Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE MOT QUI TUE
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 9, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven Oct 5 2012, 22:20    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir à tous

2061, j'avoue que je ne m'y attendais pas à celle là, Oryx, je suis sidéré, je m'incline !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven Oct 5 2012, 22:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Oct 7 2012, 13:47    Sujet du message: Message à l'Administrateur Répondre en citant

  
  Madame CHANTAL

 Bonjour.   Je vous ai écrit un MP il y a quelques jours, auquel il est important que vous répondiez
 assez rapidement.

  Je vous donnerai  toutes explications si vous le désirez.

      Meilleures salutations       FUJI
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 97
Féminin
Point(s): 92
Moyenne de points: 0,95

MessagePosté le: Lun Oct 8 2012, 10:44    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour,


Veuillez m'excuser pour le retard.
J'ai répondu à votre message Fuji.

Votre demande sera satisfaite. Elle est légitime, j'en ai bien compris le sens, n'ayez aucun souci.
Je vous contacterai par message privé selon les résultats obtenus.

Bien cordialement à vous, ainsi qu'à tous les membres de ce forum que je salue,

Chantal
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Oct 9 2012, 20:23    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

                      Bonjour amis (es ) du forum,

Pour en revenir au sujet initial, et comme le dit Oryx, il a peut être suffit d'un mot, pour tout déclencher, ou plutôt, déclencher la fureur de Gaston.
Car il s'agit bien de fureur.
Je me permets cependant de penser, et d'ailleurs, d'autres que moi en ont déjà parlé sur le forum, que le tueur semble s'être davantage acharné sur Ann Drummond. 3 balles ( 4 selon les auteurs ).
2 Balles pour Jack Drummond.
Une de plus pour l'épouse de ce dernier.
Ca peut être le hasard, mais cela est peut être aussi le signe d'une fureur visant plus spécialement la femme. Lady Ann était recouverte d'une couverture, et ce " détail" n'en est peut être pas un. Jack lui, il semble que le lit de camp ait été jeté à la va-vite.
Mais en ce qui concerne la femme, elle a été recouverte presque soigneusement, du moins, à un certain moment. Puisque nous connaissons la suite et ce qui concerne son corps et ses divers déplacements.

je résume: Trois balles, la couverture qui la recouvre, et même le visage était recouvert.
                 La phrase de Gaston " Elle est tombée là, elle n'a pas souffert " ( Si toutefois, il a vraiment dit cela ).

Je ne veux pas en rajouter, mais je me demande quelle était vraiment le sentiment que ressentait Gaston envers les femmes, hormis sa grivoiserie reconnue par certains. On peut même se demander si cet homme, peut être fort justement déçu par la gente féminine, ne nourrissait pas un mépris certain, et peut être était 'il susceptible d'actes plus violents envers les femmes. Ce n'est qu'une supposition, je le précise.

Lady Ann semble avoir été la cible envers laquelle, la fureur, et l'envie de tuer, paraissent plus évidentes.
Il est vrai, et je pense à certains commentaires déjà publiés par quelques amis(es) en ces lieux, que l'on a envisagé principalement que Gaston aurait tiré en premier sur l'homme suite à une altercation avec celui ci.
Mais rien ne le prouve. On s'appuie là sur les déclarations de Gaston. Ce qui donne à réfléchir.

Il y a plusieurs indices qui pourraient appuyer cette hypothèse, celle où Lady Drummond aurait été tuée en premier.
Et où elle aurait peut être été aussi, celle qui aurait provoqué la colère de Gaston. Peut être le mot qui tue n'était 'il pas sorti de la bouche de Jack?
Mais ceci nous écarterait encore du sujet initial, et peut être cela mériterait l'ouverture d'un autre sujet? Cool

Bien amicalement à tous.
Revenir en haut
Germaine


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Nice
Féminin
Point(s): 143
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Oct 11 2012, 10:55    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

 Bonjour à tous


Il reste à savoir si c'est réellement Gaston qui s'est accroché avec les Drummond.
Quels que soient les mots, les présences de Roger Perrin et de Gustave sont évidentes. Et Clovis lui même a désigné Germaine comme étant responsables des malheurs de la famille. Germaine, la mère de Roger.
Pourquoi s'obstiner à ne voir que Gaston seul responsable de cette affaire?
Il suffit de lire les différents auteurs pour s'apercevoir que la confusion dans les informations est trop grande, et qu'il est difficile d'y voir clair, et de se limiter exclusivement aux déclarations de Gaston.
Chez un auteur, on y lit que Clovis aurait eu la veille, une altercation avec les Drummond, d'autres en parlent même pas, etc.
Voilà où nous en sommes. Noyés certainement dans un flot de fausses et de vraies informations, mais comment déceler ce qui est réel et ce qui ne l'est pas?

Salutations.
Revenir en haut
Jean Michel 26


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 236
Localisation: Pierrelongue
Point(s): 236
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Oct 11 2012, 11:39    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Salut


voui ! le sacrifice de Gaston etc etc . Rolling Eyes  Bof . moi je veux bien .

@+
Jeanmi Mr. Green
_________________
Sport toujours et encore
Revenir en haut
ORION


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 56
Point(s): 56
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Oct 11 2012, 18:02    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour à tous,

Comme Jean-Michel 26, je reste dubitatif quant à la participation directe au crime de Gustave et Zézé. Même si Gaston a menti et n'a pas tout dit de ses motivations, je le pense seul auteur des coups de feu mortels.
Je pense que suite à son rôle de voyeur, il a sans doute eu des mots avec Jack Drummond, peut-être une altercation et qu'un premier coup de feu accidentel celui-là, a blessé Sir Jack. Puis tout s'est enchaîné. Réalisant ce que serait la suite des évènements (police, juge, prison, perte de la Grand-Terre et de son honneur, que sais-je encore ?), il n'a rien trouvé d'autre que de tuer tout le monde.Contrairement a tout ce qui a été dit et écrit ici ou là, je pense que la petite a été frappée et laissée pour morte immédiatement après ses parents. Elle a agonisé jusqu'à ce que Gustave, la déccouvre ou fasse semblant de la découvrir au petit matin.
Il n'est pas nécessaire de bâtir  un scénario dans lequel elle aurait été transportée à la Grand-Terre pour que, par la suite, on dépose son corps sur le talus.
Ce qui est sûr, c'est que le rôle de Gustave est trouble. Ce n'est pas sot de croire qu'il a pu, en compagnie de Zézé,  caché lui aussi dans la luzerne, assister au massacre commis par Gaston.
Inquiet quant au sort d'Elizabeth, il a pu aller se rendre compte de son état plusieurs fois au cours de la nuit. Et pour brouiller les pistes, a-t-il cru bien faire en déplaçant les corps. Pour moi, Gustave, le pleutre, est incapable de commettre ces crimes, surtout celui de la fillette.
Pour faire court, il n'y a qu' UN SEUL ASSASSIN: GASTON.
Sa condamnation à mort fut donc, pour l'époque,  juste et méritée, d'autant qu'il fut libéré puis grâcié très rapidement. Inutile donc de s'apitoyer sur son sort et de chercher un autre coupable, même si des erreurs ont été commises pendant l'enquête.

Bien à vous.
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Oct 11 2012, 19:21    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Germaine a écrit:
 Bonjour à tous Il reste à savoir si c'est réellement Gaston qui s'est accroché avec les Drummond.
Quels que soient les mots, les présences de Roger Perrin et de Gustave sont évidentes. Et Clovis lui même a désigné Germaine comme étant responsables des malheurs de la famille. Germaine, la mère de Roger.
Pourquoi s'obstiner à ne voir que Gaston seul responsable de cette affaire?
Il suffit de lire les différents auteurs pour s'apercevoir que la confusion dans les informations est trop grande, et qu'il est difficile d'y voir clair, et de se limiter exclusivement aux déclarations de Gaston.
Chez un auteur, on y lit que Clovis aurait eu la veille, une altercation avec les Drummond, d'autres en parlent même pas, etc.
Voilà où nous en sommes. Noyés certainement dans un flot de fausses et de vraies informations, mais comment déceler ce qui est réel et ce qui ne l'est pas?

Salutations.






Bonjour amis (es) du forum, et bonjour Germaine, bonjour Orion,


Germaine, Gaston, et vous le savez bien, a fait des aveux. Vous allez me dire, et je le sens d'avance, que les aveux ce n'est rien. Possible dans certains cas. Mais ici, et dans cette affaire, Gaston qui se serait sacrifié ( Et je rejoins les avis de Jean Michel et d'Orion ) a été ensuite incapable de dire ce qu'il en était au sujet des responsabilités ( Dans la tuerie ) en ce qui concerne Zézé et le Tave aux policiers Parisiens. Nous connaissons la suite. Il n'a rien dit, car il ne pouvait rien dire. N'oubliez pas qu'à ce moment là, il était déjà condamné et ne pouvait espérer sauver sa tête qu'à la seule condition qu'il puisse prouver la responsabilité d'autres que lui. Il a bel et bien accusé Gustave, Zézé, et même sa belle fille. Mais quand Chenevier lui demande des détails précis, Gaston recule et se trouve acculé. Et que pouvait'il faire d'autre? Dites le moi. Surprised

Je suis persuadé aussi de rôles divers de la part de Zézé et du Tave, mais en ce qui concerne la tuerie, des parents du moins, j'ai du mal à imaginer Gaston hors du coup, et se faire condamner à mort, alors que l'assassin aurait été un autre. Il a bien cherché à s'en tirer devant les policiers de Paris, mais hélas pour lui, il ne pouvait rien révéler de cohérent ni de crédible, et pour cause.
SVP, ne me ressortez pas le coup de la discussion à propos de bijoux entre Yvette et son mari. Il faudra me dire où est le sacrifice héroique d'un homme qui pour sauver sa tête a tenté de faire accuser son fils, sa belle fille, son petit fils. C'est là une notion du sacrifice qui m'échappe, ou alors, c'est moi qui dois reprendre mon dictionnaiire en main.

Par contre, sur le déclenchement de ce drame, et dans son déroulement, j'émets beaucoup de réserves. J'ai de plus en plus de mal à croire que la version de Gaston tienne la route.

Orion parle de voyeurisme de la part de Gaston, c'est en effet fort possible. Mais c'est peut être aussi très loin de la cause réelle de tout cela.
Comme je l'ai dit dans un précedent post, je doute que Jack ait été abattu en premier.
Je vous invite à revoir les " lapsus " de Gaston, ou ses phrases spontanées, elles sont édifiantes. Tellement d'ailleurs, que Gaston se reprend très vite ensuite, afin que tout colle à la version accidentelle, et au motif  ridicule lancé par Constand. Ou Constant? Bref, la théorie sexuelle, complètement absurde.
Gaston s'est empressé d'y adhérer, et n'oublions pas que quoiqu'on en dise, il était capable comme le vieux roublard qu'il était de rouler tout le monde dans la farine.
Et là, par contre, il semble bien avoir réussi son coup. Okay   Chapeau !

Amicalement.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Oct 11 2012, 21:17    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir à tous

Gaston voyeur, possible.
Soit, mais plusieurs points m’interpellent.

-Gaston a prétendu s’être caché longuement derrière le murier.
Son objectif étant de ne pas être vu depuis le campement, j’en déduis qu’il se tenait coté GT . Mais que faisait-il quand  un véhicule arrivant de la direction d’Aix l’illuminait plein phare.  Restait il stoïque coté GT, ou opérait-il un mouvement circulatoire autour du murier mais devenait visible coté campement ?

-La patience de Gaston fut grandement récompensé puisqu’il nous affirme avoir vu AD se déshabiller de son poste d’affut derrière le murier et ceci bien après 23h30.
Gustave affirme avoir eu la même vision mais plusieurs auparavant ( allant même jusqu’à s’en offusqué et proclamer » elles ne se gênent pas celle-là » !) AD passait elles son temps à se déshabiller, ou un des deux au minimum ment et lequel ?

Cordialement
Revenir en haut
ORION


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 56
Point(s): 56
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Oct 12 2012, 10:10    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour le forum,

Excusez-moi de revenir sur les points soulevés par Dixlouca.
En 1952, aux alentours de minuit-une heure du matin, il ne devait pas y avoir foule de voitures en circulation sur cette nationale. D'autre part, il me semble bien que Gaston aurait pu s'aplatir dans l'herbe à l'approche d'une voiture, sans être obligé de contourner le mûrier. Les vêtements sombres que portaient d'ordinaire les paysans de l'époque lui permettant de se dissimuler. Et puis, le conducteur d'une voiture arrivant d'Aix, aurait eu son regard davantage attiré par l'Hillmann stationnée à droite, que par une personne tapie dans l'herbe.

Quelle raison logique autre que le "voyeur surpris" suivie d'une altercation puis d'un coup de feu accidentel envisagez-vous ?

Quel crédit donnez-vous à ce qui a été avancé par ailleurs:

1) Gaston qui fait des propositions à Ann, mais en patois haut-provençal car il ne parle pas la langue de Shakespire ?
2) Gaston qui se jette sur Ann pour la violer, mais alors que fait-il du fusil alors bien encombrant ?
3) Gaston qui fait un hold-up à main armée pour dévaliser les Anglais ?
4) Gaston, le "résistant", qui se venge des Anglais suite au dernier conflit ?
5)....................(autre)
6)....................(autre)
Laissons au petit-fils les élucubrations d'un commando venu de l'Est. Ce n'est pas en faisant intervenir des Pieds Nickelés qu'il réhabilitera la mémoire de son grand-père. Ce scénario ridicule, digne d'un film de série B, a fait long feu et n'est plus d'actualité !

Quant à savoir qui ment, nous le savons parfaitement:les DEUX mentent.
TOUS ont menti, à un moment ou à un autre. (Gaston, Gustave, Zézé, Yvette, toute la fratrie en général, Maillet,....)
En matière criminelle, le mensonge est la meilleure arme d'un coupable. Un seul mot d'ordre: ne jamais avouer et nier tout, y compris les évidences. Et si à un moment ou à un autre vous oubliez de le faire, votre avocat est là pour vous le rappeler ! Un seul mot d'ordre: il faut avant tout "embrouiller" les enquêteurs, le juge, les jurés.
Et à l'arrivée, vous faites d'un vrai coupable, un parfait innocent. Des affaires récentes sont là pour nous le prouver.

Lorsqu'une affaire criminelle est ratée dès le départ, nous avons tendance à penser que la Justice n'a pas été rendue convenablement et que peut-être.......
Intellectuellement, il est peut-être satisfaisant de penser qu'une erreur a été commise et qu'un innocent a été condamné à tort. Alors, chacun de nous se pose des questions, refait l'enquête, établit un nouveau scénario, parfois au-delà du raisonnable et de l'objectivité.
Mais dans le cas de l'affaire Dominici, GASTON a été justement condamné pour les 3 crimes qu'il a commis. Cependant, la Justice aurait pu mettre en cause lourdement des "acteurs inactifs" pour non-assistance à personne en danger et non-dénonciation de crimes.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Sam Oct 13 2012, 21:46    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir à tous

Orion vous pensez bien que les points 1.2.3.4 me font sourire.
Les pieds nickelés me laissent sceptiques.
5 et 6  pour l'instant rien de bien précis, une foison d'idées, avec le voyeurisme dans le lot, mais je ne suis sùr de rien.

Il est vrai que la circulation ne devait pas etre très importante à ces heures là, c'est pour cela que j'avais mis en gras le mot "longuement" . Il est vrai aussi qu'il pouvait s'aplatir dans l'herbe malgré ses 75 ans au gré des maigres passages de véhicules.
Je note toutefois que pour parvenir au murier en provenance de la ferme il faut franchir quand meme une certaine distance à découvert avant de l'atteindre. Mais bon pas infaisable.
Outre que je m'interroge sur ce qu' a pu branler (sic) pendant près de 1H30 Gaston, je m'interroge également sur ces même 1H30 qu' a fallut au Drummond pour s'apercevoir qu'une paire de yeux bigleux les observait. La lune etant dans le dos de Gaston , chaque fois qu'il sortait la tête pour mater, cette derniere n'apparaisse t ' elle pas magnifiquement en ombre chinoise ,
Si je me fie au crobar des gendarmes . 

Orion a quelle heure pensez vous qu' AD s'est déshabillée ?
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim Oct 14 2012, 09:58    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

 Bonjour amis (es) du forum,


Cette histoire de voyeurisme est 'elle crédible?
Que pouvait donc espérer Gaston? Ou du moins, que pouvait'il espérer apercevoir pour qu'il reste caché des heures dans les broussailles?

Les Drummond sont accompagnés de leur fillette.
Déjà, on les imagine mal dans des ébats amoureux. Point de voyeurisme donc pour Gaston.

En ce qui concerne les déshabillages de Lady Ann, celle ci ne devait pas passer son temps à ôter ses vêtements et à les remettre, avouez que comme occupation, cela serait pour le moins atypique et plus que curieux, et elle avait sans doute mieux à faire.

Lady Ann s'est peut être changée et Gustave a peut être dit vrai.
En ce cas, c'était chose faite. Imginons que les Drummond soient allés faire trempette dans la Durance alors qu'il faisait encore jour ( Car aller dans la Durance de nuit serait aussi plus qu'atypique ) et que Lady Ann se change ensuite, l'horaire de 1h du matin semble bien loin.
De plus, dans le cas où Gustave aurait inventé ce fait, on peut imaginer que la femme ait pu se changer plus tard dans la soirée.
En ce cas, Gaston aurait eu droit à quelques secondes tout au plus à quelques vues d'une femme devêtue, mais des vues certainement bien brèves, et très furtives.

Y avait'il là une raison valable qui pouvait justifier qu'un homme reste à l'affût, dissimulé, pendant des heures, jouant à cache-cache dans les buissons environnants? Muni d'une arme?
J'avoue être perplexe, et même davantage. Rolling Eyes

Les Drummond ont été assassinés à 1h10 du matin. Nul doute que les " déshabillages " de l'un (e) et des autres devaient être terminés depuis longtemps.

La cause de ce massacre, est certainement toute autre qu'une altercation provoquée par du voyeurisme.

" Ils m'ont pris pour un maraudeur " disait Gaston.
C'est certainement aussi faux et invraisemblable que l'histoire d'acte d'amour entre Gaston et Lady Ann.

Personne ne peut y croire.
Il a cherché à arrondir les angles sur tous les points délicats de cette affaire.

La cause véritable de cette tuerie est certainement autre. Question
Arrêtons de nous faire berner outre - tombe par Gaston. Nous oublions trop souvent, et c'est aussi valable pour ma modeste personne, Embarassed  que Gaston était le roi de la roublardise, et que nous ne pouvons nous fier une seule seconde à ses déclarations, car il savait très bien tirer profit de la situation. Acculé, il ne pouvait qu'opter pour la thèse " romantique " ou bien pour le maheureux  "accident" qui dégénère. Ne soyons pas naifs. Il était conscient de ce qu'il risquait, et il avait interêt à adoucir le tout.

La cause est certainement plus crapuleuse, et n'oublions pas ( Merci à notre amie Germaine ) que d'autres sbires trainaient à proximité, et qu'il faudrait aussi se demander pourquoi Zézé et Gustave ont jugé utile de ramener une arme de la Serre un soir où le braconnage à proximité d'un campement de touristes serait plutôt gênant pour tout ce petit monde.
Et dans le cas, où Gaston aurait pris l'arme dans la remise, on peut aussi se poser la même question. Aller braconner dans de telles conditions était irréaliste.

Le fameux " tour de chasse" prétexté par Gaston est aussi incroyable et surréaliste que tout le reste. Voici qu'il se remet à braconner, avec une arme dont il ne connaitrait pas le fonctionnement, avec des touristes sur la décharge. Bref, il part avec une arme en mains ( selon ses dires) et pris pour un maraudeur ou autre, Jack le saisit à la gorge, et tout dégénère. Ca, c'est une histoire à dormir debout.
Dans les deux cas, rien ne tient, et tout ça, c'est du pipeau Dominicien. Exclamation

Amicalement à tous. Cool
Revenir en haut
ORION


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 56
Point(s): 56
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Oct 14 2012, 13:28    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour le forum,

Quand on évoque le "voyeurisme" de Gaston (mais aussi celui de Gustave et de Zézé), il ne s'agit pas que de voir une femme se dévêtir, sachant, comme vous le dites à juste titre,  que cet  "effeuillage" ne dure que quelques instants. Non, pour moi, ce voyeurisme n'est qu'une curiosité malsaine de la part de ces campagnards par rapport au campemant d' Anglais en ce lieu et à cette heure inhabituels. Les Dominici voulaient savoir ce que ces campeurs pouvaient se dire, même s'ils n'en comprendraient pas un traître mot. Voir également ce qu'ils allaient faire ! N'allaient-ils pas leur voler quelque chose ? N'allaient-ils pas faire l'amour en plein-air ? D'où leur longue attente d'observation ! C'est surtout en ce sens que je parlais de voyeurisme, de curiosité malsaine !
Surpris par les Drummond, Gaston a réagi en être primaire, sans réfléchir aux conséquences de son acte, honteux que son manège ait été découvert. Il a tiré sur une des victimes. Que ce  Ann ou Jack ait été abattu en premier n'a pas vraiment d'importance car à partir de ce moment, il ne lui restait plus qu'une solution: tuer tout le monde ! Ce qu'il a fait. Ensuite, face aux enquêteurs, Gaston a inventé différents scénarios dans lesquels il évitait soigneusement d'avouer qu'il avait fait le voyeur, cette attitude semblant pour lui plus infâmante que tout autre. Quant à l'arme dont il s'est muni,  il ne peut la justifier que par le braconnage, ce qui, pour nous, est tout aussi ridicule !
Ne cherchons donc pas dans ce drame des explications alambiquées. Gaston est un être fruste, sans nier toutefois qu'il est rusé et sait parfaitement s'adapter aux questions qui lui sont posées. Ce qui nous gêne, c'est qu'on ne trouve dans son acte aucun mobile logique, aucune explication raisonnable.
Ne serait-ce pas tout simplement parce qu'il n'y en a pas ?
Revenir en haut
Jean Michel 26


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 236
Localisation: Pierrelongue
Point(s): 236
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Oct 15 2012, 18:46    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Salut

  "  Quant à l'arme dont il s'est muni,  il ne peut la justifier que par le braconnage, ce qui, pour nous, est tout aussi ridicule !   "


Voui , mais alors là , ça voudrait dire qu'il y a eu préméditation .
Il part avec une arme , donc , dès le début ça veut dire que ses intentions sont autres que discutailler ou de simplement regarder .
Ou alors j'ai rien pigé ?

@+
Jeanmi
_________________
Sport toujours et encore
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Oct 15 2012, 20:30    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir à tous

Voui Jeanmi !


Mais dans ce cas s'il etait parti avec la ferme intention d'en découdre, ivre et coléreux, armé depuis la GT avec la carabine, je suis étonné qu'à l'approche du campement il n'est pas commencé à tirer des coups de semonce ou pris pour cible l'Hillman.


N'allaient-ils pas leur voler quelque chose ?

Et qui sait ?

N'oublions pas qu'il y avait des abricotiers dans le champs jouxtant le campement.
Qu'un seau de toile peut etre utile pour une cueillette nocturne.
Gaston  a dit " ils m'ont pris pour un maraudeur", mais n'inverserait il pas la réalité ?
Gaston a dit aussi parlant deJD" il portait sa fille sur ses épaules, ,il a fallut le rattrapper", mais le rattraper où si les meutres avaient eut sur le campement. c'est un lieu restreint. Alors que si cela s'étaient passé dans le champs de luzerne, JD se serait forcément enfui en direction de leur véhicule. Le tireur venant de la GT, le tir dans le dos est plausible. Et il y avait du champs pour le poursuivre et le rattrapper.
Gaston a également dit "elle est morte prés du murier", c'est à dire au confin de la luzerne vers le campement.
Que si c'est une simple affaire de vol de fruit, on peut comprendre la phrase de Zeze à l'encontre de son grand père :
" Tu es un con et un assassin"
Que Gustave ait "vu et entendu" dans la luzerne, puisque cela se serait passé dans la luzerne et que le Gus y aurait été également.
Et n'oublions pas qu'un paysan n'apprécie pas du tout que l'on touche a ses récoltes.
Et que 1h10 est un horaire propice pour les vols ( notez aussi bien pour un coté que pour l'autre)  

Potecher avait évoqué un vol d'artichaut comme mobile, peut etre n' a t' il confondu que légumes et fruits.


Cordialement à tous




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:25    Sujet du message: LE MOT QUI TUE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 9, 10, 11  >
Page 2 sur 11

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com