Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Un matin d'été à Lurs -> La découverte des corps
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Juin 4 2012, 22:44    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Bonsoir amis(es) du forum,





Je félicite moi aussi, Oryx pour ce merveilleux commentaire.
Pour le reste, Azery et Dixloucas, excusez moi, mais quelque chose me travaille. Embarassed
Comment voulez vous que le corps près de la Hillman puisse être celui de JD? Puisque les cheminots bien avant Ricard, aperçoivent le lit à leur retour du talus. Question
Et si quelqu'un aperçoit le lit, il est impossible de ne pas voir le corps de JD, quelqu'un a dit ici qu'un bras dépassait, mais je crois que c'est le coude si je ne me trompe. Je vais vérifier dès que possible.
Ce qui ne fait que renforcer la conviction quant à un témoignage très mesuré de Ricard, pour ne pas dire, incompréhensible et plus que douteux. Témoignage donc incomplet, mais volontairement incomplet, modifié, transformé.
Azerty se demande quel serait l'interêt pour Ricard d'entrer dans un pareil jeu et de dissimuler des faits ou ne pas dire tout ce qu'il a vu.
Germaine a lancé une pierre que je récupère et que je relance volontiers.
Ricard passe, et aperçoit le lit et le corps de JD. Il contourne la voiture, aperçoit un autre corps sous une couverture,  et ne traine pas, il poursuit sa route, se gardant bien de se faire remarquer. Comme l'a souligné quelqu'un (Excusez mon amnésie, mais je ne sais plus qui c'est ) Ricard ne s'arrête pas à la ferme, ne cherche pas à savoir ni à comprendre, ni à porter secours ( Voir post Germaine ). Il pourrait être vu, et être accusé de non assistance en personne en danger, ( Il ne sait pas si la personne sous la couverture est vivante ou décédée ), soit, pire, il peut être accusé d'avoir commis le crime.

Bien pire encore, il ne sait pas si l'assassin est à proximité ou pas, et il peut devenir lui aussi une victime.

Ricard a pu prendre peur, réaliser soudainement la gravité de la situation, il  a donc peur ( Ce qui peut se comprendre, personne ne peut lui en vouloir pour cela), décide après un bref coup d'oeil à la voiture ( Il ne peut pas y échapper, puisque il va vers Giropey ) décide alors de dégager des lieux, ne pas faire halte à la ferme, et peut être aussi, et surtout, ne pas se faire voir. ( On pourrait l'accuser ).
Le retard avec lequel Ricard va se manifester auprès de la police pour apporter son témoignage est assez révélateur. Cette histoire l'ennuyait et devait lui donner quelques soucis. C'est que donc, Ricard, avait des raisons d'être mal à l'aise.
On a beau tourner dans tous les sens, le comportement du dit "RICARD " est sans doute le plus étrange parmi les témoins.
Merci Germaine d'avoir rappelé qu'il pensait à un accident, constate un désordre indescriptible, aperçoit un corps sous une couverture, mais voila que ce témoin, osera dire aux policiers bien plus tard, qu'il pensait que la personne pouvait dormir, et que la position du " dormeur " l'étonnait.
On se balance entre le scénario accident, ou un simple dormeur, qui dort à même le sol, la tête recouverte, et au milieu d'un désordre total, constaté et décrit par ce témoin.
Que voila un drôle de comportement.
Je ne crois pas qu'il faille se fier à Ricard en dehors du fait qu'il a permis de faire chuter le Tave. Mais je crois que ça s'arrête là.
Pour tout le reste, méfiance.

Cassandre, ma jeune amie, j'ai toujours dit, et nombreux sont les témoins ici Smile  que vous mettez en avant parfois des hypothèses passionnantes.
J'ai admiré votre remarque sur la manoeuvre orchestrée par le Tave et Clovis afin de détourner l'attention des cheminots.
Cela va même au delà de l'admiration, je cautionne volontiers cette hypothèse, extrêmement fine. Comme quoi, l'intuition féminine existe bel et bien. Cool

Bonne nuitée à toutes et à tous.
Amicalement.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun Juin 4 2012, 22:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
AZERTY


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 98
Point(s): 98
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Juin 4 2012, 23:02    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Bonsoir Mariani,


Oui, je comprends votre étonnement. Mais je ne faisais qu'explorer cette éventualité et elle a ses limites, j'en conviens.


Dernière édition par AZERTY le Mar Juin 12 2012, 00:21; édité 1 fois
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Juin 5 2012, 07:35    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Bonjour à tous

Bonjour Mariani

Effectivement j'admet quelques soucis sur ce point. Mais mon début de post était Ricard ou/et un autre témoin qui ne se serait jamais manifesté. Ce que Ricard a bien failli faire d'ailleurs.
Qui croire ? Les cheminots ou Ricard ?.Est ce tant important que cela ?
Pour que Gustave puisse affirmer qu'il n'avait rien vu, il suffisait de mettre le corps de JD à proximité de sa femme.
Pourquoi prendre le risque inouï de traverser la route, c'est à dire de rester bien à découvert
pendant un laps de temps bien plus long que si on l'avait posé à coté de AD. Sans compté sur la possibilité du passage d'un véhicule.
Le plus logique, me semble t'il, c'est qu'il n'y avait pas de place pour deux, sur la plate forme tout simplement.


Bonne journée à tous
Revenir en haut
fuji


Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2011
Messages: 160
Localisation: midi-mediterranée
Masculin
Point(s): 160
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Juin 5 2012, 13:29    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont. Répondre en citant

  Une petite place  S v P, juste qq mots....

  A Azerty

 "comminatoire", "imprécatoire" !!  Les mots sont trop forts ....

 Je suis plutôt satisfait de votre présence sur le forum, autant que je peux me permettre.

 Je ne désire nullement que vous en partiez, pas plus que je ne souhaite l'intervention des
 administrateurs.

 Je ne suis pas adepte de la langue de bois et des ronds de jambe.  J'avais cru sentir un peu
 d'impatience chez certains forumeurs et je manque sans doute de nuance dans mes écrits.

    Continuez donc.   Merci de me citer ( post du 13 / 10 / 11 ).

        Cordialement      FUJI
Revenir en haut
Cassandre


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 180
Localisation: Montpellier
Féminin
Point(s): 163
Moyenne de points: 0,91

MessagePosté le: Mar Juin 5 2012, 14:16    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Bonjour



Dixloucas, pas de place pour deux? Vous parlez de la surface de la décharge ou pas? Question
Je dois pas saisir le sens de votre post. ( Pas de place pour deux ) ?





Il y a de la place pour du monde je trouve.
Par contre, on réalise vite en voyant cette photo, que si ils avaient du se limiter à cacher les corps pour que personne ne puisse ne les voir, on se rend vite compte que derrière la voiture, pour ne pas dire à deux pas, se trouvait beaucoup de végétation.
Autrement dit, les corps déplacés, et en particulier celui de l'Anglais, et bien, ce déplacement devait avoir un autre sens que la dissimulation.
A moins que:  Le corps de l'Anglais était caché hors la vue de tous, depuis les premières heures de la nuit, juste à l'embranchement du sentier côté pylône, le chemin de terre qu'empruntait Dominici habituellement avec ses chèvres, lequel monte vers Ganagobie. Sentier qu'il évite soigneusement de prendre au matin du 5 Août.
Si tel était le cas, alors oui, on peut penser que le premier objectif était de faire disparaitre le corps de l'Anglais, et de le faire désigner comme assassin de sa famille. Autant le dire de suite, on a plusieurs fois discuté de ce sujet, et dans le cas où l'Anglais aurait traversé la route après avoir reçu une balle, tout le monde ici se souvient des  incohérences qui contredisent ce scénario. ( Traces de sang non continues, d'un aspect bizarre, pas de sang sur les chaussures, ni sous ses semelles, ni même sur le pantalon de l'Anglais) Or, cela serait carrément impossible. Le sang du puisard était forcément à quelqu'un. Un corps a bien séjourné près du puisard. Même si l'importance de la flaque de sang a été sujet à controverse, elle était bien là, quelle que soit son importance. Il semble donc que L'Anglais s'est très vite éffondré après avoir reçu les balles.
Si le corps était bien sur le chemin de terre, on peut se demander si Dominici avait déja prévu ou pas de faire sa sortie du côté opposé. Le corps étant là, il vaut mieux partir vers Giropey. Et sans doute, a t'il gardé le même raisonnement, quant au matin, il se met soi-disant en route avec son troupeau que pas même une mouche a du voir. des histoires tout ça, des histoires. Il n'est jamais parti, ni lui, ni son troupeau, ni ses chiens. Il a simplement réalisé que le corps de l'Anglais serait de toute manière découvert dans la journée, et que très vite, les enquêteurs le voyant ainsi, se seraient vite douté que donc ,le ou les assassins étaient du voisinage. Il fallait donc remettre le corps à la vue de tous. C'est sans doute ce qu'il a fait, aidé par Roger Perrin, alors que Clovis et Gustave entrainent les ouvriers vers le talus. Les deux compères ont quelques minutes pour faire leur travail dans le dos des autres. Ni vu ni connu.
Il ne reste plus qu'à Roger de vite filer en vélo, et à Gaston Dominici de rejoindre discrètement la ferme.
Bon, ben ça peut tenir ça non? 

A plus tard.

Marie-Val
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Juin 5 2012, 19:24    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Bonsoir à tous

Cassandre oui il s'agit bien de la décharge ou lieu du présumé campement. Mais quand je dis pas de place pour deux ce n'est pas une question de surface ou de densité de cadavre trop importante au metre carré. Une ou plusieurs personnes et pas forcément Ricard sont peut etre passé à un moment où il n' y avait qu'un seul cadavre sur le  susdit lieu.
Il était donc potentiellement trés dangereux de déposer le deuxieme sur le campement.
Le lit de camp a été jeté dessus JDà l' arrache, car le laisser découvert aurait été une erreur trés grave.
En effet que personne n'ai remarqué un lit de camp cela peut etre admissible, mais que personne n'ait remarqué un cadavre, cela aurait semblé extraordinaire.
Le jeteur de lit en a tenucompte par anticipation.
 Si vous voyé une forme humaine allongé au bord d'une route, il y a de forte chance que votre attention soit éveillé, une sorte de reflexe car vous etes devant un fait non habituel. Un lit de camp votre cerveau peut trés bien ne pas en faire cas, au contraire d'une image qui vous font penser à un cadavre. 
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Juin 5 2012, 21:37    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Germaine

Concernant Roure, Boyer, Clovis, il est difficile de croire qu'il n'y avait pas connivence entre ces bonhommes. Qui pourrait croire aussi, sans faire preuve d'une naiveté déconcertante que Gustave ne soit pas allé prévenir Clovis du drame qui s'est déroulé dans la nuit? Le frère tant de fois sollicité pour du travail à la ferme, ne l'aurait pas été face à un tel coup dur? Un appel au secours ne lui aurait pas été lancé? Mais qui peut croire une telle chose?
De la GT à Peyruis, la distance est pas longue, y compris pour quelqu'un qui se déplace en vélo.
Il se pourrait donc que dès la nuit, une sorte d'entente ait été convenue, afin que selon la tournure que devait prendre l'affaire, le vieux devait en faire les frais.
Je ne dis pas que le vieux est innocent, je dis qu'il y a eu une coalition afin de le faiire tomber pour protéger un autre. Il fallait donc faire porter à Gaston toute la responsabilité des crimes, comme si ce dernier avait agi seul, ce qui est certainement pas le cas



Il n'ya pas de PV qui l'atteste, je ne sais pas si on peut dire si c'est logique, mais pour moi c'est dans l'ordre des choses.
Je pense meme que Gaston etait consentant. Je ne serais meme pas surpris que ce soit lui qu'il l'est proposé.
Je vois bien une phrase du genre " vous inquietez pas les enfants, je dirais que c'est moi, que voulez vous qu'il fasse à un vieux"
Regardez Pétain, il est mort de sa belle mort, on ne tue pas un vieux ! on me mettra en prison et puis voilà.

Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mar Juin 5 2012, 22:58    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Bonjour toutes et tous,
Sacré coup de bourre ces temps ci .


 Attention pour mémoire ,Gustave n'est pas allé sur le bord du talus en compagnie de Clovis et de Boyer.
Lorsque Clovis est arrivé devant la ferme, son frère lui a dit qu'une fillette gisait sur le talus et qu'il avait vu un bras bouger.....
Clovis s'est rendu en compagnie de Boyer sur les lieux mais a intimé l'ordre a Gustave de rester sur place. 


D'autre part un problème se pose:
Nous savons que Clovis est resté à la ferme après le départ de ses coéquipiers puisqu'il est arrivé après 7 h en gare de Lurs.
Nous savons que Ricard devait prendre le car de Forcalquier de 7 h ce qui sous entend qu'il devait logiquement l'attendre au carrefour du prieuré de Ganagobie.
Mais il devance le car en se dirigeant vers la ferme, de ce fait le car le rattrape à hauteur de la ferme Guillemin maximum 3 / 4 minutes après 7 heures.
Lorsque le campeur pénètre sur bivouac Gustave est caché dans le talweg.
Où se trouvait donc Clovis? Avec Gustave ?
Amicalement OryxBonjour toutes et tous,
Sacré coup de bourre ces temps ci .


 Attention pour mémoire ,Gustave n'est pas allé sur le bord du talus en compagnie de Clovis et de Boyer.
Lorsque Clovis est arrivé devant la ferme, son frère lui a dit qu'une fillette gisait sur le talus et qu'il avait vu un bras bouger.....
Clovis s'est rendu en compagnie de Boyer sur les lieux mais a intimé l'ordre a Gustave de rester sur place. 


D'autre part un problème se pose:
Nous savons que Clovis est resté à la ferme après le départ de ses coéquipiers puisqu'il est arrivé après 7 h en gare de Lurs.
Nous savons que Ricard devait prendre le car de Forcalquier de 7 h ce qui sous entend qu'il devait logiquement l'attendre au carrefour du prieuré de Ganagobie.
Mais il devance le car en se dirigeant vers la ferme, de ce fait le car le rattrape à hauteur de la ferme Guillemin maximum 3 / 4 minutes après 7 heures.
Lorsque le campeur pénètre sur bivouac Gustave est caché dans le talweg.
Où se trouvait donc Clovis? Avec Gustave ?
Amicalement Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Juin 6 2012, 07:05    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Bonjour à tous

En effet sacré coup de bourre
Cela s'appelle l'effet Azerty et uiiiop... ça repart.

A propos du Talweg, pensez qu'il aurait pu constituer une pénétrante discrete pour acceder
au présumé campement.Plus précisement sur le plan accessibilité, etait il propre, curé, nettoyé, dégagé.

Cordialement à tous
Revenir en haut
AZERTY


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2012
Messages: 98
Point(s): 98
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Juin 6 2012, 12:40    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Pas de souçi, Fuji. Je suis peut être long parfois, dans mes posts, certainement d'ailleurs, mais c'est juste parce que je veux exposer le plus clairement possible, sans risque de confusion, les interrogations et les divers cas à examiner. Souvent, des formulations trop courtes prêtent à confusion.
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Juin 6 2012, 15:00    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

 Bonjour amis(es) du forum,


( Copié collé d'Oryx )

D'autre part un problème se pose:Nous savons que Clovis est resté à la ferme après le départ de ses coéquipiers puisqu'il est arrivé après 7 h en gare de Lurs.
Nous savons que Ricard devait prendre le car de Forcalquier de 7 h ce qui sous entend qu'il devait logiquement l'attendre au carrefour du prieuré de Ganagobie.
Mais il devance le car en se dirigeant vers la ferme, de ce fait le car le rattrape à hauteur de la ferme Guillemin maximum 3 / 4 minutes après 7 heures.
Lorsque le campeur pénètre sur bivouac Gustave est caché dans le talweg.
Où se trouvait donc Clovis? Avec Gustave ?

Amicalement Oryx


Excellente question. Okay
Surtout quand on sait qu'entre 7h et 7h30, le corps de AD a été déménagé.
Difficile de croire qu'un des frères laisse l'autre se dépatouiller tout seul.




Amicalement.
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mer Juin 6 2012, 19:16    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Bonjour,


Fossé propre,curé? vous imaginez bien Dixlouca que je n'en sais rien, quant à une approche du bivouac dissimulée aux regards certainement puisque ce fossé était bordé de végétation, ce qui à permis au Tave de s'y dissimuler.
En annexe hors topic. 
D'ailleurs le commissaire CHENEVIER en fait état dans son " Scénario pour du  Cinéma-Vérité" p 211 /  216 " La Grande Maison "
 
En effet, il propose un script saugrenu, qui consisterait à ce que Gustave et Zézé
auraient emprunté ce fossé pour traquer un gibier quelconque et qu'ils se seraient trouvé face à face avec Sir Jack en se dirigeant vers le campement de fortune .
Autre scène d'action captivante dans ce synopsis  qui aurait été tournée sous la houlette de Boutron le mal aimé : Gustave dans le feu de l'action s'arrachant un toc de chair du tibia sur le pare-choc ; ce qui mettrait fin à toutes supputations quant à la provenance du bout d'aponévrose.
On peut se demander comment le commissaire aurait pu soumettre une telle fiction
 à un producteur de films, même de série B, et je fais abstraction de toutes les autres erreurs manifestes.
Bien sûr il reste toujours TF1 pour ce faire.
Comment pouvait t'il imaginer lui et ses collaborateurs ( 7) futurs bénéficiaires des droits d'auteurs que ces braconniers aient pu avoir l'idée farfelue de tirer des coups de fusil à si peu de distance des campeurs en pleine nuit, alors que la longueur totale du fossé n'excède pas 50m entre la route et la voie ferrée . 


Mariani, les gendarmes arrivent sur les lieux entre 7h15 / 7 h 30, Yvette rencontre Perrin à hauteur de la ferme Guillermin, s'en retourne prévenir les gendarmes qu'il rencontre au carrefour de Forcalquier, donc Yvette aurait enfourché son vélo entre  7h et 7h 15 après le passe de Ricard.


Amicalement Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Juin 6 2012, 21:37    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont Répondre en citant

Surtout quand on sait qu'entre 7h et 7h30, le corps de AD a été déménagé
donc Yvette aurait enfourché son vélo entre 7h et 7h 15 après le passe de Ricard

Si la mission d'Yvette n'etait pas de ralentir les gendarmes je me fais curé !    
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:43    Sujet du message: Ce que les cheminots ont vu en revenant du pont

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Un matin d'été à Lurs -> La découverte des corps Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com