Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le dernier reportage télé

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Photothèque - Documents divers-Photos. -> Photos sur l'affaire-Documents
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Fév 8 2009, 07:28    Sujet du message: Le dernier reportage télé Répondre en citant

Bonjour à tous.


A noter et à voir :


Vendredi 20 Février - 17h25
COUPABLE HIER, COUPABLE AUJOURD'HUI : L'affaire dominici 1/2
Documentaire / 52 / FRANCE 2008
Réalisateur(s) : Marc Maouad et Roland Sicsic
Rediffusions :
  • Jeudi 12 Février 2009 - 20h45
  • Mercredi 18 Février 2009 - 22h50
  • Vendredi 20 Février 2009 - 17h25
  • Dimanche 22 Février 2009 - 14h05
  • Jeudi 26 Février 2009 - 17h05
  • Samedi 28 Février 2009 - 16h15
  • Mardi 03 Mars 2009 - 17h15

INEDIT


Une série coproduite par PLANETE JUSTICE et  présentée par Me Gilbert Collard.

Investigations, contre-investigations, accusations mutuelles au sein de la famille Dominici : la tragédie de Lurs reste aujourd'hui encore un mystère. Plus de cinquante ans après les faits, Me Gilbert Collard réexamine l'affaire en compagnie de spécialistes dans une enquête exceptionnelle en deux volets.

Le 4 août 1952, à Lurs près de Digne, non loin de la ferme dite la Grand Terre, trois touristes anglais campent pour la nuit. Il s'agit de sir Jack Drummond, de sa femme Anne et de leur fille, la petite Elizabeth. Au matin, ils sont découverts assassinés. Les regards des gendarmes se tournent vers la ferme. Celle-ci abrite le clan Dominici. Gaston, le père, âgé de 73 ans, Marie, son épouse, Gustave, leur fils de 32 ans, et sa femme Yvette, 20 ans, vivent là. C'est Gustave qui découvre les corps, bientôt rejoint par son frère Clovis,qui habite au village. Dès le début, l'enquête part mal : suite à un malentendu, les gendarmes mettent très longtemps à arriver sur les lieux. La scène de crime a largement eu le temps d'être polluée. Gilles Leclair, inspecteur général de la police nationale, le colonel Simon-Pierre Baradel, de la direction générale de la gendarmerie nationale, et Michèle Rudler, ex-directrice de la police scientifique, parlent de l'importance de la protection des scènes de crimes et du rôle essentiel du premier enquêteur sur les lieux.
Chaque étape de l'enquête est ainsi détaillée par des spécialistes d'aujourd'hui et passée au crible des méthodes modernes d'investigation. Les rôles des enquêteurs, des magistrats, des médias, de l'opinion, sont ainsi décortiqués depuis la découverte des corps jusqu'au procès.







 

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim Fév 8 2009, 07:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Fév 8 2009, 10:12    Sujet du message: Le dernier reportage télé Répondre en citant

Bonjour Bonanza........

Merci pour cette info.

Même si il faut s'attendre une fois de plus au pire..

A voir donc!

Amicalement.....................................................................
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Fév 8 2009, 15:22    Sujet du message: Le dernier reportage télé Répondre en citant

Bonjour à tous.

Salut Lederangeur.


Pire que ce que l'on a vu ces derniéres années, je ne pense pas ou du moins

je l'espére!


A moins que tout ce joli monde revienne pour la 2eme couchel

Citation:
 présentée par Me Gilbert Collard.


Sans ses acolytes j'espére!


Salutations.
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Mar 7 2009, 10:57    Sujet du message: Le dernier reportage télé Répondre en citant

Bonjour à tous.


J'ai vu et revu ce document télé commenté par Maitre Collard.

Toujours égal à lui-même!

Celui qui connait l'affaire sent l'amateurisme et la manipulation!

Beaucoup d'erreurs et d'approximations!

Dans le même genre d'enquête, il y avait aussi à voir:

* L'affaire Mis et Tiennot : convenable.

* L'affaire Omard Radad : orienté, transpire la mauvaise foi, fabrication d'une erreur judiciaire, lamentable!

* L'affaire Ranucci : La plus honnête et la plus proche de la réalité, du bon travai!l


Salutations.

Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Mar 10 2009, 18:46    Sujet du message: Le dernier reportage télé Répondre en citant

Bonjour Bonanza,


Je n'ai pas vu ces émissions.

Mais concernant l'affaire Omar Raddad, qu'est ce qui permet de penser qu'on a fabriqué un coupable?
Car si on écoute Verges, c'est sûr, on peut êre tenté de le croire, mais Verges sait très bien manoeuvrer l'opinion lui aussi.
Attention aussi que l'on fabrique pas d'innocents à propos de vrais coupables..
Tiens, je te colle ceci:



L'avocat général ne croit pas à l'innocence d'Omar Raddad.
L'avocat général, Laurent Davenas a écarté successivement les éléments apportés par la défense car ils ne permettent pas selon lui, de douter de la culpabilité du Marocain.
En ce qui concerne les traces d'ADN masculin retrouvées sur la porte, et qui ne sont pas celles d'Omar Raddad, il admet qu'elles "constituent un fait nouveau inconnu de la juridiction au jour du procès mais il considère que "le demandeur ne peut pas en tirer profit".
Le magistrat précise qu'ils "ne sont pas la signature de l'innocence d'Omar Raddad. Ils ne sont que la trace d'une 'contamination' par des personnes étrangères à l'affaire qui ne peut pas faire naître de doute sur les charges (…) tant les charges pesant sur Omar Raddad continuent de peser".
Quant aux expertises graphologiques, l'avocat général a estimé que " Si intrinsèquement elles font naître un doute, ce doute est effacé si on le confronte aux éléments de l'enquête, de la procédure et du débat ".
Vous noterez dit-il en s'adressant à la Cour "que si les deux experts affirment qu'il n'est pas possible d'identifier le scripteur (...) ils n'ont jamais exclu que la victime puisse être le scripteur". En outre, il a rappelé que l'incertitude des expertises graphologiques avaient déjà fait l'objet de discussions lors du procès en 1994.
Le magistrat a ajouté que "S'il ne suffit pas à l'accusation de poser un postulat de culpabilité pour accuser, il ne suffit pas davantage de poser un principe d'innocence pour être innocenté".
M. Davenas a affirmé avoir la conviction "qu'Omar Raddad n'a pas été la proie idéale d'une cour d'assises, qu'Omar n'est pas la construction d'un coupable", avant d'ironiser sur un dossier dans lequel la Cour est confrontée "à un salmigondis d'expertises privées aux affirmations approximatives, contradictoires ou erronées mais toujours péremptoires".
L'avocat général a conclu qu'"Au bénéfice d'Omar Raddad, il n'y a pas d'éléments nouveaux convaincants. Contre Omar Raddad, il y a des charges. Je vous demande le rejet de la requête" .
Les parties civiles demandent le rejet de la demande.
La famille de la victime reste convaincue de la culpabilité de M.Raddad. "Si on croit en l'innocence d'Omar Raddad, on croit en une mise en scène machiavélique", a estimé Me George Kiejman, le défenseur de la famille de Mme Marchal. Selon l'avocat "les expertises génétiques sont moins nouvelles que ce que Me Vergès a bien voulu nous faire croire". L'Ancien Ministre présenta devant une cour attentive, le scénario de ce dimanche 23.
Ce dimanche matin, Ghislaine Marchal est encore en peignoir lorsqu'elle descend régler dans sa cave, le dispositif d'entretien de sa piscine. Elle y est surprise par son jardinier qui lui réclame une fois de plus, une avance sur salaire. Sa patronne refuse, le ton monte, peut-être même l'insulte-t-elle. Sous l'effet de la colère et de l'humiliation, Omar Raddad frappe. D'abord avec un chevron trouvé sur place, puis avec une lame effilée, un couteau qui ne sera jamais retrouvé.
La défense souligne également que des témoins ont attesté qu'Omar Raddad s'était vu refuser avant le crime, une avance d'argent ce qui donna lieu à un violent échange verbal entre eux. L'enquête a montré également qu'Omar Raddad avait besoin d'argent pour rencontrer des prostituées et pour jouer au casino des sommes relativement importantes que ses faibles revenus ne lui permettaient pas toujours.
Me Georges Kiejman a également brocardé les "diversions, fantasmes, approximations, effets de manche, manoeuvres odieuses" de maître Vergès. "Assez de poudre aux yeux. Soit on croit possible une mise en scène, soit on ne la croit pas possible et on doit s'incliner devant l'accusation terrible de la victime qui a consacré ses dernières forces à désigner son assassin."
Il a souligné également qu'à aucun moment de l'enquête, du procès ou de la procédure de révision, il n'avait pu être démontré qu'il était possible de mettre en place de l'extérieur le dispositif utilisé pour barricader la porte.
Pour Maître Kiejman la victime a donc désigné elle-même son meurtrier : "Si on tient pour définitivement acquis que le meurtrier n'a pas pu barricader la porte et sortir, cela ferme la voie à toute tentative de révision. Est-ce qu'on a besoin d'expertises pour avoir la conviction profonde que seule madame Marchal a pu dénoncer son assassin ?" a-t-il demandé aux magistrats.
"La cour d'assises des Alpes-Maritimes ne s'est pas trompée lorsqu'elle a condamné Omar Raddad" a insisté l'avocat en soulignant qu'il n'était "pas facile de s'opposer à une innocence si tapageusement démontrée".
Le doute doit profiter à l'accusé
Maître Vergès est revenu longuement sur les failles et les insuffisances de l'enquête : "Si on croit en l'innocence d'Omar Raddad, on croit en une mise en scène machiavélique" a-t-il plaidé en expliquant à la Cour à quel point la vision des portes ensanglantées avait fait basculer le procès en 1994. "Omar Raddad veut un nouvel examen, il ne vous demande pas de l'innocenter" a rappelé Me Vergès. Il a tenté de démontrer l'intérêt des nouvelles expertises et notamment de celles concernant l'inscription en lettres de sang dont on n'est plus certain qu'elles émanent de la victime : "Qui a écrit le message? Est-ce la mourante ou est-ce un manipulateur qui a voulu égarer la justice?" demande-t-il. Il évoque également, les traces d'ADN trouvées sur les lieux du crime mais qui n'appartiennent pas à son client en faisant remarquer que le fait qu'Omar Raddad se soit soumis à une expertise génétique est un élément plaidant en sa faveur.
L'avocat a réclamé un supplément d'information pour savoir si l'ADN ne pouvait pas provenir des magistrats, experts, avocats ou journalistes qui ont pu manipuler ces portes : "Les certitudes sur lesquelles la cour d'assises à fondé sa condamnation n'existent plus. Le doute doit profiter à l'accusé et remplacer la pseudo-certitude" a estimé Me Vergès, qui a délaissé les accusations qu'il proférait à l'encontre du fils de la victime.
Quant à Omar Haddad, âgé aujourd'hui de 39 ans, il s'est longuement exprimé devant la cour se disant " prêt à mourir pour la vérité " et rappelant qu'il " avait fait 45 jours de grève de la faim qu'il avait tenté de mettre fin à ses jours en avalant des rasoirs. Puis il a présenté à la cour de façon un peu théâtrale la photo des portes : "On a dit que celui qui a fait ça devait être très fort. Oui, il est très fort. Il a tué Mme Marchal et il m'a tué moi-même et toute ma famille" a-t-il lancé. " Je vous le jure sept fois, ce n'est pas moi qui ai tué Mme Marchal. Je vous le jure que je ne suis pour rien dans cette affaire" a-t-il déclaré en levant la main droite. "Je ne vous demande pas grand chose, je veux un deuxième procès, toute la France le demande. Je sais que je pourrais être condamné à perpétuité, mais c'est moi qui prends le risque."
La décision de la Cour devrait être connue le 20 novembre prochain. Mais elle n'est pas chargée de dire si Omar Raddad est coupable ou innocent, mais simplement s'il existe un nouvel élément suffisant pour justifier un nouveau procès.
Elle peut également refermer définitivement le dossier ou encore décider d'un supplément d'enquête. Maître Vergès semblait jeudi décidé à préparer une nouvelle procédure. Il a annoncé à l'audience son intention de saisir la Cour européenne des droits de l'homme.

On avait eu un mouvement pour l'innocence de Ranucci, on sait aujourd'hui que les partisans de l'innocence de Ranucci ont inventé de toutes pièces des faits visant à adoucir son profil et le reste.
On voit ce qu'il en est avec l'affaire Dominici.
On sait aujourd'hui que les époux Rosenberg étaient bien coupables,
etc, etc...
Personnellement, en voyant ce qui est dit sur le dossier Raddad, j'ai du mal à croire à son innocence.
De plus, il a été présenté par ses défenseurs comme un garçon calme et non violent, seulement, et c'est presque comique, en prison, Raddad a failli massacrer son co-détenu...
J'ai du mal à croire que l'on ait fabriqué un coupable.
Je pense que c'est comme l'affaire Dills, on fabrique un innocent..
Précisons quant même que Raddad n'est nullement innocenté..Il existe de lourdes charges contre lui, et elles en sont pas inventées.
Et cela, ses avocats n'y répondent pas, évidemment!

Alors, que dire,
et bien je suis d'accord sur le fait que si il y a l'ombre d'un doute sur la culpabilité, si le doute est présent dans l'esprit de ceux qui jugent, alors oui, le doute doit profiter à l'accusé, je l'admets.
Mais le mot " doute " signifie bien qu'aucune certitude n'existe, ni dans le sens de la culpabilité, mais aussi, et c'est important, il n'existe aussi aucune certitude quant à l'innocence.... DOUTE......!




Amicalement..........
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Mar 11 2009, 05:54    Sujet du message: Le dernier reportage télé Répondre en citant

Bonjour à tous.

Salut Lederangeur.





Citation:
Elle peut également refermer définitivement le dossier ou encore décider d'un supplément d'enquête. Maître Vergès semblait jeudi décidé à préparer une nouvelle procédure. Il a annoncé à l'audience son intention de saisir la Cour européenne des droits de l'homme.






Omard Raddad travaille-t'il au noir le dimanche, la nuit, le jour pour pouvoir s'offrir Maitre Vergés?


Quel combat méne ce " baveux " de luxe pour nous faire avaler une nouvelle couleuvre?

Badinter lui-même, à travers " l'erreur judiciaire du cas Ranucci " bien amenée par le livre de Gilles Perault avait bien réussi son coup.

Pourtant, un type comme Patrick Henry méritait-il de vivre?

Quand, en France, défrendrons nous la mémoire de la victime et non pas l'assassin? 

Liberté et laxisme sont de véritables compéres bientôt indiscociables!


Salutations.
Revenir en haut
marc13


Hors ligne

Inscrit le: 24 Fév 2009
Messages: 1
Point(s): 1
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Mar 11 2009, 18:13    Sujet du message: Le dernier reportage télé Répondre en citant

Bonjour Bonanza et Lederangeur,

Je suis heureux que vous évoquiez l'affaire Raddad.
Bonanza et moi-même nous sommes déjà expliqués sur ce point ailleurs, mais Lederangeur met de l'eau à mon moulin et je désire en profiter.
Je suis le réalisateur de cette série "coupable hier, coupables aujourd'hui?" présentée par Me Collard.
Effectivement, Lederangeur, votre point de vue est fondé. J'ai intitulé l'affaire Omar Raddad "La construction d'un innocent" pour stigmatiser le travail de certains intellectuels atteints du complexe de Voltaire (l'expression est de Collard) dont la seule ambition est de se hisser sur un strapontin de l'histoire. Gilles Perrault a cru y parvenir mais c'est Badinter qui lui a pris sa place.
Il n'y a pas d'erreur judiciaire avérée dénoncée par un intellectuel (le concept est encore à définir) depuis l'affaire Dreyfus. L'affaire Raddad n'est pas une erreur judiciaire, tout au plus peut être une erreur de justice. Pourquoi? Tout simplement, et vous l'avez souligné, parce que les preuves de la culpabilité d'Omar Raddad sont nulles. En revanche, les présomptions sont extrêmement nombreuses. Omar Raddad est coupable parce que il ne semble pas matériellement possible que l'assassin soit quelqu'un d'autre que la personne qui a été désignée par la victime (Omar m'a tuer). Cela malheureusement ne constitue qu'une présomption. la décision étant entre les mains d'un jury populaire qui doit exprimer son intime conviction, autant parler de loterie. Car la justice ne peut pas ignorer le doute quand il s'agit d'enfermer quelqu'un pendant des années. Et s'il semble qu'Omar Raddad ne peut être coupable qu'à l'exception de toute autre possibilité. Les négligences policières au cours de l'enquête ont ouvert la porte à tous les fantasmes d'erreur judiciaire. Il aurait donc fallu vérouiller les autres possibilités pour pouvoir, non plus affirmer, mais démontrer qu'Omar Raddad était coupable car c'était la seule possibilité.
Une démocratie judiciaire peut souffrir de relâcher un assassin faute de charge, mais ne peut pas tolérer d'enfermer un innocent faute d'alibi... c'est l'illustration de la formule "le doute doit profiter à l'accusé", et dans cette affaire, le doute ne découle pas des éléments relevés lors de l'enquête, mais des éléments que l'enquête aurait du vérifier.
Cordialement
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Mar 11 2009, 22:52    Sujet du message: Le dernier reportage télé Répondre en citant

marc13 a écrit:
Il n'y a pas d'erreur judiciaire avérée dénoncée par un intellectuel (le concept est encore à définir) depuis l'affaire Dreyfus. L'affaire Raddad n'est pas une erreur judiciaire, tout au plus peut être une erreur de justice.













Bonjour à tous,
Bonjour Marc13,







Bienvenu sur le forum et merci pour cette intervention pertinente et intéréssante. Je me permets de citer cette phrase puisée dans votre post. Car je suis en totale osmose avec ce qui est dit.



Erreur de justice..
Voici là un terme qui loin de me déplaire, au contraire, j'aime à retenir et à répéter.

Erreur de justice.

Il resterait et si cela était possible, à définir ou plutôt à situer à quel niveau de toute la hiérarchie et du système judiciaire, peut se produire une faille.
Et bien, sans doute, pourrait t'on dire que quelque soit le niveau de la machine judiciaire en route, la "faille " ou le " faux pas " peut surgir de n'importe où.
Et donc, de n'importe quel échelon.

Parfois des policiers et gendarmes font un travail exemplaire, complet, mais ensuite peuvent survenir des défaillances lors de l'instruction, de non respect des formes, ou négligences, etc, etc.
D'autres fois, c'est dès le début que les ratages ont lieu, et ainsi donc, le juge chargé de l'instruction sera privé d'éléments capitaux pour faire une instruction digne de ce nom.

Parfois aussi, lors de la conduite d'un procès tout simplement.


Combien d'affaires jugées aux assises ont laissé planer des doutes, des interrogations qui perdurent, et semblent n'avoir pas comblé le trou parfois béant qui est bien là, devant tous, et qui hélas pour les parties civiles, les familles des victimes,  devient très vite un gouffre sans fond dans lequel il continuent à sombrer pour le restant de leurs vies?

Une justice parfaite peut t'elle exister?
Il est vrai que tout citoyen a du mal à accepter le fait que la balance de la justice puisse parfois se tromper. Rater totalement la pesée du pour et du contre.
Mais une justice parfaite et absolue, est ce réaliste seulement de l'envisager?
Et d'un autre côté, comment en tant que citoyen, ne peut t'on exiger de la part de la république, ou désirer du plus profond de son être, une justice parfaite et absolue qui ne se tromperait jamais? La désirer ainsi est légitime......On voudrait tous une justrice parfaite.............!
Le débat est ouvert, et ce, depuis longtemps. Mais il est on ne peut plus difficile.

Il faudrait aussi définir le rôle et les responsabilités de chacun.  Et les conséquences induites directement , soit dans le sens positif, soit dans le sens négatif.

J'ai dans mes souvenirs ces affaires criminelles qui ont laissé derrière elles un goût d'inachevé.


Oui, le doute doit profiter à l"accusé.. C'est préférable.

Mais doit t'on dire " le doute " ou employer le pluriel?


Je parlais de l'affaire Dills car c'est sans doute l'affaire la plus inquiétante, du moins, dans ses suites et épisodes rocambolesques, sa conclusion.

Dills accusé, Dills passé aux aveux, Dills jugé et condamné,  avec des charges pratiquement indiscutables, est acquitté par le simple fait qu'un autre tueur se trouvait pas loin des lieux?

Est ce à dire que l'on aurait relâché Ranucci si par exemple Françis Haulme se serait trouvé à Marseille au même moment des faits?

Comment la présence de Haulme non loin des lieux a pu gommer tout ce qu'avait reconnu Dills devant les policiers et devant le psychiatre?
A commencer par la pierre qu'il avait décrite et reconnue dès qu'elle lui a été présentée?

On pourrait aussi citer l'affaire Celine Jourdan, cette fillette violée et assassinée à la Motte du Caire..  Et oui, encore le 04.
On se souvient du soutien à Roman....Je n'étonnerai personne je pense, si ma conviction personnelle est que Roman était bien impliqué d'une manière ou une autre dans le meurtre de Celine.........!

La question que je me pose est celle ci:  Est ce qu'un doute sur un point précis peut gommer ou anéantir 9 autres points reconnus et déclarés comme indiscutables?

Terrible question que voilà. 

On se souvient de l'affaire Simone Weber, les jurés n'ont pas retenu la préméditation...C'est incroyable, mais bien réel.
Oublié la location de la meuleuse à béton la veille, et les autres preuves de la préméditation du crime de Monsieur Hetier..

A l'inverse, on a parfois des juges qui sur simples délation ou témoignages souvent imprécis et légers vont incarcérer une personne, laquelle au régime de la préventive risque de se faire des mois de prison quand ce ne sont pas des années , et si celle ci est innocentée par la suite, et bien, la république considère que perdre quelques mois de sa vie n'est pas trop grave..

Oui la justice fait peur....
Elle ne rassure pas... Elle fait peur aux citoyens, et elle n'impressionne plus les délinquants ou criminels.

J'ai en mémoire l'histoire d'une mère de famille de Lepanges sur Vologne, laquelle avait été envoyée en prison par un juge qui avait estimé que les témoignages de 3 postières suffisaient pour cela......Voici qui est effrayant, voici ce qui terrifie.....!

Dans l'affaire Villemin d'ailleurs, jamais charognards n'auront été aussi nombreux et aptes à guetter le moindre revirement, afin de jeter de l'huile sur le feu.  Oublié le chagrin d'un couple qui non seulement souffrait de la perte de son enfant, mais qui se voyait devenir la cible de tous.......
Jamais je n'oublierai la scène qui s'est produite au cimetière..... C'est une honte pour la république que de permettre de pareilles choses.

En revanche, dans d'autres affaires, on relaxe, on innocente des personnes dont les comportements ont été souvent troubles, et ce, appuyé aussi par des indices matériels certains et irréfutables. L'affaire Pinneteau de Nice en est un exemple flagrant et tout aussi inquiétant...


Peut être qu'il serait temps que le pouvoir se penche sur la reconstruction d'un système de justice, mieux le définir, équilibrer les forces en présences, même si elles s'opposent, et ainsi redéfinir chaque maillon, lui attribuer un rôle bien précis duquel il ne pourrait sortir, et revoir les pouvoirs respectifs de chacun.
Le sort d'un individu doit t'il encore être dépendant d'un seul juge? A voir..

Quant au jugement lui même, en assises, il faudrait reféfinir la notion de doute.
Question qui heurte certains:  Un doute sur un seul  élément doit t'il noyer systématiquement tous les autres éléments dont nous sommes certains de leur fiabilité?

Le doute certes, mais ne pourrait t'on pas le graduer et le redéfinir?
Je ne sais... Mais je me pose la question....

Cordialement..........
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Oct 22 2009, 19:21    Sujet du message: Le dernier reportage télé Répondre en citant

Bonjour à tous.


Des nouvelles de Maitre Collard :



Apres " Coupable hier, coupable aujourd'hui? ", le trés médiathique Gilbert Collard poursuit sa collaboration

avec  la chaine Planéte Justice.

L'avocat proposera notamment une nouvelle collection de 10 documentaires ( de 52 minutes ) consacrés aux

" Grandes Evasions " de l'Histoire ( François Besse, Antonio Ferrara, Albert Spaggiari...)

A partir du 17 Novembre.


(  Il va de soit que cela ne concerne en rien Gaston Dominici qui fût beaucoup trop vieux pour se faire la belle! )


Cordialement.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:42    Sujet du message: Le dernier reportage télé

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Photothèque - Documents divers-Photos. -> Photos sur l'affaire-Documents Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com