Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

A propos de Springfields modèle 1903

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> L'arme du crime retrouvée dans la Durance -> L'arme du crime: Une Rock Ola US-M1
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Juil 7 2011, 16:30    Sujet du message: A propos de Springfields modèle 1903 Répondre en citant

   Bonjour amis(es) du forum,

Voici quelques infos sur le Springfields  modèle 1903.
Alors sur un site, ils disent que le calibre de ce fusil est 7,65 mm, et sur un autre site, qu'il est de 7,61 mm.  Et encore sur un autre site, ils disent 7,62 mm.
Allez donc comprendre ? Embarassed Une vraie histoire de fous à la Dominicienne. Question

Dans tous les cas, 7,62, 7,65, ou encore 7,61 mm, il est clair qu'il ne peut y avoir de différence entre des tirs de l'US-M1 et du Springfieds modèle 1903. Et que donc, les diamètres des impacts, qu'ils soient ( Entrée ou sortie ) ne peuvent qu'être les mêmes, si ça ne serait qu'une différence minime et invisible à l'oeil.
Ces informations sur ce fusil, et vu la caractérisque très proche du calibre ou même similaire avec la Rock Ola qui nous intérésse, élimine je pense, que l'orifice plus important constaté sur AD indiquerait l'usage d'une autre arme que l'US-M1 retrouvée dans la Durance.
Je me permets, mais cela n'engage que moi, de penser que cette histoire d'une deuxième arme impliquée dans ces crimes tient lieu du fantasme de certains journalistes de l'époque, et même certains journaleux plus contemporains, ou certains auteurs traficoteurs.

Amicalement.




Sringfield modèle 1903Longueur:1 097 mmCanon:610 mmPoids:3,94 kgCalibre:30" (7,61 mm)Rayures:4 dFonctionnement:à répétitionAlimentation:magasin 5 cartouchesVitesse initiale:813m/sHausse:2469 mBaptisé Springfield d'après son lieu de fabrication,ce fusil fut mis en service dans l'armée américaine en 1906 ,à la place du Krag-Jorgensen.Retiré de l'armée americaine vers 1942.













                                                                                                    


                                                                                                                          


Arme à répétition manuelle, avec une lame chargeur d'une capacité de 5 cartouches .30 (7,62mm). Il servit pendant la première guerre mondiale comme l'un des deux fusils réglementaire du fantassin, le deuxième fusil étant le M-1917. c'est a l'époque ou les anglais adoptaient le Lee Enfield que les Americains désirant remplacer leurs vieux fusils Krag-Jorgensen choisirent parmi diverses solutions le système Mauser qui leur semblait le meilleur compromi. Ce qui fait qu'ils payèrent 200 000 dollars certains brevets de Mauser, c'est a partir de là qu'ils se lancèrent dans la production de l'arme qui fut connue sous le nom de Springfield Modèle 1903 (bien que les premières versions ne sortirent qu'en 1905!).L'armée americaine fit le même raisonnement que l'armée anglaise et décida de combiner fusil long et carabine, ce qui permettait d'avoir un fusil court qui pouvait convenir a toutes leurs forces armées. Le fait est que quand se déclara la seconde guerre mondiale, ce fusil était périmé et son remplacant, le us M1 "Garand" n'était pas disponible en assez grande quantitée pour contanter tout le monde, de sorte que le Springfield resta en service tout le long de la guerre. Il servit comme fusil d'instruction mais équipa aussi les unités de réserve et territoriales. Mais son histoire ne s'arrêta pas a la seconde guerre mondiale, en effet, il fut utilisé comme arme de sniper en 1952 pendant la guerre de Corée. Durant sa longue période d'utilisation, il subit quelques modifications, surtout pour rendre sa production plus facile et moins couteuse, mais il resta fondamentalement conforme au modèle d'origine.  
            Springfield 1903
Le fusil SPRINGFIED modèle 1903  est considéré par les spécialistes comme le fusil de guerre à verrou le plus achevé, par les tireurs comme l’arme réglementaire la plus précise, ce fusil américain est relativement bien connu chez nous, il fut utilisé au cours des deux guerres mondiales par les forces armées des Etats-Unis. Son histoire commence avec les dernières années du XIV éme siècle, elle se termine dans les années 50.




C’est en 1892 que les Américains qui s’étaient penchés depuis quelques années sur les formules chimiques susceptibles de leur fournir une poudre sans fumée nationale , obtinrent un combustible adéquat leur permettant de s’attaquer au problème des armes à répétition de petit calibre à tir tendu. Leurs experts avaient reconnu, pour son usage dans de telles armes, la supériorité du fameux verrou européen sur tous les autres systèmes à bloc.
A la suite d’essais systématiques pratiqués avec les nouveaux fusils qui équipaient alors les principales puissances européennes, ils choisirent le fusil danois –norvégien « Krag-Jorgensen » adopté en 1889 par le Danemark, comme étant l’arme qui convenait le mieux au service des USA.
L’arme initiale ,après avoir reçu quelques modifications mineures ,devint ainsi le premier fusil réglementaire américain à répétition de petit calibre. Le calibre adopté fut celui de .30 (7.62 mm ), contre 8 mm pour le modèle d’origine.





En 1898 , lors de la courte guerre hispano –américaine ,les troupes des Etats-Unis eurent la désagréable surprise de s’apercevoir que leurs adversaires latins étaient équipés d’une arme très récente : le Mauser espagnol modèle 1893 de calibre 7 mm ,arme qui surclassait le Krag de façon très nette, tant sur le plan de la rapidité du tir que sur la tension de la trajectoire.
Ce Mauser de type militaire , fabriqué pour le gouvernement espagnol par la firme allemande « Ludwig –Loewe « ,était pratiquement identique ,au calibre près ,au Mauser qui venait d’être adopté par l’Allemagne sous le nom de « Gewehr 98 « .
Les Américains ,en raison de leur pragmatisme bien connu ,choisirent aussitôt d’abandonner l’arme qu’ils avaient adoptée seulement six ans auparavant pour se tourner vers une arme donnant des résultats au moins égaux à ceux offerts par le Mauser espagnol de 1893.
En 1900 un premier fusil expérimental fut essayé ; c’était une arme longue d’infanterie à verrou Mauser et magasin Mannlicher  avec un système d’arrêt, pouvant contenir 5 cartouches à bourrelet en ligne .Le magasin en tôle faisant saillie sous le fût, en avant du pontet ,fut critiqué par la commission d’examen ,de même que l’utilisation de cartouches à bourrelet susceptibles d’entrainer des enrayages.
Il fut en conséquence décidé d’abandonner ce modèle expérimental et de mettre aux essais une arme similaire au Mauser allemand et acceptant des cartouches à gorge . Ce second modèle, présenté en 1901 , correspondait à ces désidérata ; il était muni d’un longue baïonnette –aiguille rentrant sous le fût et terminée par une pointe tranchante en forme de trocart de chirurgien .C’était une reprise en compte de la baïonnette déjà en service depuis 1889. La vitesse initiale obtenue avec la nouvelle cartouche à gorge était de 700 mètres à la seconde contre 610 mètres pour le fusil Krag-Jorgensen .Le calibre .30 était conservé.








La commission d’examen reconnut que le modèle de 1901 ne laissait presque rien à désirer .E lle décida cependant de raffiner en allongeant le garde-main de bois jusqu’à l’embouchure à la façon anglaise,et de réduire la longueur de la baïonnette –aiguille jugée trop fragile .Une modification plus importante fut en outre décidée, toujours à la mode anglaise :celle de n’avoir qu’un arme unique pour le service de l’infanterie et de la cavalerie. Donc d’adopter un fusil plus court que ceux généralement acceptés pour l’armement de l’infanterie des grandes puissances européennes en réduisant le canon de 6 pouces, de façon à le ramener à une longueur de 24 pouces (609 mm).
L’arme définitive fut adoptée en 1903 sous le nom de  US Rifle model1903, ou plus communément : Springfield 1903 .




Le major James E.Hicks nous fait savoir *que le président Théodore Rossevelt ,grand chasseur devant l’éternel et grand amateur d’armes, protesta de la façon la plus vive contre la décision d’adoption d’une baïonnette aiguille qui servait en même temps de baguette de nettoyage :il écrivit notamment ,dans une lettre datée du 4 janvier 1905 et adressé au secrétariat à la guerre :Je dois dire que je pense que la baïonnette –baguette représente l’invention la plus misérable que j’aie jamais vue. Le président avait très probablement raison.On décida de supprimer purement et simplement la fameuse baïonnette-baguette et de ne pas sortir des sentiers battus en adoptant une baïonnette couteau très classique .Le fusil ,sous sa forme définitive ,fut adopté sous le mon de Model1903 Alt. 1905 (modèle 1903 modifié 1905) .
*US Military Firearms.






C’est lui que nous allons voir maintenant. Il devait rester en service, pratiquement sans modifications, jusqu’à la fin de la Seconde guerre mondiale.
Ont doit toutefois mentionner deux transformations minimes qui furent effectuées en 1906 sur toutes les armes sans exception, à la suite de l’adoption de la balle légère pointue en remplacement de la lourde balle cylindrique à bout arrondi utilisée en 1903 et qui n’était que l’ancienne balle du Krag sertie sur la nouvelle douille.La hausse fut modifiée en conséquence des nouvelles propriétés balistiques.




LA COMMANDE ANGLAISE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE.
Le fusil Springfield avait été supplanté avant la seconde guerre mondiale par le fusil semi-automatique  Garand M1, adopté en 1936 et qui équipait déjà la majeure partie des unités combattantes des USA à leur entrée en guerre en 1941 (à l’exception du corps des Marines et de quelques unités des Philippines et du Pacifique encore équipées de fusil à verrou).En 1944 , la quasi-totalité des troupes américaines était dotée du FSA Garand.
Cependant les forces britanniques se trouvèrent à court de fusils vers 1942 et passèrent commande de 1500000  armes à leurs alliés d’outre Atlantique .Les arsenaux américains qui travaillaient à plein pour la production des fusils Garand avaient mis en réserve les machines –outils destinées à la fabrication des fusils Springfield déclassés.
Par un accord passé le 4 mars 1941, les Anglais obtinrent des Américains le transfert des machines-outils et des jauges de contrôle aux usines Rémington,High Standard et Smith-Corona Typewriter Co. Et c’est ainsi que ces usines privées fabriquèrent  ,entre 1943 et 1945 , un nombre de fusil Springfield estimé à 1 315 580 .
Sur ce nombre ,la majorité (plus de 945 000 ) furent des Springfield baptisés Ml 1903-A3. Environ 345 000 fusils reçurent la dénomination Ml.1903 Mod. Enfin , environ 26000 étaient des  1903-A4 destinés aux tireurs d’élite. Ce dernier modèle n’était pas autre chose qu’un fusil 1903 Mod ou 1903-A3 sur lequel on avait supprimé hausse et guidon et muni d’une lunette de grossissement 2.5 de Marque Weaver Ml 330C ( M73 B1 ) ou Lyman « Alaskan ». Afin de hâter la production,certains canons de ces fusils n’avaient reçu que deux rayures au lieu des quatre habituelles. Ce fait  ne semble pas avoir altéré d’une façon significative la précision que l’on se plaisait à reconnaitre aux Springfield d’avant guerre .





Qu’étaient en réalité ces 1903 modifiés et 1903 A-3 destinés au service du Royaume-Uni ?
Pour le 1903 modifié ,essentiellement le remplacement des bracelets ,du pontet et de la plaque de couche en acier fraisé par du feuillard de tôle emboutie.
Pour le 1903 A-3  ,une transformation immédiatement perceptible à l’oeil  et qui constituait en fait une nette amélioration par rapport aux modèles antérieurs fut réalisée : on supprima la grande hausse à curseur et planchette ;le garde-main s étendit ainsi jusqu’à la boite de culasse  ,ce qui facilitait la préhension du fusil. Une nouvelle hausse à rampe ,très réduite en dimensions, réglable en hauteur et en direction,fut placée sur le guide chargeur,devant le levier d’armement à la façon de notre MAS36. Cette hausse à œilleton beaucoup plus rapide pour le tir de combat et plus commode pour le tireur,donnait en même temps une grande précision théorique au tir en allongeant la ligne de mire d’environ 13 centimètres.




1903 mod et 1903 –A3 étaient souvent fournis avec une bretelle en sangle au lieu de la bretelle en cuir et avec une baïonnette Ml.1905 dont la lame avait été raccourcie , ou même avec la baïonnette courte dite M-1 du fusil Garand .Le modèle 1903  A-4 n’avait pas de baïonnette.
POUR CONCLURE :
L’arbre généalogique  du Spingfield illustre bien cette idée ; il montre le fusil américain enserré entre deux dates limites : la guerre de Cuba en 1989 qui présida à sa naissance , et l’adoption du fusil semi-automatique Garand en 1936 , résultat de la sanction de la guerre de 14-18 , qui scella sont arrêt de mort.   On en déduit ainsi sa période de vie active : 1906 à 1936, soit trente ans. Son apogée se situant aux alentours de 1925 , moment ou l’expédient de l’US17 était oublié et ou le Springfield régnait en  maître incontesté sur l’empire des armes de guerre mondiales du temps.





Le tableau fait ressortir le pourquoi de cette suprématie : les Etats –Unis , humiliés d’avoir eu en face d’eux , au cours du conflit hispano-américain , une armée équipée d’un fusil supérieur à leur arme nationale alors en service, avaient tiré la leçon de l’expérience en décidant de payer  ce qu’il faudrait pour pouvoir fabriquer ce fameux Mauser chez eux, tout en l’habillant à l’américaine et en le modifiant de façon à accroître ses qualités en les portant à un niveau jamais atteint .
Le Springfield n’est en définitive qu’un Mauser américain, il ne doit ses origines  ,tant pour l’arme que pour la cartouche, qu’à l’Allemagne. Le génie armurier américain sut s’effacer devant la suprématie germanique dans l’arme à répétition manuelle à verrou, trop longtemps rejetée par les pays anglo-saxons.
En raison des soins extrêmes pris lors de sa fabrication, le Springfield ne fut pas une arme de très grande diffusion. Et, s’il participa à la Première Guerre mondiale, c’est cependant moins d’un Américain sur deux  qui en était équipé. Lors de l’entrée en guerre des USA au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Springfield (modèle 1903, Alt 1905 et modèle 1903 A1) armes déclassées, n’armaient plus que le corps des Marines et en 1944-45, certaines unités des « Maraudeurs »  de Merril opérant dans la jungle birmane. Mais bien peu nombreux durent être les français qui eurent l’œil assez vif pour distinguer, après le débarquement, par-ci par-là, noyé au milieu des fusils semi-automatiques, un fusil Springfield porté par un convoyeur de fonds de la MP ou par un homme d’une unité non-combattante.
Il faut cependant excepter le paradoxe de la production de grande série destiné à combler  l’insuffisance en fusil Lee-Enfield dans l’armée britannique. Cette livraison eut lieu en 1943, elle se composait de près de 1500000 Springfield des types 1903 Mod et 1903 A3. En raison de la disparité de la cartouche américaine et de la cartouche anglaise, il est à supposer que ces fusils ne furent distribués qu’à des hommes pour qui l’arme d’épaule était plus un symbole qu’un outil.
Cet échange d’armes américaines à destination de la Grande-Bretagne en 1943 ,faisant ainsi du Springfield une arme anglaise réglementaire par destination ,est à rapprocher de l’échange en sens inverse qui se fit en 1917 ,lorsque les Américains adoptèrent le fusil anglais P14 ( modifié pour tirer la cartouche américaine )afin de combler les insuffisances en nombre de leur fusil national.
Contrairement au fusil anglais  Lee-Enfield et aux fusils américains US17 et Garand M1 , il ne semble pas que le fusil Springfield ait été distribué en quantité notable dans notre armée.

Sur l’arbre généalogique vous êtes peut-être intrigués par ce mystérieux modèle de Springfield baptisé, à la mode anglaise :
 Ml 1903 MK1, apparu en 1918 et signalé comme mort –né. Il ne s’agit pas en réalité d’un fusil ,mais d’un dispositif longtemps tenu secret et destiné à s’adapter au Springfield pour le transformer en fusil semi-automatique. L’invention,bien qu’officiellement adoptée , n’eut pas de suite ; elle révélait pourtant une importante évolution dans la conception et l’usage du fusil d’infanterie à la suite de la « sanction de la guerre des tranchées ».







Conversion Pedersen Device M. 1918 ou fusil Springfield 1903 Mark I #
Springfield Armory, Springfield (Massachusetts) et Arsenal de Rock Island pour les fusils Springfield M. 1903 et pour la conversion de Pedersen par Remington Arms Union Metallic Cartridge Co., Ilion (New York)
USA

John D. Pedersen ingénieur chez Remington à la fin de la Première Guerre Mondiale. Le système Pedersen Device M. 1918 est un dispositif permettant de transformer le fusil à répétition manuelle Springfield M. 1903 en fusil semi-auto. Le dispositif est constitué d’une carcasse spéciale qui incorpore une culasse non calée munie d’un ressort récupérateur et qui est prolongé par une fausse cartouche qui épouse la chambre du canon d’origine. Cet ensemble vient se mettre à la place de la culasse à verrou. Le chargeur de 40 coups vient quand à lui se placer en position oblique à 45 degrés sur la droite, au-dessus de la culasse et l’éjection des étuis se fait vers la gauche par une fenêtre pratiquée directement dans le côté gauche du boîtier de culasse d’origine. Cette conversion était livrée dans un étui en tôle muni d’un crochet de ceinturon, avec deux clés de serrage, une pochette pour recevoir la culasse à verrou et une cartouchière en toile pour cinq chargeurs.

Le système Pedersen Device M. 1918 fut construit à 65 000 exemplaires par Remington. Mais ils ne furent jamais mis en service. Les systèmes Pedersen Device furent stockés jusqu’en 1931, date à laquelle on décida de tous les détruire à quelques exceptions près (64 873 exemplaires plus 60 millions de cartouches) il en resterait donc 127 exemplaires. Les armes modifiées au niveau de la fenêtre d’éjection et de la suppression de l’arrêtoir de répétition, ont été remises à l’état d’origines.
Il aurait aussi existait expérimentalement un Pedersen Device Mark II qui pouvait se monter sur le fusil US 1917.
La conversion Pedersen Device M. 1918 utilisait la cartouche 7,65 mm. Pedersen extrapolée du 7,65 mm Browning (32 ACP) sans le léger petit bourrelet et avec un étui plus long. Sa puissante était un peu supérieure et c’est à partir de cette munition que sera extrapolé plus tard le 7,65 mm Long utilisé à partir de 1935 dans les P.A. et les P.M. français.

Longueur : 109,5 cm. et le canon 61 cm. (dimension du fusil Springfield M. 1903)
Poids : ? kg. pour le système Pedersen
Calibre : 7,65 mm. Pedersen ou 30 Auto Pistol M. 1918
Capacité : 40 coups

Les cartouches du Springfield :

1. Modèle initial de 1903 :
- Poids de balle : 14.2 grammes, balle cylindrique à bout rond du Krag.
-Poids de charge : 2.7 à 2.9 g.
- V° : 670 à 700 m/s.
Cette cartouche fut abandonnée en 1905.
2. Cartouche de 1906  dite de 30-06.
- Poids de balle : 9.7 grammes, balle pointue légère.
- Poids de charge : 3 à 3.2 g.
- V° : 823 m/s .
Cette cartouche fut en service de 1906 à 1924.
3. Cartouche de 1924 , dite  M-1 .
- Poids de balle : 11.3 grammes . balle à culot rètreint.
- Poids de charge : 3.2 grammes .
- V° : 850 m/s.
Cette cartouche plus puissante et la plus précise de toutes, donnait des pressions trop fortes pour un bon fonctionnement dans le nouveau fusil semi-automatique Garand ; elle fut donc abandonnée après 1936 au profit de la cartouche M-2.
4.Cartouche M-2.
- Poids de balle : 9.8 grammes.
- Poids de charge : 3.2 grammes.
- V° : 850 m/s.
La cartouche type M-2 se distingue de la M-1 à première vue par l’aspect de la balle : reflet argenté pour la balle M-2 dû au laiton étamé chemisant le projectile , reflet cuivré pour la balle M-1 dû à la chemise en laiton spécial à haute teneur en cuivre .
NB : Au cours de la Seconde guerre mondiale ,les cartouches à balles perforantes avaient la pointe de leur balle peinte en noir sur une longueur de 8 mm. Les cartouches à balles traceuses avaient la pointe de leur balle peinte en rouge sur la même longueur. Les cartouches à balles incendiaires avaient la pointe de leur balle peinte en bleu et les perforantes –incendiaires en peinture aluminium.
La longueur totale de la cartouche était de 84.3 mm.




L'arme en action en vidéo ici:   http://www.youtube.com/watch?v=ZUZDD2d4HhA&feature=related
























                                                                                              











Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu Juil 7 2011, 16:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Juil 7 2011, 20:08    Sujet du message: A propos de Springfields modèle 1903 Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Mariani et merçi.

Dans le contenu il y a deux détails extrémement intérressant !!!
Il me reste à savoir à qui appartenait ce fusil, je pense à Gaston mais je doute de ma mémoire sur ce coup.

Cordialement
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Jeu Juil 7 2011, 21:29    Sujet du message: A propos de Springfields modèle 1903 Répondre en citant

Bonsoir à tous,
Salut Mariani,


Excellentes recherches sur un fusil analogue qu'aurait possédé Aimé Perrin ( saisi au cours de l'enquête)).
Dans toutes les caractéristiques des armes mis à disposition sur le net,que ce soit la Rock Ola ou autres, il est précisé le diamètre, le poids , la longueur totale de la cartouche mais jamais  la longueur du projectile.
Il serait bien  judicieux de connaître la longueur d'une balle de Roc Ola.
Bien amicalement Oryx
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:44    Sujet du message: A propos de Springfields modèle 1903

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> L'arme du crime retrouvée dans la Durance -> L'arme du crime: Une Rock Ola US-M1 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com