Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des évidences
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
POIDEVIN


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2011
Messages: 83
Localisation: RP
Masculin
Point(s): 83
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Avr 26 2011, 14:41    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Cassandre a écrit:
 Bonjour
J'ai dit des bêtises, ou je suis contagieuse?
J'ai posté sur 2 fils du forum, et hop, plus personne n'a posté depuis. Silence radio total. ???

A bientôt?

Marie-Val




Bonjour Cassandre,

bonjour Jean Michel 26 et tout le forum

En revisionnant le document de l'INA (dossier de l'écran de 1980), il y a tout de même un malaise.
Absence des policiers, des gendarmes et des juges pour débattre sur le plateau.
Le commissaire Sébeille est excusé par Joseph Pasteur car il serait souffrant
mais aucun des inspecteurs de l'époque ne le remplace ....
Le colonel Albert est absent et c'est bien dommage car il avait réalisé un travail intéressant en complément de "la méthode Sébeille".

Yvette Dominici, dès le début, torpille le débat. "Gaston est innocent, et la famille Dominici est innocente"
Joseph Pasteur est désarçonné....

Fort heureusement, Jean Laborde, intervient et relance adroitement le débat.
A partir de cet instant, Yvette nie tout... y compris lorsque c'est écrit et signé dans un PV.
accusant même les policiers et le juge d'avoir arraché leurs aveux sous la contrainte, par force, ou même en les "droguant".

Elle est en effet mal à l'aise devant Chapus et Laborde qui restent tout de même mesurés dans leurs charges...

Elle essaiera de semer le doute en évoquant les pistes inexploitées de l'enquête....
(Si les Dominici sont innocents, quel(s) est/sont le(s) auteurs du massacre de la famille Drummond?)

Son attitude n'est pas si surprenante que cela.
Ou du moins, elle peut paraître surprenante de la part de quelqu'un d'innocent qui n'a rien à se reprocher
comme cela est rappelé au cours de l'émission.
_________________
Bien cordialement,
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar Avr 26 2011, 14:41    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Germaine


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Nice
Féminin
Point(s): 143
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Avr 26 2011, 21:25    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

            Bonjour,


J'ai visionné ces vidéos.
L'attitude de cette femme est d'une insolence à peine acceptable.
Son comportement est certainement le même que celui qu'elle a eu lors du procès, et la contre-enquête.
Sa stratégie est identique.
On ne sait rien, et tout le monde est innocent chez nous, nous sommes des victimes.
Elle a surtout du culot, car elle remet tout en cause. Y compris ses propres déclarations, comme le dit Poidevin.
Je pense comme vous, on peut regretter l'absence de quelques personnes.
Mais en ce qui me concerne, je regrette surtout la " mollesse " de Chapus et de Laborde,  surtout,qu'elle se mettait parfois en position délicate, et aucun n'a profité de l'opportunité.


Bonne soirée.
Revenir en haut
Jean Michel 26


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 236
Localisation: Pierrelongue
Point(s): 236
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Avr 27 2011, 15:05    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Salut

En passant par google actualités on les trouve , mais les extraits sont courts , dommage .
Quant à celle dont vous parlez , on se demande où est l'utilité de porter des lunettes noires devant une caméra de télévision?
Même dans sa tenue , elle est pas du tout naturelle.
Peur d'affronter les regards des autres ? Peur de révéler quelque chose par le regard ?
Dans tous les cas , drôlement antipathique , du moins , c'est mon avis .

@+
Jeanmi
_________________
Sport toujours et encore
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Mai 5 2011, 16:05    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

           Bonjour amis (es) du forum,


J'espère que tous allez bien?
Et Oryx?

En attendant, et histoire de relancer un peu la discussion, j'ai relu un peu divers sujets du forum.
J'ai rebondi une fois de plus sur la très intéressante réflexion de notre jeune amie Cassandre, sur le fait que personne ne peut expliquer pourquoi Clovis et Roure n'ont pas été interpellés dans la fin d'après midi du 4 Août, puisque ceux ci, théoriquement, se devaient de repasser devant la Grand-Terre. Et qu'aucun habitant de la ferme ne songe à les prévenir au sujet de l'éboulement.

A revoir aussi, le post très riche et très intéressant d'Oryx sur ces étrangetés de l'affaire. Et sur une éventuelle dissimulation quant à l'horaire exact où se serait produit l'éboulement.
Mais Cassandre a mis le doigt sur un point sensible. Pardonnez l'expression. Embarassed

J'ai relu les ouvrages. Pas un (e) ne sétait posé la question comme se l'est posée Cassandre. Je vous félicite jeune femme. On n'y avait vu que du feu. Okay

Cela voudrait donc dire que les mensonges démarrent tôt. Et je m'interroge sur cet éboulement.
Il a bien eu lieu, c'est incontestable.
Mais à quelle heure? Cela est une autre histoire.

J'ai aussi relu toutes les déclarations d'Yvette. Toutes,  en effet, c'est impressionnant de contradictions, de déni.
Je partage l'avis de beaucoup sur ce forum à ce sujet.

Le lien avec l'absence de réactions des gens de la GT, au sujet de Roure et de Clovis dans l'après midi du 4 Août, et le comportement au matin des cheminots, ( dont Clovis ) est intéressant. Oryx d'ailleurs que je salue au passage  a fait un post intéressant à ce sujet.

Il manque quelque chose. C'est indéniable.
Bien entendu, si on me demande mon avis personnel, je pense aussi que Roure et Clovis savaient dès le soir du 4 Août que l'éboulement avait eu lieu, et que certainement, les cheminots avaient déjà évalué l'ampleur de celui ci, qui sans doute, et malgré les contradictions des divers auteurs, ne devait pas être aussi important que cela.
La question est donc:  Se serait'il aussi passé un évènement autre que l'éboulement, et que ces mêmes cheminots auraient vu?
Sans doute rien de grave, mais tout de même?
Le déplacement de Gustave à Peyruis vers 21h devait sans doute avoir un tout autre motif que celui d'avertir Roure d'un éboulement.
Il ne reste plus qu'à faire la liste qui devrait être réduite des protagonistes divers habitant Peyruis, ou ( La Serre ) .

Quant à l'heure d'arrivée des anglais sur le terre-plein, on peut aussi peut être douter de ce qui a été affirmé par certains auteurs. Même si le décalage, si décalage il y aurait, ne serait pas très important.
Quelle embrouille mes amis (es) que tout cela. Rolling Eyes Question

Amicalement à tous.
Revenir en haut
Caius


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2011
Messages: 3
Localisation: Bordeaux
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: Ven Mai 6 2011, 16:09    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Bonjour


Merci à tous de la part de ma femme et de moi même.
Beaucoup de lecture interessante.
Un régal pour nous deux.
On pensait pas que nous aurions autant de messages suite à notre ouverture de sujet.

Salutations

Serge et Anais.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven Mai 6 2011, 21:44    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Bonsoir à tous
 

Sur ce topic, quelques posts plus hauts, nous avons eut droit à une leçon de vocabulaire de la part d’Oryx, objet de la leçon le mot « talus », mot utilisé par Gustave lors de l’interpellation du motard Olivier.
Pour mémoire, j’en retranscris le passage que nous trouvons page 249 de l’ouvrage d’EG.   
 

Le gendarme se rappelle qu’Olivier avait rapporté les paroles de Gustave disant qu’ « il y a un type allongé, paraissant mort , sur le talus et qu’il devait y avoir d’autres morts ».
 

Ce soir ce n’est pas la signification exacte du mot talus qui me pose « problème », mais le passage qui le suit.
Je rappelle qu’au passage d’Olivier, Gustave a surgit comme un diable de derrière l’Hilmann, a hélé le motard qui s’est arrêté quelques dizaines de mètre plus loin. A l’instant précis  du hélage nous avons donc, normalement le cadavre AD à ses pieds et, et, et peut être JD de l’autre coté de la route.*
Dans ce contexte, comment Gustave peut il spontanément dire « Qu’il devait y avoir d’autres morts »  Cette phrase me parait invraisemblable. Vous ne pouvez dire ceci en ayant au minimum un cadavre a vos pieds, 5 secondes avant, et quelques dizaines de mètres en amont.  
Cette phrase qui donne à Olivier à en déduire qu’il y a certainement d’autres morts mais qu’il faudra les chercher dans les environs vous ne pouvez la prononcer que s’il n y a personne aux alentours  de l’Hilmann.
A mon humble avis et à l’instant T.
 
 

Cordialement à tous
 

 

* ( sur le bas coté plat, qui n’est donc pas un talus, clin d’œil à Oryx)
Revenir en haut
Cassandre


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 180
Localisation: Montpellier
Féminin
Point(s): 163
Moyenne de points: 0,91

MessagePosté le: Lun Mai 9 2011, 21:50    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

  Bonjour


Je suis de plus en plus persuadée que les pauvres anglais ont pas été assassinés sur les lieux habituellement reconnus. Oui, j'y reviens, je sais.
Car enfin, tout de même, on focalise souvent sur le fait que Gustave a déplacé le corps de la femme. Oui, d'accord.
Mais on oublie que la position initiale avant le déplacement du corps par Gustave, était ( déjà ) pas naturelle du tout. ( Je veux dire tel que Ricard voit le corps )
Le corps de Anne Drummond était sur le dos, et ne n'oublions pas, recouvert d'une couverture. Et dans la position d'une dormeuse.
Cela veut dire qu'avant Gustave, quelqu'un, ou bien encore lui d'ailleurs, avait déjà manipulé ce corps. Manipulé, déplacé une première fois après l'assassinat. Avant le passage de Ricard.
On peut penser que donc, le corps de la femme n'a pas été le seul à être déplacé. Ce qui explique aussi la " bizarrerie " du corps plus ou moins " transparent " ou invisible de Jack Drummond.
Et je me dis aussi que Gustave n'a pas oublié de ramasser des douilles, mais qu'au contraire, elles ont été déposées par ses soins pour conforter le fait que les lieux du crime étaient bien ce campement. Il croyait bien faire, se disant que la carabine était jetée à la Durance. Donc, les douilles pouvaient être retrouvées, d'ailleurs, c'était sans doute le but.
Car enfin, tout ça, c'est trop gros.
Finalement, tout a été orchestré, tout a été laissé là, bien en évidence, et je dirais que c'est " trop "
C'est ce " trop " qui me fait penser tout ça.
Il se pourrait que que le premier mensonge et le premier secret partagé immédiatement après les crimes, entre ces gens de la ferme, était surtout de ne rien dire ou de ne laisser aucune trace sur les lieux véritables où s'est déroulé le, ou, plutôt les crimes.
Il fallait à tout prix " situer tout ça sur la décharge "   
Je n'ai pas le temps maintenant, mais je viendrai encore appuyer cette hypothèse, mon hypothèse, et il y a beaucoup d'indices en ce sens.
On pourrait aussi parler de l'absence de sang où reposait le corps de Anne Drummond, et idem pour l'endroit où était le corps du mari.
La reconstitution a été bidon dans sa totalité. Gaston Dominici s'est prêté volontiers au jeu, car cela lui permettait de gommer une fois de plus la réalité, et " d'éloigner " les faits de leurs lieux véritables "  Bref, il fallait conduire les enquêteurs sur la décharge. Ce qui veut dire, " s'éloigner d'ailleurs "
D'ailleurs, Gaston a bien joué la comédie, y compris son " faux suicide " quand il a voulu se jeter du pont. Comédie, comédie, et encore comédie.

A bientôt

Marie-Val
Revenir en haut
POIDEVIN


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2011
Messages: 83
Localisation: RP
Masculin
Point(s): 83
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Mai 10 2011, 12:42    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Cassandre a écrit:
  Bonjour
Mais on oublie que la position initiale avant le déplacement du corps par Gustave, était ( déjà ) pas naturelle du tout. ( Je veux dire tel que Ricard voit le corps )
Le corps de Anne Drummond était sur le dos, et ne n'oublions pas, recouvert d'une couverture. Et dans la position d'une dormeuse.
Cela veut dire qu'avant Gustave, quelqu'un, ou bien encore lui d'ailleurs, avait déjà manipulé ce corps. Manipulé, déplacé une première fois après l'assassinat. Avant le passage de Ricard.
On peut penser que donc, le corps de la femme n'a pas été le seul à être déplacé. Ce qui explique aussi la " bizarrerie " du corps plus ou moins " transparent " ou invisible de Jack Drummond.

Et je me dis aussi que Gustave n'a pas oublié de ramasser des douilles, mais qu'au contraire, elles ont été déposées par ses soins pour conforter le fait que les lieux du crime étaient bien ce campement. Il croyait bien faire, se disant que la carabine était jetée à la Durance. Donc, les douilles pouvaient être retrouvées, d'ailleurs, c'était sans doute le but.






Bonjour Cassandre

Bonjour tout le monde

J'apprécie votre effort pour formuler des hypothèses originales.

Concernant la "position initiale" du corps de Lady Ann, ce qui me surprend de la part de Ricard, ce n'est pas que le corps soit parallèle à l'Hillman recouvert d'une couverture
comme une dormeuse, mais qu'il se trouvait à même le sol, à côté d'un lit de camp...
Cette façon particulière de dormir n'a, semble-t-il, pas paru étrange à Ricard...

Concernant les "douilles" et cartouches laissées sur place "volontairement", une autre hypothèse peut être envisagée...
Celà aurait été une idée soufflée par Clovis à Gustave, avec la disparition de la carabine dans la Durance pour écarter les soupçons de Gaston et de la famille Dominici.
La seule arme à feu officiellement connue de la GT étant le fusil Gras.

On sait que cette idée n'a finalement pas été géniale car elle a piégée la famille quand la carabine fut retrouvée...
D'où la défaillance de Clovis à la vue de la carabine retrouvée...
_________________
Bien cordialement,
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mar Mai 10 2011, 21:31    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Bonsoir à tous et toutes,


En ce qui concerne les douilles, je veux bien admettre cette hypothèse; encore qu'ils connaissaient (les Dominici )le nombre de coups de carabine tirés ,ainsi que le nombre supposé d'impacts ayant pu atteindre les victimes  pour quelle raison ne disposer au sol que 2 douilles.
Mais aussi, dans quel but placer 2 cartouches "inutilisées" ?
( légèrement percutées semble t'il )


Pour mémoire : Quelles sont les distances entre chaque cartouche/douille  des 2 paires
Amicalement 0ryx 

Revenir en haut
Cassandre


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 180
Localisation: Montpellier
Féminin
Point(s): 163
Moyenne de points: 0,91

MessagePosté le: Mar Mai 10 2011, 21:34    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

 Bonjour


Poidevin, à propos des douilles, ce que je ne comprends pas, c'est que la carabine jetée et censée ne pas être retrouvée, quelle importance pour les Dominici que les douilles soient retrouvées ou pas finalement?
Pas de douilles sur place, ça n'oriente pas forcément les policiers vers la ferme, puisque justement il y a le fusil gras qui peut être présenté à la police. Donc, douilles ou pas douilles, quelle importance après tout?

Par contre, autres choses bizarres qui me confortent dans mon idée, c'est l'insistance qu'ont les Dominici, tous compris, pour dire qu'ils vont vu les anglais arriver sur le campement et s'installer, et y rester !
Tous en parlent volontiers, peut être un peu trop,  et naturellement, les anglais pour eux se sont installés sur le campement ou la décharge, peu importe comment on nomme les lieux.
Bien entendu, ils nient la venue des femmes à la ferme. Sauf le petit fils.
Mais le plus curieux, le plus bizarre dans tout ça, c'est que j'ai relu un passage du livre de Guerrier, il dit si je ne me trompe pas, que madame Drummond n'avait qu'une robe, ce qui l'étonne car il dit aussi qu'il est étonné qu'une femme comme elle n'ait pas pensé à prendre une autre robe pour arriver fraîche et bien habillée le matin à Villefranche.
Or, si elle avait qu'une robe, et qu'on la retrouve morte dans cette même robe, comment se fait 'il que Gustave dit l'avoir vue se changer, se déshabiller ????????????
Et cela, évidemment, à sa vue, sur les lieux en question.
Il insiste le Gustave, il joue même les effarouchés.  " J'avais honte "
Il est vrai que le Gustave est très délicat, la preuve, il laisse agoniser une fillette de 10 ans à deux pas de chez lui. Pensez donc comme il peut être " choqué " de voir une femme se déshabiller.
Ca voudrait dire qu'elle aurait enlevé sa robe, et pour mettre quoi? Puisque elle n'avait rien pour se changer?
Je pense qu'une fois de plus, par cette déclaration Gustave accentue sur le fait que ces anglais étaient encore à cette heure sur les lieux.

Et que veulent dire ces sandales ou chaussures retrouvées sous un coussin soigneusement rangées?
Pourquoi les femmes sont déchaussées?
Pourquoi l'homme avait les lacets de ses chaussures défaits?
Oui, je sais, ce qui a été retenu est le fait qu'il serait allé uriner. Mais qui peut le dire? C'est trop fort ce truc.
Voilà un bel exemple d'imagination de la part des enquêteurs. D'ailleurs, sur ce site, quelqu'un a dit que le fait de prendre une balle dans la colonne vertébrale pouvait engendrer une miction soudaine et involontaire.
C'est sur ce site !!! Je l'ai vu.
Et j'y crois moi à ce truc, ça expliquerait la vessie vide constatée sur Mr Drummond.
Plus je lis les détails, et plus je crois qu'ils n'ont pas été assassinés sur les lieux où on les a retrouvés.
Et je n'ai pas terminé d'apporter des détails en ce sens, je commence à peine d'ailleurs.

Ce qui m'étonne le plus, c'est que tout le monde imagine ces anglais s'arrêter là, à une heure que je dirais pas du tout tardive, que la nuit tombe assez tard en Août, et que donc, la journée est longue,que le paysage inspire à des promenades, que la proximité de la ferme incite aussi peut être à quelques visites pour diverses raisons, mais non, il faudrait se bloquer sur le fait que ces anglais à peine arrivés là, décident de ne pas s'éloigner de leur voiture de plus de 10 m. Ben j'y crois pas.



A bientôt

Marie-Val
Revenir en haut
Cassandre


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 180
Localisation: Montpellier
Féminin
Point(s): 163
Moyenne de points: 0,91

MessagePosté le: Mar Mai 10 2011, 21:51    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

oryx a écrit:
Bonsoir à tous et toutes,

En ce qui concerne les douilles, je veux bien admettre cette hypothèse; encore qu'ils connaissaient (les Dominici )le nombre de coups de carabine tirés ,ainsi que le nombre supposé d'impacts ayant pu atteindre les victimes  pour quelle raison ne disposer au sol que 2 douilles.
Mais aussi, dans quel but placer 2 cartouches "inutilisées" ?
( légèrement percutées semble t'il )


Pour mémoire : Quelles sont les distances entre chaque cartouche/douille  des 2 paires
Amicalement 0ryx 






Bonjour
Je vais regarder sur le livre de Guerrier, il ya ces détails je crois.
A bientôt

Marie-Val
Revenir en haut
POIDEVIN


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2011
Messages: 83
Localisation: RP
Masculin
Point(s): 83
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Mai 11 2011, 15:25    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Bonjour Cassandre,
Bonjour Orix,
Bonjour tout le monde,

Il y a beaucoup d'éléments à discussion dans votre dernier message Cassandre.

Concernant les douilles et cartouches retrouvées, E. Guerrier y consacre plusieurs pages (principalement page 372 à 374) pour démontrer qu'elles ont été disposées pour une mise en scène.... 
Quelle importance? Dites-vous....
Je suis d'accord avec vous, en 2011 cela n'a plus beaucoup d'importance, car nous connaissons la suite des évènements....
Mais le 5 août 1952, cette mise en scène, avec la disparition de la carabine dans la Durance, devait vouloir signifier quelque chose, ou guider les enquêteurs dans une direction voulue par le clan.
d'autant que Gustave avait, par ailleurs, justifié le déplacement du corps de lady Ann par le besoin de rechercher des douilles, il me semble....

Vous avez raison concernant la robe....
Elle l'avait revêtue quand elle a été tuée, alors qu'elle avait oté sa robe pour se coucher...
Pour quelle raison avait-elle remis sa robe?

A bientôt
_________________
Bien cordialement,
Revenir en haut
Jean Michel 26


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 236
Localisation: Pierrelongue
Point(s): 236
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Mai 11 2011, 19:55    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Salut

J'aime bien la remarque sur la robe . Elle se serait déshabillée et elle est retrouvée morte dans sa robe , ce qui colle pas du tout .
Ou elle s'est rhabillée et ça veut dire que les anglais voulaient repartir ou ça veut dire que le déshabillage vu par gustave n'aurait jamais eu lieu et serait une invention.
là dessus , je serais tenté de suivre Val quand elle dit que les fermiers voulaient ( FIXER ) les évènements sur la zone .
En donnant ce détail , gustave affirme indirectement que les anglais à l'heure indiquée étaient sur les lieux du crime , ce qui est peut être aussi faux que le reste .
Heu , sinon Val , tu y vas fort pour le reste lol Smile

@+
Jeanmi
_________________
Sport toujours et encore
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Mai 11 2011, 21:37    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Bonsoir à tous

Effectivement dans le livre de Guerrier il y est dit que c'est une mise en scene ( mais dont le but est obscur)

Ici et sur un autre forum, la raison récurrente evoquée est de vouloir  faire croire à la non connaissance ou maladresse du tireur.
Personnellement je trouve cette idée tortueuse.
D'autres pensent  qu'il n'y a aucune arriere pensée, et que le tireur avait une méconnaissance du fonctionnement de l'arme.
Dans un cas comme dans l'autre ou sont passées les autres douilles ?
Pourquoi avoir laisser les plus visibles, c'est à dire les plus facile à récupérer !

La raison la plus logique de cette mise en scene c'est tout simplement qu'il n'y en avait pas.
Pour la troisieme fois je vais donc écrire :
Observer le plan fait par les gendarmes, on s'aperçoit bien que la disposition des 2 "tas" n'ont pas été positionné au hasard par le Roger Hart local.
Leur positionnement suggere ou etait posté le tireur pour chacune des deux victimes.
Dailleurs quand on en a déduit ou etait le tireur pour chaque victime, on est en droit de penser que les douilles  ont été positionnées apres le déplacement définitif des corps !


Mais aussi, dans quel but placer 2 cartouches "inutilisées" ?
( légèrement percutées semble t'il )


Je pense, qu'ils n'avaient plus que cela à disposition.


Quand à la carabine je vais plus loin que Cassandre, je persiste  à dire que c'est un leurre, elle a été sacrifier dans la Durance à dessein.
Et si la vieille avait fermée sa "gueule", celle qui a affirmé  l'avoir vu accrocher à un clou chez Maillet, comment aurait évolué l'affaire ?


Récemment, suite à une serie d'echange de post, et tenant compte des remarques fort interressantes d'Andrecaire, nous avons admis que la petite Elisabeth a été achevé bien plus tard que ses parents.
Mais bien auparavent nous avons débattus sur l'étrangeté d'un déplacement avec une carabine sans munitions au petit matin.
Déplacement evidemment vers le talus surplombant la Durance.
Mais si la carabine devait etre sacrifier et faire parti de la mise en scene cette etrangeté n'en est plus une.
,

Cette nuit là, il y a eut au minimum quatre cerveaux qui ont dut phosphorer dur, c'est inconcevable qu'ils se seraient polarises sur des douilles, et qu'aucune n'ait penser à retirer la piece maitresse de la Durance. 

Cordialement 
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Mai 12 2011, 21:00    Sujet du message: Des évidences Répondre en citant

Bonsoir à tous

Concernant les munitions la carabine, peut on réutiliser des cartouches mal percutées ou sont elles définitivement perdues ? 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:42    Sujet du message: Des évidences

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  >
Page 7 sur 8

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com