Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum Affaire Dominici - Triple crime de Lurs
Discussions sur l'affaire criminelle de Lurs. Août 1952, 3 cadavres de touristes Anglais gisent aux alentours de la Grand Terre, la ferme des Dominici.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une nuit à la Grand Terre.....

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lederangeur


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 331
Localisation: Moscou
Masculin
Point(s): 331
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Nov 16 2008, 12:12    Sujet du message: Une nuit à la Grand Terre..... Répondre en citant

Bonjour à tous,


J'ouvre ce fil, car je ne retrouve plus celui où Bonanza a évoqué le sort de la fillette et ce qui aurait pu se passer à la ferme.

On va essayer si vous le voulez bien de trier un peu tout ça et de ne retenir que ce qui est probable, envisageable et réaliste.

Il n'est nullement question de faire de la ferme une boucherie où toute une famille aurait commis un rituel sadique en y prenant plaisir.
Une sorte de fête du sang, une orgie sanglante et monstrueuse, animée par des sanguinaires assoiffés.
Bien sûr que non.

Pas question de diaboliser des quidams, des actes ou autre. Les actes, sont déjà suffisamment monstrueux, inutile d'en rajouter.

Tentons simplement ce qui est une simple " hypothèse " , et rien d'autre, quoique, je l'avoue, ma propre conviction m'emporte bien au delà d'une simple hypothèse. Cependant, rien ne peut être prouvé, rien ne peut être certain, évidemment!


L'enfant est morte quelques heures après ses parents.

C'est que donc, quelque chose s'est passé.

Diverses questions ont été posées, lesquelles n'ont pas eu de réponses.


Essayer d'y répondre est naturel.


L'assassin dans sa fureur ne tue pas Elisabeth. Du moins, sur le moment.
La thèse officielle retient que l'enfant a été rattrapée sur le talus, et que celle ci, à genoux, implorant son bourreau, est mise à mort en recevant des coups de crosse. Curieux, vraiment curieux.

C'est possible, mais néanmoins, complètement irréaliste pour ne pas dire que rien ne colle vraiment.

Cet assassin aurait pu tuer dans sa colère, en usant du minimum.
Je m'explique:

Une altercation qui tourne mal, un homme qui perd son sang froid, mais qui va de son choix chercher une arme de guerre, et qui va tirer autant de fois qu'il a tiré cette nuit là, ne signifie aucunement qu'il voulait seulement impressionner ou "punir " ses contradicteurs .
Non! Il voulait les éliminer, les rayer du monde des vivants sans aucune chance pour eux d'en réchapper..

3 Balles à un, 3 balles à l'autre.
On n'est plus dans un scénario de colère seule, mais plutôt dans une " élimination " souhaitée par le tireur, ce dernier, déterminé à en finir!

Or, celui ci rattraperait l'enfant sur le talus, la frapperait à coups de crosse, et manquerait subitement de détermination pour bien oeuvrer, c'est à dire, s'assurer quer l'enfant, comme ses parents, soit bien rayée du monde des vivants. Ainsi, si c'est le cas, tout est terminé.
On va dire que pour " lui " , l'affaire est réglée.

Qu'on le veuille ou non, cette enfant ne portait aucune trace de " course folle " , en effet, rien, absolument rien ne vient corroborer cela.

Pieds propres, pyjama propre, pas une herbe, pas même le moindre fragment d'herbe sèche ou autre, collé au tissu ou retenu par celui ci.

La thèse officielle dit aussi que l'enfant aurait couru, serait tombée, et là, se tournant vers l'assassin l'aurait regardé, en implorant la pitié du monstre.

Comment peut t'on à ce point, dans une affaire aussi sérieuse, se contenter de ces fragments dignes d'un romancier, dignes d'une Agatha Christie?

L'enfant est morte des heures après ses parents, ce n'est pas sans raisons.
Cette enfant était " propre ", il faut bien y trouver une explication.
Cette enfant était déchaussée, et ses pieds ne portaient pas de marques, il faut bien trouver une explication.

Si l'assassin n'a pu achever sa besogne dans la continuité de sa folie meurtrière, c'est qu'il s'est trouvé face à une situation dont il n'avait plus le contrôle.
C'est à dire, la fuite de l'enfant, cette enfant qui s'évanouit dans la nature.

Une enfant de 10 ans, ça court très vite.. Surtout avec la peur qui va la pousser à accomplir un " exploit" lors de sa fuite.
Comment envisager qu'elle soit rattrapée sur quelques mètres, pour être blessée ou frappée, sans que le meurtrier qui a si bien oeuvré pour les parents, s'assurant que ceux ci aient leur compte, et bien, ce même assassin va faire son travail qu'à moitié concernant l'enfant.

Qu'on ne me dise pas que celui ci, aurait été pris subitement de pitié ou compassion, je ne pourrais pas croire une seconde à cette explication, laquelle ne peut être retenue. Impossible.

Or, si l'enfant est dans la nature, il faut retrouver celle ci..
Un homme seul ne peut suffire.
Il faut de l'aide. C'est un premier point....

Si l'enfant est débusquée, nous avons donc une enfant vivante, et cela, quelle que soit l'heure.
Il faut donc prendre une décision.
Et cette décision, ne peut se prendre ici, sur le bord de la route, ou à quelques mètres de celle ci...
Ca serait tout de même risqué de demeurer ne serait ce que quelques minutes ainsi, à la vue de tous.
Il faut donc quitter les lieux...

Deux directions sont possibles.

La talus directement, et on achève lenfant.
Le ferme, et quand je dis la ferme, je parle aussi des nombreuses dépendances qu'elle possédait.
Grange, remise, etc, etc..
C'est pas ce qui manquait.

L'enfant emmenée directement sur le talus reste une option possible mais peu crédible.
Cette enfant conduite directement sur le lieu de son supplice en aurait porté les marques. Or, nous l'avons vu, rien de visible.

Alors? Quelle option pourrait expliquer cela?

Celle du passage d'Eliisabeth à la ferme. Évidemment


L'enfant débusquée, est rapidement emmenée à la ferme, déjà pour la soustraire des lieux publics où n'importe qui pourrait surgir et voir!
Soustraire l'enfant, mais aussi se soustraire soi même. Je parle donc de l'assassin et de ses complices.


Une fois à la ferme, on peut envisager sérieusement que cette malheureuse enfant soit " empêchée " de reprendre la fuite.
Pourquoi ne pas lui retirer ses chaussures? Ainsi, nous avons une fuyarde éventuelle qui serait bien " gênée " pour partir au sprint nn'est ce pas?

L'orage est passé, il a laissé des traces, là bas, sur le campement..
Deux cadavres..

On a une enfant vivante qui connaît les assassins.
Il faut donc décider de son sort.
Y a t'il deux alternatives? Même pas, il n'y en a qu'une.. La réduire définitivement au silence.

Voici sans doute une heure tardive, bientôt le jour va pointer, et avec lui, sans doute, les premiers passants ou témoins.
Il faut faire vite.

L'enfant hurlait t'elle? On a du mal à imaginer une enfant de 10ans, ayant assisté à l'assassinat de ses parents , demeurant tranquille, et faisant silence.
On imagine plutôt des hurlements de terreur.
Cette enfant doit être réduite au silence. Il faut en finir.
Baillonnée ou assommée, toutes les hypothèses sont possibles.


On récupère à nouveau cette malheureuse, et on décide donc de la conduire sur le talus, pour la mettre à mort.

Mais alors, que reste t'il de son passage à la ferme?

Il peut rester des chaussures. Il peut rester du sang.
A propos des chaussures, il peut même rester sur celles ci des traces collées au semelles, selon où se trouvait l'enfant.
Paille? Fumier?  Autre? Bref, quelque chose qui immédiatement orienterait les enquêteurs vers la ferme.


Si l'enfant a été " molestée " lors de sa récupération dans la nature, des traces de sang maculeraient t'elles les vêtements de l'un des assassins?

Quoiqu'il en soit, nous avons donc ceci:


Une enfant morte des heures après ses parents
Un aspect curieusement propre. ( Pyjama, pieds )
Une position non conforme du corps de la victime, non conforme avec la thèse officielle.
Deux pantalons qui sèchent à la ferme dans la journée du 5 Août.
La " gêne " de Gaston Dominici quand le docteur Dragon se présente à la ferme, et réclame de l'eau.
L'attitude de Marie Dominici, prostrée, abattue, et les mains sur sa tête. ( Attitude décrite par le Dt Dragon, alors que Gaston lui barre l'accès de la cuisine.
Le parcours de Wash.
L'acceptation trop facile de Gaston lors de ses aveux de la course après l'enfant et de sa mise à mort immédiatement après celle de ses parents.
Gaston s'est précipité trop vite sur cette version...
Le comportement plus qu'étrange de la part de tout un clan, dès lors que l'enfant est abordée dans les investigations et interrogatoires.
L'accusation de Gaston, qui des Baumettes, implique Gustave et Perrin dans un transport de l'enfant, sans toutefois aller au bout de cette accusation.

Si l'enfant a été " capturée " , il resterait à déterminer à quel moment cela aurait pu se produire.


Voici donc des éléments, et non des moindres qui ne peuvent rester sans réponses.
Bien sûr que d'autres possibilités existent, cependant, je n'en ai pas vu une, qui, jusqu'à maintenant, recollait tous ces éléments dans la cohérence.

Cordialement.............
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim Nov 16 2008, 12:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Nov 16 2008, 16:53    Sujet du message: Une nuit à la Grand Terre..... Répondre en citant

Bonsoir à tous.

Salut Lederengeur.


Je vois que sur 95% de ton post nous sommes complétement d'accord!

Reste non pas le happy end, mais la mort atroce de la gosse.

Dans les deux cas, soit la gosse massacrée à la ferme, soit la gosse massacrée sur le talus,

il y a une incertitude.

Et pourtant la solution ou plus exactement la vérité est dans l'un ou l'autre de ces

deux scénarios.

Elle ne peut-être ailleurs!

Qu'est-ce qui conforte plutôt l'une que l'autre?

Je vais y revenir, mais pour moi la mort sur le talus me parait improbable! 

Salutations.
Revenir en haut
Nicolas
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun Nov 17 2008, 10:06    Sujet du message: Une nuit à la Grand Terre..... Répondre en citant

Slut bonanza,
Salut ledérangeur ,

Citation:
Je vois que sur 95% de ton post nous sommes complétement d'accord!


Ah !ah! mes gaillards ! La même entente que dans un certain parti à un certain congrés ..

Vous acheteriez un pantalon auquel il manquerait 5 centimetres de tour de taille sur 100 ??

Ce n'est pas demain qu'on vous pacsera ...


""Je vais y revenir, mais pour moi la mort sur le talus me parait improbable! ""

On a trouvé votre talus d'Achille !
Revenir en haut
Bonanza


Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 486
Localisation: PACA
Masculin
Point(s): 486
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Dim Nov 30 2008, 06:50    Sujet du message: Une nuit à la Grand Terre..... Répondre en citant

Bonjour à tous.

Une enfant morte des heures après ses parents

 Un aspect curieusement propre. ( Pyjama, pieds )Une position non conforme du corps de la victime, non conforme avec la thèse officielle.

Deux pantalons qui sèchent à la ferme dans la journée du 5 Août.

La " gêne " de Gaston Dominici quand le docteur Dragon se présente à la ferme, et réclame de l'eau.

L'attitude de Marie Dominici, prostrée, abattue, et les mains sur sa tête. ( Attitude décrite par le Dt Dragon, alors que Gaston lui barre l'accès de la cuisine.

Le parcours de Wash
.
L'acceptation trop facile de Gaston lors de ses aveux de la course après l'enfant et de sa mise à mort immédiatement après celle de ses parents.

Gaston s'est précipité trop vite sur cette version...

Le comportement plus qu'étrange de la part de tout un clan, dès lors que l'enfant est abordée dans les investigations et interrogatoires.

L'accusation de Gaston, qui des Baumettes, implique Gustave et Perrin dans un transport de l'enfant, sans toutefois aller au bout de cette accusation.

Si l'enfant a été " capturée " , il resterait à déterminer à quel moment cela aurait pu se produire.




Soulevé par Lederangeur.

Peu de réponses à ce jour.

Il de faudrait pas faire de la Sébeillite, ne considérer que ce qui nous arrange et laisser bien de côté ce qui derrange!


Il reste encore du boulot sur la planche!

Salutations.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:49    Sujet du message: Une nuit à la Grand Terre.....

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Dominici - Triple crime de Lurs Index du Forum -> Les diverses hypothèses -> Des simples hypothèses aux affabulations les plus farfelues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Galerie photos | Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com