Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ces fameux pantalons

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Sam Avr 11 2009, 09:42    Sujet du message: Ces fameux pantalons Répondre en citant

Bonjour au Forum ,
Le matin aux environs de huit heures en invitant ses amis journalistes à la ferme pour casser la croûte, il est évident que le fils cadet ne devait ressentir aucune crainte quant à d'éventuels indices traînants dans les cuisines ou ailleurs, il nous faut donc évacuer cet aspect des choses. 
Les seuls indices restant à la vue du docteur, si nous devions les ranger dans cette catégorie, se résumeraient aux pantalons qui eux sont bien réels, mais nous ne pouvons pas imaginer les deux vieux baillants aux corneilles à l'intérieur de la ferme, restants assis devant d'éventuelles traces de sang ou d'objets compromettants à ces heures là pendant les constatations médicales.
 Et même si dans l'une des cuisines une lessiveuse à champignon s'activait à faire disparaître par un lavage intensif des traces de sang, il est certain que le couvercle recouvrant  celle-ci aurait caché le linge à la vue du docteur.
Dans l'éventualité où les pantalons ne seraient tachés que de boue un simple rinçage aurait été nécessaire.
Quant au pantalon bleu aperçu séchant à la fenêtre du premier étage, rien de plus normal, il devait bien être maculé de boue à tout le moins suite au déblayage la veille sur la voie ferrée, mais quel intérêt à nier ce fait ? Surtout si tardivement alors qu'il n'aurait plus été possible d' analyser des traces de sang au moment de ces interrogations, que risquaient-ils ?
Au cours du procès la question de propreté a été évoquée entre le vieux couple, mais sous la forme de question et réponse des deux intéressés.
De cet échange nous avons retenus que le patriarche s'est involontairement trahi avouant indirectement  sa présence dehors cette nuit-là ; propos qui n'ont éveillés aucune curiosité des juges et jurés de la cour d'Assises.
Aucune question sur l'état de propreté du pantalon bleu ne sera posée également au fils, qui ne l'oublions pas  avait participé au battage des blés dans la journée (?), et au déblayage en soirée de l'éboulement. Il aurait été  tout a fait normal que le matin il éprouve le besoin de se changer et de faire laver ses braies par sa femme, comme elle l'a reconnu dans un premier temps devant le capitaine de Gendarmerie. Les membres du clan ont encore bénéficié sur ce coup là d'une chance extraordinaire, et on peut constater avec une point d'humour que la tribu a joué sur du" velours" en la présence policière, constituée de "bleus".
Plus on a soupçonné des taches éventuelles de sang sur ces vêtements, et moins on a posé de questions pour savoir comment et dans quelles circonstances ils auraient pu être maculés simplement de boue.


D'une façon affirmative la PJ en s'adressant au fils : Ne nous dit pas qu'après avoir déblayé la terre sur les rails ton pantalon n'était pas maculé  de boue !!
La réponse donnée aux inspecteurs eut été différente et déjà reconnaître ce fait aurait pu conforter les témoignages postérieurs à ce sujet.
Par contre le vieux n'ayant pas participé au déblaiement, il lui aurait été plus difficile d'indiquer comment et où il se serait sali.
 En faisant le choix du système de défense par la négation de toutes choses, cela favorise alors des suppositions extravagantes qui de nos jours encore, amènent à se poser des interrogations sur des faits inexpliqués, toujours abordés dans la méconnaissance des bonnes questions à poser.
Notons que nous n'avons aucune indication sur la consistance de la terre écroulée sur la voie ferrée, et là aussi il y aurait matière a discussion.


Il est aussi surprenant que personne à ce jour ne se soit posé la question de savoir  si le champ de luzerne devant le hangar avait été arrosé, à partir de quelle heure, qui en avait la charge?
Dès lors un problème se pose : nous sommes en présence de deux champs mitoyens, de plantes fourragères identiques, et un seul aurait été irrigué ce jour là ? Et que l'on vienne pas prétendre que c'est par manque d'eau, puisque le patriarche à fait fermer la vanne au canal.


 Cette histoire de pantalons nous a également induit dans une fausse interprétation du malaise ambiant ressenti par le toubib lorsqu'il désire se laver les mains dans la cuisine.
Malaise que l'on veut absolument mettre sur le compte de l'embarras supposé du patriarche, tenu par la peur de la découverte d'indices compromettants laissés dans la cuisine. Cette peur obligeant donc un refus de laisser le docteur accéder à la pile, alors qu'il ne pourrait s'agir en fait que de la réaction de surprise d'un homme prostré dans une attitude d'hébétement, d'abattement, d'interrogation, perdu dans ses pensées. Et qui après avoir recouvert auparavant le corps de l'enfant s'est probablement dit in petto : je ne pensais pas avoir porté autant de coups ! Ce n'est pas possible, ce n'est pas moi !! Et peut être aussi : ce n'est pas derrière le talus que j'ai laissé la petite agonisante.
 Mieux encore, il devait bien réaliser tout naturellement qu'ils étaient tous impliqués dans une sale affaire.
Cordialement
Oryx
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam Avr 11 2009, 09:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Avr 12 2009, 21:09    Sujet du message: Ces fameux pantalons Répondre en citant

Bonjour à tous,
bonjour Oryx,


Le matin aux environs de huit heures en invitant ses amis journalistes à la ferme pour casser la croûte, il est évident que le fils cadet ne devait ressentir aucune crainte quant à d'éventuels indices traînants dans les cuisines ou ailleurs, il nous faut donc évacuer cet aspect des choses. 


Oui, mais ce qui est gênant à propos des 2 journalistes, c'est que rien d'officiel ne souligne leur présence à 8h....
Celui qui en parle ainsi, c'est Teyssier, et connaissant le bonhomme, j'émets des réserves quant à cette affirmation de sa part.
On sait combien Teyssier a su " transformer " ou arranger à sa convenance certains faits.
Certes, il n'était pas le seul...
Mais officiellement, rien de sérieux n'a corroboré la présence des deux journalistes, du moins dès 8h..............

Cordialement...........
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Avr 13 2009, 05:55    Sujet du message: Ces fameux pantalons Répondre en citant

Bonjour à tous.

Bonjour Oryx.

Salut Lederangeur.
Citation:
Le matin aux environs de huit heures en invitant ses amis journalistes à la ferme pour casser la croûte, il est évident que le fils cadet ne devait ressentir aucune crainte quant à d'éventuels indices traînants dans les cuisines ou ailleurs, il nous faut donc évacuer cet aspect des choses. 





Teissier et Autheville sont arrivés à la Grand-Terre un peu avant 10h.

L'épisode du " saucisson " a eu lieu sur la terrasse sous la treille ( là où l'apres midi Girolami découvre le pantalon de velours de Gaston ) et non pas

à l'interieur de la ferme ( cuisine )

La photo de Gustave posant devant la Hillman suivra peu aprés les 11h.

Ainsi donc, le docteur Dragon s'est lavé les mains tres certainement avant que Gustave fete ses retrouvailles avec Autheville!

Voilà ce que je puis dire avant une analyse plus approfondie du post d'Oryx.


Salutations.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:32    Sujet du message: Ces fameux pantalons

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com