Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Affaire Dominici - Triple crime de Lurs -> L'affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam Nov 29 2008, 14:20    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet Répondre en citant

Cette affaire aura été le substrat fertile à souhait pour quiconque voulait bien ensemencer ses propres graines, lesquelles forcément, se devaient d'enraciner de beaux arbustes qui devaient grandir et produire une riche récolte, abondante, généreuse, ( Trop sans doute ) cette même récolte qui a dans la plupart des cas a rendu avantageusement des bénéfices sous diverses formes à celui qui en était le semeur.

Si sur le principe il n'y aurait rien à dire, car finalement, chacun est libre de gagner sa croûte comme il le veut, on ne peut cependant s'intéresser à l'affaire de Lurs sans être dérangé ou fortement irrité selon, par la manière dont la plupart des rapporteurs ont profité pour bouleverser à outrance la véracité des faits, qui ainsi, ne sont devenus pour le Lambda que d'immondes contre-vérités, mais habilement maquillées et que ce même Lambda si ne faisant aucun effort pour essayer de peser le pour et le contre, prendra tout simplement pour des vérités, ,ne sachant pas distinguer le faux du vrai, étant persuadé de la bonne foi de l'auteur. Beaucoup ont écrit sur cette affaire, certains étaient correspondants de presse, journalistes à plein temps, d'autres plus ou moins " volatiles "......


Puis, il y a les auteurs d'ouvrages sur l'affaire..... Parmi ces derniers, certains étaient sur place peut t'on dire, et ont cotoyé les personnages, les évènements de près. C'est le cas par exemple de Gabriel Domenech surnommé " Gaby " lequel a écrit d'ailleurs un excellent ouvrage, qui si il n'est pas parfait, n'en est pas moins le plus fidèle et le plus passionné... Jean Laborde, journaliste ou plutôt chroniqueur judiciaire, suivit cette affaire pour France soir et s'intéressa plus particulièrement au procès de Gaston Dominici.

 Puis, tous les autres dont la liste serait longue, et qui ont écrit également sur cette affaire, mais parmi lesquels il faut savoir " écrémer " soigneusement afin de ne retenir que ceux qui ont fait l'effort malgré tout de ne pas chercher à "intoxiquer " l'opinion, et en ce cas, tout ce que l'on pourrait éventuellement leur reprocher serait de ne pas avoir fait l'effort de vérifier certains éléments avant d'en entreprendre la narration ou mieux, l'explication. Enfin, il y a les peu scrupuleux, ceux dont le but recherché peut avoir mille visages, sauf celui de la recherche de la vérité, ou tout au moins pourrait t'on dire et ça serait plus juste, qu'ils ne veulent que manipuler l'opinion en n'hésitant pas à inventer des faits ou personnages qu'ils vont utiliser dans leur " manigance " ces derniers font preuve d' un manque de respect total dans le récit des faits dans leur véracité,la description des personnages et de leurs personnalités respectives, etc, etc..


Que chacun puisse émettre une hypothèse est chose normale, cela s'appelle la liberté d'expression, mais cette liberté d'expression ne peut devenir un "prétexte" pour tromper et manipuler l'opinion, en inventant des faits ou personnes, en transformant littéralement les actes et paroles prononcées, en faisant "parler les morts " (Oui, vous avez bien lu ) , je le répète, en faisant parler les morts qui ne sont plus là pour contredire ou pour déjouer et réfuter ce qu'ils n'ont jamais dit, et qui pourtant, est colporté par des esprits malveillants, et mal intentionnés, c'est le moins que l'on puisse dire. Il faut,  pour tenter de saisir le fil de cette affaire, étre conscient du fouillis indescriptible qu'il y règne par la faute de tous ceux qui y ont grefffé leurs affabulations sordides et fantaisistes, afin de faire le tri, ne retenir que ce qui est établi et non imaginé, ce qui est vérifiable ou pas, et ce qui est logique ou pas...... Bien entendu, le mot hypothèse à lui tout seul veut bien dire que si hypothèse peut être envisagée, c'est que forcément quelque chose est resté inachevé ou que quelque chose n'a pas été éclairci ou bien résolu.....Évidemment....!


 Néanmoins, attention, il faut bien faire la différence entre ce qui peut être construit sur un terrain stable et de réelles fondations, et ce qui peut être construit sur un terrain méconnu, instable, ainsi que sur des fondations branlantes car non consolidées... Envisager une hypothèse en partant de vérités et de faits vérifiés et constatés, est certes hypothétique, mais est susceptible d'approcher le plus près possible de la vérité, tout en respectant les personnes, les faits, et donc, par ce biais, en respectant tous ceux qui prendront le temps de s'y intérésser en ne tentant nullement de les leurrer et encore moins de les manipuler... Dans le cas contraire, toute hypothèse partant sur du flou, de l'inconnu, ou pire, sur des inventions savamment élaborées, ne peut que conduire là où nous savons, c'est à dire sur le chemin de la tromperie et de la sordide manipulation dont l'unique but est de bafouer la vérité et donc, manquer totalement de respect à tous ceux qui pourraient lire ces "interprétations " et y croire.........


Je conseillerais donc à ceux qui voudraient lire des ouvrages crédibles et honnêtes sur l'affaire de s'intéresser aux deux livres qui suivent:


Lurs- Toute l'affaire Dominici -  de Gabriel Domenech....                              

   et

Un matin d'été à Lurs - de Jean Laborde




 D'autres ouvrages existent bien sûr, celui du commissaire Sebeille par exemple, et ceux du commissaire Chenevier, ainsi qu'un ouvrage auquel a participé Thélène.. Nous y reviendrons.... Quant aux autres, je ne prends pas la peine de les citer, leur soi-disant neutralité vous l'aurez bien compris n'est qu'un leurre, et si un article doit leur être consacré, ce n'est nullement pour les citer d'ouvrages honnêtes rapportant la vérité des faits, ça serait plutôt le contraire......! L'affaire de Lurs ou l'affaire Dominici, selon comme on veut bien la nommer, aura été l'affaire criminelle certainement la plus exploitée de toutes. Le filon est rentable, et ce n'est pas près d'être terminé.




Alain Dominici le petit fils de Gaston Dominici, et qui avait 10 mois à l'époque des faits, a demandé plusieurs fois la révision du procès. Il semblerait qu'il ignore que, pour qu'une révision soit envisageable, et puisse voir le jour, il faut des éléments nouveaux, avec " preuves " et donc, apporter des éléments vérifiables sans l'ombre dun doute. Ces demandes de révisions fort justement refusées, puisque aucun élément digne de foi n'a été mis à jour, et toutes, ont été évidemment adressées aux gardes des sceaux successifs. Tous, ont rejeté ces demandes.





 Et cela est compréhensible. On se demande bien ce qui aurait pu motiver une révision, puisque rien de concret et de crédible n'est apparu. Son seul cheval de bataille étant la thèse d'un commando fantôme venu de l'étranger, et qui aurait été envoyé en France dans les Basses Alpes afin d'assassiner les Drummond, et en particulier, Jack Drummond, qui, de simple chercheur et savant nutritionniste,( Internationalement reconnu et récompensé pour ses travaux ) devient un redoutable espion et trafiquant de technologies. Ou bien encore, il recherche de l'argent. Encore heureux que pour l'instant, ce malheureux Sir jack Drummond n'ait pas été accusé d'aller faire des fouilles la nuit à Rennes le chateau. Mais sait t'on jamais.


















 L'affaire de Lurs, c'est pas dans l'imaginaire qu'elle se dessine, mais uniquement dans la véracité des faits, et nulle part ailleurs.. Nous pouvons donc dire sans risque de nous tromper, que ceux qui veulent réhabiliter Gaston Dominici ne peuvent rien produire qui puisse être une certitude, pas même un semblant d'un quelconque indice, absolument rien, et qu'ainsi, salir les victimes, leur attribuer divers rôles ne les gênent pas davantage. Nous avons d'un côté la volonté d'innocenter à tout prix Gaston Dominici, et tous les moyens  sont bons, y compris, ceux,  qui baignant dans une absurdité la plus totale, ne peuvent que " charger " tous les autres habitants de la Grand Terre à l'époque des faits, bien que le plus incroyable n'effraie pas les " imposteurs " puisque d'après eux, tous les Dominici seraient étrangers à ce triple crime.

 Quant aux aveux, bien entendu, ceux ci ont été soutirés sous une forte pression, sous l'influence de la drogue qui aurait été administrée aux deux suspects qui étaient Gustave et Gaston Dominici. Dans le café pour un, dans la fumée de cigarette pour l'autre. ( Oui, il faut résister pour ne pas éclater de rire, je l'avoue, mais la gravité du sujet nous rappelle à la raison )



Mais bien entendu, le plus indigeste dans tout cela reste la manière dont ils "maquillent"  l'identité des victimes, et la façon dont ils transforment ou inventent des agissements qu'ils imputent à ces trois malheureux Anglais, et cela est évidemment inacceptable.

Si le nom Dominici s'est gravé  profondément dans le registre des affaires criminelles, à cause du triple crime de Lurs d'Août 1952, il est entendu qu'il ne doit être nullement empreint d'une quelconque salissure en ce qui concerne tous les descendants ou autres membres lesquels n'avaient rien à voir avec l'affaire. Bien évidemment.......C'est plus qu'une évidence.....







La question que l'on doit se poser est la suivante: Cette affaire est, ou plutôt " était t'elle très compliquée? "
Nul doute que non.

Et comme une question en appelle bien souvent une autre, demandons nous " qui " a compliqué cette affaire, et pourquoi?


Ceux qui ont largement contribué à nouer des noeuds afin d'en faire commerce et de chercher à améliorer leurs éditions, sont certainement les médias.
Et donc, était considéré en premier l'aspect financier, on sait très bien que le sensationnel et entretenir le mystère, même là où il n'y en a pas, fait augmenter le tirage.

Puis, il y a eu également la presse engagée. Comme l'Humanité par exemple, ou bien la Marseillaise, qui évidemment soutenait les Dominci pour des raisons évidentes.

Les plumitifs de toutes origines et de tous horizons, lesquels voyaient en cette affaire très médiatisée, le moyen de se faire une "place", se faire connaître.
Pareil pour les avocats..

Il y a eu ensuite des témoins dont le moins que l'on puisse dire, est qu'ils étaient assez particuliers.

Nous avons un campeur qui passe sur les lieux du crime le matin même du 5 Août, qui va même s'attarder et remarquer l'étrangeté de ce qu'il aperçoit. Fait même le tour du véhicule, constate un fouillis indescriptible, voit une personne " dormir   " à même le sol, à côté d'un lit de camp, et voilà que notre campeur reprend bien tranquillement sa route comme si de rien n'était.
Jusque là, on s'étonne certes, mais sans plus.

Mais il faut savoir que ce même campeur, ne deviendra témoin dans l'affaire, uniquement parce que le commissaire Sebeille le rencontre fortuitement à Ganagobie bien après les faits.  C'est ici, que l'étonnement devient stupéfaction.

Nous avons aussi deux frères qui passent de nuit sur la RN 96 et qui aperçoivent un homme longeant la route, lequel était ( D'après leurs dires ) d'un aspect très inquiétant, avec un faciès de cheval... Les deux hommes diront qu'ils n'auraient jamais pris cet homme à bord du camion si il faisait du stop, tellement, son allure était inquiétante et incitait à la méfiance.

Or, lors d'une reconstitution, ces témoins jureront que l'homme qu'ils aperçoivent est bien celui qu'ils avaient vu dans la nuit du 4 au 5 Août 1952..
Ils sont formels, il ne peut y avoir aucun doute!   C'est bien lui........!

Seulement, manque de chance, cet inquiétant personnage qui tenait le rôle de l'inconnu lors de cette reconstitution, n'était autre que l'inspecteur Girolami...
De plus, ce dernier n'a certainement pas un faciès de cheval.
Voici donc la qualité de ces témoignages...

Mais continuons,

Les enquêteurs vont négliger les indices matériels.

La non saisie des pantalons qui sèchent à la ferme jusque dans l'après midi du 5 Août 1952.
La non expertise du sang repéré près d'un puisard, comme sur le bitume de la route Nationale.
La scène du crime, totalement laissée à la disposition des curieux, le piétinement du sol par ces derniers, y compris, la fouille du véhicule.
Ce qui est inadmissible!

Des autopsies simplifiées, et le terme est faible...
Des suspects à qui on laisse toute liberté de mouvements, d'entente, et de connivences.
Informés au quotidien du déroulement de l'enquête.

Un non respect du secret de l'instruction.


Ajoutons y des mythomanes comme un certain Panayotou, un certain Barthowski, le tout, avec une pointe de fantaisistes, comme un certain Bossa, ou un gendarme qui se réveille soudainement  plus de 7 mois après la tuerie, et vous comprendrez pourquoi d'une affaire simple, on en est venu à l'imbroglio que nous connaissons aujourd'hui.

Et que dire du procès de Gaston Dominici, quand des " invités " privilégiés ont des places réservés comme si il s'agissait d'un théatre ou d'une scène quelconque de comédie. Tels Jean Giono et Armand Salacrou.
Ce même Jean Giono qui se permet d'intervenir lors du procès, jouant les candides, mais pas si candide que ça, si on y regarde bien.
Giono fera la remarque suivante:


 Le   langage de l'accusé (30 à 35 mots selon lui) donc très limité, ne serait pas de taille à faire face à celui des accusateurs (plusieurs milliers de mots).
Et ainsi, cette énorme différence serait susceptible de créer une totale incompréhension entre l'accusé et ceux qui lui font face.

On peut donc considérer que Giono connaissait Gaston Dominici mieux que quiconque, ( Ce qui n'était pourtant pas le cas ) et que lui seul était capable de
 " juger " ou de comprendre qui était véritablement le patriarche de la Grand Terre.

On aurait du demander à Giono si Gaston Dominici ne s'était exprimé que par 35 mots durant les 15 mois d'enquête, et aussi, en particulier quand le patriarche jouait les guides et racontait les évènements aux curieux qui déboulaient sur les lieux. Donnant des détails plus que précis.
Il faut avouer qu'avec seulement 35 mots, non seulement Gaston était à la limite de l'idiotisme, mais on peut se demander comment il arrivait à se faire comprendre de ses interlocuteurs, et comment également, il devait parvenir à les comprendre.  ( Laissons à Giono la responsabilité d'une telle affirmation ).

Le romancier n'a sans doute pas séparé la réalité des chemins tortueux et passionnés de ses romans.
Il a confondu son "hussard" avec Gaston sous son toit!  Seulement, Giono ne vivait pas sous le toit des Dominici pour savoir si on ne s'y exprimait qu'en employant seulement 35 mots...........

En effet, quand on lit les moments clés du procès, on se rend vite compte que Gaston Dominici non seulement comprenait tout et suivait les débats, mais qu'il s'arrangeait pour " détourner" certaines questions lorsque celles ci devenaient " sensibles ".........

Ce même accusé qui comprend tout de suite ce que disent les experts psychiatres qui pourtant sont à des lieux de parler Provençal et qui emploient des termes assez techniques. Et bien malgré cela, l'accusé, si limité que cela ( Toujours selon Giono ) en saisit pourtant très vite le sens.........
Bref, on a compris............!



Mais il faudra aussi parler de la basse et sordide exploitation commerciale de l'affaire par des chaînes de télévision peu scrupuleuses, c'est le moins que l'on puisse dire..Un deuxième volet sera ouvert pour ce sujet.

( A suivre )


Dernière édition par Lederangeur le Ven Déc 5 2008, 08:56; édité 4 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam Nov 29 2008, 14:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Déc 4 2008, 21:42    Sujet du message: Un tour d'horizon sur l'affaire ( Volet 2 ) Répondre en citant

                                                                               Les téléfilms sur l'affaire Dominici
                                                                             Télé-révision..........Télé-imposture......       
                                                              La manipulation d'opinion par le biais du tube cathodique



2 films sur l'affaire Dominici:


1- " L'affaire Dominici " réalisé en 1972 par Claude Bernard Aubert.. Sorti en Mars 1973..

2- " L'affaire Dominici" réalisé en 2003 par Pierre Boutron.......


 Le second, c'est à dire le téléfilm de Pierre Boutron a été réalisé en deux parties  D'après l'enquête de William Reymond  "Dominici non coupable"  paru aux Editions Flammarion.

On a donc vite compris, le ton est donné dès le départ....


( à suivre )
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Déc 14 2008, 17:23    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet Répondre en citant

Vous devez sans doute connaître la télévison. Cette machine qui marche à l'électricité mais qui au contraire de tout autre appareil électrique  qui eux, bien souvent font jaillir la lumière, et bien, concernant la TV, celle ci, bien loin d'imiter les autres appareillages, car c'est plutôt le contraire, n'éclaire rien du tout, mais assombrit les esprits plutôt que de les éclairer, et formate les cerveaux fragiles et peu consolidés de certains téléphages, lesquels sont heureux que l'on pense pour eux, et que l'on annihile leur propre personnalité afin de leur imposer une forme de pensée que ne pouvant analyser et comprendre, décident purement et simplement de s'y soumettre sans résistance. Mais au contraire, dans un pur bonheur..........!
Ils sont ainsi pleinement satisfaits de courber non l'échine, mais le cortex devant la volonté cathodique.
Heureux soient t'ils!

Mais heureusement, parmi tous ceux qui posent les yeux sur la lucarne colorée, il y en a aussi qui refusent le formatage et sont capables de rebellion, surtout, quand on essaie de les manipuler.
La manipulation d'opinion, la mutilation de la vérité, et bien cela ne plaît pas à tous, soyons en réjouis..........!
En deux mots, la duperie n'enveloppe pas tout le monde.

Alors l'affaire Dominici dans tout ça?

Les deux téléfilms sur l'affaire cités plus haut ne sont qu'impostures et certainement deux bonnes affaires commercialement parlant.


1- " L'affaire Dominici " réalisé en 1972 par Claude Bernard Aubert.. Sorti en Mars 1973.         


Jean Gabin jouant le rôle de Gaston Dominici..
Victor Lanoux alias Gustave Dominici
Gerard Darrieu alias Clovis Dominici
Paul Crauchet alias le commissaire Sebeille..

(Voici pour les principaux)




Ce téléfilm bien souvent, est classé dans les " historiques " sur la plupart des sites vendant DVD..
Ce qui déjà sous-entend que celui ci est censé raconter des faits réels, et non une histoire fictive ou remaniée selon l'appréciation du narrateur ou du cinéaste. Déjà, commence l'imposture.

On peut lire des critiques sur ce film un peu partout, mais celles ci sont en général sur les sites commerciaux, faisant la vente de DVD, donc de films, évidemment.

On y lit que Gabin a été magistral dans le rôle de Gaston Dominici... Pourquoi pas?  Même, si je suis loin de partager cet avis.

Quel dommage par contre que ce dernier avec son accent Parisien soit à mille lieux de ressembler à un paysan Provençal.. C'est le moins que l'on puisse dire.

C'est comme si le rôle du Papé dans Manon des sources avait été joué par Gabin au lieu de Montand.
Seulement Montand, c'était Montand, et en plus de ses origines du Sud, était ce que l'on pouvait appeler un véritable acteur, capable de jouer tous types de personnages, et qui ne se cantonnait pas à un  " modèle " type et non modifiable.


Nous y voyons un Gaston Dominici, uniforme, stéréotypé et limité à la bouille et aux expressions que Gabin prenait souvent dans ses films lorsqu'il joue les Chefs de gangs ou truands qui ne s'en laissent pas compter..
Seulement voilà, le personnage de Pépé Le Moko ne ressemble pas du tout au personnage Dominici.
Et le Gaston Dominici interprété par Gabin sonne faux.....!

Évidemment, ce téléfilm occulte beaucoup de choses, et en particulier, toutes les " agitations et diverses orientations et manipulations Dominiciennes " Ainsi que toutes leurs facettes..
Roger Perrin ( joué par Depardieu) y est montré comme un " débile " un véritable attardé. Mais n'est ce pas les Dominici qui dans leur ensemble, traitaient Roger Perrin de Fada ? Alors, bien sûr, on comprend que dans ce cas, le réalisateur n'a pas voulu les contrarier en ce sens.. CFQD....


Vous l'aurez compris, Gabin joue un Gaston Dominici innocent.
Mais voit t'on encore Gaston Dominici au travers de Jean Gabin? Je ne le pense pas.
Le rythme de ce film est tellement brouillon et sonne tellement faux, qu'en fait, l'attention se porte sur Gabin, alors que tout le reste finalement devient inintéréssant, et pour cause..

Gabin y joue un Gaston Dominici linéaire. On n'y voit que son côté " fermé " , mais par contre, tout le reste est occulté.
Évidemment.






Pour finir, une surprise à la fin du film.
Pollak y apparaît soudainement, et là, le jeu caché mais pourtant visible du réalisateur à chaque séance de cette mascarade, se dévoile enfin, pour ceux qui n'auraient pas saisi tout de suite ce que dissimulaient les images et les dialogues.
En effet, Pollak jouant les grands redresseurs apparaît tel un Dieu de justice, brandissant l'arme du crime, et s'égosillant pitoyablement à évoquer l'erreur judiciaire......
( A ce propos, pourquoi Pollak exhibe l'arme du crime, pourquoi a t'il eu ce " passe -droit " ? )

Curieux, pour ne pas dire bien plus qu'étrange, n'est ce pas?


Concluons directement et simplement. Ce téléfilm est de pure " pacotille " ne cherchant qu'à souligner les faiblesses d'une instruction, en oubliant carrément les nombreuses péripéties Dominiciennes, ainsi que leurs inextricables comportements.

Mais comme vous allez le voir par la suite, le pire restait à venir..


L'affaire Dominici de Pierre Boutron....       



Ah pauvre Serrault..( Pauvre dans un sens, mais pas si pauvre que ça, voir la suite )

Il n'aurait accepté le rôle que parce qu'il croyait le patriarche innocent.
Dommage qu'à côté de ce noble geste, on y trouve quant même le " petit cachet " de 760.000 euros.

Les deux plus gros chèques accordés à des ciné-stars ont été signés pour Michel Serrault et Michel Blanc: 760.000 euros chacun pour L'Affaire Dominici - plus de 11 millions de téléspectateurs sur TF 1!

760.000 euros doivent sans aucun doute " aider " à prendre parti pour l'innocence.......

Quelle hypocrisie n'est ce pas?

Serrault, et je le dis directement, pitoyable non seulement dans le film, tellement ce Gaston Dominici avec l'accent de Paname est plus que ridicule, mais aussi pitoyable de légèreté et d'hypocrisie.
Mais n'est ce pas ce génial acteur qui lors d'une émission de TV en direct décidait de baisser son pantalon et d'exhiber ses fesses devant tous?  Ce soir là, il montrait quel visage avait son respect pour " son " public...

Le pauvre Polnareff avait eu bien des déboires pour avoir fait beaucoup moins.


Revenons à ce qui est sans aucun doute la plus grande imposture cathodique de tous les temps.


L'affaire Dominici de Boutron..


Une sordide comédie, une gigantesque tentative de manipulation d'opinion, une fiction fantaisiste, inspirée du torchon de W.Reymond.

" Dominici - Les assassins retrouvés "

Voici donc la référence, voici donc ce que le téléfilm met en images.


Record d'audience, record d'audimat..
Combien de " Gogos " télémaniaques ont t'ils été convaincus de l'innocence du patriarche suite à la diffusion de ce "téléfilm"?
Certainement, beaucoup trop.............!


Autant le dire tout de suite, ce téléfilm en 2 parties n'a rien à voir avec l'affaire Dominici.
On peut considérer que les noms ont été empruntés, et qu'un mauvais roman, de très mauvais goût, a été purement et simplement mis en images.

Roman qui n'a d'autre but que de victimiser des personnages qui n'ont jamais été des victimes, évidemment/......

Et qui, bien entendu, veut faire passer les honnêtes gens pour des personnes non recommandables.

C'est l'inversion totale et absolue des rôles. Tout n'est qu'invention...



On pourrait longuement décrire ce qu'il en est de cette comédie fielleuse, et croyez moi, il en faudrait des pages et des pages pour y parvenir, tellement il y aurait à dire.
Mais finalement, l'envie n'y est pas. L'écoeurement interdit de vouloir continuer.




Pour faire de l'audimat, certaines chaînes TV sont prêtes à tout, y compris à vouloir faire passer des vessies  pour des lanternes....

C'est ici que l'on est en droit de se demander comment le CSA, autorité censée contrôler et empêcher les abus, peut tolérer et même cautionner de tels agissements.
Poudre aux yeux que ce CSA qui apparemment semble avoir mieux à faire que de s'occuper ce dont pourquoi il existe.
Passons!



Conclusion:  Ce téléfilm est une infâmie véritable, il pue, il est nauséabond et visqueux.
Rien à voir donc avec la véritable affaire Dominici......

















Dernière édition par Lederangeur le Ven Déc 19 2008, 14:49; édité 6 fois
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar Déc 16 2008, 17:32    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet Répondre en citant

Citation:
CHAPITRES V & VI - CONTROVERSESEn commentaire de l'affiche du film avec Gabin (film que je n'ai pas vu, pas plus d'ailleurs que la seconde partie du dernier né de la "Une"), vous mentionnez avec un peu d'indignation une M1 flambant neuve.
Je vous avoue que j'ai dû "zoomer" sérieusement sur l'image pour confirmer ce que je voyais : en effet, je crois que c'est encore pire, car il s'agit plutôt d'une réplique en calibre .22 LR fabriquée en Allemagne par ERMA à partir des années 60. C'est une ERMA, et probablement en .22 Magnum. Trois détails ne trompent pas:
- La position inclinée du chargeur
- L'absence de saignée dans le garde-main pour le passage de la glissiére
- L'absence d'arrêtoir d'anneau grenadière normalement encastré dans le fût.



Extrait du site S.HUET


Salutations.
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Sep 2008
Messages: 97
Féminin
Point(s): 92
Moyenne de points: 0,95

MessagePosté le: Mer Fév 4 2009, 13:41    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet Répondre en citant

A quand la prochaine manipulation télé-visuelle?
Très prochainement sans en douter d'après les échos.
Revenir en haut
SURREL


Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2009
Messages: 7
Localisation: PROVENCE
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 7
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun Jan 25 2010, 11:43    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet Répondre en citant

En effet, lorsque l'on regarde ce telefilm, on se demande de quelle affaire il s'agit.
Que vient faire ce rouletabille d'occasion dans une affaire aussi sérieuse, un peu de respect pour les victimes...
_________________
Les preuves ne font pas la réalité, c'est à l'inverse qu'il faut s'atteler
Revenir en haut
alain
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu Mar 4 2010, 10:40    Sujet du message: les films Répondre en citant

ces films ne sont que des fictions et non pas la realite , il ne faut pas tout melange, que l'arme des crimes soit tel ou tel carabinne ou fusil cela n'a rien a voir, ce n'est que de la fiction
Revenir en haut
alain
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu Mar 4 2010, 10:53    Sujet du message: L'affaire Dominici Répondre en citant

si le president Rene Coty a comue la peine de mort de Gaston Dominici en prison a vie ,et apres le president DE Gaulle l'a fait liberer c'etait bien qu'ils n'etaient pas sur de sa culpabilite ,affaire a suivre
Revenir en haut
Germaine


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2009
Messages: 143
Localisation: Nice
Féminin
Point(s): 143
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Mar 4 2010, 13:49    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet Répondre en citant

bonjour

je pense tout à fait comme vous Alain
je vois pas pourquoi sinon il aurait été grâcié en effet

bonne journée
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Jeu Mar 4 2010, 21:24    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet Répondre en citant

Bonjour

Germaine, pardonnez moi, mais ce ne sont pas des arguments que de citer cela,
Un tribunal populaire qui rend un verdict, c'est aussi et encore plus crédible que les décisions de présidents qui, qu'on le veuille ou non, n'étaient pas au procès, ni ne détiennent la vérité absolue.  Et ils auraient du respecter la volonté du peuple Français.

salutations
Revenir en haut
Mariani


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2009
Messages: 344
Localisation: Marseille
Masculin
Point(s): 346
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Mer Juin 30 2010, 21:42    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet Répondre en citant

Remontons ce sujet.
Je crois que c'est la moindre des choses en mémoire aux victimes, dont la vérité est la première sacrifiée.
Revenir en haut
Isnel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 102
Localisation: ribiers
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 102
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Sep 22 2011, 08:39    Sujet du message: le commissaire chenevier pense qu il y a deux tueurs Répondre en citant

Le commissaire chenevier a l'époque a remarqué que les nombres de coup de feux tiré et les nombres de coup donné, ainsi que les positions des corps ne correspondé pas aux aveux de gaston et que la graisse de l'arme n'appartenait pas a gaston.
 'il a était jugé sans mobile précis. le commissaire chenevier pensé qu il y avait plusieurs tueurs. aujourd hui des légistes affirment qu il y a eu deux armes et non une et ce grace au progrés de la science en analysant le vieux rapport d'autopsie. le juge carrias pensé qu il était possible qu il y est eu complicité méme si il n a pas continué. le juge carrias affirme que c'est surment a cause du doute que Gaston  a était gracié et c'est un juge qui le dit il dit aussi qu il pense qu il est allé trop loint pour l'histoire du pantalon alor que aucune analyses a était faite sur ce pantalon. source: dominici de l'accident aux agents secrets écriture du juge carrias.   et l'affaire dominici 20 ans aprés le drame toute la vérité ed noè commissaire chenevier.  pour les nouveaux légiste le droit de savoir tf1 reportage Jean Charle deniaux Madeleine Sultant donc il y a bien quand méme des mysteres.
_________________
le commissaire chenevier dans son livre: gaston avoue avoir tiré une foi sur lady drumond, alors qu 'elle a recue troie balle venant d'orizon différente. gaston avoue avoir mis un coup de crosse sur la téte de la petite,c'est pas vraie


Dernière édition par Isnel le Jeu Sep 22 2011, 09:01; édité 1 fois
Revenir en haut
Isnel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 102
Localisation: ribiers
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 102
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Sep 22 2011, 08:48    Sujet du message: les pieds de la petite Répondre en citant

la petite a était retrouvé sans trace sous les pieds propres sans chaussures alor que le jour du crime le sol  a cet endroit precis était jonché de piquant de pierre, contrairement au jour ou un journaliste a fait un éssaie de reconstitution avec une petite. car le jour de la reconstitution le terrain n'était plus le méme a cause des badaux qui avait tous piedtinée comme le disait le fils du docteur dragon . donc la petite a était porté. On saiv que Lady drumond a était déplacé.
_________________
le commissaire chenevier dans son livre: gaston avoue avoir tiré une foi sur lady drumond, alors qu 'elle a recue troie balle venant d'orizon différente. gaston avoue avoir mis un coup de crosse sur la téte de la petite,c'est pas vraie


Dernière édition par Isnel le Jeu Sep 22 2011, 09:00; édité 1 fois
Revenir en haut
Isnel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 102
Localisation: ribiers
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 102
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Sep 22 2011, 08:57    Sujet du message: les contradictions Répondre en citant

le fait que jacque drumond et recue une deuxieme balles a la premiere lombaire prouve que ce tireur tenez l'arme a la hanche et non a l'epaule comme l'avait dit gaston, donc encore un faux aveux de gaston. pas de brulure et pas d'incrustation de poudre sur les blessures donc pas de tire a bout portant contrairement aux aveux de gaston. plusieurs preuve matérielles qui vont dans un méme sens priment sur des aveux bidon. et la on n'est pas dans la romance qui accuse a doite et a gauche, mes dans des constations médicolégal policiere. donc il a bien eu deux tueurs, et ce qui que ce soit. 
_________________
le commissaire chenevier dans son livre: gaston avoue avoir tiré une foi sur lady drumond, alors qu 'elle a recue troie balle venant d'orizon différente. gaston avoue avoir mis un coup de crosse sur la téte de la petite,c'est pas vraie
Revenir en haut
Isnel


Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2011
Messages: 102
Localisation: ribiers
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 猴 Singe
Point(s): 102
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Sep 22 2011, 10:03    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet Répondre en citant

le commissaire chenevier et son équipe dans son livre: on constaté que les nombres de coup de feux porté sur les victimes et le angle de tire, ainssi que les coup porté sur la petite ne corespondé pas aux aveux de gaston et que la graisse de l'arme n'appartient pas a gaston. la petite n'a pas courue contrairement au dire de gaston elle a était porté. les pieds nus était propre, alors que le jour du crime le terrain la ou la petite a était trouvé, était jonché dépine et de cailloux et de terre seche aussi. un journaliste a voulu faire une reconstitution mes voila, comme le dit le fils du docteur dragon, entre temps des milliers de badaux avait tout piedtinné le terrain qui était propre contrairement au jour du crime.  le commissaire chenevier pensé a deux tueurs. le juge carrias pense que deux tueurs c'est possible. ce juge dit aussi que c'est surment a cause du doute que gaston a était gracié et qui ne le regrete pas. ces pas n'importe qui qui dit sa. il dit aussi qu il est peu etre allé trop loint avec l'histoire du pantalon propre qui séché il y avait méme deux pantalon d'apres chenevier. livre ecrit du juge carrias dominici de l'accident aux agents secrets ed cheminement. et l'affaire dominici 20 ans aprés le drame de lurs toute la vérité commissaire chenevier;chez noè. donc il y a bien mystere pas de preuve matériel pas de mobile précis établie.  en 2004 des légistes et balisticiens de la police et des chevronés comme michel muccignato et anna gnostides devant caméra, on déclaré que si on se réfaire au rapport d'autopsie de l'époque en y métant le progrés de la science, on en déduit que apartir d'aujourd hui qu 'il y avait deux armes et non une seul. a l'époque chenevier  pensé a plusieurs tueurs avec une seul armes, cet a dire la personne qui a  achevé la petite a coup de crosse n'était pas la méme que celui qui avait tué les parents avec la méme armes. on peu remarquer mr drumond a la premiere lombaire fracturé ce qui veux dire que le tireur tenait son arme a la hanche contrairement au dire de gaston. et que il ni a pas eu de tire a bout portant puisque les blessures ne sont pas aureolé d'incrustation de poudre, sans brulure. donc faux aveux de gaston. on saiv aussi que ce nest pas gaston qui a déplacé le corps de mme drumond. la petite cullote d'enfant avec du sang avec de la matiere fécal qui a la méme taille que celle de la petite ce mystere n'a pas vraiment était résolu on peu voir sur le plan de la scene de crime sur le livre de chenevier que la petite cullote a était retrouvé a 180 m du crime on a pas pu prouvé que c'était la cullotte de la petite au contraire car elle porté des souvétement propre et son pyjama n'etait pas taché de sang ce qui veux dire que la petite était allongé quand elle a recue les coups et non à genoux comme l avait contrerement avoué gaston. vu les degats elle était alongé téte apuyé sur le sol. donc elle ne sait pas allongé avec complésence. donc quelqu un la tenait ou elle était évanoui. donc un portait la carabine l'autre portait la petite. bizare que personne a était jugé pour avoir déplacé le corps de la mere drumond alor que l'on saiv que c'est pas gaston qui la déplacé. Déja la on peu dire que l'affaire n'a pas était bien jugé. hé hé et oui et la on parle de preuve matériel et pas de théorie. et que pensé de la citation de rl lachat au procé d'ou il site dans le dauphiné une lettre que la fille a gaston ( mme araman) dit toute la vérité et tu verras ils en prendront un deuxieme! lachat ce demande qui est ce deuxiemme? car la c'est une conversation ecrite et privé prise sur le faite qui prime sur des aveux bidons de gaston. on n'a jamais condané un deuxieme malgrés son éxistance. dauphiné libéré du 26 novembre 1954 page photocopié sur 60 de faits divers du dauphiné hors série les dominici était il dehors s'en etre coupable? oui ou non? je saiv pas sans adn on a des surprise dans un bazard pareil en tout cas c'est sur il y a deux tueurs et qui que ce soit. 
_________________
le commissaire chenevier dans son livre: gaston avoue avoir tiré une foi sur lady drumond, alors qu 'elle a recue troie balle venant d'orizon différente. gaston avoue avoir mis un coup de crosse sur la téte de la petite,c'est pas vraie
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:43    Sujet du message: Tour d'horizon sur l'affaire - premier volet

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Affaire Dominici - Triple crime de Lurs -> L'affaire Dominici - Triple crime de Lurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com