Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La plante de pieds d'Elisabeth.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les constatations -> Sur les lieux, les enquêteurs procèdent aux premières constatations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Avr 2 2009, 21:14    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Lederangeur, et Orion.

Citation:
Et si les chaussures de l'enfant ont été " subtilisées " ou sont purement et simplement absentes de la scène du crime, cela pose à interrogations!
L'absence de ces chaussures sur les lieux peut aussi nous ouvrir des pistes, hypothétiques, certes, mais de nombreuses pistes.
1- Elles ont été emportées et donc, soustraites de la scène du crime.
Pour quelle raison?


 

Nous avons plusieurs fois évoqué dernierement sur le forum la possibilité d'une mise en scene tentant à accrediter le meutre d'ED par les parents.
Ont ' ils tenté  en dissimulant les chaussures d'induire la deduction que les parents on tué leur enfant sur le campement et transporté cette derniere en bas du talus.

Il se peut aussi, et là je chasse sur le terrain de Bonanza que les chaussures soient restées et oubliées momentanément "ailleurs".
Le ailleurs étant un lieux d'attente, jusqu'a la décision du conseil de famille et l'enterinement d'un scénario.
Eh bé on ne savait pas quoi en faire, (lié avec l'attente)
je vous ai vu la porter , (lié avec le transport entre cet ailleurs et le talus)


Il se peut aussi ....
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu Avr 2 2009, 21:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Sam Avr 4 2009, 08:32    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous

Citation:
Elle va attendre l'ultime limite, c'est à dire, attendre que l'assassin a fini sa besogne avec les parents pour s'enfuir vers la Durance.

 

Remarque trés pertinente.


On pourrait aussi l'appliquer à celui qui tient la carabine.

Pourquoi à t'il attendu la derniere cartouche, voir pas de cartouche du tout pour s'interresser au "cas " d'Elisabeth ! 
Où était ou que faisait Elisabeth pour échapper à la vigilance du tueur, .


On peut observer une certaine détermination à réduire vraiment au silence les parents.
Le tueur s'est bien appliquer dans son oeuvre.

2 tirs bien placé pour JD a convaincu le tueur qu'il avait son compte

4 tirs pour  AD, cela veut dire à mon sens, que le tueur s'est acharné sur elle , car elle devait continuer à gémir, il a jugé qu'elle n'avait pas son compte

Hors si on se fie à la cadence des tirs rapporté par les 2 témoins de Dabisse, cela à pris un certain temps.
Ce qui veut dire qu'ED pendant ce temps n'était pas dans la ligne de mire du tueur.

A mon avis il aurait du tirer, sur chacun des trois, puis ensuite finir éventuellement le travail, mais ne négliger personne.


Il va de soi que dans mon esprit , le tueur est certainement un des 3 mouquetaires.


Si ce raisonnement est valable, je ne vois que 3 solutions.
J' y reviendrai, car je dois partir


Cordialement
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Avr 4 2009, 22:17    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous,
bonjour Dixloucas,

Nous restons sur notre faim.....
La suite après l'apéro ou après le gigot? Smile

A bientôt et bon week end.

Cordialement.
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Avr 5 2009, 22:05    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous,


On ne va pas redire que tout ce qui a été retenu dans la version " officielle " ne colle en rien, ça serait répétitif.
Mais tout de même, c'est incroyable non?
Gaston a dit que l'enfant est sortie de la voiture, et cela suffit pour l'ingurgiter..
Adieu les rouries, la ruse du patriarche, son pouvoir de manipulation. On n'y pense plus!
Amnésie générale des policiers, juges, et de tous les autres.

Gaston a dit avoir tué JD en premier, et on gobe aussi cette affirmation. Pensez donc, Gaston l'a dit, donc on peut s'y fier..Non?


Gaston a dit avoir été saisi à la gorge par JD et gaston devient l'agressé, dont le premier coup de feu qu'il tire est "accidentel".........

C'est fort..! C'est même trè fort..


Mais voyez vous, je pense à une phrase de Clovis, une remarque de sa part aux policiers.

" Je ne vois pas pourquoi pour aller voir l'éboulement, il aurait pris la carabine, surtout qu'il ne chassait plus "

Et bien moi cela me fait penser à la blessure de JD à la main.

Scénario: Altercation  entre les deux hommes... JD et Gaston en viennent aux mains, et Jd dans la lutte, tombe et se blesse sur la Hillman.

( Désolé si un " auteur " a dit que JD était costaud et que Gaston Dominici pouvait avoir le dessous, quand on voit les deux gabarits, on se dit que Gaston ne devait pas être facile à faire tomber ou à mater )
Oublions donc , et une fois de plus, la remarque "traficotée" dans le sens qui arrange un certain auteur..
Il suffit de voir les photos sur les deux gabarits, elles parlent d'elles mêmes!  Car en fait, la réalité est plutôt le contraire de ce qu'il affirme..
Bref,

Voyons la chose autrement..


JD et Gaston se disputent, en viennent aux mains.
Gaston n'est pas armé.

JD se blesse dans la lutte.. Il veut réunir sa famille, pour partir, quitter les lieux.
Gaston s'en retourne vite chercher la carabine... Fou de rage, il veut en découdre avec les Anglais.

Les Drummond n'ont pas le temps de partir.
Gaston est là, de retour, avec une arme prise dans la remise..
Et pourquoi une arme dans la remise au lieu de son fusil gras qui lui, se trouve dans sa chambre?
Parce que justement Gaston est pressé, il veut régler le compte des Anglais avant que ceux ci ne lèvent le camp!
La carabine est sur l'étagère, à 160m des lieux. Autrement dit, il peut être de retour très vite muni de la carabine.
Monter chercher son fusil Gras à l'intérieur de la ferme, et qui plus est, à l'étage, serait trop long, et les Anglais pourraient décamper avant son retour.


Si JD avait été abattu en premier, on se demande pourquoi Lady Ann n'aurait pas pris la fuite immédiatement avec son enfant.

On se demande pourquoi elle serait restée sur les lieux, voyant un individu en état de folie meutrière, qui va jusqu'à traverser la route pour abattre son mari, et elle resterait là, à serrer son enfant dans ses bras, afin que le tueur puisse les tirer toutes les deux, comme si il tirait sur des pipes de plâtre à la fête foraine.
Et oui, c'est ce genre de truc aussi qu'on essaie de nous faire ingurgiter.


Je pense, et c'est pas nouveau , que c'est bien Lady Ann qui a été abattue la première quand Gaston est revenue avec l'arme.
Sans doute, parce qu'elle a du avoir très peur et crier. L'urgence était de la faire taire.
Que l'enfant s'est dirigée vers son père, mais dès que celui ci a reçu la première balle, elle a du s'enfuir, et certainement pas vers la Durance, mais vers Peyruis, ou côté canal.. C'est à dire " A l'opposé du piège qu'était la Durance ".........


Non, tant que l'on expulsera pas une bonne fois pour toutes, cette thèse officielle bancale et rafistolée à la convenance de chacun des protagonistes, rien ne pourra être supposé avec logique et réalisme dans cette affaire...

La thèse officielle retenue par l'accusation, est la thèse de Gaston!  La version du patriarche roublard, qui ne cherchait qu'à atténuer le poids des ses crimes en inventant et en transformant des faits.

Ne pas oublier cela, et à chacun ensuite de juger ce qu'elle vaut!

L'accusation a retenu ce qu'a raconté Gaston... C'est là déjà qu'on réalise combien cette affaire a été menée lamentablement par ceux qui étaient responsables en la recherche de la vérité.

Peries a fait preuve d'une immâturité totale, et d'un manque de réalisme certain lors de l'instruction..
Il n'était vraiment pas à la hauteur... Trop inexpérimenté sans doute. Il a été dépassé par tout ça.

Cordialement........



Dernière édition par Lederangeur le Lun Avr 6 2009, 21:53; édité 1 fois
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Lun Avr 6 2009, 21:34    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Lederangeur

J'ai eu droit à l'apéro et au gigot !


Revenons non pas à l'agneau mais à nos moutons.

1] Elisabeth est blessée à l'oreille dès les touts premiers tirs, elle s'évanouie. Elle ne capte plus l'attention du tireur.
Son transfert n' a pas dut etre fait dans les secondes qui ont suivi le massacre des parents. Mais la blessure aurait du tacher le pyjama et le haut du corps.

2] ELisabeth s''evanouie sur place sans etre blessée, mais là, il y a deux choses qui me genent, pourquoi ne pas l' avoir massacrée sur le campement, et pourquoi ses chaussures ont disparus

3] Elle s'enfuit, elle est rattrapé sur le talus, et massacré à cet endroit là. mais là ce qui me gene, pas de blessure aux bras, et pas de masque de terreur.
Et toujours, où sont passé ses chaussures.


A mon avis on aurait du retrouvé les chaussures soit aux cotés de celles de sa mère, soit à coté de son corps sur le talus.
Il n 'y avait aucun interet à les faire disparaitre.
Si comme évoqué plus haut, dans le cadre d'une mise en scéne destine à faire croire à un transport par les parents, il aurait été judicieux de leur part de les laisser sur le campement, hors ce n'est pas le cas.

Où sont elles ?


Cordialement

  
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Avr 7 2009, 04:02    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Bonjour Dixlouca.

Salut Lederangeur.

" La petite on ne savait pas quoi en faire "

On peut aussi envisager que contrairement à l'idée reçue et bien ancrée, qu'elle n'ait pas

reconnu l'assassin ( surtout si c'est Gustave qui n'était pas à la ferme lorsque Elisabeth et sa mére y sont venues

pour chercher de l'eau. ) et qu'elle soit allée y chercher refuge!


" Les chaussures de l'enfant on certainement du subir le sort de l'appareil photo et du seau de toile. "

Je laisse de côté pour le moment l'appareil photo ( je vais reprendre contact avec le Catalan pour une possible rencontre ).

Mais pour tout ce qui a disparu, la perquisition à la ferme est venue bien tard!

Aucun dragage du canal de Manosque, des grands syphons, des alentours immédiats de la ferme!

(  Le tas de fumier par exemple.... le foin dans le grenier....l'étable... et tant d'autres caches! )


Salutations.
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Avr 7 2009, 07:07    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Rebonjour.


On peut imaginer que c'est Gaston se servant de l'excuse de son éloignement avec son troupeau, de s'être chargé de la besogne!

Tout peut avoir disparu ( momentanément à Giropey, quitte à tout déplacer par la suite )

Ce qui rapprocherait l'appareil photo du seul endroit possible dans le récit du Catalan.


Salutations.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mar Avr 7 2009, 21:33    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Lederangeur, et Bonanza

Citation:
" Les chaussures de l'enfant on certainement du subir le sort de l'appareil photo et du seau de toile. "

 

Certainement finir plus ou moins au meme endroit.

Dans le cadre d'une mise en scene faisant croire à un vol, ils etaient contraint de faire disparaitre l'appareil photo.
Faire disparaitre les chaussures n'etait pas nécessaire, sauf si elles avaient été oublier dans un lieu compromettant.
Je repense à la scene avec le dr Dragon, mais je me demande si je n'envoie pas le bouchon un peu loin.

Bonanza, je crois me souvenir que vous aviez fait des relevés concernant la trajectoire dela balle ayant causé l'impact sur le parapet du pont.
Si on superpose une ligne sur cet impact, bien dans l'axe de la marque gravé dans la pierre, cette ligne imaginaire passerait elle au dessus des chaussures et de l'oreiller ?


Cordialement
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Juil 2 2009, 21:13    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous,


La disparition des chaussures de l'enfant est assez significative.
Ce n'est pas un détail comme les autres.
Et cela ne peut que soutenir l'hypothèse que le sort d'Elisabeth a été certainement pire que ce qu' a retenu la version officielle.
Mais qui va encore y croire?

Cordialement...........
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Sam Juil 4 2009, 19:47    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous

Moi !


Et je profite du post du dessus pour écrire une nouvelle fois que la phrase de Gaston lors de la reconstitution " Et pan dans le pont " est un mensonge du vieux grigou pour bien etayer la these officielle de la fuite d'Elisabeth.
De meme que l'autre phrase " il s'est ecroulé tout de bon" ( JD de l'autre coté de la route )


Cordialement
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Juil 5 2009, 08:03    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Bonjour Dixlouca.

Salut Lederangeur.


Je suis entierement d'accord avec vous.

Je rejette de plus en plus la thése officielle, celle de Sébeille.

Pour la premiére phase du crime, la mort des parents, Gaston couvre Gustave.

Toutes ses phrases chocs, toutes ces révélations qui semble-t'il ont mis la puce à l'oreille du commissaire,

seraient aussi valable pour un Gaston spectateur et non acteur du drame.

Par contre je crois dur comme fer que c'est Gaston qui a achevé la petite, contraint et forcé.

Et je ne serais pas étonné et surpris que ce se soit passé à la ferme.


Salutations.
Revenir en haut
dixlouca


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 520
Localisation: AVIGNON
Masculin
Point(s): 526
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Dim Juil 5 2009, 21:15    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir à tous

Bonsoir Bonanza

Toutes ses phrases chocs, toutes ces révélations qui semble-t'il ont mis la puce à l'oreille du commissaire,
seraient aussi valable pour un Gaston spectateur et non acteur du drame.


Serait aussi valable pour un Gaston absent dans la premiere partie du drame, mais ayant une connaissance peut etre meme partielle de cette derniere, nuancerai je.

Par contre je crois dur comme fer que c'est Gaston qui a achevé la petite, contraint et forcé

Pour la premiere partie, comme vous j'exclue Gaston, mais Gaston achevant la petite je n'y crois moins,mais effectivement
s'il l'a fait c'est contraint et forcé pour sauver l'honneur de ces petits enfants.


A cause du morceau de crosse je ne crois pas qu'elle ait été tué à la ferme, mais je ne serais pas surpris qu' elle y soit été retenue
quelque temps.
Au sujet du morceau de crosse , je trouve tout de meme surprenant que se morceau de crosse n' ait pas été remarqué ni par les gendarmes, ni par le docteur,etc etc , mais in extremis par un des cantonniers . 
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Juil 6 2009, 05:39    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Bonjour Dixlouca.

Citation:
pour sauver l'honneur de ces petits enfants.
 

Au départ c'était pour sauver Gustave que tout accuserait.

Gustave qui aurait été guillotiné.

Alain orphelin.

Et le triste sort de  Grand-Terre laissée à l'abandon!

Et pour Gaston la perte de toute une vie de labeur.

Gaston n'a pas dû se résoudre à cette misérable tâche de gaité de coeur!

Pour lui, c'était la seule et unique solution pour s'en sortir.

Apres, les mensonges feront le reste.


Salutations.
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Juil 6 2009, 21:12    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonjour à tous,


Gaston sauver l'honneur de ses petits enfants?
En accusant ses deux fils? son petit fils? et tous les autres?
En accusant tout le clan d'avoir monté un complot contre lui?



Quand on invente même une histoire de discussion de bijoux entre un de ses fils et sa belle fille?



Pour Gustave, le seul qui voulait le tirer du pétrin était Clovis.
Gaston lui, ne cessait de chercher à lui faire porter la responsabilité des crimes.

Dommage pour lui que les jurés de Digne ne s'y sont pas laissés prendre!

A voir sa personnalité et ce dont il était capable,
on imagine très facilement ce qu'il était capable de faire quand il était en colère, saoûl, et qu'il avait une arme entre les mains.

Cordialement........
Revenir en haut
Germaine


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Nice
Féminin
Point(s): 143
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Juil 6 2009, 21:35    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth. Répondre en citant

Bonsoir

ce qui ne fait pas de lui un assassin, à moins que pour vous, seuls, le faciès et les mots comptent

salutations
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:43    Sujet du message: La plante de pieds d'Elisabeth.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les constatations -> Sur les lieux, les enquêteurs procèdent aux premières constatations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com