Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une autre affaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gorenflo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar Nov 18 2008, 20:47    Sujet du message: Une autre affaire Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Rien à voir avec notre affaire Dominici. Quoique ! En lisant l'article ci-dessous, sorti dans le Figaro d'aujourd'hui, vous pourriez trouver des analogies avec notre affaire.

Une atmosphère détestable enveloppe la cour d'assises d'appel des Bouches-du-Rhône qui, depuis le 12 novembre, tente de résoudre l'assassinat du «berger de Castellar».

Le 17 août 1991 à l'aube, Pierre Leschiera était tué de deux décharges de chevrotine alors qu'il partait rejoindre son troupeau dans la montagne. Les soupçons de la gendarmerie s'étaient immédiatement portés sur une famille de ce village des Alpes-Maritimes, du fait de l'inimité notoire qui en opposait les membres, chasseurs invétérés, à la victime. En 2001, Alain Verrando était acquitté à Nice. Le parquet faisait appel de ce verdict et lançait des investigations, fort tardives, sur son neveu, mineur à l'époque des faits. Ce dernier, Jérôme, était à son tour renvoyé aux assises, et acquitté. Une nouvelle fois, le parquet faisait appel et les deux hommes comparaissent ensemble dans ce procès en appel à la configuration totalement inédite.
Où en est la justice, dix-sept années après le crime ? Au même point. Il n'existe aucun témoin du guet-apens tendu à Pierre Leschiera, pas même un renseignement anonyme pour offrir une porte de sortie acceptable à la justice. Les expertises scientifiques des résidus de tir ? Elles ne débouchent sur aucune certitude. Les premières ont été «catastrophiques», soupire le président Jean-Pierre Deschamps, qui mène cette audience de la dernière chance avec finesse et méthode. En effet, les prélèvements opérés sur les avant-bras des suspects ne permettent pas de conclure que l'un d'eux est l'auteur des coups de feu. Réalisés trop tard, conservés dans des conditions abracadabrantes ou mal interprétés par Loïc Le Ribault, jadis vedette du microscope électronique et aujourd'hui décédé après avoir eu maille à partir avec la justice, ces «tamponnoirs» n'ont pas parlé.
Certes, des «particules compatibles» - mais pas «caractéristiques», ce qui change tout - , avec un tir ont été relevées sur Alain et Jérôme Verrando - mais pas seulement sur eux. L'on sait à présent que chez ces forcenés du fusil, ces poussières de plomb, de baryum ou d'antimoine trainaient partout et que n'importe qui pouvait être contaminé en passant quelques minutes à leur domicile. «Un nuage de particules flottait sur Castellar», résume le président. «On a voulu faire dire trop de choses aux résidus de tir dans cette affaire» avait noté un expert sérieux, chargé de remettre de l'ordre dans les raccourcis de M. Le Ribault. A tous les sens du terme, ce nuage de poudre empoisonne encore l'air du village... D'autres habitants, d'ailleurs, avaient un parfait profil de suspect : particules «compatibles», arme du même (et rare) calibre 16 utilisé par l'assassin, détestation de la victime. Mais leur alibi, dérisoire, avait été entériné par les limiers de la gendarmerie.
Ne reste donc, pour servir de socle à l'intime conviction des jurés, que l'impression produite par les Verrando. Elle est détestable, mais un comportement odieux ou fuyant ne prouve rien de plus, en l'espèce, qu'un grain de baryum sur le revers d'une main. Alain, surtout, apparaît comme un être fruste, violent, sanguin, obsédé par la chasse au sanglier et le berger qui tient tête à son clan. Pour Jérôme, la situation est différente. Longtemps, quand il était enfant, il passait de bons moments avec Pierre Lieschiera. A l'âge de 16 ans, tout semble basculer, comme s'il ne pouvait échapper à l'atavisme cynégétique de sa famille. Le 14 août 1991, lors d'une énième querelle des aînés avec le berger, c'est lui, le «minot», qui menace de mort celui qui, trois jours après, sera assassiné.
Au fil des débats qui se tendent à l'approche du verdict, prévu vendredi, une autre évidence s'impose : les Verrando mentent avec autant de facilité qu'ils tirent le gros gibier. Le plus étrange, c'est que leurs contre-vérités portent la plupart du temps sur des détails insignifiants. Ils ne mentent pas utile, ils mentent d'instinct. Ainsi, lorsque Jérôme persiste à prétendre que, dans la nuit du 16 au 17 août 1991, il se trouve sur une terrasse à côté de son père Paul et d'un ami de celui-ci quand des coups de feu sont tirés en l'air au cours d'une fête, veut-il sans doute justifier la présence sur ses mains de ces résidus qui, ont le sait désormais, ne prouvent rien. Il n'en a même pas besoin, puisqu'il a pu se «contaminer» à mille reprises, comme le démontrent brillamment ses avocats, Mes Ginès et Dupond-Moretti. Ce dernier lui tend des perches énormes pour qu'il se raccroche à une version plausible, mais rien n'y fait.
De son côté, Alain Verrando, solidement assisté par Mes Paul Lombard, Gérard Baudoux et Béatrice Dupuy, affirme par exemple qu'il a passé la nuit du 16 au 17 août à Castellar, quand ses propres parents déclarent aux enquêteurs qu'il se trouvait à Menton, chez son amie. Lequel des Verrando ment-il ? Voici encore Alain qui se fâche avec son frère Paul pour une affaire de sanglier mal découpé à dessein, par jalousie, dont, évidemment, il ne se souvient que partiellement ; ou le même qui déclare, sans rire, interrogé sur les fameuses cartouches tirées en l'air le 16 août : «J'ai dit «Oh les cons !» parce que j'aime pas qu'on tire des coups de feu comme ça». Il jure dit avoir appris la mort de Pierre Leschiera dans la matinée du 17 août. Sa réaction ? «J'ai dit : putain, ils ont cané le pastre [tué le berger], on est dans la merde». Pour une fois, il a l'air sincère.
En face, l'avocat général Roland Mahy paraît désespéré d'entendre autant de sottises. Les avocats de la partie civile, Me Edouard Martial épaulé par Me Gilbert Collard, se délectent à placer les accusés---surtout Alain, comme s'ils envisageaient de «lâcher» son neveu---, en contradiction avec leurs déclarations successives. Cela ne prouve toujours rien, mais crée un climat défavorable à la défense qui, in fine, peut faire basculer le verdict. Derrière ces robes noires, les proches de Pierre Leschiera, et notamment sa fille Laure, sont à bout de nerfs, excédés par ces arguties de prétoire, dégoûtés par les deux précédents acquittements.
En 1999, la chambre de l'instruction notait dans l'arrêt qui renvoyait Alain Verrando aux assises : «L'enquête minutieuse effectuée par les gendarmes devait établir qu'une embuscade avait été tendue à la victime». C'est sur cette édifiante certitude que la justice s'échine, depuis 1991, à faire condamner un Verrando. N'importe lequel.




Alors ? Pas de points communs ?



Cordialement.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar Nov 18 2008, 20:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gorenflo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer Nov 19 2008, 07:06    Sujet du message: Une autre affaire Répondre en citant

Bonjour Nicolas,
Bonjour à tous,

Bien d'accord avec toi. Des ratés de l'enquête, des errements de la justice (qui avait jugé des deux séparément et qui, en appel, les juge ensemble ce qui étonne beaucoup de gens), des accusés qui mentent effrontément, une science qui n'a pas été au rendez-vous.

Aben pas cambiat res ! C'est de l'occitan. Comme l'est le provençal mais ça vient davantage de l'ouest. J'espère que je me fais comprendre sinon je donnerai la traduction.

Amicalement.
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer Nov 19 2008, 09:31    Sujet du message: Une autre affaire Répondre en citant

Salut gorenflo,
Ne tinquiète pas , tamben lou comprène !!! "On n'a pas changé les choses " On n'a rien changé." ??

amicalement
Revenir en haut
gorenflo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer Nov 19 2008, 12:01    Sujet du message: Une autre affaire Répondre en citant

Bonjour Picanto,

Catalan "bourro", j'ai déjà entendu cela. Bien que non Catalan moi-même, je pense pouvoir donner l'explication qui est fort simple. Le catalan contient des mots que l'on retrouve en occitan. Exemple : tancat qui signifie fermé (on voit ça, par exemple, à l'entrée de commerces). Mais on trouve aussi, et c'est normal, des mots espagnols. Burro en espagnol (que l'on prononce en effet "bourro") veut tout simplement dire "âne". Catalan-burro, Catalan-âne.

D'ailleurs, il existe un âne catalan et on voit beaucoup d'auto-collants sur les voitures avec ce quadrupède.

les catalans disent cela mais ajoutent aussi un truc du genre "Narbones porc" ou "gabatch porc"

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer Nov 19 2008, 14:53    Sujet du message: Une autre affaire Répondre en citant

Bonjour à tous les deux .

On s'instruit merci aux ces deux catalans ci . Y a pas photo .. Twisted Evil

Si je comprends bien les dictons :" L'herbe est toujours plus verte dans le champ du voisin " mais elle est toujours broutée par un âne .
Ca s'appelle aussi l'esprit de clocher ..la cloche avec ! pas vrai ?


Dernière édition par Nicolas le Mer Nov 19 2008, 19:13; édité 2 fois
Revenir en haut
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu Nov 20 2008, 17:36    Sujet du message: Une autre affaire Répondre en citant

Bonjour à tous,

Certains criminels ont beaucoup de chance, nous le savons bien..

Et que dire des affaires comme Dills, celle du fromager de Nice, dans l'affaire des corps sans têtes, ce fromager est rentré tranquillement chez lui!
Et que dire aussi de l'affaire du Casino de Nice? La justice a rattrapé le criminel d'Agnès Leroux des années après..
Justice? Vous avez dit Justice?
Quelle justice?
Il y a une justice en France?

Que l'on touche jamais un des miens!
Car en ce cas, je saurais rendre justice soi même

Quant à Lombard qui a été cité dans le texte, celui ci était convaincu de l'innocence de Ranucci, c'est dire si!
Sauf que tout ce qui a été raconté sur Ranucci et sa prétendue innocence était inventé de toutes pièces.
Maintenant, on sait qui était le vrai Ranucci... Et croyez moi, ce dernier était très loin du jeune homme innocent et ingénu que les médias et un certain farfelu bien connus ont voulu inventer, pour tromper l'opinion........


Le pull over rouge c'était marron..
Cela a été une manipulation sordide, une de plus.. Manipulation à laquelle les chaînes TV dont une en particulier, ont bien contribué..........


Cordialement........
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven Nov 21 2008, 18:27    Sujet du message: Une autre affaire Répondre en citant

Bonsoir lederangeur ,
bonsoir à tous ,

On pourrait résumer 'notre affaire' par ce mot : "Quel gachis !".
Mais il n'y a pas eu que les maladresses , on a eu droit au corporatisme de quelques uns .
à cela on ajoute tout le contexte ,le Clan, et une folle envie d'en finir coùte que coûte.

Et on se dit aussi que Pollak est passé à côté de la plaque .'.en loupant les loupés 'de Bousquet.

Car Me Pollak ne s'est pas insurgé quand le Président Bousquet menace Clovis de l'envoyer à St Charles (prison)au moment où il allait parler "visage décomposé" et aussi quand il coupe la parole à Gustave dans les mêmes conditions .
Il aurait dû hurler le Pollak ! Jusqu'à à s'en faire claquer la glotte ..mais la défense fut étrangement ..molle ..

Et Gaston qui comptait sur eux pour faire parler son fils à sa place ...
Personne au cours de ce procès n'a semblé vouloir casser le fil de la logique établie .

On peut comprendre ,tout de même cette attitude surtout de la part de la partie civile ,moins de la défense,car dans le cas où ,soit Clovis soit Gustave ,aurait parlé on repartait dans une autre spirale de mensonges -rétractations qui n'aurait eu que pour but d'aboutir à la relaxe de Gaston ,sans forcemement aller jusqu'à la condamnation de Gustave .
Mais peut-on accepter une telle logique ? Certainement pas .
Il aurait été souhaitable que chacun soit" exprimé" jusqu'à la dernière goutte par la justice .


a ++++
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar Nov 25 2008, 16:12    Sujet du message: Une autre affaire Répondre en citant

Bonsoir Lederangeur ,

Citation:
Cela a été une manipulation sordide, une de plus.. Manipulation à laquelle les chaînes TV dont une en particulier, ont bien contribué..........

et ce n'est certainement pas fini .

Car tout ce qui a été fortement médiatisé ,le redeviendra forcement un jour pour des raisons d'audience ,donc d'argent .
Il serait fort étonnant que l'affaire Dominici ne soit pas un des serpent de mer idéal dans le genre .

Car il est vrai que l'argent est roi , et que contre lui nous nes sommes souvent des Don Quichotte ...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:37    Sujet du message: Une autre affaire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com