Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La plante de pieds d'Elisabeth.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les constatations -> Sur les lieux, les enquêteurs procèdent aux premières constatations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lure04


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 29
Localisation: 04
Point(s): 29
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Juil 14 2009, 03:32    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour le Forum.

Bonjour Lederangeur.



Citation:
Quant au fait qu'un homme ivre ne soit pas capable d'abattre un couple de touristes avec une enfant, un soir de pleine lune, à peut être 2 ou 3m de distance maximun, en tirant 7 fois, et bien , cela ne me surprend pas.C'est même très réaliste , crédible.




Dans ces conditions, cela voudrait dire que contrairement à ce qu'il a été admis par les enquêteurs que la Rockola fonctionnait normalement.

7 coups en réarmant à chaque fois, c'est matériellement impossible.

Et puis ça ne correspondrait pas du tout à la cadence des tirs entendus de l'autre côté de la Durance.

Donc, si c'est Gaston qui a tiré, il faut obligatoirement admettre que la carabine était en bon état de marche et que les cartouches étaient encore

de bonne qualité.

Mais alors pourquoi ce qui a été retrouvé dans le gravier, prouverait le contraire?

Par quel bout qu'on la prenne, cette affaire, n'est jamais claire et limpide!

C'est le seul point qui laisse des doûte sur la présence de Gaston avec la carabine sur le terre-plein cette nuit là.

Il faut bien le reconnaitre!

Tout cela ne fait pas de Gaston un innocent, loin de là!

Mais ça améne tout naturellement des interrogations sur la présence de Gustave, qui dans le scénario du crime, pourrait

avantageusement prendre la place de son pére!

Car en dehors de Gustave, dans l'état actuel de nos connaissances de l'espace temps 23h30-1h du matin, à qui peut-on

penser d'autre?

Roger Perrin est à exclure d'emblée!

Trop décontracté lorsqu'on cherche à l'impliquer.

Pour conclure, je pense qu' il est difficile d'avoir une idée bien arrétée sur cette soirée.

Personnellement, j'evolue en permanance entre hésitations et certitudes.

Ce qui n'est pas rassurant. 


Cordialement.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar Juil 14 2009, 03:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Oct 21 2009, 21:26    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous

Le scénario imaginé très tôt par sébeille, concernant Elisabeth, c'est à dire, fuite de la gamine vers le talus, et la blessure par balle entre le pont et le campement a suscité à juste titre les interrogations sur l'etat propres de ses pieds.
Il a été aussi débattu sur l'etat du pyjama qui aurait du etre taché , ne serait que par le sang de la blessure à l'oreille s' ecoulant par gravité pendant le trajet "entree du pont - talus ",  trajet de quelques bonnes dizaines de metres.

Mais si on a beaucoup parlé des pieds, je n'ai pas de mémoire entendu parlé des mains et ce nulle part.
Si le dr Dragon a méticuleusement décrit les pieds, il ne dit rien des mains, c'est que vraissemblablemment ,il n'y a rien à dire sur celle çi.

Par expérience personnelle, j'ai de nombreuses fois pris des coups à la tete ou ailleurs, et instinctivement j'ai porté les mains sur ma blessure pour tenter d'en attenué la douleur.

Hors , point de sang sur les mains d'Elisabeth.
Ce qui veut dire qu'elle n' a pas porté sa main sur sa blessure, ni pendant sa fuite, ni pendant qu'elle etait soit disant à genoux dans l'attente du coups de grâce.


Cordialement
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Oct 22 2009, 00:20    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Bonjour Dixlouca.




Citation:
Hors , point de sang sur les mains d'Elisabeth. Ce qui veut dire qu'elle n' a pas porté sa main sur sa blessure, ni pendant sa fuite, ni pendant qu'elle etait soit disant à genoux dans l'attente du coups de grâce.



Et si elle a reçu le coup de grâce à la ferme, alors qu'elle était évanouie ou inconsciente, et qu'on l'ait nettoyée, lavée, habillée d'un pyjama ( qu'elle n'aurait

pas portée sur elle auparavent ), l'illusion est parfaite!


Nous voilà parti sur la pauvre petite comdamnée suppliant son bourreau, apres une course fosse l'acculant au talus de la Durance.

Ce scénario retenu dés le début de l'enquête par Sébeille a été pervers de par sa conclusion trop simple et réductrice.

( Ainsi,  William Reymond a eu tout le loisir de pouvoir inventer dans son livre l'épisode des photos  faites le lendemain avec des manequins!

 Le comble! )

N'oublions pas ( page 94 de Sultan et Deniau ) que Gaston en arrive à dire :


A 6 heures j'ai vu l'enfant, elle était raide!



Juste un peu avant, Elisabeth était toujours a la ferme, et il a bien fallu se decider à la transporter

et déposer quelque part de crédible, pres du campement! 

Cordialement.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Oct 22 2009, 21:01    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous


Dans mon post précédent j'avais oublie aussi de mentionner aussi l'etrange sérénité du visage d' Elisabeth.
Pour une enfant qui vient de fuir devant un tireur fou, et qui attent le coup de grave, ce visage angelique est surprenant.

Des pieds nus qui sont propre.
Un pyjama également propre
Des mains propres
Un visage serein

Ces détails pris séparement peuvent etre admis, mais additionné cela commence à me faire douter fortementsur sa fuite vers la Durance. 



Et si elle a reçu le coup de grâce à la ferme, alors qu'elle était évanouie ou inconsciente, et qu'on l'ait nettoyée, lavée, habillée d'un pyjama ( qu'elle n'aurait
pas portée sur elle auparavent ), l'illusion est parfaite



Achevée à la ferme, je ne pense pas à cause du morceau de crosse trouvée près d'elle.
Par contre un séjour à la ferme, j'y serai favorarable.

Séjour à la ferme, implique meurtre dED beaucoup plus tard que ses parents.
Et je suis tres tenté de croire qu'elle a été tué vers 4H30 sur le talus.

Mais dans ce cas de figure, un détail me génait, pourquoi se promener avec une carabine sans munitions, beaucoup plus tard que les premiers
meurtres.

Une remarque de Lederangeur me donne peut etre une explication.
Cette remarque concernait la cadence des tirs :
"on pouvait les compter"

Et si le porteur de la carabine en route vers le talus , avait compter le nombre de coups, et qu'il ignorait l'éjection de cartouches non
tiré, il pensait de ce fait etre en possession d'une arme prete à tirer au cas ou.


Cordialement

 
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven Oct 23 2009, 00:09    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Bonjour Dixlouca.



Citation:
Et je suis tres tenté de croire qu'elle a été tué vers 4H30 sur le talus.



Mais mais alors pourquoi :

Citation:
Des pieds nus qui sont propre. Un pyjama également propre
Des mains propres
Un visage serein


Réponse :

C'est par ce qu'à mon avis elle a été porté dans l'état sur le talus.



Citation:
Achevée à la ferme, je ne pense pas à cause du morceau de crosse trouvée près d'elle.


Elisabeth a été transportéé à mon avis dans une couverture, un drap, que sais-je, tenue par 2 membres de la famille

ainsi que la carabine en 2 morceaux, puis déposée là où on l'a trouvée. ( Le morceau de crosse avec. N'oublions pas

qu'il était à coté du visage d'Elisabeth et non pas sous son crane. ) 

Je ne vois pas d'autres explications.

Sinon il faut admettre que c'est au talus qu'elle a été assassinée, nettoyée,lavée, habillée du pyjama.

( Tout cela au clair de lune, avec les moyens du bords, loin de la ferme! )

C'est pourquoi je penche plus pour " tout à eu lieu à la ferme ", malgré que ça paraisse incroyable par la

violence, la préméditation, et l'abomination du déroulement de cet assassinat.


Cordialement.
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Oct 24 2009, 09:11    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous,



 " A ce moment, la petite est sortie de la voiture par la porte arrière "

J'ai tiré une première fois. Le coup a raté. Une seconde fois, j'ai manqué mon but. Puis je me suis aperçu que je n'avais plus de balle dans le chargeur. Je n'ai pu d'ailleurs m'expliquer cette circonstance car je croyais le chargeur plein. Certainement, j'avais dû perdre des cartouches en route (sic). J'ai dû perdre aussi les deux ou trois cartouches que j'avais mises dans ma poche au moment où j'avais pris ma carabine dans le garage.

« J'ai vu que la petite traversait le pont et dévalait le talus. Je me demande comment je l'ai rattrapée. Quand je suis arrivé sur elle, elle se trouvait à genoux. Elle m'a regardé, mais elle ne m'a rien dit. Elle n'a pas crié. J'ai saisi l'arme par le canon et lui en ait envoyé un coup  sur la tête.  J'étais  saoul,  je ne savais plus  « que  je   faisais.  J'étais  fou.

«   J'affirme   qu'au   premier   coup   la   carabine   s'est cassée.   L'enfant  s'est  affaissée  de   suite   sans  même   mir.  J'ai fait quelques pas vers la Durance
 "


Cette déclaration de Gaston Dominici est outrageante de par ses incohérences, son illogisme, et enfin, comment ne pas voir que le patriarche encore et toujours ne cherche qu'à minimiser ses actes.

Il a même le temps de réaliser que son chargeur est vide, et voici que pendant ce temps, une enfant qui a assisté au meurtre de ses parents, une fois arrivée sur le talus, va attendre " gentiment " l'assassin, et cette même enfant, à genoux, et sans crier, sans hurler, bien tranquillement, va se retourner vers le monstre et attendre le plus sereinement possible les coups qui vont lui être fatals.


Et c'est cette histoire insensée et totalement incohérente que nous devrions gober?
Et c'est pourtant ce qui a été retenu officiellement à l'époque.
Triste constat d'échec d'une justice qui n'a pas voulu aller plus loin dans la recherche de l'absolue vérité sur cette affaire.

Rien ne tient..
Absolument rien!


Le vieux  minimise, comme à son habitude.

 " Un seul coup a suffit "

 " L'enfant s'est affaissée de suite sans gémir "


 " J'étais saoûl, je ne savais plus ce que je faisais "

Il se demande comment il l'a rattrapée, et en effet, même si Gaston a prouvé qu'il savait  "oublier " sa canne, et qu'il savait aussi courir comme quelqu'un qui est en pleine possession de ses moyens, on peut se demander pourquoi l'enfant, une fois arrivée sur le talus, va subitement stopper sa fuite pour attendre d'être mise à mort par l'assassin de ses parents. Et en plus, celle ci, ne crie pas, ne se protège pas des mains, alors que ce réflexe serait naturel, et on peut même dire qu'il serait obligatoire.

Mais non, rien de tout cela.



" Ensuite je suis revenu sur mes pas. J'ai constaté que la petite était morte puisqu'elle ne remuait plus et c'est alors que je suis allé me laver les mains."


Allons! Cette enfant qui aurait remué le bras 4 à 5 h plus tard, et en ce moment si proche de son agression était totalement immobile sans aucun signe de vie?
Curieux tout de même.  On va dire plutôt que ce n'est pas curieux, mais que c'est totalement impossible.

"   J'affirme   qu'au   premier   coup   la   carabine   s'est cassée. "


Une seule chose ressort avec insistance des déclarations du patriarche,
Il ya toujours une seule fois.

« La femme s'est mise à crier. Me retournant vers elle, j'ai tiré dans sa direction. Je ne me souviens pas si, sur elle, j'ai tiré une fois ou deux fois.

J'affirme   qu'au   premier   coup   la   carabine   s'est cassée

 J'ai saisi l'arme par le canon et lui en ait envoyé un coup  sur la tête.


L'enfant  s'est  affaissée  de   suite   sans  même   mir


Si la carabine s'était cassée dès le premier coup, jamais, les légistes n'auraient constaté les impacts de plusieurs coups qui ont été assénés à cette malheureuse enfant........Or, il est indiscutable que plusieurs coups ont été portés.



Non, décidément, rien ne tient.....
L'enfant a subi un autre sort.
le scénario donné par Gaston Dominici ne tient pas. Il est incohérent dans sa totalité.
Souvenons nous de l'embarras général de la part des membres de ce clan, dès lors que les enquêteurs questionnaient à propos de l'enfant.


Cette enfant est arrivée sur le talus déjà inconsciente.
Elle n'a pas pu courir et attendre sagement son bourreau, comme cela a été raconté par Gaston Dominici.
Cette enfant n'a pu rester 3 ou 4h sur le bord de la route.
Je vous laisse imaginer la discrétion ainsi que les risques encourus si tel avait été le cas.
Et enfin, la position de l'enfant, la gestuelle fixe du cadavre, et un tas d'autres éléments ne peuvent que s'opposer à la version Gastonienne.

Et puis, il y a ceci, ne l'oublions pas:

" La petite, on savait pas quoi en faire "


Amicalement.............
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Oct 24 2009, 10:28    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Salut Lederangeur.


Super post, comme d'habitude, trés documenté, bien écrit.




Citation:
Et c'est cette histoire insensée et totalement incohérente que nous devrions gober?Et c'est pourtant ce qui a été retenu officiellement à l'époque.
Triste constat d'échec d'une justice qui n'a pas voulu aller plus loin dans la recherche de l'absolue vérité sur cette affaire.

Rien ne tient..
Absolument rien!


Absolument d'accord avec toi!


Toute l'affaire, et surtout son traitement, est du même genre.


Sebeille et Péries ont joués les aveugles ou les incompétants?


A nous de le vérifier, l'avenir nous le dira!


Cordialement.


Dernière édition par Bonanza le Sam Oct 24 2009, 11:10; édité 1 fois
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Sam Oct 24 2009, 10:41    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour


je suis absolument d'accord avec vous tous qui pensez que rien ne s'est passé comme le prétendait Dominici, surtout en ce qui concerne cette pauvre enfant.
Je ne peux argumenter à ce sujet, beaucoup de choses ont été dites. Mais j'apprécie vos remarques et la minutie de vos recherches des détails.
Si je comprends bien, l'enfant aurait été retenue quelque part et non sur le campement et encore moins sur le talus.
pour la phrase " la petite on ne savait pas quoi en faire "
pourriez vous m'en indiquer la source s'il vous plaît?
merci

salutations
Revenir en haut
oryx


Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 437
Masculin
Point(s): 487
Moyenne de points: 1,11

MessagePosté le: Sam Oct 24 2009, 15:49    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour ,


Gabriel Domennech   Page  497  réédition.
A revoir :
Les médias à l'origine de toutes les rumeurs


POST  du    4   MAI    28 . 23
POST  du  10  MAI     20 . 28


Amicalement Oryx
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Oct 24 2009, 18:19    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous.


Pour éviter les recherches et avoir tout sous la main


POST D'ORYX DU 4 MAI :

+++++++++++++++



Bonjour à tous,Bonjour Dixlouca,Vous faites allusion à un paragraphe que l'on peut lire dans l'ouvrage de Gabriel Domenech page 497-réédition de : Et si c'était bien lui ?


5°  La petite Elisabeth a été tuée longtemps après ses parents. On ne savait plus qu'en faire ! Sa mort a été décidée lors d'un conseil de famille présidé par Yvette d'où le " Vieux" a été exclu ".
 Ces propos évoqués par l'auteur font suite aux déclarations du condamné à mort à l'un de ses avocats après la sentence, révélations rapportées au journaliste Jacques Chapus et immédiatement imprimées dans France Soir.


A ma connaissance, dans la deuxième enquête aucun document officiel ne fait mention à des déclarations aussi compromettantes qui impliqueraient le clan dans sa totalité.
Tout en étant indéfini, le ON est accusateur en soi pour le locuteur, et révélé par la Défense ces aveux à la presse auraient été suicidaires pour leur client.
Si nous devions nous référer uniquement aux écrits et paroles de ce journaliste nous serions bien mal dans notre quête de la vérité.


D'autre part il est question d'un conseil de famille qui aurait décidé du sort de la jeune fille, dont on aurait exclu le vieux. Alors là sourions un peu, un conseil plutôt restreint ! le papé exclu, la vieille paysanne comptant pour du beurre, ne resterait que le fils et sa femme, bien sûr nous pourrions y  ajouter le petit-fils mais là encore aucune preuve de sa présence.


Si l'authenticité des  propos tenus par le patriarche ne sont  que fabulations journalistique il est bien évident que bon nombre d'hypothèses évoquées seront rendues caduques.
Nous comprenons très bien que:
-  la mort différée de l'enfant longtemps après les parents, sa présence entravée, évanouie, blessée ou non à la ferme
- son achèvement tardif (plusieurs heures) avec une arme chargeur vide revenue de la GT sur les lieux du drame, ou alors oubliée momentanément  sur place (mais on se demande où ? en tous les cas pas sur le talus)
- jusqu'à la funeste reprise en main de la carabine pour faire taire définitivement la fillette
.... et bien tout cela serait remis en question.


Peut être suis-je dans l'erreur ? Si vous avez des éléments confirmant ces faits je suis preneur, ne disposant pas de l'ensemble de tous les livres parus, ni de l'élément indispensable à savoir l'article dans son intégralité de M. Chapus.
Levons le voile.


Bien cordialement 
Oryx



POST D'ORYX DU 10 MAI :

++++++++++++++++++






Bonjour  à tous,En page 497 du livre de G .Domenech relatant des déclarations accusatrices importantes du patriarche, dont aurait bénéficié l'envoyé spécial de France Soir par la bouche même d'un avocat de la défense, nous nous apercevons que le futur élu député des Basses Alpes de l'époque a écrit :


"Ces choses importantes, c'est donc Jacques Chapus qui les " sortira " dans   "France Soir "


Il est clair me semble t 'il que la mise entre guillemets de " sortira" laisse à penser que le primo écrivain sur le terrain, met en doute sérieusement de telles déclarations et je suis aussi de cet avis.
Tout en y mettant les mêmes formes, il n'en reste pas moins que ce journaliste a péché par imagination, ou tout au moins n'a pas essayé de rectifier en temps utile l'article "tronqué" par son rédacteur en chef du 100 rue Réaumur, ou bien il ne s'est pas désolidarisé du linotypiste responsable de la mise en page, si c'était lui le mis en cause qui soit dit en passant à sa décharge, bien trop souvent, pour insérer un maximum d'infos sur la Une, instrumente sans discernement à la manière d'un Jivaros coupeur de têtes.


Sans vouloir enfoncer le clou, comment ne pas être surpris plus encore par ses déclarations verbales devant les caméras du cinéaste réalisateur O. Wells quand il affirme, malgré la couverture effrénée de l'affaire par sa présence durant l'enquête, qu'il puisse pouvoir déclamer trois ans après les faits en 1955 que lady Ann a été découverte par la police sous un lit de camps et atteinte de trois balles dans le dos, que Sir Jack  lui a reçu quatre balles dans le dos plus une cinquième qui l'a atteint dans la main, ce qui interpelle quand même O.  Wells  dans cette séquence.
On ne peut que rester pantois devant ce tissu de contre-vérité inadmissible de la part d'un envoyé spécial qui a bénéficié auprès des autorités de toutes les facilités possibles aussi bien en communications, confidences officieuses que passe-droit sur le terrain.
Et je me fais violence pour éviter à posteriori un commentaire quelconque sur le fait qu'il ait pu être appelé à la barre au cours du procès en vertu du pouvoir discrétionnaire du président.


A décharge pour l'accusé de la GT en toute objectivité, l'extrême mollesse de la défense sur ce sujet a été préjudiciable au prévenu.


S'il nous faut donc dégraisser le Mammouth, alléger les étagères, éliminer les invraisemblables compilations sédimenteuses - face à ce problème  et sur la teneur des propos du vieux berger retranscrits dans l'article de ce journal il faut trancher la question, la réponse est simple : oui/vrai ou non/faux.


En ce qui me concerne  non faux ! 
A votre avis ?
Cordialement,







Un petit commentaire tout de même :



Les posts d'Oryx sont excellents.



Un vrai régal pour les amateurs d'exactitude et de détails.



Et puis parfaites analyses.


Difficile de faire mieux.




Cordialement.
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Oct 24 2009, 18:46    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous.

Bonsoir Oryx.



Citation:
S'il nous faut donc dégraisser le Mammouth, alléger les étagères, éliminer les invraisemblables compilations sédimenteuses - face à ce problème  et sur la teneur des propos du vieux berger retranscrits dans l'article de ce journal il faut trancher la question, la réponse est simple : oui/vrai ou non/faux.


Ce post m'avait échappé.
J'en ignore la raison!


Difficile avec Chapus de bien cerner la vérité!

Je le comparerais à Frédéric Pottecher et sa façon de raconter les choses.

Souvent bien romancées, tres loin de la vérité, parfois totalement inexactes et inventées.


Mais malgré tout, sur ce point particulier, j'ai bien peur que Gaston ait réellement prononcé cette phrase

tant elle colle bien à la réalité.



Cordialement.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Sam Oct 24 2009, 21:23    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous


En septembre, dans la librairie du village où l'on fabrique un délicieux fromage entouré de feuille de chataignier, j'ai cédé à la tentation.
Je me suis procuré l'ouvrage ci dessus mentionné.
Je ne sais si cela peut renforcer une conviction commune à Bonanza et Lederangeur, mais dans cet ouvrage par 2 fois un détail m' a fortement
surpris. Domenech rapporte les dires de 2 membres du clan qui a des moments differents contestent  les aveux de Gustave et Gaston en argumentant
qu'on les a certainement chloroformés. A la lecture de ces passages, je me souviens de m'etre dit, en tout cas, ils connaissent bien une des proprietée du chloroforme. 
A la vue du visage calme et serein d'Elisabeth,je saute vite le pas, j'en conviens, mais sait on jamais.


Cordialement
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Oct 24 2009, 23:20    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Bonjour Dixlouca.

Citation:
A la lecture de ces passages, je me souviens de m'etre dit, en tout cas, ils connaissent bien une des proprietée du chloroforme. 
 

Dans le premier forum Aceboard, je me souviens qu'il avait été abordé la liste des produits

que pouvaient détenir les fermiers Dominici pour l'usage,  le fonctionnement de l'exploitation, et le soins aux animaux.

Mais malheureusement ma mémoire me fait défaut, j'ai oublié tous les détails.

On avait bien parlé du possible usage de chloroforme pour Elisabeth..



Cordialement.
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Oct 25 2009, 10:55    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous,


Je ne pense pas que le chloroforme faisait partie des susbstances détenues par les paysans.
Je peux me tromper, mais bon.
Tout de même, je me demande pour quel usage?
Quant à réduire au silence une enfant de 10 ans, je pense mais peut être aussi au risque de me tromper que cela ne doit pas être très difficile.
Une enfant violentée et terrorisée devient prostrée, on peut aussi l'entraver, l'assommer, la droguer, etc, etc.
De nos jours, une véritable autopsie digne de ce nom aurait pu révéler la présence de substances psychotropes. On peut même utiliser de l'alcool, style " eau de vie " ( Quelle ironie dans ce terme , mais ironie involontaire évidemment " Eau de vie qui ne manquait pas à la ferme. Eau de vie qui pouvait devenir " eau de mort "
Mais nous étions en 1952, avec des médecins non qualifiés pour pratiquer une véritable autopsie, même basique.
On en revient donc toujours à la même constatation, c'est à dire que l'incompétence généralisée a sabordé dès le début la conduite d'une enquête, qui, au préalable aurait du être simple.

Amicalement
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Oct 25 2009, 18:28    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous.

Citation:
On avait bien parlé du possible usage de chloroforme pour Elisabeth..


 

J'aurais du dire que cette possibilité avait été abordée, mais certainement pas retenue.



Cordialement.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:15    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les constatations -> Sur les lieux, les enquêteurs procèdent aux premières constatations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com