Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse )
Aller à la page: <  1, 2, 316, 17, 18, 19  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> L'hypothèse de l'enlèvement des corps
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Ven Sep 23 2011, 21:10    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Bonsoir  tout le monde, 
 
Poitevin vous faites allusion à  WR, ce qui est bien vu de votre part; il ne vous a pas échappé aussi qu'en chassant sur ses terres et en utilisant  ses arguments que je développe, ceux-ci  se retournent contre lui.
Il prétend que les dépositions des cheminots l'ont été sous la contrainte, soufflées par Sébeille.
Pour cela Il est obligé de jeter la suspicion sur le témoignage de Ricard qui éclaire l'enquête tout en l'obscurcissant à son corps défendant ( encore que ), parce que mal approfondie.
L' utilisation de l'argument des hautes herbes se retournerait contre lui si A.D s'y trouvait dissimulée aux yeux de tous.
Il produit une lettre du Dr Dragon qui ne fait que transcrire honnêtement et postérieurement ses impressions relatives aux constats du 5 Août à savoir qu'en raison de la raideur cadavérique de A.D, lors du transport de son corps,, un ou ses membres n'auraient pas pu changer de position. Cela se retournerait encore contre lui tout en alimentant mon moulin si A.D n'avait pas changé de place.


Suite à  l'hypothèse du déplacement de J.D à la place de A.D, ce ne sont pas les cheminots qui décrètent qu'il s'agissait du déplacement de A.D mais bien le commissaire.
En supposant que Sébeille se soit douté, c'est mon opinion, qu'une supercherie pouvait en cacher une autre grâce aux confirmations tardives des 3 cheminots qui font suite à la déposition de Ricard, il se contente,( bouée salvatrice) de coincer le Tave qui ne peut nier le fait d'avoir déplacé un corps. Mais lequel en vérité ?
Même en poursuivant son avantage il ne pouvait mettre en doute la parole des 3 cheminots sur la présence ou non du lit de camp en bordure de la RN puisque Ricard dernier témoin ne prétendait pas que le lit  n'y était pas, il dit  qu'il ne la pas vu en passant à côté,  ni en ressortant du bivouac. ( ressorti par où ? mystère ) 


Faut t-il énumérer le nombre d'occasion ratée de voir ce lit invisible :
Gustave 2 fois , aller/retour.
Faustin  1 fois ,aller .
Clovis    1 fois, aller,1 fois de retour de la GT vers le talus en connaissance du drame.
Boyer idem 1 fois aller, 1 fois  de retour de la GT en compagnie de Clovis.
Ricard 1 fois en passant à côté 1 fois en ressortant du bivouac.


Pour une seule fois sans autres témoins que les cheminots de retour du talus.


Le déplacement de J.D avant le passage d'Olivier n'avait aucune obligation  qui puisse justifier son transport de l'autre côté de la route pour faire innocenter les Dominici . De fait ils n'en tiraient aucun bénéfice.


Lorsque les cheminots reviennent du talus, en passant près du mûrier ils aperçoivent un corps allongé entièrement recouvert sans avoir la possibilité de voir  un autre corps en retrait dans les herbes;.
Sans humanité ni curiosité légitime ils détalent pour éviter les gendarmes sans se préoccuper de savoir si c'était le père ou la mère .


Des 3 poseurs de rails, Clovis reste le seul sur place tout au moins à la ferme, Zézé peut s'y trouver aussi.
Gustave ne que peut redouter le témoignage d'Olivier, Clovis et le Tave  se rendent compte que même en niant être sorti du bivouac pour contrer Olivier, du chemin la vue du corps au découvert était inévitable.
La décision s'impose de soustraire de la vue ce cadavre .
Survient Ricard, qu'a t-il vu exactement ? on ne le saura jamais ,toujours est t-il qu'il se carapate en vitesse lui aussi.
Nous avons déjà évoqué son cas: Où se trouvait exactement sur le plateau de Ganagobie l'emplacement de son bivouac? a t-il entendu des cris?,a t-il vu la veille les flashs des tirs?  était  t-il mû par la curiosité de se rendre compte de visu sur place ? Ce qui pourrait expliquer son cheminement sur la RN en devançant son car.


Marie et Yvette peuvent croire qu'il n'a rien vu d'anormal puisqu'il ne dit rien lorsqu'il s'éloigne.
Toutefois  le clan reste sous le coup de son inévitable déposition l'affaire ébruitée 
Hypothèse :
Un corps devait être déplacé initialement avant l'intrusion de Ricard hors la vue du chemin pour couvrir Gustave.
 A.D serait dans les herbes ,JD sur la décharge.
Placer  J.D  après le départ de Ricard à proximité de A.D ferait deux corps en retrait peu ou prou côte à côte.
Ce qui ne pouvait coller avec la déposition éventuelle de Ricard qui " n'aurait " vu qu'un corps.


Evidemment l'option irrationnelle de déposer J.D en plein jour en face de la décharge parait  insensée en raison des risques encourus; mais si J.D n'a pu s'y rendre par ses moyens il a bien fallu le transporter tout aussi irrationnellement soit après le passage de Ricard, Dans ce cas connivences entre les cheminots Boyer beau frère, Faustin ami de la famille et ce au profit de Clovis et Gustave
Potentiellement  le Tave, son frère, son père, Zézé peuvent y participer.


Soit,  lorsque les cheminots sur le talus tournaient le dos à la décharge.
Ce qui les exonéreraient de toutes connivences. Clovis en particulier.


Ou,  faudra t -il se résoudre à ce que ce malheureux malgré une lombaire fracassée, touché à mort ,  zigzagant après un temps d'arrêt au puisard aille s'écrouler en face sans laisser de trace de sang sous son corps.
Bien amicalement Oryx


PS : Il va sans dire qu'en essayant de reconstituer au plus près par un tour de passe passe ce que Ricard avait vu il fallait replacer la couverture écossaise sur A.D.
 Mais grossière erreur dans tous les cas A.D gît à plat ventre.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven Sep 23 2011, 21:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven Sep 23 2011, 21:26    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Bonsoir à tous


Bonsoir et bienvenue Isnel
Je devine votre passion et votre enthousiasme mais de grâce levez le pied !
Pour utiliser une image ou une métaphore je dirais que c’est un peu comme si tous les soirs je m’installais sur le banc de la gare désaffecté de Lurs pour regarder passer tranquillement la micheline de 21h. Et un soir au lieu de la poussive Picasso, déboule un TGV à 300 km/h
Faisant voler en éclats les dernieres vitres encore intactes, virevolter les vieux papiers et journaux. Puis une fois le calme revenu et la poussiere retombée , je me découvre debout sur la quai hagard et en slip.


Jean Michel votre remarque est tres pertinente . Curieux n’est ce pas. ?
Ils sont tous cheminots, de surcroit liés entre eux par des liens d’amitié et/ou de parenté.
Un évenement majeur se produit ( l’éboulement sur la voie ferré), donc quelque chose qui les touche sur le plan professionnel, mais de plus cet évenement  survient chez un ami ou un parent, ces 2 faits ne peuvent que rentrer en synergie. Cela n’aurait dut etre que le sujet de conversation pendant le trajet à bicyclette en se rendant à la gare de Lurs. Roure ne pouvait les doubler sans en parler et leur donner rdv sur la voie. Cela semble incroyable aucun d’eux ne se soit rendu ne serait qu’a titre de curiosité sur le lieux de l’éboulement.


Vous avez raison :
On dirait que chacun a voulu éviter un périmètre bien précis , et attendre de voir les réactions des autres.


Cordialement
Revenir en haut
POIDEVIN


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2011
Messages: 83
Localisation: RP
Masculin
Point(s): 83
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Sep 24 2011, 07:14    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Bonjour Dixlouca, Cassandre, Oryx, Jean-Michel,
Bonjour tous les fidèles,

Oui ils sont tous de connivence, à des degrés divers: parents, amis, cheminots, anciens résistants FTP .... Même en associant Paul Maillet car les deux "révélations" de celui-ci semblent bien calculées ....

Dixlouca vous écrivez : " cela semble incroyable aucun d'eux ne se soit rendu ne serait-ce qu'à titre de curiosité sur les lieux de l'éboulement ".

Je ne comprends pas. Il me semble que Faustin Roure est bien descendu sur la voie constater l'éboulement.
D'ailleurs, il a pu apporter la preuve qu' en bifurquant après avoir passé le pont pour descendre sur la voie on ne pouvait pas voir la fillette qui gisait en contrebas du talus et il a apporté la preuve que Gustave mentait .....

Bonne journée à tous
_________________
Bien cordialement,
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Sam Sep 24 2011, 08:28    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Bonjour,
Une discussion entre les cheminots sur le talus au sujet de l'éboulement n'avait aucun intérêt, aucun danger ne menaçait la circulation des trains. 
Pas plus qu'en se rendant à la gare après la découverte des corps, d'autant que Clovis serait resté à la GT, Faustin file à Peyruis, Boyer regagne son poste en gare de Lurs probablement en compagnie de Drac dont on ne sait pas grand chose sinon qu'il s'était attardé en route occupé à fumer les vignes du Seigneur.


Ce qui interpelle et nous en avons largement débattu ( sous chapitre Des évidence page 19 )serait l'attitude de Roure qui dépasse sur la route ses coéquipiers sans les prévenir de l'incident survenu la veille sur la VF.


Ceci dit, il ne faut pas perdre de vue que nous phosphorons péniblement dans un chapitre consacré à l'éventuel enlèvement ou le déplacement des corps.
Et je constate que le fil des posts est rompu par un nouvel arrivant qui remet en vrac sur le tapis la totalité des incohérences des enquêtes alors que nous traitons d'un sujet spécifique dans un chapitre dédié uniquement à ces faits.
Cordialement Oryx
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Sam Sep 24 2011, 21:09    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Poidevin, Oryx
Vous avez raison de me reprendre de volée, je faisais allusion au peloton cycliste et non à l’avant-garde motorisée.
Oryx il est évident qu’une fois rendu sur le talus l’éboulement est relégué au second plan pour les raisons que nous connaissons. Mes remarques vont à la partie de trajet antérieure à leur arrivée à la Grand Terre. S’il est étrange que Roure ne les ait pas avertir en les doublant, je trouve également Étrange que les cheminots n’étaient pas au courant avant même leur dépassement par Rourre. Et à fortiori Clovis. Etrange aussi la manière dont le règlement SNCF a été bafoué.
Oui nous en avons déjà débattu, mais cela me permet de redire qu’il y a quelque chose de foireux dans la gestion de l’éboulement et que j’accorde plus de confiance à Ricard qu’aux agents SNCF.
Cordialement
Revenir en haut
POIDEVIN


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2011
Messages: 83
Localisation: RP
Masculin
Point(s): 83
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Sep 25 2011, 09:44    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Bonjour Dixlouca,
Bonjour tous les fidèles du forum,

Bien sûr, il peut paraitre étrange que Faustin Roure dépasse en vélomoteur les 2 cyclistes sans leur parler de l'éboulement dont Gustave était venu lui signaler, la veille vers 21h....
Mais qui sait s'ils n'étaient pas déjà au courant de cet événement....
Ils étaient, me semble t-il, tous voisins à Peyruis... et la veille, j'ai du mal à croire que Gustave se soit seulement contenté de prévenir Roure sans passer chez son frère ainé Clovis....
(De la même façon que nous pensons qu'au retour il se soit arrêté à La Serre pour récupérer Zézé et le ramener à la GT ) ....

Bon dimanche à tous
_________________
Bien cordialement,


Dernière édition par POIDEVIN le Lun Sep 26 2011, 07:27; édité 1 fois
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 436
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Dim Sep 25 2011, 22:31    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Bonsoir toutes et tous,
Salut Dixlouca , pas de problème nous sommes branchés sur la même longueur d'onde.
Si l'intuition d'une connivence entre les cheminots se concrétise au fil des posts, cela est dû à leur attitude.
En particulier celle de Clovis et de Roure, Boyer par suivisme, Drac est inexistant dans l'affaire.


Connivence= Mensonge. 
D'où entrave à la justice.


Il est difficilement acceptable que 3 de ces témoins n'ont pas su par ouï-dire dés les premiers instants et les jours suivants de l'enquête que la position de A.D en retrait ne correspondait pas à la réalité.
Nous savons que Roure devait rentrer déjeuner selon les déclarations de sa femme.  ( l'anecdote du quart de vin à la place du litre de vin le confirme)
Il serait donc passé devant la décharge deux fois  au moment de la pose de midi ( Lurs/Peyruis et de la reprise du travail Peyruis/Lurs, cela sans s'arrêter, et encore une fois en fin d'après-midi à 17h après le travail; nonobstant l'occasion du matin à  8 h de retour de Peyruis.
En matière de discrétion on ne peut mieux  pour ne pas déranger la gendarmerie et la police.


Il semblerait que ces témoins n'auraient été enregistrés sur PV qu'a partir du lendemain du 5 Août et les jours suivants. 
Le temps nécessaire de mettre les pendules à l'heure.


Quant à Clovis en compagnie de Maillet curieux comme une pie ,peut on imaginer que ce dernier ne se soit  pas rendu sur place pour voir la scène des crimes avant de déguster en compagnie d'autres personnes les cochonnailles mises généreusement à disposition par le papé sans que dans les conversations qui s'en suivirent sur l'emplacement du corps de A.D ne soit jamais évoqué.


Un passage de E.G page  31 explique bien la ou les raisons  qui ont conduit les enquêteurs à se fourvoyer.
La situation des corps sur le terrain s'est trouvée faussement figée durant 8 mois, Ricard rétabli la vérité sur la disparition d'un corps parallèle au véhicule.
Mais ce dernier comme les cheminots ne peuvent affirmer qu'il s'agit de AD c'est le commissaire qui le dit, tout comme à Gustave. 
Dans le cas contraire s'il avait précisé que c'était J. D , croyez vous que le Tave aurait détrompé le Commissaire ?


Les pages 31 et 32 de E.G sont assez révélatrices et transposables.


Extrait page 31 de E.G . 
" Un problème non résolu relève d'abord d'une question mal posée,avant même qu'interviennent les défauts de méthode. Le problème se transforme alors en ce qu'on appelle une énigme ".
Bien à vous Oryx


 
Revenir en haut
Cassandre


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 180
Localisation: Montpellier
Féminin
Point(s): 163
Moyenne de points: 0,91

MessagePosté le: Lun Sep 26 2011, 21:22    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Bonjour


Je vais faire bref ce soir, car hélas je ne peux pas trop rester.
Je vous pose à tous  une simple question, merci de répondre si vous le voulez bien, évidemment.
La voici:

  Êtes vous interpellé par le fait qu' à 6h et des poussières, Olivier le motard remarque les deux femmes en haut des escaliers de la sortie nord -ouest de la ferme. Et que plus tard, quand les cheminots arrivent, Boyer si je ne me trompe dira ne s'être pas arrêté au pont, mais être allé directement à la ferme, et qu'il remarquera Gustave qui attend je ne sais qui ou je ne sais quoi au même endroit où étaient les deux femmes auparavant?

Ma question est plutôt la suivante:  " Reliez vous les deux faits? Je veux dire la présence des femmes qui guettent à 6h, et Gustave qui guette à son tour aux alentours de 6h20 ou 6h30, je me souviens plus exactement de l'heure précise ?

Pardonnez cette question qui peut être vous paraitra stupide, mais j'aimerais avoir votre avis sur ce point.
Merci.

A bientôt

Marie-Val
Revenir en haut
Isnel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 102
Localisation: ribiers
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 102
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Sep 26 2011, 21:41    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

 Message déplacé et remis sur le bon sujet.



Merci de ne pas être hors sujet.
Ouvrez un sujet, ou cherchez celui qui est approprié afin de ne pas mélanger les discussions.
Merci encore de votre compréhension.
_________________
le commissaire chenevier dans son livre: gaston avoue avoir tiré une foi sur lady drumond, alors qu 'elle a recue troie balle venant d'orizon différente. gaston avoue avoir mis un coup de crosse sur la téte de la petite,c'est pas vraie
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Sep 27 2011, 21:02    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Bonsoir à tous
 

Bonsoir Cassandre
 

Rourre arrive sur site vers 6h30, Boyer passe devant peu après, devançant Clovis.
 

Vers 6h Gustave opère sur le campement, rien de surprenant à ce que dans cette phase délicate  les 2 femmes guettent et observent certainement avec angoisse les faits et gestes de Gustave.
On peut se demander d’ailleurs si Gustave était seul à ce moment là.
Apres le gros contretemps Olivier, Gustave rentre à la ferme pour instructionS.
Palabre sur la conduite à tenir suite à ce fâcheux problèmes. On décide de poursuivre, Yvette part vers Gyropey  retenir et retarder au maximum les gendarmes.
Donc Gustave la remplace au poste de guet.
Mais si Gustave la remplace au poste de guet c’est qu’ils y a d’autres personnes qui continuent d’opérer sur le site et qui ont besoin d’un appui tactique.
Cassandre suis-je dans les clous ? Parce qu’à part cela je cale.

 

Cordialement
Revenir en haut
Andrecaire


Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 19
Localisation: La Motte du Caire
Masculin
Point(s): 19
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Sep 27 2011, 22:01    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

       Bonsoir chers passionnés de ce forum,


Je vous salue toutes et tous,
veuillez me pardonnez, j'avais répondu longuement à la question de Cassandre ainsi que d'autres membres.
Mais au moment de valider ma réponse, je suis revenu sur " connexion "
J'ai donc été déconnecté malgré moi, et tout est parti dans la nature.
Je vais donc tout reprendre, mais sur texte, et je viendrai coller ici ma réponse. Je ne prends pas le risque que cela se reproduise.


Amitié à toutes et à tous.

André.
Revenir en haut
Andrecaire


Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 19
Localisation: La Motte du Caire
Masculin
Point(s): 19
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Sep 27 2011, 23:13    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

   


           Bonsoir chers passionnés de ce forum,

Je viens coller ici ce que j'ai du écrire sur le bloc note de Windows, j'espère que rien ne sera perturbé.
Mais je ne voulais pas prendre le risque de tout perdre de nouveau.
J'espère que la forme de mon message ne sera pas trop altérée.
J'avoue que j'ai cherché à être le plus bref possible, mais je doute d'y être parvenu.



Bonsoir à tout le monde,


je me permets donc de répondre à la question posée par Cassandre ainsi que par d'autres membres.
J'en profite pour vous remercier Cassandre ( Valérie ) pour votre délicate attention. Vous trouverez d'ailleurs un document intéressant que je viens de vous envoyer à votre adresse mail.
Merci. ( Pardon pour cette petite parenthèse laquelle n'a rien à voir avec l'affaire ).

Vous me demandez si cet homme ( Jack Drummond ) a pu se mouvoir après de telles blessures, et ce, quelque soit la chronologie des tirs.
Je suis extrêmement gêné, car comme je l'avais dit auparavant, ce rapport médico-légal est très basique.
trop de détails lesquels auraient été bien utiles n'y figurent pas.


A la lecture de ceci:   Le corps de la première vertèbre lombaire est fracturé.


oui, mais ensuite?


Qu'en est'il des parties molles para-vertébrales? Quel est l'état des racines ou des fibres nerveuses? Rien, aucun  détail sur le le complexe ligamentaire arrière de la colonne vertébrale. Je m'arrête là.


Dans la plupart des cas, une fracture de vertèbre lombaire ne provoque pas une paralysie.Mais à propos de la victime Jack Drummond, nous ne sommes pas en présence d'un tassement ou d'une banale chute de cheval, mais d'une blessure par arme à feu, et par balle.
La L1 est particulièrement très délicate. Il est reconnu dans la plupart des services qu'une lésion située entre la L2 et la 7e vertèbre cervicale cause bien des soucis.
Ce rapport est imprécis, mais je ne veux en aucun cas accabler ces médecins qui ont du faire de leur mieux, et je n'oublie pas le contexte dans lequel ils ont du pratiquer cette autopsie.
Je vais donc procéder différemment pour en tirer une conclusion.

Je me permets également de citer ceci.


Le plastron thoracique enlevé, nous remarquons que la partie antérieure de la septième côte droite est fracturée et qu'il en est de même de la partie antérieure de la quatrième côte droite. Ces fractures sont comminutives, c'est-à-dire à plusieurs fragments.
Le poumon droit baigne dans une abondante quantité de sang liquide (trois quarts de litre environ), le parenchyme noirâtre est affaissé. Son lobe supérieur est intact. Son lobe moyen est largement déchiré, on voit une grande plaie, à direction postéro-antérieure, située immédiatement au-dessous de la scissure inter-lobaire. La base du poumon adhère fortement à la coupole diaphragmatique.
Le poumon gauche paraît intact ; il est de coloration foncée ; il est affaissé. À la section, son parenchyme est noirâtre ; les bronches ne laissent sourdre qu'une mucosité légèrement hémorragique.
Le péricarde est normal, intact.


Le cœur, vide de sang, est intact ; ses valvules sont saines. Les gros vaisseaux, aorte, veines pulmonaires, artère pulmonaire, ne sont pas altérés.
L'estomac renferme cent grammes environ d'une purée brunâtre correspondant à la fin de la digestion ; ce résidu n'a pas d'odeur alcoolique.
Les intestins n'offrent pas d'altérations traumatiques ou pathologiques ; ils sont fortement distendus par des gaz. L'appendice volumineux est sain.
Le foie porte une plaie intéressant à la fois son lobe droit et son lobe moyen. Cette plaie, qui se dirige d'arrière en avant, traverse l'organe dans toute son épaisseur. Son orifice d'entrée siège sur le bord postérieur du foie ; d'abord ovalaire, de la dimension de la pointe de l'index, il va en s'évasant en atteignant la face antérieure de l'organe où il donne l'impression d'avoir provoqué un véritable éclatement du parenchyme. Sur cette dernière face, la plaie hépatique mesure 6 centimètres environ de largeur. La quantité de sang répandue, tant au niveau de la blessure que dans la cavité abdominale, est minime par rapport à l'abondante hémorragie thoracique que nous avons signalée plus haut.
La vessie est vide. Les reins et la rate sont normaux.
Le corps de la première vertèbre lombaire est fracturé.

Et encore ceci:


 Au niveau de la partie supérieure des lombes par un projectile (une balle également de gros calibre) qui a pénétré dans le corps au niveau de la première lombaire et qui est sorti à la face antérieure du thorax, au niveau du sixième cartilage costal droit. Ce projectile, après avoir fracturé la première lombaire, a traversé le foie, d'arrière en avant, en provoquant une vaste plaie des lobes moyen et droit.


  - - - - -

  Ces fractures sont comminutives.

  Il y a d'autres grandes lignes issues de ce rapport qui sont malgré tout très précieuses.

  Je vais vous épargner de longs paragraphes, dont les termes pourraient sembler bien rébarbatifs et qui décourageraient sans doute  la lecture.
  je vais essayer d'être clair et précis afin de répondre à la question posée.

  J'en déduis donc ceci:

  Quelque soit l'ordre des tirs, c'est à dire la chronologie de ceux ci, et donc, la chronologie des lésions occasionnées par ces tirs, la victime a du ressentir une douleur d'une telle intensité que celle ci a du lui ôter toute faculté d'orientation, de raisonnement, et de réactions. Certains réflexes sont alors impossibles.
 La douleur ressentie lors des lésions dans la région vertébrale ( Avec les éléments dont nous disposons aussi sur certains organes ), aussi bien que les lésions de la région thoracique ont provoqué sans l'ombre d'un doute une douleur dépassant de loin la limite du supportable.
 Le seul réflexe que peut avoir la victime, est de tenter de diminuer la douleur en respirant le plus faiblement possible.


   La personne atteinte aura le réflexe de diminuer la douleur en respirant le plus faiblement possible.
   Ce qui est illusoire, la douleur est toujours intense, insupportable avec blocage de l'inspiration   profonde.
  On va aussi contourner les lésions du parenchyme pulmonaire par plaie directe ou par contusion pulmonaire qui altèrent grandement les échanges gazeux.
 Je vais aussi vous épargner d'autres détails et oublier volontairement de parler de ces fractures  comminutives, oublier aussi  ce qu'on appelle vulgairement
 " embrochage du poumon "   ( Le rapport fort heureusement donne certaines indications qui , malgré l'absence de détails précis ,permettent malgré tout une évaluation objective ). Jack Drummond a été tué par arme à feu, une carabine de guerre. Donc, les fractures des côtes et ce qu'elles ont pu engendrer est relativement  clair.

 Comme je vous le disais, les grandes lignes de ce rapport, fort heureusement, sont tout de même assez claires pour évaluer les dégâts sur la malheureuse victime.

 Les blessures de la victime étaient d'une extrême gravité qui engagaient le pronostic vital dans un délai très court, pratiquement immédiat.
 La quantité de sang perdue devait être très importante.

Chaque côté du thorax peut contenir en moyenne  jusqu'à 30 à 40% du volume de sang d'un individu.
Donc, en résumé on peut en déduire que:
Que les premières lésions, qu'elles  aient été celles de la région thoracique ou de la région vertébrale, , et donc, en passant outre la chronologie, ont été très douloureuses, et ont certainement privé la victime de ses facultés citées en avant.La douleur ressentie par la victime devait être insoutenable, insupportable.
Ces lésions étaient d'une extrême gravité. En lisant le rapport, et même si je regrette l'absence de certains détails, sachant ce qui a occasionné ces lésions, et si on me demande si cet homme a pu se mouvoir , et ce, quelque soit l'ordre des tirs, ma réponse est NON.


J'ai constaté beaucoup de choses surprenantes lors de toute ma modeste carrière de médecin, mais il en est pour les surprises comme pour beaucoup d'autres choses.
Elles ont une limite. Hélas. Et dans le cas de Jack Drummond, celles ci sont précises, et évidentes.
Jack Drummond n'a pu se mouvoir. Quelles que soient les premières lésions ( La chronologie n'a plus d'importance ) cet homme était privé de la capacité de déplacement. La douleur insupportable, ajoutée aux dégâts subis par son organisme l'empêchaient de toute réaction.
Il a du s'abattre au sol très très vite. Soit il a été abattu du côté de la route, là où on a retrouvé son corps. Et donc, il a reçu tous les projectiles alors qu'il se trouvait de ce côté de la route, soit, il a été abattu du côté opposé, et donc, transporté par la suite alors qu'il était déjà mort, évidemment.

L'intensité de la douleur, ajoutée à des lésions physiologiques d'une exrême gravité écartent toute capacité de se mouvoir.

Tout au plus, a t'il pu se mouvoir sur deux pas, peut être trois, et s'écrouler au sol en un temps de trois à quatre  secondes au grand maximum, et je suis optimiste quand je parle de quatre secondes.

Les dégâts sont condisérables, il n'avait aucune chance de survivre. La mort a du être quasi-instantanée.






Un dernier détail, dans le rapport il est spécifié ceci: La vessie est vide. Les reins et la rate sont normaux.
La vessie était vide, et cela est bien précisé. J'ai lu si j'ai bonne mémoire, que les enquêteurs ont envisagé que la victime ait pu uriner juste avant d'être assassinée, ce qui est fort possible. Ce qui me surprend, c'est ce que je n'ai lu nulle part que cela ait pu être causé par l'intensité de la douleur, par la peur ressentie par la victime, ( Le terme de grande frayeur serait plus juste ) et aussi par certaines lésions présentes et constatées sur Jack Drummond. C'est plus que surprenant, pour ne pas dire que c'est avoir simplifié les choses à excès. Ce que je ne peux comprendre. Il me semble bien que des médecins ont déposé au procès, ont'ils seulement évoqué cette cause possible? Je l'ignore.



Voici ma modeste contribution,
J'espère avoir été clair, précis.
Et avoir répondu comme vous le souhaitiez à votre question.
Pardonnez la forme de mon texte, mais j'avoue qu'après avoir perdu le premier, j'ai du écrire celui ci dans le bloc note, et avec une certaine rapidité.

Pour le reste, vous êtes plus aptes que moi à étudier les contours de cette affaire, et je vous félicite toutes et tous pour cette volonté de chercher à comprendre, ainsi que pour vos facultés d'analyses certaines.
Je demeure un de vos fidèles lecteurs.
Je ne vous dis pas adieu, fort heureusement, mais à bientôt.
( C'est une bonne année pour les champignons, du moins , dans ma région )


Amitié à toutes et à tous.



André.
  
Revenir en haut
Isnel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 102
Localisation: ribiers
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 102
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Sep 28 2011, 15:11    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

bonjour tout le monde je vous invite a allé voir mon dernier commentaire sur ce blog dans la rubrique réservé au sujet: un deuxieme tireur ou pas? posté le 28/09/11et la veille aussi mercie a tous.
_________________
le commissaire chenevier dans son livre: gaston avoue avoir tiré une foi sur lady drumond, alors qu 'elle a recue troie balle venant d'orizon différente. gaston avoue avoir mis un coup de crosse sur la téte de la petite,c'est pas vraie
Revenir en haut
Cassandre


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2010
Messages: 180
Localisation: Montpellier
Féminin
Point(s): 163
Moyenne de points: 0,91

MessagePosté le: Mer Sep 28 2011, 18:41    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

    Bonjour

et bonjour André.


Merci pour tout ça.
Et aussi pour ce que vous savez.
Merci mille fois, et même plus que ça encore.

A bientôt j'espère

Marie-Val
Revenir en haut
Jean Michel 26


Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2010
Messages: 236
Localisation: Pierrelongue
Point(s): 236
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mer Sep 28 2011, 19:55    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse ) Répondre en citant

Salut



 Soit il a été abattu du côté de la route, là où on a retrouvé son corps. Et donc, il a reçu tous les projectiles alors qu'il se trouvait de ce côté de la route, soit, il a été abattu du côté opposé, et donc, transporté par la suite alors qu'il était déjà mort, évidemment.





On peut éliminer la première hypothèse , vu qu'il y avait pas de sang du côté opposé à la voiture . donc................
Bon, ben on avance un peu lol.

@+
Jeanmi



_________________
Sport toujours et encore
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:44    Sujet du message: L'enlèvement des corps.. ( l'hypothèse )

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> L'hypothèse de l'enlèvement des corps Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 316, 17, 18, 19  >
Page 17 sur 19

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com