Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un deuxième tireur ou pas ?
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 17
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Mar 28 2016, 23:01    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonsoir,
- Donc, Jack aurait été touché quelques mètres avant le puisard par une première balle, aurait reçu dans la foulée la deuxième à hauteur au puisard et là,se serait écroulé mortellement blessé.
- Par réflexe, sous le coup de la  douleur causée par la première balle , Jack aurait appliqué sa main droite sur le ventre;  la deuxième balle qui l'aurait  à nouveau transpercé  l' aurait également blessé à la main .


- Sur croquis ( E.Guerrier ) main ouverte , on voit 2 blessures dont les arrachements des chairs sont diamétralement opposés .
Il me semble qu'il devait avoir plutôt le poing fermé pour qu'il y ait concordance de trajectoire occasionnant ces 2 blessures . 
Mais, dans ce cas , poing fermé ,je vois mal le morceau d'aponévrose arraché passer entre la phalange médian et la phalange annulaire pour être projetée à 6 ou 7 mètres sur le pare choc de la Hillman.
- L'aponévrose et l'emplacement du puisard dans le déroulement des crimes est un 
casse tête irrésolu, d'ailleurs le juge Périès au cours de la reconstitution a soigneusement évité de tenter d'élucider ce problème.




- Le hic ,pour rebondir sur vos dernières lignes, c'est que nous ne savons pas quelle était la distance entre une douille et une cartouche pour chaque paire.
Il est bien spécifié par les gendarmes " à proximité "  ce qui ne veut pas dire accolée.
Amicalement Oryx  
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun Mar 28 2016, 23:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Avr 7 2016, 17:48    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonsoir

Il me semble qu'il devait avoir plutôt le poing fermé pour qu'il y ait concordance de trajectoire occasionnant ces 2 blessures.
Mais, dans ce cas , poing fermé ,je vois mal le morceau d'aponévrose arraché passer entre la phalange médian et la phalange annulaire pour être projetée à 6 ou 7 mètres sur le pare choc de la Hillman.

Effectivement…si on raisonne sur 2 blessures et une seule trajectoire de balle.

Mais il y eut un doublé (de chasse !) et deux balles qui ont traversé le corps de JD.
Deux balles, deux blessures. Qu’est ce qui interdit d’envisager que chacune des deux soit responsable d’une seule blessure ?

Amicalement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Ven Avr 8 2016, 13:18    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonjour,
Pour être blessé dans la paume de la main par la première balle, il aurait fallu que la victime ait déjà sa main ou son poing  plaqué sur le ventre, et supposer que la deuxième balle puisse occasionner une ou deux autres blessures  toujours dans la main par un tir légèrement décalé.
Pourquoi pas, le hasard est parfois bien surprenant..


En relisant l'ouvrage de Sultan /  Deniau P 286 les auteurs présentent ainsi le Docteur Ana spécialiste en médecine légale :
" De l'affaire Dominici , il ne connaît rien  ou presque,  ce qui nous convient totalement. "  .
Effectivement, c'est pour cette raison qu'il fait abstraction du morceau d'aponévrose dans son exposé; passé aussi complètement sous silence par nos deux reporters.
Sultan / Deniau ne peuvent pas situer où se trouvait Sir Jack, tout juste indiquent-ils
que l'Anglais se tenait face à la route.
Si on ne peut au début du drame situer à quel endroit  se trouvait la victime , on ne pourra pas non plus situer la place du  tireur.
C'est bien la preuve que l'aponévrose pose problème .
Les auteurs, réfutent que Jack ait pu se blesser sur le pare-choc , ce qui sous entend  que l'aponévrose n'existe pas.
Pour expliquer l'absence momentanée de Sir Jack, on fait appel à ce qui tarabuste la plus part des hommes à partir d'un certain âge:  la prostate et la vessie.
Vessie de Jack qui s'avérera vide lors de l'autopsie, ce qui supposerait que Jack se soit éloigné du bivouac pour soulager cette envie pressante. 
Les légistes ne donnent aucun détail sur l'état des vêtements, because, ils n'en ont pas vu la couleur semble-il, puisque les autopsies seront établies sur des corps nus, à l'exception d' Anne porteuse de sa culotte.
Ce qui empêche, même plusieurs heures après séchage du pantalon, de constater un éventuel relâchement post mortem du sphincter de la vessie; dans l'ignorance de cet indice il y a donc  un pourcentage égal dans les deux cas de figure qui peut conduire à l'erreur sur l'emplacement initial de la victime, s'il était à côté de l'auto, s'il était prés du puisard ou plus loin encore .
Je pense qu'il serait moins difficile d'expliquer la " fuite " de Sir Jack en direction du puisard, en supposant que piqué au vif il amorçait la poursuite d'une personne qui l'avait fait se blesser à la main en le faisant trébucher derrière l'automobile au cours de ce qui aurait pu n'être qu'une engueulade qui tourne mal.  


Salutations Oryx


2 TIREUR 4884  VEN 8 AVR 2017 P 17 
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Avr 14 2016, 21:59    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonsoir

Si on se fie aux médecins le corps de JD ne comporte aucune trace de lutte.
Au regard de la stature de JD une simple engeulade ne me semble pas suffire à faire choir ce dernier a proximité du pare choc.
Comment alors expliqué qu’il se soit effondré et ce sans aucune trace de lutte ?
D’autre part nous connaissons la détermination et le degré de sauvagerie de ou des assassins, comment expliqué que lorsque JD était à terre on ne l’ait pas achevé à coup de pieds dans la tête ou le ventre
On l’aurait chevaleresquement laissé se relever pour ensuite le descendre à coups de flingue, je trouve cela curieux.

Amicalement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Sam Avr 16 2016, 16:57    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonsoir, 
Houlala !!! Vous y allez fort Dixlouca, coups de pieds pour l'achever ? dans le ventre? dans la tête ?
S'il faut continuer à débattre sur ce sujet en conservant comme unique mobile aux crimes, une algarade, une simple dispute, une prise de bec qui tourne mal,  on doit admettre que les faits n'ont pu se dérouler que crescendo.
 A moins d'un subit coup de folie collective du genre Pont St Esprit , je vois mal la tribu complète des Dominici se précipiter sur le campement de fortune et crier  " sus aux Anglais ,on va les buter ".


Pourquoi toujours se focaliser sur la  " fuite" de Sir Jack  en s'appuyant uniquement sur le fait qu'il a été touché par deux fois dans le dos;  ne peut-on pas imaginer que dans ce périmètre restreint compris entre l'arrière du véhicule et le puisard soit :  6m 40 , qu' après avoir chuté ,pour une raison accidentelle ou malveillante, sur le pare-choc, il se soit relevé et précipité sur son antagoniste,  qu' un tiers pris de panique s'affole et lui tire dans le dos.
Il n'y a aucune obligation à ce que le tireur soit la personne qui se querellait avec Sir Jack.


On ne sort pas des aveux , ou plutôt de la petite romance relatant les faits, interprétée par le pâtre du bois de St Pons , présentée de façon linéaire :  1) véhicule , 2 ) puisard , 3 )corps de la victime . Ce qui correspond à  : 1 ) pare-choc, tir dans la main et aponévrose, 2 ) fuite, arrêt prolongé avec tache ou mare de sang près du puisard, 3 ) prolongement de la fuite ,taches de sang sur la route et in fine la victime dans le fossé au bout de ces traces sanguinolentes.
Sauf que les traces de poudre dans la main droite sont inexistantes, que la fuite de Jack n'est pas avérée, qu'en raison de l'angle de tir et de la proximité des 2 blessures,  celles-ci ne peuvent provenir que de 2 tirs rapprochés, ce qui entraîne une paralysie des membres inférieurs immédiat qui a pour effet de clouer sur place la victime; dans ce cas pour parcourir la totalité de la distance, chuter près du puisard et recevoir la deuxième balle,  le temps qui  s'est écoulé entre les deux tirs ne peut correspondre.


Constatations qui bien sûr contredisent la thèse officielle retenue lors des assises.
C'est ainsi que le juge Carrias lors de la contre enquête manifeste des doutes, notamment  sur l'identité de l'individu  qui a laissé un bout de sa personne sur le pare-choc de  l'auto puisqu'il ordonne de faire passer une visite médicale à Zézé et Gustave pour s'assurer qu'ils n'avaient pas de blessures qui pourraient correspondre à ce fameux bout de chair ou de peau qui a bel et bien disparu des pièces à conviction;  d'une façon rocambolesque, pour réapparaître ce que chacun sait dans la cuisine du commissaire Sébeille dans une boîte d'allumettes.
 A qui profite ce forfait ?
Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Avr 18 2016, 22:28    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonsoir

un tiers pris de panique s'affole et lui tire dans le dos.
Là, nous sommes d'accord.

Mais je persiste à penser que JD arrivait de l'autre coté de la route.
Observez bien les traces de sang sur la route.
Il y a un petit détail qui pourrait accréditer dans quel sens se déplaçait JD.

Amicalement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mar Avr 19 2016, 11:07    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

 Bonjour,
Dixlouca, 
On peut imaginer Sir Jack se diriger en direction de l'automobile et se faire tirer dans le dos.
A priori ,on ne peut réfuter que la prétendue dispute,  mobile des crimes , n' ait pu débuter ailleurs que sur le  bivouac .
Dans ce cas  nous pouvons inverser l'ordre des événements communément retenus et de fait , tenter de définir un autre sens du parcours suivi par  Sir Jack.


 " Sir jack en traversant la RN est atteint par une balle, la blessure saigne, la grosseur inégales des 3 taches de sang sur le bitume augment en se rapprochant  côté puisard, Jack marque un arrêt *  près du puisard  ( tache de sang plus importante ),  poursuit sa course vers l'arrière de l'auto et reçoit la deuxième balle qui le cloue sur place. il chute sur le pare-choc et se blesse à la main droite. "
Je pense que ce sont ces détails qui peuvent convenir à votre scénario.
Bien sûr on se basera sur les mêmes constats  que les enquêteurs à savoir que l'on ne décèlera pas de traces de sang sur la décharge, tout comme il n'en a pas été constaté sous le corps de Sir Jack de l'autre côté de la RN .
Remarques: personne n'explique ce phénomène , pas de sang sous le cadavre de Jack , ni sous le cadavre aperçu sur la décharge par les cheminots.


L'absence de photo ( ? ), de précisions sur cette tache de sang plus ou moins conséquente à côté du puisard,  ajouté à l' handicap causé par l'absence d'analyses constituent un obstacle dans le dossier,  car son importance pouvait donner une indication sur le temps d'immobilisation de la victime et surtout de son identité.
 Salutations Oryx


* Il n'a pas prouvé que Jack se soit  écroulé devant le puisard avant de traverser la route,  Gaston n'a jamais fait allusion à ce détail, si tant est que l'on puisse lui faire confiance.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Avr 21 2016, 21:53    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonsoir

C'est exact mais il y a un autre petit détail.
Suivez le parcours de JD à la trace dans un sens et dans l'autre, il n'y pas quelque chose qui vous intrigue ?

Cordialement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Jeu Avr 21 2016, 22:04    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonsoir,
Non, pas spécialement, ne me faites pas languir.
Salut Dixlouca
Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Avr 25 2016, 20:27    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonsoir



Le suivi des traces de sang nous indiquent que le parcourt est l’addition de 2 segments rectiligne
A* + *D ou D * + * A. Mais la somme de ces 2 droites n’est pas rectiligne, une cassure se situe au point *. Cela est le résultat d’un changement de direction dans le parcourt de JD
Si comme je le pense JD, donc sens D * A arrive du nord il peut y avoir une explication à ce changement de direction c’est qu’il veut éviter le puisard afin de ne pas se fracasser sur le béton.
Cette correction de trajectoire afin de d’éviter de se blesser sur le béton peut sembler dérisoire au regard de l’extrême gravité des deux blessures par balle, mais en n’avait il prit conscience ou avait-il réalisé compris ce qu’il lui arrivait ?

Par contre dans le sens Puisard vers le nord il aurait dut tirer tout droit bien perpendiculaire à la route et sans raser l’angle nord- ouest du puisard me semble t-il.

Cordialement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Avr 25 2016, 21:16    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ? Répondre en citant

Bonsoir,
Très juste, le puisard mesure une quarantaine de cm de haut, même si Jack est choqué, d'instinct il évitera de se jeter dessus.
Cordialement Oryx
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:44    Sujet du message: Un deuxième tireur ou pas ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 17
Page 17 sur 17

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com