Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Gustave et Olivier
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Un matin d'été à Lurs -> La découverte des corps
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Juin 26 2013, 08:22    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

 Bonjour amis(es) du forum,

Merci Oryx.
Excellent post, comme d'habitude. Okay
Je suis totalement en accord avec le sens de ce post.
Je reviendrai plus tard, je dois aller mettre des bâtons aux pieds de tomates. Embarassed

Amicalement à toutes et à tous.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer Juin 26 2013, 08:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
PICASSIETTE


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2012
Messages: 19
Localisation: AIX LE BAINS
Masculin
Point(s): 19
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Juin 26 2013, 08:43    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

mariani , le mistral fait tomber les tomates vers l'etand de berre .. sage précaution . mais pour roure et boyer je me demande pourquoi ils auraient été complice de clovis pour le deplacement du corp de anne car rien ne dit qu'ils sont revenu avant l'enlèvement pour la morgue et aussi rien ne dit que si ils sont revenu ils n'ont pas pensé que c'etait et la police et le medecin qui avait changé le corps de Anne de place pour l'examiné.. Donc le raisonement d'oryx ,bien dit , ne tien pas sur le fond .
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mar Juil 2 2013, 09:51    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour,


 Les cheminots , Roure, Boyer, Drac ne seraient complices que par omission pour ne pas avoir signalé le déplacement d'un corps.
Aucun de ces témoins ne seraient revenus dans le courant de la journée.
Ils n'auraient été auditionnés qu'à partir du :
Roure le 8 Août   1952
Boyer le 20 Août  1952
( Le rôle de Drac est quasi inexistant parmi tous les auteurs ).
Mais toutefois si tel était le cas,  à l'imprévoyance coupable de n'avoir pas su protéger les indices sur  la scène de crime nous serions face à l'incompétence toutes autorités confondues, d'un juge d'instruction, d'un capitaine de gendarmerie, d'un commissaire, de ses inspecteurs, pour ne pas avoir procédé sur place à l'enregistrement de ces témoins le jour même.


Quant à l'hypothèse que ces témoins auraient pu penser un seul instant que le corps précédemment allongé sur la décharge puisse avoir été déplacé en retrait dans les herbes par les autorités pour diverses raisons est une hypothèse à laquelle je ne peux souscrire .


( Ricard,est  le seul qui aurait pénétré sur la décharge au plus près du cadavre, il dépose le 5 ou le 6 Août 1952 , sans que cette personne ne soit confrontée avec les autres les jours suivants, puis finalement entendu par Sébeille  le 13 Mai 1953 avec présentation de photos ).
Déposition capitale qui sommeillait semble-t-il dans un fond de tiroir .


Pour Clovis des doutes subsistent quant à l'aide qu'il aurait pu apporter à Gustave puisque qu'il se serait trouvé encore à la GT lors du retour de Roure.
Et l'on peut se poser la question:  que faisait Clovis pendant que Gustave déplaçait un cadavre  ?


Le comportement équivoque des cheminots a été traité dans plusieurs posts, il en résulte que leurs déclarations respectives avaient fait l'objet de rectifications  pour différentes raisons qu'ils n'ont pu expliquer 
Bien amicalement Oryx 
Revenir en haut
Germaine


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Nice
Féminin
Point(s): 143
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Aoû 25 2013, 15:30    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour à tous


Pour Clovis des doutes subsistent quant à l'aide qu'il aurait pu apporter à Gustave puisque qu'il se serait trouvé encore à la GT lors du retour de Roure.
Et l'on peut se poser la question: que faisait Clovis pendant que Gustave déplaçait un cadavre ? (Oryx )


Excellente question Oryx, laquelle m'avait échappée.
Difficile en ce cas de croire au côté candide de Clovis tant évoqué sur ce forum.

Bonne soirée.
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Aoû 26 2013, 13:16    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour tout le monde,
Les  échanges  entre les participants depuis ces dernières années ont permis sans aucun doute avec le recul d'entrevoir sous un jour très différent certaines personnes impliquées dans l'affaire.
Germaine vous avez raison, parmi les menteurs du clan , le comportement de Clovis place celui-ci à égalité avec l'ensemble des principaux protagonistes.
"Candide "  écrivez vous, serait assez gentillet si vous le comparez à ce que j'en pense et ce que j'en dit en le nommant Maître d'oeuvre prépondérant d'un fiasco judiciaire. 
Bien sûr, on pourra toujours évoquer des circonstances atténuantes, des excuses au nom de la solidarité familiale, ce que je partage volontiers ; dénoncer son père , ou l'un de ses proches est humainement horrible, mal aisé,  mal vécu.
D'ailleurs force est de constater , Clovis pour son malheur, isolé, rejeté, soutenant mordicus ses accusations après que son frère eût mangé en premier le morceau pour se sortir du pétrin, est le seul à en avoir été profondément affecté.
Aussi la loi se montre t-elle  magnanime dans ce genre de situation et permet de ne pas poursuivre  les personnes jusqu'à un certain degré de parenté  en cas de non dénonciation d'un proche s'ils ont eu connaissance et tu un délit au quel un membre de la famille aurait pu participer.


Mesure totalement injustifiée dont le Tave a bénéficié alors qu'il avait agit seul ou en compagnie d'un tiers dans la  modification  de la scène de crime dans le but d'égarer la justice ; déplacement d'un corps, pour le moins si ce n'est plus dans l'accomplissement d'autres méfaits.


Mesure inappropriée encore dans cette affaire mais avantageusement bénéfique d'impunité en vertu de la loi à l'issue du procès pour Clovis, resté unique témoin accusateur, garant indispensable dans le dossier à charge dont avait rudement besoin le président du tribunal au cours des débats.
Car, comme de juste, les avocats de la défense, quoique sur le fil du rasoir si ce n'est l'un c'est l'autre restons en famille, en connaissance des faits, avaient vainement tenté de faire  prêter serment aux membres du clan, et qui sait, au cas où, si la manoeuvre aboutissant ,le malheureux Clovis sous le coup d'un éventuel  risque  d'inculpation ( subornation de témoin par ex ) aurait-il maintenu pareillement contre vents et marées ses accusations.


Si d'une façon quasi unanime le retard de Clovis dans sa prise de fonction en gare de Lurs est reconnue, il est assez évident que celui-ci serait resté à la GT, et comme son frère en a profité pour déplacer un corps entre le passage de Ricard aux environs de sept heures et l'arrivée des pandores, il y a tout lieu de croire que l'action fut exécutée en duo à quatre mains .
Bien amicalement Oryx
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Aoû 30 2013, 08:47    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

  Bonjour Germaine, Oryx .  Bonjour à tous.

 Mon avis est que après l'assassinat des Drummond, le pauvre Clovis est la quatrieme victime de ce drame.
 Même s'il faisait partie du clan il a été le seul à payer son appartenance au prix fort.

  Mis rapidement au courant des faits par son frère le matin du 5, son désir a été de les aider à s'en sortir.
 L'irréparable êtant accompli, aussi regrettable qu'il ait pu le juger à ce moment.

  Mais de mon point de vue, il n'est pas allé jusqu'à "se salir les mains" en aidant son frère à déplacer le corps de Ann.
 Gustave était suffisamment robuste pour traîner seul un corps sur qq mètres.
 Il a conseillé - comme nous le savons - son frère.  Mais je  pense que sa complicité n'est pas allé plus loin.

 Le pot aux roses dévoilé, il a accusé son père par la suite sans se rétracter.
 Et c'est cela, associé à la haine du clan pour sa personne, qui l'a miné jusqu'à sa fin.

      Cordialement       FUJI
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Sep 2 2013, 09:51    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour fuji,
Extrait d'un article de presse :
Savez vous que Clovis Dominici pour ne pas être obligé d'accuser son père, songea sérieusement à se suicider, sans explications, et à laisser peser sur  lui tous les soupçons ?




Voilà, sans se prononcer sur l'authenticité de cet entrefilet  ce qui aurait pu comme dans les tragédies antiques, rehausser d'un zeste son honneur si tel avait été le cas  in fine .
Car n'oublions pas qu'il avait jusqu'au 13 Novembre 1953 fait tout son possible pour écarter les soupçons des enquêteurs qui pesaient sur la Grand Terre.
Et l'on pourra remarquer qu'il cohabitât plus d'un an avec l'assassin de trois personnes puisqu'il avait dit-il reçu des aveux de la bouche de son père .


Vous écartez Clovis dans le transport de A.D sur la foi de Gustave qui aurait retourné le cadavre dans un premier temps puis de l'avoir traîné en retrait sur plusieurs mètres.
Hors la gendarmerie ne signale aucune trace de foulure sur le sol, et le Docteur Dragon n'a constaté aucun brin d'herbe dans la chevelure de la victime; pas plus que les légistes n'en font état.
Quel aurait été l'intéret du Tave de prétendre l'avoir traînée plutôt que de l'avoir portée si cela avait été ainsi, si ce n'est que dans l'action d'un portage éventuel, Sebeille aurait pu y associer Clovis.
Bien amicalement Oryx
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Sep 16 2013, 10:49    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour,
Il n'y aurait pas que Clovis qui pourrait être soupçonné.


En complément du dernier post sur ce sujet:
D'après Laborde au cours du procès:
Le Président :
" On a pas évoqué la possibilité que Roger ait pu aider a retourner les corps. "


Nous non plus .


Salutations Oryx
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Oct 3 2013, 10:44    Sujet du message: Gustave et Olivier. Répondre en citant

   Bonjour Oryx, bonjour à tous

  Le temps passe ( vite : voir Oryx le 16 çi dessus ) mais le souvenir reste ( formule nécrologique ! ).
Et  on ne peut pas tout lire, c'est vrai . 

 Moi je n'ai pas le souvenir d'avoir lu qq part que Clovis avait manifesté l'intention de se suicider.

  ( encore un Hoax de pisseur de copie )

 Et en plus, sans laisser un mot d'explication.  Il n'y aurait donc que celle du journaliste.

   Clovis était un homme lucide qui s'est compromis par défaut pour essayer de venir en aide à sa famille.
 L'irréparable êtant accompli.   Intention discutable bien entendu.

  Il avait une situation stable, la retraite proche, un petit commerce, une fille à marier.

 C'est absurde de parler de suicide.   Ce sont les évènements qui l'ont "suicidé" !!


  Gustave aurait retourné le corps pour "chercher des douilles". (on sait que Ann était sur le dos au début).
 Cette opération peut être pratiquée par un homme seul.  Il dit ensuite l'avoir "traînée" pour la bonne raison
 qu'il était SEUL. ( pour la mettre hors de vue sur les conseils de son frère, c'est vrai )

 Essayer donc de transporter un corps inerte posé sur le sol !

 De plus le visage portait des traces de tuméfactions: nez retroussé.  Ce n'est pas beau mais c'est dit dans
 un PV, je ne sais plus lequel.  Les légistes ne le mentionnent pas, c'est vrai.  Sans doute secondaire pour
 eux.

 Les dires de Gustave me parraissent donc plausibles dans ce domaine.


            Cordialement        FUJI
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Jeu Oct 10 2013, 11:23    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour,
Certes les pisse-copies sont légion dans cette affaire comme dans d'autres.
C'est pour cette raison que j'émets certaines réserves.
Il n'en reste pas moins que cet article à le mérite d'exister noir sur blanc et que l'ensemble des auteurs dont quelques-uns ayant même assisté aux audiences ,se sont largement inspiré de ces pisse-copies pour nous abreuver de détails souvent controversés en puisant et retranscrivant mot à mot ces élucubrations dans leurs ouvrages .
Et c"est précisément avec ces feuilles de choux qu'ils en ont fait leurs choux gras.
Alors ma foi fuji,  il est difficile de dépatouiller le vrai du faux 
Le fait de relater rétrospectivement dans un article de presse l'éventuelle intention suicidaire de Clovis  ne peut être considéré à priori comme non crédible puisque cela a très bien pu et dû résulter d'une confidence de l'intéressé au moment d'un choix décisif ,comme celui d'être placé devant l'alternative d'opter pour une lâcheté infinie ou d'une accusation formelle livrant son vieux aux bois de justice.

Lors des audiences, à l'exception " du sac de noix " , rien de tangible n'a été retenu quant aux appréciations préliminaires du Docteur Dragon;  faut dire que devant un aréopage de sommités médicales un médecin de campagne ne pèse pas lourd.


Pour l'exécution de l'infortunée selon les légistes nous avons le choix entre un tireur situé en arrière de la personne en position allongée subissant des tirs ayant transpercé de part en part uniquement le thorax antérieur  ce qui semble assez peu compatible* avec par trois fois des trajets horizontaux de balles  dans le corps qui plus est  en  provenance d'un tireur station debout .


Où bien alors, avant le décès, la victime se trouvait  position à genoux buste penché en avant face a un tireur placé sur la décharge, ainsi de ce fait en situation surélevée.
Ce qui peut alors correspondre après décès, à la position de A.D dans ce deuxième cas de figure, telle que les gendarmes l'ont découverte .
Soit : sur le terrain en déclivité gisant à plat ventre sur une large flaque de sang ; d'ailleurs une photo in situ de la victime (non disponible sur le forum)  est révélatrice quant à la raideur de cette pente sur le bord extérieur de la décharge.


Pour ce qui est de l' oeil gauche entrouvert, et la lèvre supérieure retroussée, il est tout à fait possible qu'en s'écroulant  , son visage ait pu riper sur le terrain et occasionner ce genre de désordre ?


Bien sûr, pour se pencher un tant soit peu sur cette éventualité  encore faudrait -il avec force s'opposer au dossier de l'instruction qui comme chacun le sait est un modèle de clarification inégalée dans les annales judiciaires. 
Amicalement Oryx
PS:  SVP quel était le petit commerce dont Clovis disposait ?


* Encore que pour info  j'avais suggéré de prendre connaissance de ce que parfois semblait inimaginable le trajet emprunté par des balles ou toutes autres munitions.. 
Médecine Légale Théorique et Pratique ....
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Oct 10 2013, 21:10    Sujet du message: gustave et olivier Répondre en citant

   B onsoir le forum


 En parlant de commerce j'ai confondu avec le débit de boissons que tenait Mme ROURE.


 Excusez moi.


 Ce n'est pas pour autant que je crois à ce suicide projeté puis annulé  par Clovis !!.....


             Cordialement    FUJI
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 97
Féminin
Point(s): 92
Moyenne de points: 0,95

MessagePosté le: Mer Jan 8 2014, 21:16    Sujet du message: Photos visages des 3 victimes les Drummond Répondre en citant

  
Bonjour, 
 
Une personne, que je ne connais pas d'ailleurs, m'a envoyé cette photo par mail. 
Après une longue hésitation de ma part, je décide la publier, car il s'agit bien des Drummond. Mais cette photo me met mal à l'aise. 
 
Salutations à tous les membres 
 
Chantal 
 
 
 
 
 
 
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Jan 9 2014, 15:27    Sujet du message: Photos visages Drummond. Répondre en citant

  En effet cette image est assez pénible à regarder.
 
 On ne l'avait jamais vue ailleurs, précédemment, à ma connaissance.

          FUJI
Revenir en haut
ratigan


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 78
Localisation: L'Isle sur la sorgue
Masculin Balance (23sep-22oct) 牛 Buffle
Point(s): 37
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Jeu Jan 9 2014, 18:21    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour,

si, c'est moi qui l'ait mis en ligne sur l'autre forum.
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Dim Jan 12 2014, 16:52    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour à tous et toutes,
Coupures de presse intéressantes  mises à notre disposition en page d'accueil.
( page n° 3 )
Paragraphe :   " Le motocycliste Olivier et M. Roure déposent. "
Le témoin Roure :
" Clovis a dit : Gustave tu as prévenu les gendarmes ?
Gustave a répondu oui.
J'ai pensé que par le téléphone du chemin de fer, je pouvais le faire aussi.
Mais j'ai pensé que ça demanderait du temps. "
Voilà la réponse à une question lancinante souvent réitérée dans  mes posts précédents.
La gare de Lurs disposait donc d'une ligne intérieure que Roure n'a pas utilisé.
Il a préféré faire 6 Km jusqu'à Peyruis pour prévenir sa hiérarchie.
Comme quoi à l'époque une pétrolette était plus rapide que les communications téléphoniques.
Ce qui, d'une pierre deux coups, explique la même attitude chez Aimé Perrin qui lui aussi semble t-il préfère utiliser son engin pour aller prévenir les pandores  à la gendarmerie plutôt que de téléphoner de chez Silve, son voisin de palier à Giropey.


Paragraphe :   " Un joli cas de cassation "


Gaston. - Je n'ai pas vu Roure lorsque je suis arrivé le matin avec les chèvres ( au témoin )
 Eh, Faustin ! je ne t'ai pas vu !
Le témoin . -   En tout cas, on ne s'est pas parlé !
Gaston. -         Pourquoi on ne se serait pas vu on était de grands amis ?
Le témoin . -   Moi je ne dis pas que tu m'as vu.
Gaston. -        Je ne t'ai pas vu, voilà tout.
 
Etonnant, voilà une personne qui vient aux nouvelles, saluer par la même occasion le vieux maître des lieux  , qui se retrouve dans un espace assez restreint
contenant les protagonistes puisque il peut entendre  et comprendre une conversation qui se déroule durant plusieurs secondes.
Pour qu' in fine aucun ne croise le regard de l'autre tout en étant certes à distance mais face à face. 
Alors quoi, Faustin tu est resté planté dans la cour de Gaston sans rien dire ou tu étais planqué sous la treille dans l'attente d'une parole qui t'aurais permis d'en savoir d'avantage ou bien cherchais tu la confirmation de  ce que tu avais compris.?
On ignore les suites de sa présence à la GT


Puis nous avons le témoin Ricard qui déclare:


" Le témoin. - Je marchais lorsque je vis la voiture. Je crus que c'était un accident. J'ai regardé. J'ai cherché des traces . J'ai fait le tour et j'ai vu un corps. J'ai cru que c'était un homme qui dormait."


Bon , voilà un gars qui croit avoir affaire à un accident , de quoi ? sinon de route, pas de chasse je présume.
 qu' il cherche des traces ? au prime abord sur la route, non ? 
 qu'il ne distingue pas de sang sur la chaussée à la limite on peut l'admettre, mais qu'il ne voit pas le lit de camps en face de lui, c'est dur a avaler .
Et que dit il encore en pleine audience Novembre 1954: j'ai cru que c'était un homme qui dormait .
J'ai l'impression Ricard, que tu avais vu juste.


Ce compte rendu d'audience écris sur le vif ne peut souffrir  deux ans et demi après les faits d'une accumulation d'erreurs telle que l'on puisse mettre en doute la fidèle retranscription des paroles prononcées par les protagonistes lors du procès.
On pourra remarquer à la suite d'autres publications de presse que d'anciens et plus récents auteurs se sont largement appuyés sur ces informations quand ce n'est pas carrément du copie / coller.
Bien amicalement Oryx
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:32    Sujet du message: Gustave et Olivier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Un matin d'été à Lurs -> La découverte des corps Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com