Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE MOT QUI TUE
Aller à la page: 1, 2, 39, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mer Sep 26 2012, 14:17    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour toutes et tous,
Lors d'une récente conversation sur les lieux avec une connaissance , nous nous sommes interrogés sur l'altercation qui aurait pu déclencher le drame.
Sir Jack ne semblait pas parler le Français couramment et le vieux Gaston devait ignorer totalement la langue de " shekspire "
Mais comme pour tout un chacun, certaines obscénités nous sont familières et facilement audibles dans beaucoup de langues étrangères.


L'ensemble des auteurs dans leur ouvrage retracent en préambule de façon détaillée le passé de Gaston .
Une constante se dégage, travailleur infatigable, paysan enraciné à la terre et plus encore comme il se doit à sa terre durement conquise après l'avoir sous après sous chèrement acquise . 
On se doit de le reconnaître, s'il a pu élever "ses" neuf enfants avec l'aide de son   indispensable épouse, endurante, effacée, telle que décrite  nous leurs devons sur ce point le respect .
Deux ombres cependant au tableau, mais de taille.
L'une indélébile figurant sur le livret de famille, naît de père inconnu, un bâtard en somme comme on dit, ajouté à une reconnaissance maternelle tardive, sans tomber dans l'exagération avec une senteur de parfum de Gribouille.
Puis une autre insurmontable qui touche le coeur, l'honneur de l'homme frustré, qui ne peut s'effacer avec le temps, qui colle à l'esprit, survenue la nuit de ses noces, comme un coup de tonnerre, comme un chêne frappé par la foudre, véhiculée par une bourrasque inattendue, l'aveu de la défloration, la naissance future d'une bâtarde sous son toit.


Gaston la nuit du 4 au 5 Août, dixit,  bourré comme une barrique, tourmenté sans doute par les conséquences éventuelles d'une aggravation de l'éboulement, gêné par les Anglais qui campent sur la décharge jouxtant ses terres, à proximité d'un puisard qui oriente l'irrigation sur le champ arboricole planté de luzerne devant sa ferme se querelle pour une raison indéterminée.
La futilité d'une algarade ne dégénère habituellement pas sur un crime, sauf dans de nombreux cas si des insultes proférées et mal comprises par la barrière de la langue touchent la condition humaine . 
Si en France à tous moments et particulièrement sur les stades  ( OM ) l'insulte favorite et concise, éructée par cinquante mille spectateurs euphoriques toutes classes sociales confondues, se résume à un en.....lé , chez nos amis d'outre manche:
BASTARD, SCREW YOU BASTARD, FUCK YOU BASTARD. sont couramment usitées .


Malgré l'incompréhension linguistique mutuelle  Gaston n'aurait pu saisir, comprendre mal à propos qu'un mot :  BATARD , celui qui trotte dans son crâne depuis des décennies, celui qui entendu en toutes occasions ici ou là le replonge directement au plus profond de sa double infortune, celui qui pourrait être le déclencheur du drame, le mot qui tue.


Je remercie la personne qui m'a soufflé cette idée.
Amicalement Oryx   


 


 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer Sep 26 2012, 14:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ORION


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 56
Point(s): 56
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Sep 26 2012, 15:06    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour à tous,
Bonjour Oryx,

Ne le prenez pas mal, mais je suis désolé de contredire la personne qui vous a soufflé cette idée. L'altercation n'a certainement pas pour origine des insultes et surtout pas celles que vous avancez. Pourquoi ? Tout simplement parce que contrairement à aujourd'hui où le mot "bâtard", issu des cités et fort prisé des jeunes qui les habitent, ne faisait certes pas partie du langage "cru" de 1952. Difficile de l'imaginer dans la bouche de cet homme de la terre qu'était Gaston, et encore moins dans celle de Jack Drummond qu'on peut supposer éduqué et courtois.
Non, inutile de bâtir tout un roman. La raison de l'algarade, à mon sens, est bien plus simple.
Jack Drummond a bien surpris le vieux Gaston en train de faire le voyeur dans la luzerne. Il l'a interpellé. Gaston, se sentant pris en défaut, a dû lui répondre sèchement. Du genre:
"Foutez-moi le camp ! vous êtes sur mes terres !" (ce qui était faux d'ailleurs).
Paroles prononcées alors qu'il brandissait son arme.
Sans doute a-t-il mis (instinctivement ) Sir Jack en joue.
M. Drummond a dû s'avancer pour calmer Gaston, qui a pris peur, et a tiré.
Le premier coup de feu était accidentel, mais à partir de ce moment, plus rien ne pouvait arrêter le massacre qui allait suivre.
Quant à Gustave ( et peut-être Zézé Perrin), il se peut qu'il ait été présent, mais en retrait, à l'insu de son père,  et qu'il ait tout vu.

Bien à vous lire,
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mer Sep 26 2012, 22:30    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir toutes et tous,
En effet tout est possible, une hypothèse en vaut une autre; Orion, la votre aussi  par exemple et celle développée ci-dessus en complémentarité .
Si d'aventure quelqu'un venait à mater mon épouse sur le coup de minuit passé au clair de lune sur la lande, la moindre des choses en l'interpellant dites vous serait que je le traitasse de salaud en français ou bastard en anglais.


Le langage académique entre gens de bonne société semble être l'apanage de gens éduqués et courtois tout au moins en surface, reste qu'en grattant le vernis ces gens comme beaucoup d'autres ( )se révèlent tout aussi grossier dans l'intimité des scènes de ménages, à fortiori au cours d'une dispute avec un tiers.
A priori les insultes sont les conséquences d'une dispute et généralement pas l'inverse .
On insulte pas pour insulter sans raison les gens comme ça, ( sauf les gosses pour le plaisir )sans qu'un différent préalable engendre l'insulte.
En 52 ou depuis que le monde existe l'expression de bâtard à toujours été utilisée pour rabaisser la filiation du fruit d'une liaison adultérine. 
Sur ce point, par deux fois au cours de sa vie, la nature et le ressenti de Gaston est probablement vif à fleur de peau et la compréhension de ce mot lui devait d'être par trop familière ;  une fois estampillé  bâtard  non reconnu par son père, une deuxième fois, comme le père de substitution d'une bâtarde.
( je laisse volontiers aux auteurs la responsabilité de la biographie énoncée des personnes concernées ) 
A supposer que ce paysan dit t-on non évolué, inculte, ne puisse savoir utiliser et comprendre le sens de ce mot c'est aller vite à la conclusion. 
En rajoutant, d'après Giono, aux seuls 35 mots de français qu'il savait maîtriser , il est certain qu'en provençal, sauf erreur, les mots suivants devaient enrichir son vocabulaire :  bastard, bastardo, bastardailho, et bastardon ou bastardoun plus communément employé par chez nous comme désignant grossièrement un petit bâtard, plus qu'un moins que rien somme toute. 


Orion, j'ai certes forcé le trait dans l'injure, mais pour être plus soft , disons que le lord anglais aurait pu employer un vocabulaire moins châtié en s'adressant à Gaston : poor bastard  pour pauvre type,  ou bastard tout court pour salaud.


Comme quoi les chères petites têtes blondes des cités de l'an 2000 n'ont rien inventé de nouveau.


Bien amicalement 0ryx
Revenir en haut
ORION


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2009
Messages: 56
Point(s): 56
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Sep 27 2012, 10:58    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

@ ORYX qui écrit:

"Comme quoi les chères petites têtes blondes des cités de l'an 2000 n'ont rien inventé de nouveau."

C'est de l'humour de votre part, ou tout au moins du dixième degré, car il ne peut en être autrement.
Les cités de l'an 2000 ne font certes point partie de mes promenades urbaines habituelles, mais pour y être passé quelquefois, je n'ai pas le souvenir d'y avoir rencontré des têtes blondes (chères ou pas), mais peut-être n'avais-je point mis ces jours-là mes prothèses oculaires !!!!
Pour en revenir au "bâtard" qu'aurait pu prononcer Sir Drummond, je suis toujours dubitatif car il ne pouvait pas savoir que Gaston en était un.
C'est pourquoi je me contenterai d'une algarade due au fait que le vieux Dominici s'est conduit en "voyeur"et que cela n'a pas plu à Jack Drummond
qui le lui a fait savoir dans la langue de Chat Qui expire, sans qu'il soit besoin à celui-ci de prononcer des mots outrageants. Et même si cela était, Gaston ne les aurait pas compris, mais je vous accorde qu'il aurait parfaitement saisi que son adversaire le réprimandait. Peut-être même était-il menaçant, mais là aussi, j'ai des doutes, car ce serait téméraire de sa part que, désarmé, il  se fasse menaçant devant quelqu'un qui possède un fusil !
A vous lire, Oryx, et les autres ......
 
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Ven Sep 28 2012, 18:07    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Salut Orion,
Bon !!, je vais abattre ma dernière carte si je puis dire, non pas pour polémiquer ou chercher absolument à vous convaincre.
Phonétiquement  même avec une légère pointe d'accent d'Oxford ou de Cambridge, la prononciation du mot bastard est parfaitement audible aux esgourdes des provençaux.
De toute évidence Sir Jack ignorait les mésaventures matrimoniales et le peu d'intérêt accordé à la naissance de Gaston le mal venu .
Par contre Gaston en mal de reconnaissance lui savait qu'il était considéré comme un bâtard par les âmes charitables du lieu dit .
C'est malheureusement le lourd traumatisme psychologique ressenti dû au regard social de l'époque subi par ces innocents nés hors mariage.
Au cours de la dispute, si le mot de bastard à été prononcé par Sir Jack en guise d'insulte ce n'est certes pas au premier degré pour faire allusion à la naissance du vieux, .
Mais Gaston aurait pu l'interpréter de cette manière et décupler sa colère.
Donc il n'est pas question d'en faire un mobile des crimes puisqu'il  s'intègre dans toutes les hypothèses imaginables, mais de considérer qu'il aurait pu devenir un facteur aggravant dans la dispute.


Ce qui aurait pu ou dû ne rester qu'un vif échange verbal entre gens qui ne se comprennent pas, un seul mot aurait pu entraîner un drame excessif.


A défaut de découvrir le mobile, j'ai tenté d' aborder dans ce topic l'impact produit par un mot  équivoque couramment utilisé susceptible d'être prononcé par l'un des antagonistes, audible dans les deux langues, sans que celui-ci ait la connotation péjorative situationnelle de la personne insultée, mais d' un mot mal interprété dans un contexte particulier par ce que relatif à la position sociale de celui qui l' entend .


E. Guerrier se fait l'écho de G. Doménech qui utilise plusieurs fois le mot bâtard dans la biographie du patriarche en restituant le contexte de l'époque, l'ayant connu et approché il a certainement été le plus à même de cerner le comportement psychologique du personnage.
Amicalement Oryx


PS : Je vous laisse l'opportunité de clore ce débat qui n'a pas déclenché un regain d'activité sur le forum, probablement en raison du manque de pertinence de l'idée,  qui m'a fortement séduit, proposée par mon interlocuteur d'un jour .
























 
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven Sep 28 2012, 20:28    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Orion et Oryx

Je n'ai pas de commentaire sur le mot qui tue, mais je désire juste poser une question.
Une question en amont du mot qui tue.
Est il vrai que Gaston était myope et ne portait pas de lunette ?

Cordialement
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Oct 1 2012, 15:52    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

 Bonjour amis(es) du forum,

C'est un peu calme en ce moment. Very Happy
Où sont passés les jeunots?

Pour répondre à Dixloucas, je ne sais plus qui, disait que Gaston était Myope, si oui,  à quelle époque l'était 'il? Ce qui nous importe, c'est la période 1952, donc, l'année du crime, et Gaston ne porte pratiquement jamais de lunettes sur la plupart des photos que nous avons de lui.
Alors, était 'il myope comme s'interroge notre ami Dixloucas? J'avoue ne pas le savoir. Mais pour un myope, il avait l'air de se débrouiller assez bien, et d'y voir clair, il suffit de regarder les vidéos, par exemple, lors de la reconstitution, pour voir qu'il ne semble pas gêné par des problèmes de vue, mais je peux me tromper.

Ce qui est un peu cocasse, c'est d'imaginer que Gaston aurait pu être reconnu comme myope, notoirement connu comme tel,et que lorsqu'il avoue avoir vu Gustave et Zézé porter l'enfant,  ( De loin ) aucun inspecteur n'a repris cette incohérence. Il y en d'autres, et elles sont nombreuses.

Les inspecteurs auraient pu aussi lui demander comment un myope peut voir une écaille de bois, et voir des fourmis " manger la figure de la petite ) selon ses termes. Comment aussi un myope, aurait'il pu, de nuit, jouer le voyeur? Puisque selon lui, cela serait la cause de la tuerie.

Pour tout vous dire, je doute un peu de la myopie de Gaston. J'en doute même beaucoup.

Bien amicalement à tous.
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Oct 1 2012, 17:59    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir,
Gaston myope ? Il en est question dans un ouvrage ou dans un article de presse.
Portait t-il des lunettes ? Probable, tout au moins lors de son retour de prison.
Cf photos


S'il était myope il aurait eu du mal à voir de loin le Tave et Zézé dans les conditions de clarté que l'on connaît . ( Mariani ) 
Par contre il aurait pu voir les fourmis sur le visage de l'enfant en s'y collant dessus Sans être éléphantesques , il possédait des pavillons  suffisamment développés pour entendre et comprendre et pour supporter des montures.
J'ai du mal à insérer ce texte dans le sujet concerné, si vous pouviez, Dixlouca, donner suite afin de corriger ma presbytie...
Bien amicalement Oryx 
Revenir en haut
Jean Michel 26


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 236
Localisation: Pierrelongue
Point(s): 236
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Oct 1 2012, 22:51    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Salut


Quelqu'un pourrait me dire comment un myope va promener un troupeau à 4h du mat en pleine nuit ? Shocked
Deja qu'on disait qu'il était vieux , il a su semer les policiers et tous les autres en s'échappant pour se jeter du haut d'un pont .
Regardez sur le forum , je sais plus ou , mais j'ai vu des photos ou on voit le vieux lire le journal sans lunettes . drôle de myope ça . Mr. Green
Et au procès, malgré un éclairage artificiel et un peu bancale , il fait un clin d'oeil à sa femme qui est presque au fond de la salle ou en tout cas mélangée avec tous les autres , ca devait un être un myope comme moi je suis cosmonaute lol .

@+
Jeanmi


( Recherchons grande Miss d'environ 1,76m , mince , blonde , née à forcalquier ,  roulant en clio 2 qui fume de tous les côtés et qui règle ses comptes à coups de paillassons - récompense assurée ) Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Cool Mr. Green  bon sang Val , tu es où ? Crying or Very sad
_________________
Sport toujours et encore
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Oct 2 2012, 21:17    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Oryx
J'ai du mal à insérer ce texte dans le sujet concerné, si vous pouviez, Dixlouca, donner suite afin de corriger ma presbytie...

Ce n'est pas de la mauvaise volonté, mais j'ai beau tourner votre phrase dans tous les sens je n'en vois pas le sens, pouvez vous m'éclairer. Et c'est avec plaisir que je donnerai suite.


Ce qui est un peu cocasse, c'est d'imaginer que Gaston aurait pu être reconnu comme myope, notoirement connu comme tel,et que lorsqu'il avoue avoir vu Gustave et Zézé porter l'enfant,  ( De loin ) aucun inspecteur n'a repris cette incohérence. Il y en d'autres, et elles sont nombreuses.

Mariani, si j'en crois un auteur, il y a une autre incoherence, c'est qu'il était impossible pour Gaston de voir nos deux sbires depuis le lieu précis d'où il pretend les avoir vus.Alors soit il ment, soit il etait bien plus près d'eux, voir avec eux. Ce qui serait genant d'aviuer mais compatible avec sa myopie.
 
Quelqu'un pourrait me dire comment un myope va promener un troupeau à 4h du mat en pleine nuit ?

Jeanmi, un membre de notre forum nous a appris que les chêvres ne sortaient pas la nuit. ( peut etre Andrecaire )
Elles avaient peur.



Cordialement à tous



 
Revenir en haut
Jean Michel 26


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 236
Localisation: Pierrelongue
Point(s): 236
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Oct 3 2012, 11:43    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Dixoulas , relisez les trucs à ce sujet , gaston dit bien qu'il serait parti à 4h , et à 4h il fait forcément nuit . Il est pas parti au jour . Heu , je vois pas le rapport avec andrecaire
j'ai raté quelque chose ? Shocked  Ou j'ai mal saisi le sens de votre mesage ?

@+
Jeanmi
_________________
Sport toujours et encore
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Oct 3 2012, 12:35    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour à tous

Bonjour Jeanmi

Oui Gaston prétendait etre parti à 4 du mat. Oui il faisait certainement nuit à 4h. Dans un topic concernant l'éventualitée d'un mensonge de Gaston sur cette tache
pastorale, c'est à dire qu'il ne serait pas sorti avec ses chêvres ce matin là, Andrécaire qui à un chevrier dans son entourage, et apres interrogation de ce dernier, nous a livré l'information suivante: les chêvres ne sortent pas la nuit. Elles en ont peur. Le but d'Andrécaire etant de prouver par cet élément que Gaston mentait sur ce fait.
Gaston ne pouvait etre sorti de nuit puisque les chêvre s'y refusent. Cela me déplait fortement mais je ne peux retenir que Gaston n'était pas myope du fait de votre remarque et ainsi que celle de Mariani ( même ayant des yeux de lynx et apres avoir ingurgité des kg de carottes, de son poste d'observation il ne pouvait voir le duo Gus Zeze). 

Très cordialement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Jeu Oct 4 2012, 09:13    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonjour Dixlouca,
Sur le forum chaque fois qu'un sujet est abordé, il nous est difficile de s'y maintenir sans y greffer un autre sujet non moins intéressant , mais reconnaissons qu'à la suite des quelques posts suivants le sujet initial n'a plus de rapport .
Mais sans doute ai-je commis une erreur,  je m'en excuse, en ne comprenant  pas le sens de votre question à savoir si la myopie supposée ou avérée de Gaston aurait pu avoir incidemment une causalité dans le sujet proposé au débat , au sens propre ou figuré, relative aux événements qui en amont les précédèrent, ou bien en aval de ceux qui s'en suivirent; d'où certainement une mutuelle incompréhension.
 Bien amicalement 0ryx 
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Oct 4 2012, 21:23    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Oryx

Effectivement il est fréquent , je dirai même plus que fréquent qu’un sujet abordé dérive sur autre chose. Le forum regorge de remarques, d’idées, et d’hypothèses fort  interressantes, de véritables bijoux,fruits de ces dérives. Hélas le résultat est que le forum est devenu un veritable fouillis. Beaucoup de bijoux ne sont pas dans le bon écrin. L’ideal serait  de procéder à une sorte de défragmentation du site, afin de remettre chaque chose à sa place. Il y a quelques mois j’avais désigné un volontaire au hazard pour cette tache, c’était la comete Azerty,qui s’en est halley aussi vite qu’il est venu de notre galaxy.

Mais je dérive, revenons à nos moutons ou plutôt à nos chevres.Notons que si l’on est myope et que l’on ne porte pas de lunettes, on peut de loin les confondre.
Votre post sur le mot qui tue est pertinent dans sa démonstration si effectivement ce mot est sorti de la bouche de JD. Mais je ne peux formuler aucun autre commentaire , ni positif ni négatif car Je suis incapable de me forger une opinion, dit ou pas dit.
Pour en finir et démontrer que je ne suis peut etre pas totalement hors sujet revenons à la myopie.
J’ai lu ici ou là que certains affirmant que Gaston etant myope et ne portant pas de lunettes s’etonnaient de ses prouesses en  tirs nocturnes et sur cible mouvante de surcroit.
Donc quand j’ai lu ceci
"Si d'aventure quelqu'un venait à mater mon épouse sur le coup de minuit passé au clair de lune sur la lande"
forcément j’ai tiqué, si nous avons à faire à un mateur bigleux, que pouvait il espérer voir une nuit de pleine lune. Evidement Oryx s’il nous fait votre coup de la vision des fourmis, cela change tout.
Tout comme certains s’étonnent de sa myopie pour le tir , j’estime légitime de m’étonner de ses capacité  au voyeurisme sous 2 lux. En clair et sans mauvais jeux de mot, la seule lune qu’il pouvait espérer voir c’est le halo diffus de celle qui brillait dans le ciel de cette nuit tragique.
Bref, pas de matage, pas de raison pour JD de le traiter de bastard.*

Amicalement Dixlouca

*Mais JD peut l’avoir dit pour un autre motif 

 

 

 
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Ven Oct 5 2012, 20:57    Sujet du message: LE MOT QUI TUE Répondre en citant

Bonsoir,
Soyez rassuré Dixlouca, elle nous reviendra dans les années 2061 toujours aussi étincelante, mais il existe d'autres corps célestes à l'instar de Militaire tout aussi flamboyants qui achèvent leur course sidérale sur notre forum pour disparaître à jamais. Question d'atmosphère probablement.


* Mais JD peut l'avoir dit pour un autre motif.
Absolument d'accord.
Amicalement Oryx
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:42    Sujet du message: LE MOT QUI TUE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 39, 10, 11  >
Page 1 sur 11

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com