Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

le ou les pantalons qui séchaient
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> L'enquête -> Le déroulement pas à pas de l'enquête
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
domi


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2009
Messages: 7
Localisation: rennes
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Point(s): 7
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Juin 2 2009, 12:18    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

bonjour à tous
je viens de lire que le pantalon de velours côtelé qui séchait et qu'a vu girolami appartenait à gaston.  (selon les sources, il y aurait eu un 2ème pantalon, mais ce n'est pas prouvé). J'ai pensé à une chose : et si le pantalon n'avait pas été lessivé ? si au contraire, il avait été trempé parce que son propriétaire avait tenté de noyer ou de récupérer la carabine, qui risquait d'être découverte en peu de temps (ce qui a été le cas) ?
il me semble que cette hypothèse renforce la participation d'un membre du clan, bien plus que la présence de sang , qui n'est pas évidente. j'ai pensé à ça en imaginant ranchin et son collègue, dont les bas de pantalons devaient être trempés, après avoir marché dans la durance pour récupérer l'arme.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar Juin 2 2009, 12:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Mar Juin 2 2009, 17:28    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

 
Bonsoir,


Ce qui est certain ,c'est qu'aucun des convives présents au casse croûte de midi, une vingtaine d'après un témoignage, ne fait état de la présence du pantalon de velours séchant sur le fil d'étendage à cette heure précise.
Effectivement ce pantalon aurait très bien être simplement trempé suite aux recherches éventuelles du patriarche dans la rivière.
Quoi qu'il en soit ,ce vêtement dans la cour visiblement étendu en début d'après midi devait avoir une grande importance pour le clan, puisqu'ils en ont niés l'existence par la suite.
L'autre bleu de travail entre aperçu derrière les volets  croisés de la chambre du fils au 1ier étage a également fait l'objet de dénégations ,après que la bru ait dit qu'elle avait bien le droit de laver de tels effets avant de partir au marché d'Oraison, et cela au capitaine de Gendarmerie.
En toutes hypothèses cet habit peut avoir subit les mêmes causes.
Ou bien en ce qui concerne celui du fils , serait ce le résultat du déblaiement de la terre boueuse de l'éboulement ?.
Oui! mais alors pourquoi nier cette évidence puisque une explication de bon sens pouvait apporter une réponse aussi plausible.


Mais je suis de votre avis ils n'étaient pas forcément tachés de sang.


Cordialement .
Oryx
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Sep 24 2009, 14:32    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonjour amis du forum


En ce cas, pourquoi auraient 'ils nié l'existence de ces pantalons, ou du moins, auraient'ils évité tout propos à leurs sujets si ces pantalons n'avaient pas été utilisés dans des actes repréhensibles?

Car mouillés, simplement mouillés, ces pantalons ne pouvaient en aucune manière représenter un danger pour leurs propriétaires respectifs.
des paysans, qui arrosent, ou qui déblaient, on peut comprendre sans trouver anormal que des pantalons puissent être humides ou tâchés.
Pourquoi alors ce comportement de leur part?

Je pense, mais au risque de me tromper bien sûr, que ces pantalons ont été lessivés parce qu'il ont du à un moment ou un autre porter des traces de sang.
Mais ce qu'est qu'une supposition, mais qui me paraît mieux expliquer cet étrange comportement.

Aurevoir et à bientôt
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Sep 24 2009, 20:26    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonsoir

Avec prudence je dirais que, Gustave ayant travaillé aux champs et que Gaston ayant gardé ses chevres ce jour là, tout deux devaient être vetus pour la circonstance. Cette tenue a dut etre conservé dans la soirée, d'autant plus s'il fallait éventuellement intervenir sur l'éboulement ou arroser les champs.
Je pense donc que si ces vetements de travail avaient été maculé de boue ou de terre, au matin une fois sec, un simple coup de brosse en chiendent et hop c' était reparti pour un tour, si je puis dire.
A cette époque et de plus en milieu rural je doute que l' on se changeait à tout bout de champs comme aujourd'hui.


Cordialement
 
Revenir en haut
Germaine


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Nice
Féminin
Point(s): 143
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Sep 25 2009, 20:23    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonsoir

Ils avaient le droit de laver leurs pantalons tout de même, paysans ou pas paysans.
je trouve que c'est compliquer les choses que cette histoire de pantalons
si je comprends bien, je n'ai pas interêt à étendre du linge chez moi si on retrouve des morts dans le quartier
mais vous parlez de comportements?
ils ont jamais nié que ces pantalons existaient, et yvette a dit avoir lavé le pantalon, donc elle n'a rien caché

bonsoir
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Sep 26 2009, 10:43    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonjour à tous
bonjour Germaine,


On ne parle pas de droit de laver des pantalons, nous évoquons le comportement plus qu'étrange de la part des membres du clan à ce sujet.
Au cas ou vous ne le sauriez pas, oui, ils ont nié l'existence de ces pantalons, après avoir été confrontés à l'évidence dès le premier jour de l'enquête.
Ensuite, et comme vous le dites si justement, la belle fille de Gaston a bien déclaré qu'elle avait le droit de laver les pantalons de son mari.
On ne conteste pas ce droit!!!

Mais quoi de plus normal en effet de laver à 6h ou 7h du matin le pantalon de son mari, quand 3 cadavres gisent à proximité, surtout, quand ce même mari se balade sur une scène de crime.
C'est ce que feraient tous les honnêtes gens Germaine.
On appelle pas les secours, on appelle pas la police. Il y a plus urgent à faire " Une lessive "
Suis je bête, comment n'y avais je pas pensé?

Mais pourquoi n'ont 'ils pas organisé aussi un barbe cue?  Après tout. Non?


Pardonnez moi, mais il serait bon que vous relisiez un peu les ouvrages sur l'affaire.
Mais quand je parle d'ouvrages, je ne parle pas bien sûr du polar de W.R, mais des ouvrages sérieux sur l'affaire.
Mais je suis persuadé que vous avez lu ceux ci.
Peut être votre mémoire vous fait t'elle défaut?
Un peu à la manière de gens qui oubliaient leurs déclarations de la veille, pour en ressortir d'autres totalement différentes.

Cordialement.......................
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Sep 28 2009, 21:35    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonsoir à tous




A cette époque ou les lave-linges étaient rares, ou l'on ne faisait la lessive généralement qu'une fois par semaine,à la lessiveuse, et ou on lavait à cette occasion tout le linge accumulé depuis la dernière lessive, pourquoi ne laver qu'un seul pantalon (de chacun des 2 hommes vivant à la ferme, détails étonnant d'ailleurs, quel synchronisme pour salir leurs brailles !) ?
Pourquoi ces pantalons non pas attendu la prochaine lessive ?
Pourquoi les pantalons de Gaston n'ont pas attendu la prochaine ramasse de sa fille qui se chargeait
de cette tache ?
Pourquoi après les interrogations de l'inspecteur qui les avaient aperçus, ces derniers ont rapidement disparus ?


Oui, se sont ces deux pantalons, bien seuls, à 165 mètres de 3 cadavres ensanglantés,
qui ont fait tiquer l'inspecteur


Nul doute que si l'inspecteur les avait vu au milieu d'autres vêtements et linge, il se serait certainement dit « c'est le jour de la lessive », et il n'aurait fait aucun cas de ce détail.
Je rajouterai au milieu ne serait ce que des langes du petit de Gustave et Yvette.
Car les couches jetables n'existaient pas encore, ce jour là ils devaient bien en avoir à laver, et bien non priorité, aux pantalons seuls !


Après questionnement de ma belle-mère sur le lavage de vêtement ensanglantés,
dixit cette dernière, ce n'est pas une opération aussi simple que l'on pourrait croire, et cela prend énormément de temps. On ne pouvait se contenté de les jeter directement dans la lessiveuse.
Ce qui expliquerait l'heure tardive de l'étandage.
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Oct 11 2009, 19:42    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonsoir à tous.


Concernant les bleus de travail de Gustave et les pantalons en velours cotelé de Gaston,

encore une chose incroyable : Il n'a jamais été recensé le nombre exact que chacun possédait et vu

ainsi ou était l'urgence ou la necessité d'être à jour au niveau du lavage.


Cordialement.
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Oct 12 2009, 13:31    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonjour,
La conclusion de mon dernier post dans ce chapitre se voulait dubitative.
Tout à fait étrange comportement .
Question /réponse au patriarche :
-A qui est le pantalon de velours sur le fil de fer ?
- Demande à mon fils !
Au fils même question :
-Je ne porte que des pantalons en treillis bleus, il est sans doute à mon père!
Le père exclu carrément  en être le détenteur.
Le fils élude avec le" sans doute " tout en finesse de langage. 


Ces pantalons n'ayant pas été saisis au moment des faits rien n'empêchait les membres du clan d'admettre réellement leurs existences,n'ayant  aucune crainte d' expertise après tout ce temps passé.
Mais le reconnaître  à l'issue de la première enquête ,au procès,ou lors des investigations de l'équipe Chenevier obligeait de mettre le doigt dans l'engrenage des questions à subir et des réponses à donner.
La politique de ces gens méfiants à toujours été de nier des faits les plus anodins ils l'ont prouvés tout au long de l'enquête, en toutes circonstances devant l'évidence même, ils rejettent sans l'ombre d'un scrupule la preuve démontrée.
Il est clair en toute objectivité que ces dénégations ne plaident pas en leur faveur.


Quand bien même ces effets auraient été saisis après le lavage intensif qu'ils ont subis et  malgré la révélation éventuelle de quelques traces de sang appartenant à l'une des victimes par des analyses conditionnées avec les moyens techniques limités de l'époque, la défense aurait eu beau jeu de jeter le doute sur leur  implications directes dans les crimes.
Certes ,ces indices portées au dossier auraient renforcés des convictions supplémentaires mais sans pouvoir démontrer que ces taches font suites à des coups assénés, ou au portage d'un corps,ou bien accidentellement en tournant autour des cadavres ,ou en se maculant dans les herbes ensanglantées.


Dans  le meilleurs des cas en reconnaissant les faits et d'une façon romancée :
-"Oui ma femme et ma bru ont lavés ces pantalons.
Celui de mon fils  s'était taché de boue lors du déblaiement,et puis il à reconnu avoir déplacé le corps de Lady Ann  ,peut être que là s'est il .......
En ce qui concerne le mien , effectivement quelques traces de sang le souillait; je ne puis vous dire exactement où je me suis taché ,dans les herbes hautes probablement , où bien en allant déposer la couverture sur la petite.
Vous avez constaté vous même que les lieux sans protection ont été piétinés par beaucoup de gens ,alors ! comment savoir  .
-  Votre femme ne fait plus la lessive depuis longtemps , pourquoi choisir  un moment si dramatique pour les laver ? 
- Mais Mr le Commissaire,vous auriez pu donner à laver ce pantalon à votre fille taché du sang de ces pauvres gens au bout d'une semaine ? 
- Pourquoi le nier  ?
_Pourquoi?,pourquoi?, (le ton monte ,plus de compassion)vous en avez de bonnes vous,avec tout ce dont on nous accuse si en plus nous vous avions dit qu'il y avait du sang des crébas sur nos pantalons ,alors là c'est la guillotine assurée!..
Voilà en somme en filigrane 20 ans plus tard ce qui peut transparaître  sur ce sujet au travers du livre de Sébeille d'une façon désabusée en essayant de rattraper et de minimiser son énorme bévue ; évidemment sur la forme cela heurte profondément tout un chacun.
Il demeure, que même en reconnaissant l'existence de ces taches, ou en le prouvant par analyses, en l'absence d'aveux circonstanciés rien ne saurait démontrer à quel moment de la nuit ou du matin elles auraient pu entacher ces vêtements ; c' est du 50/50.
La défense n'aurait pas eu besoin de forcer ses talents pour démolir toutes présomptions accusatrices sur le sujet en semant le doute.
Les saisies n'ayant pas eu lieu en temps voulu toutes les suppositions sont possibles.


 Si on lave un vêtement, logiquement pour le moins il doit être sali , si on nie l'existence de ce vêtement séchant sur un fil de fer c'est que l'on cache qu'il  devait nécessiter un lavage  ou être mouillé et dans notre cas avec de fortes présomptions c'est  qu' il devait être taché soit de sang,soit de boue ,soit de sang et de boue ou tout simplement trempé mis à sécher pour de multiples raisons.
Le fait de le reconnaître dans un premier temps, puis d'en nier l'existence par la suite devient suspect.
A noter que le fils du docteur Dragon ( Deniau page 72) fait état de plusieurs pièces de linge au séchage sans pouvoir toutes fois en détailler l'ensemble, notons aussi qu'il est de traditions de lessiver le Lundi  dans nos régions et que la grand-mère n'était pas impotente au point de ne pouvoir exceptionnellement exécuter cette tâche en l'absence de sa bru. 
La réflexion de bon sens de Dixlouca est effectivement réaliste corroborant le témoignage matinal de Dragon Junior, une lessive à très bien eu lieu sans que cela soit incompatible, pantalon (s), langes ,petit linge etc ,qui ont pu être retirés de l'étendage plus tôt parce que plus vite sec que le futal en velours et ce avant la venue de Girolami vers les 15 h30.
Donc la question est de savoir si la bru effectuait un lavage journalier à minima du petit linge , et de tout le petit linge si intime soit il. 
Mais là faut pas rêver !!!. 
Il eut été intéressant de bien faire préciser quel était le jour de la semaine attribué par alternance aux filles chargées de la lessive  et si l'on considère qu' une tradition hebdomadaire est généralement  respectée force est de constater que ce lundi 4 Août nous ne savons pas si l'auguste " Mère Denis" de corvée à emporté du linge sale de ses parents et si dans l'affirmative, pour quelle raison n'aurait elle pas pris aussi ce pantalon en velours s'il avait été taché avant les faits
Ce qui donne à penser qu'il  à été réellement maculé soit dans l' après midi, ou dans  la soirée du 4 Août, soit dans la nuit ou le matin du 5 Août.
On ne peut que tourner autour du pot, et partager les conclusions de Deniau/Sultan page 72.
Amicalement  Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Oct 12 2009, 22:05    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonsoir à tous

Citation :
notons aussi qu'il est de traditions de lessiver le Lundi  dans nos régions

Vous avez raison Oryx, je me souviens que chez nous, ma mere lavait le lundi matin.
Nous avions une machine à laver, mais cela lui prenait tout le matin.

Dans le cas qui nous interresse, il faut noter qu' Yvette est parti soit disant pour Oraison vers
8h, en est retourné entre 16 h et 17 h.Les pantalons ont été vus vers 15 h 30 par Girolami.
Si on enleve le temps perdu avant 8 h pour mon monter la garde et jouer les sémaphore en haut de l'escalier, Yvette n' a pas eut beaucoup de temps pour une vraie lessive du lundi.
En outre le témoignage d'un juge ou assimilé  sur place rapporte bien qu'il n'y avait pas d'autres linges que les pantalons.
Donc ces pantalons, soit ils ont été lavé avant 8h par yvette, soit plus tard, mais pas par yvette.
La, il ne reste que Marie, ce qui serait tres étrange.

Il faut aussi savoir que des taches de sang se lavent à l'eau tres froide.
Surtout pas d'eau chaude car le sang cuirait.
Cette précision est à creuser car alors, exit la lessiveuse en service lors du passage du Dr Dragon à la cuisine de Gaston.

Comme je l'ai indiqué plus haut cet une opération relativement longue, et d'apres ma belle mere,le linge doit etre posé  à plat, mettre une feuille de je ne sais plus quoi,je ne sais plus ou pour pas que salisse l'autre face, enfin tout un bord...

Donc, il est possible que ce ne soit pas la lessiveuse que ne devait pas voir le docteur, mais les pantalons en cours de traitement sur la table de la cuisine.

Derniere précision, il est plus facile de nettoyer du sang frais que du sang séché.
Ce qui implique une course contre le temps, Yvette etant parti, l'operation incombe à Marie.
Ce qui expliquerait que cela se passe dans la cuisine de gaston

En esperant que ma source est fiable !, mais quand bien elle le serait ce ne sont  que des suppositions

Cordialement


 
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Oct 13 2009, 12:19    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonjour à tous

Bonjour Bonanza

Pesonnellement je pense que ces pantalons étaient tachés de sang, et je suppose qu'ils ont été lavés dans l'urgence non pas pour les soustraires
rapidemment en tant que "pieces à conviction", mais tout simplement car il fallait faire vite sur un plan pratique.
Nous, on raisonne en quelques sortes sur un plan judiciaire, alors que peut etre il faut raisonner sur un plan purement ménager.
Le nettoyage de ces pantalons a dut se faire à l'initiative des 2 femmes, sans l'avis des hommes et candidemment, au moins pour le velour cottelé
étendu à l'extérieur sur le fil de fer prévus à cet usage.

Cordialement
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Oct 15 2009, 18:50    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonsoir à tous.

Citation:
Les Dominici, rien que sur cette infirme partie de l'enquête ne se sont pas vraiment démonté et ont entamé leur rythme de croisiére pour promener police et justice. 
 

Excusez moi si je reprends mon post, mais le terme de démonté n'est pas tout à fait exact.

Jusqu'à la venue du Docteur Dragon, je pense que Gaston a un peu paniqué et n'était pas vraiment à son aise.

Par contre, une fois les pantalons sur le fil, il parait incroyable d'être aussi décontracté quant aux réponses faites à Girolami.

On se demande comment un être normalement constitué et pourvu d'un minimum de raisonnement peut faire abstraction de ce

que va s'imaginer celui qui va ou  découvrira les pantalons, entrainent obligatoirement un questionnement.

Comment Gustave et Gaston ont pu prendre le risque d'être aussi évasifs et en quelque sorte se foutre du monde!


Cordialement.    
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Oct 16 2009, 15:52    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonjour à tous,

Cette histoire de pantalons est comme tout le reste.
Elle est un exemple type mais si simple, démonstrateur parfait des comportements Dominiciens.
En fait, le bal s'ouvrait avec cette anecdote.

" A qui est ce pantalon? "

Pas à moi, sans doute à mon père, moi je ne porte que des bleus

C'est sans doute un pantalon à Gustave.

Et oui, dès le début, les manipulations, les mensonges, la décharge des uns sur les autres commençaient.
Car il y a une chose typique et bien réelle au sein de ce clan.

On est solidaires, on échaffaude un système de défense commun, mais dès qu'un " danger " qui n'a de forme que d'une question qui se présente, c'est chacun pour soi..
On se décharge seul, et tant pis pour les autres!

C'est pas moi! Mais allez voir les autres.



Et ça sera ainsi tout au long de cette affaire.
Chacun virevoltant à son aise, selon si les nuages sont clairs ou s'assombrissent.

On peut dire que c'est surtout la lâcheté qui était commune .
Avec pour seul compagnon, le mensonge!

Ces pantalons si ma mémoire est bonne étaient encore humides.
Nous sommes début Août, et c'est la canicule.
Combien de temps de séchage pour des pantalons étendus en plein été?

Avec les évènements de la nuit, on s'étonne en effet qu'une lessive ait pu être faite.
D'autant plus qu'une des filles passait prendre le linge à la GT pour le rapporter ensuite quand il était propre.


Donc, si ces pantalons ont été lavés le matin, c'est qu'ils ont été maculés plus tard qu'on ne l'imagine.
Et on en revient à quoi en ce cas?

Tout simplement et encore et encore à Elisabeth.

Cette lessive subitement improvisée dans l'urgence a du être faite après que quelque chose ait maculé les pantalons.
Les corps ne se sont pas déplacés seuls, et EXIT le Gaston qui part avec ses chèvres à 4h.
Il faut en finir avec cette légende pour ne pas dire cette absurdité.


Et si une lessive a été improvisée ainsi, c'est qu'un élément a tout retardé.
Et que donc, l'enfant était bien dans la nature, et qu'il fallait la retrouver.
La malheureuse débusquée, sans doute prenant un coup qui la marque à l'oreille lors de sa capture, perdant aussi ses chaussures, est donc retrouvée et mise à mort.
Mais il est déjà très tard, ou très tôt dans le matin, selon le terme que l'on veut bien employer.

Dans tous les cas, la valse des corps commence aussitôt après la capture et l'exécution de l'enfant.
Evidemment, on sait très bien que dans quelques heures nous risquons d'avoir de la visite de policiers et gendarmes, autant bien "nettoyer " ce qui pourrait être visible aux enquêteurs et causer notre perte.

A 6h, Olivier voit les femmes guetter, et c'est bien le terme exact, nous pouvons donc l'employer sans crainte de se tromper. Elles guettent.!
A 7h et même plus tard, Gustave continue son manège sur le campement.
Est t'il vraiment seul? J'en doute.  Le Gaston ne doit pas être très loin. La sortie à 4h avec ses chèvres est une fable!
Quoiqu'il en soit, c'est que donc la lessive a pu se faire seulement après 8h, ou tout au mains aux alentours proches de cet horaire.
( peut être 5 minutes avant, allez savoir )
Ce qui veut dire aussi que juste avant, le patriarche s'est changé. Et oui....!
Et c'est ici que l'on pense à la venue du Dr Dragon. Et ce qui se passe ensuite, et c'est assez révélateur.
Et tout coincide. 
Ainsi que l'humidité des pantalons en ce début d'après midi.

La suite on la connaît.
Cordialement à tous......


Dernière édition par Lederangeur le Sam Oct 17 2009, 12:33; édité 2 fois
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Oct 16 2009, 16:32    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Et puis, tout est sur la même ligne.

C'est pas ma carabine , c'est celle de l'autre
Elle était pas chez moi, mais chez lui
Je ne sais rien, les autres ont monté un complot,
je n'ai jamais dit ça, ce sont les autres qui le disent,
C'est pas moi,, c'est lui ( Ou ce sont eux )


etc, etc, et encore etc....

La liste serait tellement longue!
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Oct 16 2009, 17:54    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonsoir à tous.

Salut Lederangeur.

Tres bonne et parfaite analyse de la situation.





Citation:
Et si une lessive a été improvisée ainsi, c'est qu'un élément a tout retardé.Et que donc, l'enfant était bien dans la nature, et qu'il fallait la retrouver.
La malheureuse débusquée, sans doute prenant un coup qui la marque à l'oreille lors de sa capture, perdant aussi ses chaussures, est donc retrouvée et mise à mort.
Mais il est déjà très tard, ou très tôt dans le matin, selon le terme que l'on veut bien employer.



Si Elisabeth avait été assassinée bien plus tôt dans la nuit, peu apres ses parents, pour ainsi dire, la lessive serait passée inaperçue


car séche bien avant 15h, heure où le questionnement sur les pantalons a eu lieu.

Tout cela tend et nous incite à penser que la pauvre petite n'est pas morte comme on a bien voulu nous le faire croire et admettre.

La course folle vers le ravin, puis le massacre!

Faut-il être naif pour admettre cette croyance fabriquée de toute piéce!

Je n'y crois pas une seule seconde!

Elisabeth s'est enfuie, a été recherchée par le clan une partie de la nuit, comme si on assistait à une battue, récupérée sans ménagement,

amenée à la ferme.

Le temps a dû s'écouler longuement pour statuer sur son sort.

Et il y a eu au moins une personne qui a décidé et exigé sa mort, vu les risques encourus.

Ce n'est pas forcement un Dominici.

Mais à mon avis c'est au seing du clan que l'on retrouvera l'assassin contraint et forcé!

Alors, Gustave, Gaston? 


Cordialement.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:40    Sujet du message: le ou les pantalons qui séchaient

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> L'enquête -> Le déroulement pas à pas de l'enquête Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com