Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les médias à l'origine de toutes rumeurs.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Le rôle des médias -> Un mystère créé de toutes pièces par les médias
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Fév 11 2009, 20:44    Sujet du message: Les médias à l'origine de toutes rumeurs. Répondre en citant

L'affaire Dominici quelle affaire....!  Une aubaine pour certains..........


Bonjour à tous,


Nous savons combien les médias tous confondus exploitent avec talent le moindre filon.
Nous avons vu lors d'affaires récentes le mal véritable qu'ils ont semé partout où ils sont passés.
Ensemençant des rumeurs, transformant, et arrangeant à leur guise selon le moment, le récit des évènements.

Un seul mot d'ordre: Faire du sensationnel pour " épater " le lecteur et faire du Chiffre d'affaire, écraser la concurrence.


Affaire Villemin, affaire de Bruay en Artois, affaire Ranucci, etc, etc, rien ne peut les arrêter, pas même le respect que l'on doit aux victimes et aux honnêtes gens.


Dans l'affaire Dominici, et ce, dès le début, les médias ont su tirer profit du malheur arrivé à une famille Anglaise dont la seule faute aura été d'avoir choisi de visiter la France en ce mois d'Août 1952. Et de vouloir passer la nuit près d'une ferme habitée par de " braves paysans " .

Que n'a t'on pas dit sur cette affaire, et ce, depuis 56 ans n'est ce pas?


On ne vas pas énumérer la liste des poisons journalistiques ou cathodiques, et on ne vas pas reparler aussi des cracheurs fielleux et plumitifs de carnaval, on en a déjà parlé, on connaît bien ce sujet. Nous savons qu'ils ne respectent rien ni personne.

Mais le mystère de l'affaire Dominici? Où est t'il? Il est où ce mystère?
Serait ce parce que des zones d'ombre demeurent que pour autant cette affaire devrait être une énigme dans sa globalité?
Mais pourquoi alors d'autres affaires pourtant plus complexes ne font pas l'objet d'un tel engouement?
Et bien parce que le seul mot " DOMINICI " est vendeur..... C'est la seule raison.

Qui veut tirer profit, qui veut se faire connaître et sortir de l'"anonymat en inventant du sensationnel, n'a qu'à exploiter le filon juteux qui depuis plus de 56 ans arrange bien les affaires de certains.

Livres bidons, articles véreux, téléfilms manipulateurs, sous-entendus mesquins et injustifiés de la part de certains intellos sortis du fond du chapeau de Gaston Dominici le patriarche assassin, comme ils seraient sortis du chapeau d'un magicien de cabaret.


On a parlé de la parodie grostesque du téléfilm de Boutron, le sujet a été déjà traité sur ce forum, on ne va pas y revenir.
Cependant, il est bon de rappeler que certaines phrases issues de bouches imbéciles, de gens qui ne savaient rien de rien à l'affaire ont traversé les années et
Il est temps de les rectifier quelque peu.


A savoir:


Pour ceux qui se moquent de l'inspecteur et qui ironisent par ce genre de phrase que l'on entend depuis 56 ans du style:


" Sebeille avait dit que l'arme parlerait, il s'est planté "

Ah bon? Je crois pourtant que rarement une arme impliquée dans des crimes n'a autant parlé que cette Rock Ola US-M1.

Cette arme a dit qu'elle était locale! Elle a fait plier Clovis devant Sebeille, elle a fait parler Gustave, et elle a fait parler Gaston qui a reconnu lui aussi la connaître et qui disait qu'elle était à la Serre.

Je crois qu'il n'y a jamais eu d'arme aussi " bavarde " dans une affaire criminelle.....


Pour ceux qui disent que " Sebeille était dans l'erreur ou que l'enquête a piétiné pendant 15 mois."

Tiens donc? Mais n'était ce pas finalement un crime paysan? Il ne s'est pas trompé l'inspecteur tourne en rond comme le nommait un certain journaleux rouge de la Marseillaise.. Non, Sebeille, en disant dès le 5 Août 1952 que c'était un crime paysan et que l'arme parlerait était dans le vrai.....
N'en déplaise à ses détracteurs.
C'est bien lui qui durant 15 mois, été comme hiver a livré un véritable duel avec Gaston qui n'était pas tendre et encore moins facile à manoeuvrer.
Et c'est bien au bout de 15 mois d'enquête que cette affaire a eu son dénouement.

Si le vieil ours assassin est " tombé " c'est bien grâce à cet inspecteur qui sans doute tournait bien moins en rond que beaucoup d'autres.

Et enfin, que dire du film d'Aubert, la première version de l'affaire Dominici, qui manipule en montrant Clovis accuser le père le premier, alors que l'on sait très bien que c'est faux, et que c'est Gustave qui a accusé son père le premier, et de la manière la plus lâche qui puisse exister.

Oui, les médias portent seuls la responsabilité de toute l'intox qui dure depuis 56 années.
Les médias, les plumitifs quelconques et ordinaires, et ceux qui se disent experts, les intellos objecteurs de conscience, et bien d'autres.

L'affaire Dominici si elle n'a pas tout révélé, n'est certainement pas une énigme!
Encore moins un mystère.


Certainement moins en tout cas que certaines autres affaires plus récentes ou non qui n'ont jamais été conduites à terme parce que des " puissants " risquaient leur réputation, leur situation, et risquaient même la prison!

Tant qu'à faire, les médias n'ont qu'à continuer à s'attaquer aux plus faibles, aux décédés, aux sourds et muets, et continuer aussi à cracher leur fiel sur les pierres tombales des innocentes victimes.
C'est ainsi, et rien ne changera ce fait.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer Fév 11 2009, 20:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Lun Mai 4 2009, 18:23    Sujet du message: Les médias à l'origine de toutes rumeurs. Répondre en citant

Bonjour à tous,
Bonjour Dixlouca,


Vous faites allusion à un paragraphe que l'on peut lire dans l'ouvrage de Gabriel Domenech page 497-réédition de : Et si c'était bien lui ?


5°  La petite Elisabeth a été tuée longtemps après ses parents. On ne savait plus qu'en faire ! Sa mort a été décidée lors d'un conseil de famille présidé par Yvette d'où le " Vieux" a été exclu ".
 Ces propos évoqués par l'auteur font suite aux déclarations du condamné à mort à l'un de ses avocats après la sentence, révélations rapportées au journaliste Jacques Chapus et immédiatement imprimées dans France Soir.


A ma connaissance, dans la deuxième enquête aucun document officiel ne fait mention à des déclarations aussi compromettantes qui impliqueraient le clan dans sa totalité.
Tout en étant indéfini, le ON est accusateur en soi pour le locuteur, et révélé par la Défense ces aveux à la presse auraient été suicidaires pour leur client.
Si nous devions nous référer uniquement aux écrits et paroles de ce journaliste nous serions bien mal dans notre quête de la vérité.


D'autre part il est question d'un conseil de famille qui aurait décidé du sort de la jeune fille, dont on aurait exclu le vieux. Alors là sourions un peu, un conseil plutôt restreint ! le papé exclu, la vieille paysanne comptant pour du beurre, ne resterait que le fils et sa femme, bien sûr nous pourrions y  ajouter le petit-fils mais là encore aucune preuve de sa présence.


Si l'authenticité des  propos tenus par le patriarche ne sont  que fabulations journalistique il est bien évident que bon nombre d'hypothèses évoquées seront rendues caduques.
Nous comprenons très bien que:
-  la mort différée de l'enfant longtemps après les parents, sa présence entravée, évanouie, blessée ou non à la ferme
- son achèvement tardif (plusieurs heures) avec une arme chargeur vide revenue de la GT sur les lieux du drame, ou alors oubliée momentanément  sur place (mais on se demande où ? en tous les cas pas sur le talus)
- jusqu'à la funeste reprise en main de la carabine pour faire taire définitivement la fillette
.... et bien tout cela serait remis en question.


Peut être suis-je dans l'erreur ? Si vous avez des éléments confirmant ces faits je suis preneur, ne disposant pas de l'ensemble de tous les livres parus, ni de l'élément indispensable à savoir l'article dans son intégralité de M. Chapus.
Levons le voile.


Bien cordialement 
Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Mai 4 2009, 20:36    Sujet du message: Les médias à l'origine de toutes rumeurs. Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Oryx

D'autre part il est question d'un conseil de famille qui aurait décidé du sort de la jeune fille, dont on aurait exclu le vieux. Alors là sourions un peu, un conseil plutôt restreint ! le papé exclu, la vieille paysanne comptant pour du beurre, ne resterait que le fils et sa femme, bien sûr nous pourrions y  ajouter le petit-fils mais là encore aucune preuve de sa présence.

Oryx votre remarque est pertinente.
Je l'avais relevé cette curiosité, et meme  eu des doutes sur la présence d' yvettte, sous le pretexte qu'un conseil de ce genre c' est une affaire d'hommes.
J'ai meme essaye d'etoffer le nombre de participants ! 


Mais bon, tant pis cette phase je l'ai mis dans le nourrin, cela sent le vécu, c'est dans l'ordre des choses.


Cordialement



Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 435
Masculin
Point(s): 485
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Dim Mai 10 2009, 20:28    Sujet du message: Les médias à l'origine de toutes rumeurs. Répondre en citant

Bonjour  à tous,


En page 497 du livre de G .Domenech relatant des déclarations accusatrices importantes du patriarche, dont aurait bénéficié l'envoyé spécial de France Soir par la bouche même d'un avocat de la défense, nous nous apercevons que le futur élu député des Basses Alpes de l'époque a écrit :


"Ces choses importantes, c'est donc Jacques Chapus qui les " sortira " dans   "France Soir "


Il est clair me semble t 'il que la mise entre guillemets de " sortira" laisse à penser que le primo écrivain sur le terrain, met en doute sérieusement de telles déclarations et je suis aussi de cet avis.
Tout en y mettant les mêmes formes, il n'en reste pas moins que ce journaliste a péché par imagination, ou tout au moins n'a pas essayé de rectifier en temps utile l'article "tronqué" par son rédacteur en chef du 100 rue Réaumur, ou bien il ne s'est pas désolidarisé du linotypiste responsable de la mise en page, si c'était lui le mis en cause qui soit dit en passant à sa décharge, bien trop souvent, pour insérer un maximum d'infos sur la Une, instrumente sans discernement à la manière d'un Jivaros coupeur de têtes.


Sans vouloir enfoncer le clou, comment ne pas être surpris plus encore par ses déclarations verbales devant les caméras du cinéaste réalisateur O. Wells quand il affirme, malgré la couverture effrénée de l'affaire par sa présence durant l'enquête, qu'il puisse pouvoir déclamer trois ans après les faits en 1955 que lady Ann a été découverte par la police sous un lit de camps et atteinte de trois balles dans le dos, que Sir Jack  lui a reçu quatre balles dans le dos plus une cinquième qui l'a atteint dans la main, ce qui interpelle quand même O.  Wells  dans cette séquence.
On ne peut que rester pantois devant ce tissu de contre-vérité inadmissible de la part d'un envoyé spécial qui a bénéficié auprès des autorités de toutes les facilités possibles aussi bien en communications, confidences officieuses que passe-droit sur le terrain.
Et je me fais violence pour éviter à posteriori un commentaire quelconque sur le fait qu'il ait pu être appelé à la barre au cours du procès en vertu du pouvoir discrétionnaire du président.


A décharge pour l'accusé de la GT en toute objectivité, l'extrême mollesse de la défense sur ce sujet a été préjudiciable au prévenu.


S'il nous faut donc dégraisser le Mammouth, alléger les étagères, éliminer les invraisemblables compilations sédimenteuses - face à ce problème  et sur la teneur des propos du vieux berger retranscrits dans l'article de ce journal il faut trancher la question, la réponse est simple : oui/vrai ou non/faux.


En ce qui me concerne  non faux ! 
A votre avis ?
Cordialement, Oryx
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Nov 24 2009, 14:01    Sujet du message: Les médias à l'origine de toutes rumeurs. Répondre en citant

Bonjour Oryx,


Difficile de prendre parti avec certitude en ce qui me concerne,
mais j'émets toujours des doutes malgré tout aux dires de " Chapus "

Cordialement........
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:44    Sujet du message: Les médias à l'origine de toutes rumeurs.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Le rôle des médias -> Un mystère créé de toutes pièces par les médias Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com