952,  le seul établissement hôtelier de Peyruis ?
Il pouvait donc être le QG principal des journalistes.
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Oct 31 2012, 22:39    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour amis(es) du forum,

Je reconnais que notre amie Germaine, admet la responsabilité de Gaston, ou du moins l'envisage.
Je suis même d'accord avec elle sur le fait que Carrias, inexpérimenté, et sans doute craintif des suites que cela pouvait engendrer s'est empressé de clore l'affaire, je me suis déja exprimé sur ce sujet dans d'anciens posts.
Je n'ai jamais donné raison à ce juge d'avoir ainsi saboté le travail de l'équipe Chenevier, et il aurait du avoir le courage de les laisser poursuivre, ne serait ce qu'au nom de cette justice, qui quoiqu'on en dise, fait peur aux citoyens. Les Drummond ne méritaient pas cela. J'ai toujours dit ce que je pensais au sujet de Carrias. Je vais même être plus dur que Germaine sur ce point, j'ose dire que Carrias de peur de saborder sa carrière naissante n'a pas voulu prendre le moindre risque. Le pire, c'est que je crois avoir lu quelque part, qu'il était convaincu que d'autres étaient passés au travers des mailles du filet. Si vraiment Carrias pensait cela, il est encore moins excusable.

Pour le reste, tout est possible.
Quant à la couverture que Gaston aurait voulu tirer sur un des siens, je reste perplexe.
Mais pourquoi pas?
Nous avons tous évoqué ici, depuis longtemps le curieux comportement de Gustave et de ses actes.

Pour répondre à Ratigan et à Orion, oui, le café des Alpes était le QG des journaleux, et même de Sébeille et de ses inspecteurs.
Je confirme. Mais Germaine qui donc a habité Peyruis, saura sans doute mieux que moi l'expliquer ou donner des détails.
Germaine, ne vous gênez donc surtout pas. Merci d'avance. Smile

Amicalement à tous.
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Nov 2 2012, 00:14    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

   Bonsoir Orion, Bonsoir le Forum.

 Il y a malentendu.  Je voulais dire que tout le monde - c'est-à-dire ceux s'exprimant sur le
 forum - sont convaincus de la culpabilité de Gaston.

 Je veux bien admettre le contraire pour les gens du 04.
 Perso, j'ai eu un contact avec Mr Masse, commerçant à Lurs aujourd'hui décédé, qui allait dans le sens
 de l'innocence des Dominici.  Affirmant notamment que Gustave portait dans le dos des trace de coups donnés
 par la Police.
 Suite aux propos de comptoir, ils sont tous "intoxiqués" !  Mais n'oubliez pas tout de même que Gaston
 a été condamné par un jury local.

 Merci pour la promotion du Café des Alpes.  Je ne manquerai pas de m'y arrêter lors d'un prochain déplacement.
 Je ne me lasse pas des champs de lavande et Banon pas très loin avec sa librairie miracle ....

      Cordialement     FUJI
Revenir en haut
Cassandre


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 180
Localisation: Montpellier
Féminin
Point(s): 163
Moyenne de points: 0,91

MessagePosté le: Sam Nov 3 2012, 23:52    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour,

Fuji, au café des Alpes, je me souviens plus si ils font du flan. Very Happy
Mais j'y ai mangé quelques fois avec Mom ( Ma mère ). Pas trop souvent, peut être 5 fois tout au plus?
C'est pas cher, cuisine simple, mais sympa.
Bon, c'est pas gastronomique, mais ça dépanne.
C'est le resto où ma mère m'avait dit de me taire au sujet de l'affaire, car j'en parlais, et tout le monde nous regardait bizarrement, mais je crois aussi que nous avons imaginé beaucoup de choses, mais avec Mom, c'est toujours comme ça de toute manière. Smile ))))))))))))

Au sujet de Sebeille et des journalistes, je me souviens plus dans quel livre l'auteur en parle.
Peut être Guerrier? Je me souviens plus à vrai dire.

Bonne soirée à tous ici, merci à certains pour beaucoup de choses, ( Ils se reconnaitront, dont un en particulier ) et à très bientôt.
Je ne manquerai pas de venir encore mettre mon grain de sel au sujet de l'affaire. Smile
Là, je ne peux pas trop passer, pas autant que je le souhaiterais. Mais c'est provisoire.

A bientôt

Marie-Val
Revenir en haut
Jean Michel 26


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 236
Localisation: Pierrelongue
Point(s): 236
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Nov 4 2012, 10:14    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Salut

Bon , tout va bien , elle est de retour la miss Mr. Green
Il était temps . Occupée en ce moment ou quoi ? ou problèmes de connexion ?

@+
Jeanmi
_________________
Sport toujours et encore
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:19    Sujet du message: LE MOT QUI TUE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 59, 10, 11  >
Page 4 sur 11

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com