Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les fausses et vraies connivences

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Un matin d'été à Lurs -> La découverte des corps
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Juil 17 2009, 20:54    Sujet du message: Les fausses et vraies connivences Répondre en citant

Bonjour à tous,


Beaucoup d'avis à propos des connivences nées dans la nuit du 4 Août, ou dans la journée du 5 Août 1952.
Si certaines sont évidentes et avérées, pour d'autres, le doute subsiste.

Exemple: Les 3 hommes qui arrivent ce matin là, et parmi eux,  Faustin Roure.

Etrange, mais aucun de ces 3 hommes ( Lorsqu'ils sont ensemble ) n'ose s'approcher du corps de la fillette.
Deux d'entre eux se contenteront des mots que voici:  " L'enfant est morte "
Tout en constatant selon un témoignage que ce " diagnostic " a été fait le plus curieusement possible.
Et cela suffit. On ne veut pas en savoir davantage.
Les 3 hommes en outre n'ont pas aperçu le corps de Jack Drummond à leur arrivée, mais le découvrent un peu plus tard.
Ils n'ont pas vu non plus l'éparpillement des divers objets autour de la Hillman. Ni le corps de Lady Ann. Du moins, à leur arrivée.
Mais il est vrai que nous savons bien que Gustave entre 6h45 et 7h20 7h30 a bouleversé la scène de crime.
Qu'en était t'il vraiment avant sa " besogne "?
Bref, étranges comportements. Mais qu'en est t'il vraiment, entre la réalité et ce qui a été rapporté?
Connivence? Ou des hommes surpris et dépassés par les évènements, ne sachant comment y faire face?

La matinée du 5 Août 1952 reste tout de même mémorable, car les réactions et comportements humains, n'en sont pas moins troublants et curieux.

Ricard, Roure, et autres quidams. La liste serait longue, adoptent des attitudes légères ou tout de même assez étranges.
La raison véritable?
Bien malin serait celui qui pourrait répondre à cette question.

Ensuite, on pourrait aussi parler de la réaction de Clovis quand Sebeille lui présente la carabine et lui demande si il connaît cette arme.
Il y a tout de même des contradictions.

Clovis apprend le matin même du 5 Août que c'est son père qui a tiré sur les Anglais.
On sait que la carabine est " familiale "...........
Clovis si il était dans la confidence dès le matin, ne se soucierait pas de savoir ce qu'est devenue la carabine?
Il n'aurait même pas demandé à Gustave?
Difficile à croire.
Encore plus difficile de croire que si Clovis avait été au courant du sort de cette carabine et du lieu où elle se trouvait, ne conseille à son frère ou aux siens d'aller très vite la récupérer. En effet, la carabine jetée dans la Durance à proximité de la GT représente une menace considérable.
La suite a confirmé cela.

Clovis et d'autres, selon certains, auraient comploté ou seraient arrangés pour que si les choses tournent mal, pour épargner Gustave, on accuserait Gaston?
Et tous ces " calculateurs " prodigieux et prévenants " oublieraient la carabine baignant dans l'eau de la Durance à 100m de la GT?
Non, çe ne tient pas du tout.
Illogique et insensé.
Sachant que l'arme retrouvée représenterait un danger certain pour le clan...........


Donc, la  réaction de Clovis à la vue de l'arme, quand celle ci lui est présentée par Sebeille donne un sacré coup à l'hypothèse selon laquelle Clovis aurait envisagé de sacrifier le père pour sauver son frère.
La première des actions à entreprendre, aurait été de récupérer l'arme.
Chose qui aurait été faite durant la nuit, si Clovis avait été au courant de ce massacre, bien avant les autres, c'est à dire, dans le courant de la nuit, ou bien très tôt le matin.


A moins que le Gaston parti à Giropey, se trouvait plutôt bien en dessous, et pas si loin que ça, à l'abri des regards de tous, aux alentours de 6h du matin, voire 7h, et qu'il "trempait" ses pantalons dans la Durance pour tenter de repêcher la carabine .
Et c'est peut être vers 6h qu'il a constaté la "raideur " de l'enfant .
Non, je ne l'invente pas, c'est Gaston Dominici qui parle de la " raideur de l'enfant à 6h "

Phrase sans importance?

Je ne le pense pas. Elle mérite que l'on s'y attarde.

Cordialement..........
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven Juil 17 2009, 20:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
patricia84


Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 107
Féminin
Point(s): 107
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Aoû 24 2010, 14:25    Sujet du message: Les fausses et vraies connivences Répondre en citant

Bonjour,

Le derangeur a écrit:

Citation:
A moins que le Gaston parti à Giropey, se trouvait plutôt bien en dessous, et pas si loin que ça, à l'abri des regards de tous, aux alentours de 6h du matin, voire 7h, et qu'il "trempait" ses pantalons dans la Durance pour tenter de repêcher la carabine .
Et c'est peut être vers 6h qu'il a constaté la "raideur " de l'enfant .
Non, je ne l'invente pas, c'est Gaston Dominici qui parle de la " raideur de l'enfant à 6h "


 

Que de supputations malsaines, fournissez vos sources, pour avancer des affirmations , il faut les étayer avec des bases concrètes et solide.

Dans Quel livre ou document avez-vous lu cela ? j'aimerai bien savoir.. Sortez vos sources !

le mélange vérité et mensonges ne cessent d'embrouiller les pistes depuis 58 ans, restons dans la clarté.
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Aoû 24 2010, 16:03    Sujet du message: Les fausses et vraies connivences Répondre en citant

Bonjour patricia

J'avais aussi lu ce détail comme quoi Gaston avait reconnu avoir vu l'enfant à 6h raide comme un piquet ou je ne sais quoi selon ses dires.

Mais vous avez raison de demander la source, j'essaierai de retrouver , mais ça ne sera pas facile parmi tous mes documents et livres que je possède sur l'affaire
si je ne me trompe, il s'agit bien d'un auteur connu, mais lequel? Impossible de me souvenir?
Si quelqu'un du forum se souvenait? En tout cas, un auteur l'a bien spécifié. Reste à retrouver qui?

cordialement
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:42    Sujet du message: Les fausses et vraies connivences

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Un matin d'été à Lurs -> La découverte des corps Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com