Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Gustave et Olivier
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Un matin d'été à Lurs -> La découverte des corps
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
AZERTY


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 98
Point(s): 98
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Juin 6 2012, 17:30    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Loin d emoi l'idée de rallumer une polémique, je veux juste svp une info :

En cherchant des documents éventuels, je suis tombé là-dessus :





http://williamreymond.com/documents_dominici

Est ce que quelqu'un sait ce qu'il en a été de ce témoignage, si par exemple il a été ensuite modifié, réfuté, discuté etc

N'ayant pas lu le livre de W. Reymond (ne tirez pas, svp, je ne mentionne le titre que pour information Cool ), je n'ai aucun élément là-dessus.

Il me semble pourtant qu'Olivier était de son côté resté toujours très affirmatif sur le fait que Gustave était proche de la voiture quand il a surgi sur la route, et qu'il a confirmé ce poin tlors de la reconstitution.

Mais dans ce cas, quid de ce témoignage ? Pas retenu comme sérieux ? (toujours possible)



Ceci dit : 50 m avant la voiture, ça peut correspondre au temps de réaction d'OLIVIER  (temps de omprendre qu'on l'appelle) + le temps de s'arrêter, avec Gustave courant pour le joindre



Dernière édition par AZERTY le Mer Juin 6 2012, 20:32; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer Juin 6 2012, 17:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
AZERTY


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 98
Point(s): 98
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Juin 6 2012, 17:35    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Je note au passage que cela fait une personne de plus qui n'a vu aucun lit de camp
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Dim Fév 3 2013, 22:08    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour toutes et tous,
Article intéressant de M. S. Huet sur son site le 28 .01.13  . 
UN COMTE A  DORMIR DEBOUT, in memoriam à Jean Marie Olivier d'une part, et nombreux détails inédits sur les personnalités et l'imbrication des protagonistes  dans la résistance et au sein du PCF.


En complément de ce qui précède  dans ce sous chapitre , en relisant la déposition de M. Marcel Comte sur procès verbal N° 657 en date du 20.08.1952 (gendarmerie de  Manosque) ,il ressort nullement  que cela pourrait être interprété comme un témoignage à décharge au bénéfice de Gustave visant à contrecarrer  la déposition de J.M.Olivier, puisque il ne spécifie pas avoir vu Olivier stopper sa moto à la hauteur de Gustave, mais que ,on le comprend, qu'en se dirigeant de Manosque en direction de Sisteron, cinquante mètres avant de voir la Hillman il constate que deux hommes sont à l' arrêt sur la route.
M. Comte ignorait qu'au paravent Gustave jaillissant de devant le capot de l'auto s'était précipité pour arrêter Olivier et que celui-ci surpris effectue encore plusieurs mètres pour stopper sa moto, le temps  que Gustave le rejoigne.


Au prime abord la première partie de cette déposition n'apporte rien à l'enquête et  ne peut être portée à charge ou à décharge, sauf que la fin de la déposition est plus intéressante :


 " Je n'ai pas remarqué la présence de lit de camp ni de cadavre à cet endroit ".


  Ce qui peut à la fois vouloir situer la place où se tenaient ces deux hommes et aussi d' une façon générale les abords .


Si nous devions poursuivre, en supposant qu'il fusse téléguidé afin, suite à des fuites organisées  au sein de la gendarmerie par le PCF ,  de commettre un faux témoignage, il (s) aurait restitué sans s'en rendre compte la scène de crime avec exactitude, ce qui dés lors desservait gravement le Tave,  à savoir que plus tard à 6h 30 abstraction faite de Drac , mais qu' à l'instar d'Olivier, Roure, Clovis, Boyer, Ricard, comme l'a souligné ARZETY, ce brave homme,  n'aurait pas vu de cadavre, ni de lit de camp recouvrant le corps de l'infortuné Sir Jack.
M'est avis qu'il ne s'y trouvait pas encore à 6h45.


On peut remarquer que la gendarmerie disposait en y ajoutant celui de Ricard dés les premiers jours de 2 témoignages  prépondérants..


Malheureusement , ce rapport  du  20 Août  certes fort peu détaillé ne pouvait être apprécié à sa juste valeur lors de son enregistrement puisque les enquêteurs et pour très longtemps, le nez dans la farine, étaient à cent lieues d' imaginer le déplacement d'un corps quelconque.
En faire état sur le devant de la scène 8 mois plus tard ne pouvait que confirmer les carences de l'enquête.
D'autant plus que Gustave non sans mal ayant avoué sur suggestion, faut-t-il le préciser, avoir déplacé le corps de A. Drummond, il était donc  vu les déconvenues, inutile et mal aisé, question de crédibilité professionnelle , de regarder plus loin que l'arbre qui cachait la forêt.
En conclusion je trouve ce témoignage  digne de foi . 
Bien amicalement Oryx
Les diptères vont certainement en souffrir, mais grand bien me fasse.
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Fév 4 2013, 23:58    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour amis(es) du forum,
Bonjour Oryx, et MERCI pour ce post qui a retenu toute mon attention ! Okay
Très intéressant.
Merci encore.

Amicalement.
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Fév 12 2013, 10:15    Sujet du message: Gustave et Olivier. Répondre en citant

  Bonjour à tous

 Le témoignage de Comte est douteux.  D'abord parce que les deux mobiles arrivaient en sens
 inverse.
 A la lecture du blog de S. Huet j'ai retenu que Comte est arrivé, on peut dire en même temps que
 Olivier, alors que celui-çi venait de s'arrêter sur l'injonction de Gustave.
 La scène se passait à peu près à la hauteur du débouché du pont.  Mais Comte néglige le fait qu'il
 a fallu qq mètres au motocycliste pour s'arrêter, dûs au fait justement que Gustave sortait brusquement
 de l'avant de la voiture et que Olivier ne l'a vu qu'au dernier moment.

  Ce témoignage vient conforter les dires de Gustave  ?  Il ne me semble pas tellement.
 Même si l'intention y était, sur l'initiative du PC comme le suggère S. Huet.

 Par ailleurs, que Comte n'ait pas vu le cadavre sous le lit de camp (lui même dans les genets) peut
 se concevoir.  Puisque il ne s'est pas arrêté et que son attention était focalisée par les deux hommes.

              cordialement      FUJI
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mer Fév 13 2013, 22:06    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour à tous,
En ce qui me concerne, je lis et je comprend que lorsque Comte passe devant Olivier et Gustave , ceux-ci, en forte conversation, sont à l'arrêt sur la route  .
Donc le témoin  ne peut  savoir ni à quel moment ni en quel lieu les deux hommes se sont préalablement vus ou rencontrés .
Comte ne néglige absolument pas le fait qu'il ait fallu quelques mètres au motocycliste pour s'arrêter pour la simple raison qu'il l'ignore , tout comme il ne sait depuis combien de temps ces deux hommes sont en conversation.


Olivier estime avoir parcouru une trentaine de mètres après que Gustave ait surgi de devant le capot du véhicule; ce qui correspondrait peu ou prou au témoignage de Comte sur la distance mentionnée.
La reconstitution à été faite avec Olivier/Gustave mais que je sache, pas avec Comte afin de  comparer les dépositions et ce probablement parce que ce PV  n'a pas été ( lourde erreur préjudiciable ) analysé ou transmis à qui de droit au moment opportun de la même façon je suppose  que celui de Ricard.




Pour ma part je n'ajoute pas ce M. Comte à la liste des menteurs* car on ne peut qu' apprécier la neutralité et  constater concrètement la justesse narrative de ce témoignage; par contre la deuxième partie que je réaccommode sauce piquante au menu du jour ne peut  que faire saliver davantage si l'on y accorde un iota de crédit ;  il faudra bien un jour envisager que ce lit n' y était pas, car personne ne l'a remarqué quel que soit le sens d'arrivée de jour comme de nuit, que ce soit à pied ,à vélo, à moto, en auto, à deux reprises en connaissance des événements par Clovis et Boyer en se rendant sur le pont, y compris Ricard qui passe au plus près, rentre et ressort du bivouac situé en face du lit.


Alors qu'en observant les photos si l'on veut ôter comme qui dirait Dixlouca la peau de saucisson qui obscurci nos yeux , on s'aperçoit manifestement que les touffes de genets masquaient bien peu à la vue des passants les 2 mètres de long sur 60 cm de large de toile claire du lit de camp placé à une hauteur de 40 cm du sol .




Lundi soir sur la Sept nous avons eu droit à une nouvelle couche sur l'affaire en question, précédée quelques jours auparavant par la révision du procès de Gaston à Versailles par de jeunes arpètes futurs magistrats et as du barreau sensés délibérer stricto sensu 60 ans après les faits .  
Bien entendu hors du contexte délétère nauséabond de l'époque, l'acquittement était prévisible.
Cordialement Oryx 
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Fév 16 2013, 01:00    Sujet du message: Gustave et Olivier. Répondre en citant

  Bonsoir le Forum

 Difficile de s'exprimer pour se faire comprendre correctement.
J'ai voulu dire que si Gustave était sorti du "chemin du pont" comme il le prétend, faisant signe à ce
moment à Olivier, celui-çi n'aurait pû s'arrêter qu'encore plus loin.  C'est-à-dire à un endroit situé entre
le pont et la GT.
  Encore une chance pour l'enquète  :  à une minute près c'est Comte qu'aurait arrêté Gustave, au lieu de
Olivier.  Et là alors, aucun problème de témoignage destructeur !

 Au sujet du corps qui n'a pas été vu, je sens que l'on veut me faire dire qu'il n'y était pas !!
hé bien je pense toujours qu'il y était !  C'est le lit de camp que l'on a mis après ....  (au milieu des genets
pas encore piétinés).
  Costaud mon raisonnement ! Non ?

        Cordialement      FUJI
Revenir en haut
PICASSIETTE


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2012
Messages: 19
Localisation: AIX LE BAINS
Masculin
Point(s): 19
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Fév 16 2013, 02:49    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

BONJOUR LE FORUM .
Difficile de savoir si ce lit de camp etait ou pas le matin . Je donnerai plutot raison à oryx qui a du bon sens . Et je crois bien aussi que ces corps ont tous été déplacé. Ann -drummond et Elsabeth pour etre enlevés mais ils n'avaient pas de voiture ??
bon wend end  
Revenir en haut
PICASSIETTE


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2012
Messages: 19
Localisation: AIX LE BAINS
Masculin
Point(s): 19
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Fév 16 2013, 18:09    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

PICASSIETTE a écrit:
BONJOUR LE FORUM .
Difficile de savoir si ce lit de camp etait ou pas le matin . Je donnerai plutot raison à oryx qui a du bon sens . Et je crois bien aussi que ces corps ont tous été déplacé. Ann .JAK drummond et Elsabeth pour etre enlevé mais ils n'avaient pas de voiture àla ferme . ? ou je crois que gustave avait une 4cv renault - je me trompe??
bon wend end  



Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Sam Fév 16 2013, 19:15    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Salut à toutes et tous,
Bienvenue  PICASSIETTE,


Pour expliquer la situation qui l'opposait à Gustave, Olivier en substance lors des confrontations, avance la remarque suivante :
" Si comme le prétend le fermier, il était sorti du chemin, je l'aurais vu bien avant d'être surpris."


En conséquence il se serait arrêté moins loin de l'endroit d'où Marcel Comte l'aperçoit enjambé ( 1 ou 2 pieds à terre )sur sa moto, par ce que simplement Olivier aurait freiné beaucoup plus tôt.  
Ce qui est diamétralement opposé, fuji,  à la solidité de votre raisonnement .


Entendu qu'il est hors de question pour ma gouverne de chercher à avoir raison ni d'extorquer à l'usure un acquiescement quelconque quant au déplacement du corps de Sir Jack Drummond .


Amicalement Oryx
Revenir en haut
PICASSIETTE


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2012
Messages: 19
Localisation: AIX LE BAINS
Masculin
Point(s): 19
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Fév 17 2013, 16:36    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Oui , je le pense aussi ..je me demande comment on peut etre préci 20 jours apres et quand c'est si peu important de voir deux hommes discuter là ou là-bas . moi j'en serai incapable ..mais ce lit de camp que personne ne voit et qui est si proche et si grand , tout de même . C'est sans doute une manipulation de gustave vers 7 h , non ? Car qui déplace un corps peut en déplacer deux je crois bien . Et j'"ai lu que du sandg n a pas coulé sur le pyjama . etrange , non ? 
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Fév 19 2013, 00:33    Sujet du message: Gustave et Olivier. Répondre en citant

  Bonsoir le Forum

  Salut Oryxs

  J'étais sur les lieux hier.   Je revois mes hypothèses  :

 Effectivement si Gustave est sorti du "chemin du pont" et qu'il ait fait signe à ce moment, Olivier n'a pas eu de mal
 pour s'arrêter à sa hauteur.

 Oui mais voila  :  Olivier soutient mordicus que Gustave a débouché du capot de l'Hilmann !  Ce qui a entrainé un
 arrêt plus lointain.  Personne n'a vu la scène à cet instant.  Alors lequel des deux avait intérêt à mentir ??  Au sujet
 du corps et du lit de camp je ne change pas mon opinion.

     Cordialement      FUJI
Revenir en haut
PICASSIETTE


Hors ligne

Inscrit le: 30 Déc 2012
Messages: 19
Localisation: AIX LE BAINS
Masculin
Point(s): 19
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Fév 19 2013, 12:05    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

Bonjour , fugi pas besoin d"aller courir là bas pour comprendre qu'un motocycliste a besoin qil est surpri de quelques metres pour stopper . Oryx a raison et ila aussi raison pour le lit de camp que personne n' a vu et qui pourtant attirait l"oeil là ou il etait qui n'est pas une place pour un lit de camp ...tant de monde sont passé qui n'ont rien vu ..quand meme allons .
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Mar 4 2013, 12:05    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant

 Bonjour toutes et tous,


Citation Germaine.
... " Péries avalise les aveux non pas soutirés à  Gaston, mais les aveux qui lui avaient été suggérés " .
Entièrement d'accord.
Même tactique pour un Gustave acculé qui reconnaît  lorsque Sébeille décrète qu'il s'agit du corps  de A.D ; sans aucune preuve que ce cadavre entièrement recouvert d'une couverture n'ait pu être identifié formellement par les cheminots comme étant celui de l'Anglaise.
Ricard est le seul à avoir des doutes pour les raisons que l'on sait.
Il est bien évident que l'on pourra toujours démontrer que si le corps de Sir Jack se trouvait de l'autre côté de la route il ne pouvait donc s'agir dans cette optique que de celui de sa femme gisant sur la décharge.
Mais comme il est certain que ces cheminots n'ont pas mentionné la position exacte du corps  dans leur dépositions, sinon la police aurait éventé la supercherie, cela prouve une entente qui s' apparente déjà à une dissimulation des faits sur le terrain. 
 Si l'on peut déplacer un corps pourquoi pas deux , bien sûr Picassiette, sauf qu'il est probable que celui de Anne n'ait jamais bougé.


Il est de mise d'expliquer que les cheminots et témoins divers n'ont pu remarquer si peu soit-il du coin de l'oeil le lit en bordure de la RN, pour la simple raison qu'avant l'arrivée des gendarmes et le piétinement des curieux, les genets dissimulaient davantage le lit ; soit, mais alors on pourrait s'étonner, pour quelle raison avoir déposé, quasiment de nuit, un lit sur un corps qui de toute évidence dans les touffes intactes de genets devait être encore moins visible?
Le fait de placer un lit de toile aussi encombrant que voyant semble indiquer que l'on ait tout fait pour  le faire voir.


Gustave devait faire place nette sur la décharge, si le corps de A.D gisait en retrait dans les herbes , on comprendrait qu'il n'aurait eu aucune raison de le déplacer puisque du chemin il ne se voyait pas.
Et il n'est pas certain que Ricard ait pu discerner ce corps dans ces herbes hautes..
En tout cas le Tave planqué dans le fossé  sait ce que Ricard a pu voir ou ne pas voir ce qui l'obligera de transformer la scène pour contrer Olivier en tenant compte de ce que Ricard avait perçu où vu.


 En conséquence, en le plaçant intentionnellement  après le départ des cheminots   en face avec le lit, ce qui semble défier tout entendement , sauf  que l'on ne pouvait pas reprocher à Gustave de ne pas l'avoir vu puisque Ricard témoin on ne peut plus direct sur la scène n'aurait rien vu, ce qui bétonne la ligne de conduite de Gustave lorsqu'il prétend n'avoir vu aucun corps.
Et les cheminots ?Complices ?
Des menteurs !!!                 
Je ne sais si tous ces hommes sont revenus avant la levée des corps , encore que cela reste impensable entre la pose et la reprise du boulot,  ni qu'ils aient eu vent de la réalité des constats , mais s' il en est un dont on ne peut douter qui s'est rendu compte immédiatement de la transformation de la scène de crime, c'est Clovis, en retournant sur la décharge en compagnie de Maillet sur le coup de midi peu avant de casser la graine à la GT. 
Paul Maillet évalue à une vingtaine le nombre de conviés aux agapes dont le juge Péries qui a trinqué avec le ou les assassins sans s'en douter.
( " encore une olive M le Juge ? " " à la bonne vôtre M. le juge !!! " )
Donc, Clovis, le " gros " comme le surnomme avec ingratitude son père, s'il n'a pas été l'instigateur de ce tour de passe passe, il n'en résulte pas moins qu' en raison de son silence protecteur durant plusieurs mois, cela au bénéfice de tout le clan, il demeure à jamais  le responsable, le maître d'oeuvre, l'artisan au premier chef du fiasco judiciaire.
Pas de quoi lui tresser des lauriers.
Si les cheminots avaient décrit avec justesse ce qu'ils avaient vu par rapport à ce qu'avaient découvert les gendarmes, cela aurait eu pour effet de dénoncer dans l'immédiat la manipulation du Tave , avec  tout ce que cela implique comme conséquence sur son compte déjà alourdi d'un horrible  geste de lâcheté pour non assistance à personne en danger ; ce n'est pas seulement 2 mois de gnouf dont aurait écopé  Gustave le chanceux.


Cette connivence des témoins s'est reproduite avec Zézé;  sa venue intempestive très matinale sur les lieux que rien ne semblait  justifier,  au grand courroux du papé et pour cause ( un futur témoin en trop ), démontre qu'il avait connaissance des événements , ce qui confirmerait sa présence sur les lieux , d'où l'imbroglio qui s'en est suivi avec Roure lorsque Zézé tente de rattraper sa bévue en prétendant entre autres balivernes que celui-ci s'était arrêté à la Serre pour le prévenir.
 Roure dément dans un premier temps pour se raviser tout en restant dans le flou lors du procès pour ne pas faire mentir le gamin.


Inutile de rappeler l'attitude équivoque de ces deux témoins. Roure précédant Zézé  file directement à la ferme sans s'arrêter sur les lieux, alors qu' au titre de premier témoin son devoir eût été de rencontrer les gendarmes.
Quant à  Zézé , curieux mais pas téméraire il agit de même pour ne venir qu'en compagnie de Gaston.


 Alors ne pourrait-on pas plagier la personne, hors forum, la mieux informée de l'affaire, en s'exclamant nous aussi, tiens ! tiens ! ,  Roure, ce témoin pivot , et les autres, n'étaient-il pas eux aussi comme le sieur Comte, inféodés au parti tout puissant , maintenus par des raisons idéologiques sous le boisseau de l'indicible vérité;  jusqu'au jour où l'un d'entre eux, plus honorable ,certes avec retard et à doses trop homéopathiques, mais parce que le déshonneur planait sur son honneur, l'incitât enfin au delà de l'amitié et de la ligne du parti, d'assumer son devoir malgré les foudres de l'exclusion.


Amicalement 0ryx
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim Mar 10 2013, 21:29    Sujet du message: Gustave et Olivier Répondre en citant



Il est de mise d'expliquer que les cheminots et témoins divers n'ont pu remarquer si peu soit-il du coin de l'oeil le lit en bordure de la RN, pour la simple raison qu'avant l'arrivée des gendarmes et le piétinement des curieux, les genets dissimulaient davantage le lit ; soit, mais alors on pourrait s'étonner, pour quelle raison avoir déposé, quasiment de nuit, un lit sur un corps qui de toute évidence dans les touffes intactes de genets devait être encore moins visible?Le fait de placer un lit de toile aussi encombrant que voyant semble indiquer que l'on ait tout fait pour  le faire voir.


Bonjour amis(es)
Bonjour et merci Oryx. Okay

Le lit qui aurait été mis sur le corps de JD pour le cacher, alors que justement ce lit attirait fortement les yeux, l'attention de tous.
Mais voilà, Ricard, lui, ne l'a pas vu. Et ce n'est pas le seul. Comme c'est bizarre.
Merci pour cette mise au point Oryx.
Ce post m'enchante. Cool Il vaut de l'or.

Amicalement.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:27    Sujet du message: Gustave et Olivier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Un matin d'été à Lurs -> La découverte des corps Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com