Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Voici des conclusions après examen de certains éléments

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les constatations -> Sur les lieux, les enquêteurs procèdent aux premières constatations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Militaire


Hors ligne

Inscrit le: 20 Aoû 2010
Messages: 6
Localisation: Gard (30)
Féminin
Point(s): 9
Moyenne de points: 1,50

MessagePosté le: Mer Aoû 25 2010, 15:19    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonjour à tous les participants du forum



Je profite avant de m'absenter de vous publier cette modeste appréciation.
Je devais la publier plus tard pour l'affiner, mais comme je pars ce soir pour quelques jours et que je ne serai plus disponible, je la publie donc maintenant.
Puisqu'elle est terminée.
Cette appréciation met en avant trois éléments. Matériels. Rien de plus, et n'a aucune prétention.
beaucoup seront déçus, mais on ne peut réaliser l'impossible.
J'espère seulement que ces quelques données, qui s'appuient sur des constats et rien d'autre, puissent aider certains d'entre vous à essayer de consolider ou de défaire les nombreuses hypothèses soumises.

Voici donc.  J'avais tout préparé dans mon blocnote. Pardonnez le copié collé.




Bonjour à tout le forum,

Avant tout, je vais essayer de recaler certaines choses à propos des gendarmes qui ont été dépêchés sur les lieux ce matin du 5 Août 1952.
Je peux me tromper, et merci de me le dire si c'est bien le cas, mais je crois qu'il a été rapporté aux gendarmes qu'il y avait des cadavres, sans autres détails.
Rectifiez si je me trompe.
Ils n'auraient pas été prévenus qu'il s'agissait bel et bien d'un triple homicide.
On ignore aussi l'importance des  effectifs bien réels au niveau local, et combien parmi eux étaient disponibles.
Il faudrait évaluer les moyens dont ils disposaient. Et il est vrai qu'à cette époque, et même bien plus tard, les moyens en véhicules et matériel en tout genre, étaient assez limités. Et que dire des moyens de communication.
Aujourd'hui, j'oserai dire qu'il y a encore de gros manques, mais dans le nombre.Sinon heureusement qu'il y a eu une évolution dans la qualité du matériel et des véhicules fournis. Rappelons qu'il n'y a pas si longtemps que ça, le véhicule le plus répandu dans les brigades était une Renault 4.
Vous imaginez lors d'une prise en chasse d'un véhicule  où cela pouvait conduire, sachant que les voyous le plus souvent roulent en grosses cylindrées. Nous disposons aujourd'hui de véhicules adaptés, puissants, et capables de rivaliser en puissance avec les véhicules des malfaiteurs.
Je crois que ces gendarmes étaient au nombre de 3. Fais je une erreur ou suis je dans le vrai?

Il faut évaluer l'espace à gérer.
La scène de crime ne se limite pas à un appartement ou un jardin moyen, mais sur une étendue assez vaste.
Nous avons d'un côté le corps d'une enfant qui serait environ à 80m de la route, et de l'autre, nous avons deux corps, sur les bords de cette route, ainsi qu'un véhicule de marque Hillman leur appartenant.
Cet espace est bien trop grand pour 3 gendarmes. Ou deux?

Je pense sincèrement qu'inévitablement, ils ont du être surpris par l'ampleur du désastre.
Découvrant l'horreur, des curieux, un voisinage, un espace autour du véhicule parsemé d'objets divers, certanement aussi que d'autres véhicules devaient circuler sur cette route.
Ils devaient aussi immédiatement en faire part à leur hiérarchie, et s'assurer que le procureur devait être prévenu.
Il y a un code de procédure à respecter. Ils se devaient de le faire sans tarder.
Ce code de procédure pénale est quasi-identique, aussi bien pour la gendarmerie, que la PJ, et même pour les polices municipales dans certains cas.
Ai je bien lu qu'un gendarme a du se faire prêter un vélo pour se déplacer?
On imagine alors les moyens dont ils disposaient, si il s'avère que celà est confirmé.
Et ces gendarmes? Connaissaient 'ils les habitants de la ferme?
Je crois que oui, et voyez vous, celà est quelquefois gênant.
Alors, bien sûr et je ne dis pas le contraire, qu'à la lecture des faits, la manière de procéder de ces gendarmes est en dehors de toute procédure habituelle et connue de tous qui est acquise et n'est plus qu'un simple réflexe. Mais il est difficile de comparer des situations datant des années 50 -60 avec des situations actuelles.
Les choses ont beaucoup évoluées.
Il est clair que de nos jours, face à une telle situation, la procédure serait la suivante:

Gel immédiat de la scène de crime.
 ( C'est à dire, délimitation de toute la zone, et interdiction à quiconque d'y pénétrer.)

Préservation des lieux. Et de tout ce qui s'y trouve.
Intervention des techniciens d'identification criminelle.

Collecte d'indices et prélèvements.
Photographies avec un plan explicatif et repères numérotés, mesures, et détails des indices constatés.
Selon, intervention de la brigade cynophile.
Enquête de voisinage afin de recuillir des témoignages.
Les premiers témoignages à chaud sont souvent très révélateurs et plus importants qu'on ne le pense.
Selon les cas, et si des personnes sont considérées comme proches des lieux, ou suspectées de promiscuité, ou ayant un quelconque lien avec l'affaire, il y aura détection des résidus de tir.
Voici les bases d'une procédure, elles sont incontournables.
                         _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 La garde à vue

Je fais juste une parenthèse sur la garde à vue.
La première garde à vue pour homicide ( Drame de mauvais voisinage ) à laquelle j'ai participé, était planifiée ainsi.
( Ce jour là, je n'étais que spectatrice )
4 gendarmes.
Un gendarme interrogeait le suspect.
Ils étaient tous les deux dans un bureau.

3 autres gendarmes étaient dans un bureau mitoyen, et entendaient et pouvaient voir l'individu sans que celui ci ne puisse les voir.
Parmi ces 3 gendarmes, un observait toutes les attitudes et le profil psychologique du suspect, ainsi que ses gestes.
le deuxième gendarme écoutait attentivement et relevait chaque détail nié ou avoué ( selon les questions posées ) et cherchait la corrélation ou pas entre les révélations du suspect et les divers témoignages recueillis.
le troisième gendarme, mettait en avant la corrélation ou pas entre les constats de terrain et les déclarations de l'accusé.
S'ensuivit une synthèse. Et quelque chose apparaît le plus souvent. Ce que chacun avait observé et relevé lors de l'interrogatoire était ajouté au reste, et très vite, les recoupements apparaissaient. Et bingo, on a eu droit aux aveux circonstanciés et à la révélation de l'endroit où avait été dissimulé un objet contondant, en outre un outil de jardin.. Il était confondu, et ne pouvait que nous livrer ensuite tous les détails de cette sordide affaire.
                         _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
 J'en viens à l'affaire qui vous passionne.
J'ai voulu justement dépassionner le tout.
Sans tenir compte des profils psychologiques des individus tous confondus.
Sans tenir compte de témoignages, sans rien de tout ça.
Sans oser imaginer la moindre hypothèse, afin de garder un oeil impartial, et logique dans mes réflexions.
J'ai écarté toute déclaration.
Ne me limitant qu'à ce qui a été constaté sur les lieux.

J'avoue avoir bénéficié de l'assistance de mes collègues et amis gendarmes, pas tous, il faut pas exagérer, mais deux d'entre eux, dont un qui est spécialisé m'a également donné son avis, alors que je n'avais pas encore donné le mien, mais au final, tout se recoupait. Nous en arrivions à la même conclusion.
Quel bordel!
Voici les premiers mots de l'un d'entre eux, quel bordel me dit'il en me souriant.
Après lecture, relecture, examen de plans, et j'en passe.
Quelque chose jaillissait du tout, ce quelque chose explosait, et en réalisant à quel point il était sous-estimé, passant après des accusations, des déclarations, nous étions stupéfaits.
Ce quelque chose est tout simplement le parcours effectué par le chien policier à qui on a fait renifler si je ne me trompe quelque chose ayant appartenu à la fille assassinée.
Je reporte ici ce que j'ai comme détails à ce propos:

la chienne suit le sentier côté Durance sur environ 50 m en progressant vers le nord, puis descend sur la voie ferrée qu'elle suit sur une centaine de mètres en s'éloignant de la ferme, vers Peyruis, puis elle remonte sur la RN 96, traverse la route et monte jusqu'au canal d'arrosage qui se situe 30 m au-dessus de la chaussée et s'arrête là. Personne ne peut comprendre à quoi correspond cet itinéraire.


Voici l'avis d'un gendarme spécialisé et ayant une solide expérience cynophile.


" Incroyable que ce que révèle ce parcours soit simplement discuté et considéré comme un élément peu probant.
  Et sans plus. Le parcours effectué par ce chien est plus que révélateur, il devrait être considéré comme
  un élément incontournable de l'enquête. Obligatoire.
  il va a contre-sens du scénario le plus souvent retenu.
  Ce chien n'a pu suivre ce trajet précis, seulement et uniquement par le hasard. C'est impossible.
  Si il est monté à 30m au dessus de la route, jusqu'à un canal d'arrosage, il est certain que la victime
  y soit allée, et certainement lors de sa fuite face au ou aux criminels.
  Considérer cela comme un détail, sans le considérer à sa juste valeur est une aberration, il aurait fallu au contraire construire un probable   scénario en considérant cet élément comme principal et l'évaluer à sa juste importance, laquelle est bien réelle "



Et voilà!
Je n'avais rien dit à ce sujet, mais nous arrivions à la même conclusion.
Je vous parlais bien de 3 éléments qui ressortaient de tout celà.

Les voici:

1- Le parcours du chien.
2- les pieds de la victime ' l'enfant )
3- Une présence de sang assez importante constatée près d'un puisard.



Le parcours du chien semble donc ne pas avoir été apprécié à sa juste valeur.
Pour les pieds absolument intacts de la victime retrouvée près de la Durance, il serait impossible qu'aucune marque ne soit présente.
Soit cette enfant portait des chaussures, mais où seraient t'elles passées ensuite?
Soit, elle n'a pas pu courir sur un tel terrain, et donc, aurait été déposée sur les lieux? blessée ou déjà morte?

Le sang près du puisard, la disposition des corps, et les traces constatées.
Et c'est là que c'est aussi troublant, et que quelque chose apparaît, et semble aussi incontournable.

Il semble qu'une quantité importante de sang ait été constatée près d'un puisard à l'opposé du lieu de la découverte du corps de l'homme. C'est à dire de l'autre côté de la chaussée. A quelque mètres du corps de la femme, mais du même côté.
Et à 80 m environ du corps d'une fillette.



Des traces de sang marquent la chaussée. Allant du côté où se situe le puisard, jusqu'au corps de l'homme.
Cet homme a pu traverser la route et tomber à l'endroit précis où on l'a trouvé.
La présence de sang constatée près de ce puisard indiquerait aux enquêteurs que l'homme aurait essuyé un premier tir avant de traverser la chaussée, et avant de tomber de l'autre côté.
Mais voilà que quelque chose semble contrarier celà.
Voici aussi l'avis d'un technicien d'identification criminelle.


Si cet homme a perdu une telle quantité de sang près de ce puisard, il aurait inévitablement marqué la chaussée de ses propres traces de chaussures, ces traces auraient pu avoir la forme d'une empreinte de semelle entière ou partielle, mais bien visibles et flagrantes.Il est en effet impossible que si cet homme a pu perdre autant de sang près de ce puisard, que ses chaussures, vêtements, n'aient pas été maculés abondamment de sang, et que les semelles de cet homme , marchant dans son propre sang, ou en recevant les écoulements, n'ait pu laisser des traces de pas ensanglantées sur la chaussée quand la victime traverse la route.. Dans tous les cas, ses chaussures auraient été maculées de sang.




Tout le monde a eu au moins une fois dans sa vie,
une petite blessure, même superficielle,  mais qui saigne généreusement, et dont les semelles ou les pieds marquent le sol, le carrelage d'une manière fort visible, alors que l'on se dirige vers la boîte à pharmacie de la maison.Dans le cas de cet homme, il ne s'agit pas d'une petite blessure, mais au contraire, d'une ou de plusieurs blessures très graves et entraînant un fort épanchement sanguin.

Il est impossible en constatant l'absence de marques de pas visibles, ou en l'absence de chaussures totalement maculées que le sang constaté près du puisard soit celui de l'homme.Soit le corps a été déplacé après le décès de celui ci, ou ce sang appartient à une autre victime, et c'est ce qui semble le plus probable.








Voilà, je vous avais prévenu que vous seriez déçus.
Je rappelle que nous n'émettons aucune hypothèse, que nous nous gardons d'extrapoler ou d'aller plus en avant.
Je voulais simplement vous soumettre une analyse de faits, et donc de constats, vus sous un angle plus moderne? je ne crois pas que ce soit le mot exact, mais disons, un  analyse de 3 éléments et de rien d'autre, mais 3 éléments qui semblent avoir leur mot à dire dans cette affaire, sans doute trop compliquée et déviée à l'époque par trop de passion.

En aucun cas, nous n'avons voulu donner une leçon à quiconque, en aucun cas, nous ne remettons en cause les rapports de l'époque.
Nous avons voulu simplement en faire jaillir 3 éléments qui semblent avoir été non appréciés à leur juste valeur.
Merci à mes amis et collègues pour leur aide, et merci aux participants de ce forum.
Bonne continuation à tous
Peut être à un de ces jours.



Anne Sophie

PS j'ai essayé de refaire une mise en page correcte, impossible, je n'y parviens pas, toutes mes excuses.
des espaces se créent automatiquement alors que j'ai tenté de les supprimer.



Anne Sophie
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer Aoû 25 2010, 15:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Aoû 25 2010, 18:22    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonjour à tous et bonjour Anne sophie

je vous dirai simplement MERCI
Merci, car cela nous donne une clarté qui, si elle n'est  pas absolue et ne concerne pas l'affaire dans sa généralité, nous offre au moins quelques lueurs sur des points plus ou moins sombres ou un peu délaissés.

Je trouve la conclusion sur le parcours de Wash excellente, car elle peut devenir décisive quant à la course d'Elisabeth.
Ce qui sous entendrait que la version de Gaston serait fausse, du moins déjà au sujet de l'enfant.
Ce qui voudrait dire:  EXIT la fuite de l'enfant stoppée au talus.
Ca voudrait dire que le patriarche aurait une fois de plus mélangé le faux et le vrai.
Le vrai étant que l'enfant a bien pris la direction de la Durance, mais voilà, il est donc possible que sa course ne se soit pas arrêtée aussi vite que Gaston le prétend, mais qu'elle aurait donc fait ce chemin pour être sans doute repérée par ses poursuivants plus tard. Ce qui expliquerait le décalage de la mort entre ses parents et cette malheureuse.

Bravo aussi pour cette pertinence au sujet de Jack Drummond qui n'aurait pu si j'ai bien compris, traverser la route en perdant tant de sang sans y laisser des empreintes flagrantes, à part ces quelques petites tâches ou caillots qui ont été relevés à l'époque.
Mais je vais vous dire un truc à ce sujet.
Vous prêchez un convaincu.

Merci encore,
et merci à vos collègues.
Ca fait fait du bien d'avoir sous la main des avis qui comme vous le dites sont " dépassionnés " pour reprendre votre terme, et basés sur des éléments concrets et indiscutables, un seul mot encore, merci.

Bien amicalement à vous
Revenir en haut
patricia84


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 107
Féminin
Point(s): 107
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Aoû 25 2010, 19:19    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonsoir Anne Sophie,

Belle conclusion de l'affaire, je vous prépare un post dans votre sens, avec des précisions .

Enfin des vues réalistes et claires, elles émanent d'une professionnelle, bravo pour votre jugement.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Aoû 25 2010, 20:15    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Anne Sophie

Presque je vous ferai la bise !

Quelque part cela me rassure, je ne dois pas etre totalement abruti, cela fait des mois que j' ecris que le corps de JD a été déplacé, qu'il n'est pas tombé là.



Mais si vous dites vrai, le pauvre Bonanza avait raison, quand il parlait du canal  et ED.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Aoû 25 2010, 20:50    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Anne Sophie j'abuse certainement, pouvez vous vous penchez avec vos collegues sur l'aponévrose.
On dit que le hazard fait bien les choses, mais je trouve son atterrissage extraordinaire sur le haut du parechoc.
Je sais que l'on a dit aussi que c'est en se cramponnant au parechoc qu'il s'est blessé.
Mais chaque fois que je vois ma femme faire des frites avec sa rape, ou que je me sert d'un rabot, je me dit non dans ce cas là le morceau de chair aurait du tomber par terre et non resté sur le dessus.
Revenir en haut
Germaine


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Nice
Féminin
Point(s): 143
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Aoû 25 2010, 21:28    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonsoir à tous


voici qui nous change
enfin et pour une fois, nous avons une synthèse, qui ne concerne sans doute que les 1/10e de l'affaire, mais bon, qui a le mérite au moins de ne pas surgir du chapeau d'un magicien ou de fantasmes, mais sur du palpable.
Dommage qu'Anne Sophie parte, car ça aurait été intéréssant de poursuivre sur cette base là.
En espérant votre retour Anne Sophie, je vous félicite.

bonne soirée à tous
Revenir en haut
patricia84


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 107
Féminin
Point(s): 107
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Aoû 26 2010, 17:17    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonsoir Anne Sophie,

1):Le parcours de la chienne Wasch PV N°11-R  ou 12-R du 31/08/1952

Il est exact que ce PV n'a pas été exploité par les enquêteurs. Par contre il ne relate pas le "parcours total " de la fillette, je m'explique:
Le chien part de la zone où était le corps, et suit le cheminement que vous indiquez, en aucun cas le chien revient la voiture, point de départ initial de la fillette avec des chaussures. le chien aurait dù sentir les traces de la voiture au pont, ensuite reprendre sa trace de flair.

Ce qui peu indiquer plusieurs thèses.
La fillette a été portée inconsciente près du talus, évanouie par un seul coup latéral, ensuite s'éveille et fuit, ( nous prenons le chemin du chien), rattrappée prés du canal, et ensuite déposée sur le talus , lieu de sa mort..

2): Les pieds de la victime

Si l'on se base sur le tracé du chien, elle portait des chaussures, donc l'absence de marques sur les pieds est normal. Les deux thèses se rejoignent.

3): Le sang de J.D

La trace de sang près du puisard fait environ 20cm sur 2 cm de profondeur environ. dans l'hypothèse où J.D serait resté un laps de temps après sa première blessure dans le dos, il est fort probable que le sang soit de lui, mais aucune analyse sanguine n'a été faite !!!

Votre démonstration concernant les taches de sang sur les habits et chaussures de J.D est crédible. Mais nous ne savons pas "l'ordre des blessures" et de plus toutes les photos des corps prises le jour même par l'identité judiciaire sont "sous scellés " jusqu'en 2031............Nous ne pouvons pas établir avec les photos actuelles des corps, si les vêtements de J.D sont fortement impregnés de sang, ce qui semblerait logique au vu des blessures subies.

Par contre, le recoupement des témoignage durant la période 1H10 / 4H du matin n'indique pas une intense activité, si l'on estime que la fillette se soit enfuit, il faut le temps de la chercher (lampe) dans les environs et aucun témoignage le stipule !!!!!!

Mais, votre argumentation est plausible et réaliste, il nous reste à trouver des élements dans ce sens.

Une piste parallele peut être envisagée, les traces de pas de semelles de crêpes près sur corps, elles partent vers la Durance, chemin que le chien a suivi, le témoignage de Llorca devient complémentaire dans ce cas, malgré sa mise à l'écart.
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Aoû 26 2010, 22:08    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

patricia84 a écrit:
Par contre, le recoupement des témoignage durant la période 1H10 / 4H du matin n'indique pas une intense activité, si l'on estime que la fillette se soit enfuit, il faut le temps de la chercher (lampe) dans les environs et aucun témoignage le stipule !!!!!!







Bonsoir à tous bonsoir Patricia

Non, non Cool
Il y a bien des témoignages qui stipulent qu'ils ont vu un homme avec une torche électrique, qui à un moment regardait le moteur de la Hillman.
D'ici à ce que les recherches pour retrouver la petite étaient engagées, et que regarder le moteur servait d'alibi quand des passants ou des voitures passaient sur la nationale ? Rolling Eyes
c'est vrai que ça serait pas si fantaisiste que ça de l'envisager.
Des gens équipés de torches cherchant la petite, car après tout, si tel était le cas, et si il a fallu des heures pour la retouver, c'est qu'ils ignoraient où elle était précisément.

Le 20 août 1952, Germain Garcin, parent de Jean Garcin et camionneur à Laragne(05) dépose à la gendarmerie du lieu:Il déclare avoir vu une portière de la Hillman ouverte ainsi qu'un homme assez grand penché sous le capot levé, avec une lampe à la main lors de son passage, à 3h50, sur les lieux du crime.



Voici une piste ouverte, c'est le cas de le dire. Il serait intéréssant de voir plus loin. Où? je n'en sais rien, j'ai la tête en ébullition quand je cherche le pourquoi et le comment?
Le naufrage de la vieillesse sans doute. Embarassed  c'est grave? Crying or Very sad    Oryx, venez à notre secours.

amicalement
Revenir en haut
ratigan


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 78
Localisation: L'Isle sur la sorgue
Masculin Balance (23sep-22oct) 牛 Buffle
Point(s): 37
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Jeu Aoû 26 2010, 23:59    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonjour,

     Mariani a dit : D'ici à ce que les recherches pour retrouver la petite étaient engagées, et que regarder le moteur servait d'alibi quand des passants ou des voitures passaient sur la nationale ?

Okay Okay Okay
Revenir en haut
patricia84


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 107
Féminin
Point(s): 107
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Aoû 27 2010, 07:47    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonjour Mariani,

Il est exact que Germain Garcin remarque un homme grand penché sur le moteur de la Hillman. Je vous rappelle que Gustave mesurait 1.68 m, et que Jack 1.70m ( voir autopsies).
Si l'on suit le tracé du chien qui se termine vers le canal ( situé à environ 50m au dessus de la route), il paraîtrait normal que les recherches se situent dans ce secteur, du coté de la voie ferré et dans le champs de luzerne, non pas prés du véhicule...

Le témoignage de Germain Garcin n'a pas été "retenu" considéré comme non fiable (PV N°46 du 19/8/1952). Pourquoi?
Revenir en haut
patricia84


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 107
Féminin
Point(s): 107
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Aoû 30 2010, 10:23    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonjour à tous,

Il me paraît normal qu'un blessé ne se déplace pas le buste droit lorsqu'il est atteint d'une balle dans le dos. Le réflexe humain est de mettre ses mains devant la plaie ( orifice de sortie de balle) et de se pencher vers l'avant.... Jack Drummond devait tituber sur la route, un bref arrêt est constaté au milieu de la chaussée (trace de gouttes de sang importantes).
Revenir en haut
ratigan


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 78
Localisation: L'Isle sur la sorgue
Masculin Balance (23sep-22oct) 牛 Buffle
Point(s): 37
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Lun Aoû 30 2010, 15:25    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

N'importe quoi !

Vu ses blessures, JD n'a pas pu traverser la route !
Revenir en haut
patricia84


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 107
Féminin
Point(s): 107
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Aoû 30 2010, 16:07    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonjour Ratigan,

Mon post était une réponse à un message d'un membre qui a été supprimé de ce forum, c'est pour cela que vous ne comprenez pas le lien entre mes 2 posts.

Pour l'instant, rien ne demontre que J.D a été porté au dela de la route, à l'endroit où on a trouvé son corps.

Amicalement
Revenir en haut
ratigan


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2009
Messages: 78
Localisation: L'Isle sur la sorgue
Masculin Balance (23sep-22oct) 牛 Buffle
Point(s): 37
Moyenne de points: 0,47

MessagePosté le: Lun Aoû 30 2010, 20:00    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

SI
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Sep 9 2010, 14:23    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments Répondre en citant

Bonjour



Militaire, nous lisez vous?
Reviendrez vous?
J'aimerais bien vous poser quelques questions et solliciter votre assistance, pas à titre personnel, rassurez vous, mais pour cette affaire. Serait ce abuser? Embarassed
En espérant votre retour.

Cordialement.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:53    Sujet du message: Voici des conclusions après examen de certains éléments

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les constatations -> Sur les lieux, les enquêteurs procèdent aux premières constatations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com